AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 There is no such thing as a good influence || Loki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
LOKI ∭ Kiki, parce qu'il peut tromper mille fois une personne ! Classe !

E. Loki Brynjolf

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 25/05/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 118
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : E. Dagda Mac Lochain
› L'AVATAR : Matthew Goode
› LES CREDITS : Eden Memories - Tumblr
› LA COULEUR RP : #7FC6BC

LOKI ∭ Kiki, parce qu'il peut tromper mille fois une personne ! Classe !

MessageSujet: Re: There is no such thing as a good influence || Loki   Sam 24 Sep - 12:09
« He becomes an echo of someone else's music, an actor of a part that has not been written for him. »

There is no such thing as a good influence.

ft. Loki & Clare


Clare mangeait à nouveau dans sa main. Un bref instant, un sourire victorieux illumina son visage plongé dans la semi obscurité. Son teint pâle de drushii, sa beauté nocturne, et ce petit truc inquiétant dans les traits de son visage. La plupart des Asgardiens étaient beaux, splendides, comme des feys ou presque, mais Loki lui respirait la malice, dans ses traits cela se voyait, que quelque chose clochait, qu’il avait déjà vendu son âme au diable si celui-ci existait, et que le mal bouillonnait dans ses veines. Parfois, il parvenait à atténuer cette impression, mais cela ressortait toujours, tôt ou tard. Il ne pouvait se contrôler tout le temps. Alors il compensait par une bonne dose de charme. Tout le monde se méfie du renard, mais son pelage roux et doux donne parfois envie qu’on le caresse. Tout le monde a peur des serpents, mais on peut admirer sa beauté, et parfois, dans les hauts fourrés, on ne l’entend approcher. Il était pareil à ces animaux qui le représentait, le faucon, le renard, le serpent, il respirait la malice, la fourberie, mais il était assez charmant pour qu’on se laisse abuser volontairement. D’autant qu’il était un vile flatteur.

Mais quand il avait ferré sa prise, il distillait son poison, doucement, mais sûrement. Même Thor avait fini par se laisser empoisonner. En vérité, cela avait été facile de l’avoir celui-là. Peut-être plus encore que Clare. Il était en manque d’affection le bougre. Son manque de confiance était tel qu’il était aisé de le tenir au creux de sa main par quelques flateries trop fourbes pour être honnêtes mais, l’ego était chez lui plus puissant que la raison, et il l’a toujours été. Les dieux de la foudre le sont souvent. Clare n’avait pas de problème d’ego, mais elle avait souffert d’une mère froide et cruelle, cela la rendait d’autant plus fragile, d’autant plus facile à piéger. Elle était assez intelligente pour comprendre que Loki n’était que chaos et destruction, comme elle disait elle-même, il fallait se protéger du chaos. Parlait-elle pour elle à cet instant ? Une partie d’elle résistait encore. Contrairement à Thor, elle était trop intelligente pour tomber entièrement dans le panneau. Elle résistait encore. Elle l’écoutait parler, acceptait son amitié, mais n’avait encore jamais été se perdre avec lui sur la voie du diable. Jamais encore, elle n’avait danser dans les flammes vertes de la folie en sa compagnie.

Le diable vert sourit en entendant la jeune femme évoquer un bête coup d’état. Trancher la gorge de Dagda ? L’idée était séduisante. C’était après tout l’ancien Haut Roi, une vraie légende ce mec. Mais la rumeur disait qu’il était dingue. Et si c’était vrai, mieux valait le faire plonger tout entier dans la folie, il serait plus l’investigateur du chaos vivant que mort. Loki ne s’y connaissait guère en politique fey. Il savait seulement que les Seelies ressemblaient de beaucoup aux Asgardiens, sûr d’eux, méprisant envers le reste de leur espèce, considérant leur grandeur comme suffisante pour faire d’eux des êtres supérieurs, incapables de voir leurs défauts. Mais les Unseelies étaient-ils meilleurs ? Ne ressemblaient-ils pas à cette cour de Reine qu’il y avait chez les Druchii ? En soi, Loki se fichait pas mal des uns comme des autres, certes, il verrait avec plaisir chuter les Seelies comme il avait vécu la fin d’Asgard avec un plaisir manifeste. Mais il savait qu’au fond, la révolution n’avait guère besoin de lui pour aboutir. Une telle prétention menait à sa perte. La folie du roi des Seelies le prouvait, ils étaient déjà entraînés dans leur propre chute. Et s’il en croyait la rumeur sur les évènements du couronnement, il ne faudrait pas attendre très longtemps pour voir le chaos se répandre. Dans le royaume des ténèbres, se chuchotait de drôles de choses, qu’Unad était de retour, que Balor allait se relever, des fables pour la plupart, mais quelque chose indéniablement se tramait. Et Loki était impatient.

Il n’avait pas cependant l’intention de mener une quelconque révolution, pas pour le moment, il avançait seulement ses pions, tentait d’approcher le pouvoir, de contaminer la cour. Mais pour Clare, il tiendrait un autre discourt. Il voulait implanter en elle la graine du chaos et la voir exploser. Et pour cela, il lui conterait toutes les histoires qu’il faudrait. Il savait qu’elle éprouvait comme lui une gêne face à ce système de pouvoir antique, bien sûr qu’elle n’avait aucune chance de renverser qui que ce soit. Il voulait à terme la pousser à tenter de tuer sa mère, mais avant d’en arriver à là, il valait l’amener à penser que le monde était aussi corrompu qu’elle le croyait, voire plus, et que sa fin approchait. Plus elle verrait le monde en noir, moins sa morale aurait de prises sur elle.

« Moi prendre la place du roi Seelie ? L’idée serait amusante, note, mais soyons réaliste, je n’ai aucune chance d’y parvenir, ni même l’envie. Les Seelies sont aussi arrogants je crois que les Asgardiens. Ce qu’il faudrait c’est qu’Jörmungand viennent les dévorer. Mais j’ai cru comprendre que quelqu’un avait l’intention de supprimer les têtes couronnées. Et si la rumeur dit vrai, que ce quelqu’un contrôle la meute sauvage, alors nous n’avons qu’à attendre ? » En disant cela, il regarda Clare droit dans les yeux. « Mais peut-être que nous serons trop impatient ? »

Il éclata ensuite de dire devant l’expression de la jeune femme, juste histoire d’adoucir ses propos. « Je plaisantais. Je ne vais pas tuer ces chères têtes couronnées. Ce n’est pas l’envie qui m’en manque, mais si je devais tuer quelqu’un ce ne serait pas au roi Seelie que je m’attaquerais. Je me vengerais d’abord du mal qui m’a été fait, je punirais ce père cruel qui a jugé que je devais payer pour ses crimes. » En fait, il parlait d’Odin. Ce dernier avait survécu à la guerre civile. Il avait tout perdu, son royaume, ses pouvoirs incommensurables, mais il restait un druchii puissant à la réputation inégalée. Aux yeux de Loki, il était le premier responsable de tous ses malheurs. C’est lui qui lui avait fait croire qu’il pourrait être un dieu comme les autres, lui qui l’avait amené à Asgard après l’avoir récupéré tout enfant. Loki avait compris plus tard, que son adoption avait été uniquement politique. Odin voulait juste avoir la paix. Loki n’était qu’un otage, rien de plus. Et comme tout enfant découvrant la vérité sur son enfance, il avait éprouvé suffisamment de rage pour vouloir la ruine d’Asgard. Mais s’il évoquait Odin devant Clare c’était plutôt pour établir un étrange parallèle entre Odin et Essus. D’autant plus étrange qu’ils s’opposaient franchement. Mais la fin justifie les moyens n’est-ce pas ?



Le dieu de la discorde

Chez les fils des Ases je vais porter le tapage et le scandale,
Et mêler ainsi le fiel avec l'hydromel  — quote : Les sarcasme de Loki / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
CHANGELIN UNSEELIE modern myth.

Darina C. Gray-Haddler

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 04/04/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1590
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : blod + man
› L'AVATAR : imogen poots
› LES CREDITS : ellaenys + tumblr
› LA COULEUR RP : white

CHANGELIN UNSEELIE ∭  modern myth.

MessageSujet: Re: There is no such thing as a good influence || Loki   Lun 3 Oct - 5:09
« He becomes an echo of someone else's music, an actor of a part that has not been written for him. »

There is no such thing as a good influence.

ft. Loki & Clare


Il aurait fallu être aveugle pour ne pas faire la différence entre Loki et n'importe quel autre rebelle de passage désireux de faire chuter les élites, la tête emplie d'utopies toutes plus abracadabrantesques les unes que les autres. L'histoire humaine était pleine de ces tentative d'un "monde meilleur", d'un monde de partage où la politique se ferait horizontalement et non par le haut, où les extrêmes seraient gommés au profit d'une classe uniforme et aisée, où la démocratie se ferait de manière participative et les biens seraient partagés, blablabla. Pour le moment, les Humains n'avaient pas trouvé la solution idéale, et eux, pour la plupart, ne vivaient pas dans un monde aussi archaïques que les Feys, alors ne parlons même pas des Feys, justement. De toute façon, objectivement, il n'y avait pas de solution idéale, et Clare elle-même se fichait un peu de la façon de fonctionner des siens si ce n'était cette hiérarchie arbitraire reposant sur des choses qu'aucun d'eux ne pouvait contrôler : le sang, la lignée. Mais de toute façon, Loki n'était pas de ces utopistes. Quand il parlait, c'était uniquement de destruction. Plusieurs, fois, ils avaient eu cette conversation, et plusieurs fois, Clare avait tenté d'embrasser sa vision des choses, mais elle se heurtait toujours plus ou moins au même mur, quand sa conscience et celle de Loki divergeaient, alors que ce dernier lui prouvait qu'il n'avait nullement l'intention de voir s'écrouler les empires pour les rebâtir. Non, la simple idée de les regarder brûler semblait lui suffire. Et si Clare pouvait comprendre la catharsis que cela représenterait probablement, même pour elle, elle ne pouvait décidément pas adhérer à cela.

Une fois encore, il lui en donnait la preuve : il parlait si souvent de renverser le pouvoir mais ne semblait nullement intéressé par ce dernier. Il s'agissait bien là d'un signe, du symbole même de la destruction. Elle dressa l'oreille quand il parla des Asgardiens, cependant. Si elle s'y connaissait bien en folklore fey, pour avoir choisi précisément ce sujet d'études quand elle était à l'université, il n'en allait pas de même pour cette partie-là du monde et du temps, et en plus de ça, il s'agissait d'un pan de la vie personnelle de Loki lui-même qu'il évoquait en passant, une vie dont Clare ignorait quasi tout. Cependant, par souci de priorité, ce fut la fin de sa tirade qui la fit s'agiter sur son siège.

« En ce qui me concerne, cette rumeur qui court me fout les jetons. Le peu de bien-être que je possède dépend quand même pas mal de la survie des Feys et s'ils se font éradiquer par je ne sais quel dingo, ça ne me ferait pas sauter de joie. Surtout qu'après eux, ça pourrait très bien être le tour des Humains. »

Son dernier refuge, en somme. Et étrangement, le rire de Loki ne la rassura pas du tout, sans qu'elle sache si cela lui filait la chair de poule sans raison ou si le seul fait de voir qu'il était capable de rire d'une telle situation de crise la refroidissait grandement. Et en même temps, pourquoi se soucierait-il des Feys, lui qui n'en était pas un ? Elle avala le reste de sa bière et secoua la tête comme pour s'ébrouer.

« Ah, là-dessus on peut s'entendre. Et d'ailleurs, je suis curieuse d'en savoir plus. Tu sais déjà qui a fait de ma vie un enfer et pourquoi, mais moi, je ne connais pas ton histoire. »

Elle n'alla pas jusqu'à lui demander de la lui raconter, cependant, histoire de lui laisser une porte de sortie s'il ne voulait pas. De toute façon, pour ce qu'elle en savait, de façon générale et à propos de lui en particulier, il pouvait très bien choisir de lui mentir, et tous les deux feraient semblant de s'en satisfaire.




 
What a time to be alive !
I'm the voice inside your head you refuse to hear, I'm the face that you have to face mirrored in your stare, I'm what's left, I'm what's right, I'm the enemy, I'm the hand that will take you down, bring you to your knees.
©️ code : ellaenys. // quote : foo fighters.  
Revenir en haut Aller en bas
LOKI ∭ Kiki, parce qu'il peut tromper mille fois une personne ! Classe !

E. Loki Brynjolf

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 25/05/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 118
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : E. Dagda Mac Lochain
› L'AVATAR : Matthew Goode
› LES CREDITS : Eden Memories - Tumblr
› LA COULEUR RP : #7FC6BC

LOKI ∭ Kiki, parce qu'il peut tromper mille fois une personne ! Classe !

MessageSujet: Re: There is no such thing as a good influence || Loki   Sam 15 Oct - 17:27
« He becomes an echo of someone else's music, an actor of a part that has not been written for him. »

There is no such thing as a good influence.

ft. Loki & Clare


La rumeur courrait dans toute la faery jusqu’au royaume des ténèbres, lequel avait été pénétré par le roi Seelie en personne accompagné du diplomate des unseelie afin de voir le roi des sluags sans doute pour quémander son aide. Les druchiis évoquaient le sujet avec railleries, trop heureux de voir leurs éternels ennemis ramper pour la première fois sous leurs yeux. Mais fondamentalement, eux aussi commençaient à s’inquiéter. Est-ce que cette créature de ténèbres allaient les libérer ou était-elle juste un nouvel ennemi ? Ils avaient assez mal vécu la chasse aux sorcières dont ils tenaient les feys pour responsables. C’étaient leurs ennemis naturels après tout, alors tout ce qui pouvait leur arriver était de leur faute non ? Ce n’était jamais dit clairement, mais en lisant entre les lignes on finissait par comprendre aisément le message. La rumeur les inquiétait, mais tant que l’inconnu s’en prenait aux têtes couronnées des feys qu’avaient-ils d’autre à faire que s’en réjouir ? Loki n’était évidemment pas de cet avis, il rêvait que cet être d’obscurité fasse tomber les empires, tous les empires, qu’il fasse sombrer le monde dans les chaos mais fondamentalement, il connaissait trop les hommes. Qui soit cet être, il agissait comme si le pouvoir l’intéressait. Quand les gens agissent d’une manière, c’est généralement accordé à leur volonté, quelle soit manifeste ou intérieure, peu importait.

« Je penses pas que tu ais à t’inquiéter. Cet individu s’en est prit aux têtes couronnées, a agit pendant le couronnement. C’est un acte politique. Qui que ce soit, cette personne veut juste le pouvoir. Nous ne pouvons dire jusqu’où il ira pour cela, mais je doute que nous ayons à nous en inquiéter. » fit-il remarquer. Il haussa les épaules en lui glissant un regard bienveillant, chose rare de sa personne. Il était trop perfide pour posséder en lui une once de bienveillance mais s’il devait l’être, alors ce serait pour Clare. Après tout, il appréciait vraiment sa compagnie, et oui, sa vie avait de la valeur à ses yeux. Certainement pas comme elle l’espérait, mais qu’importait, n’est-ce pas ? Ce ne sont que les actes qui comptent, pas les idées fourbes qu’on a en tête. Cela il l’avait vite compris, à la dure, naturellement. « Mais s’il décide de s’en prendre aux changelins, alors je te protègerais. Ma piaule dans les ténèbres n’est pas ce qu’il y a de plus confortable mais je pense que c’est le dernier endroit où l’on te chercheras. » proposa-t-il sans que cela lui en coûte réellement. La simple idée d’inviter une changelin aussi douce qu’elle dans le territoire des ténèbres le faisait sourire. Il ferait en vérité n’importe quoi pour emmerder les autres druchiis.

Bien sûr, il ne disait pas cela juste pour faire chier ses petits camarades. L’enfant du diable avait d’autres idées bien plus fourbes en tête. Il n’avait eu en approchant Clare et en devenant son inquiétant ami, qu’une idée en tête. Celle de faire souffrir Essus, si possible, de lui voler son enfant comme il l’avait fait à Taranis. Elle méritait tout cela et bien plus encore pour l’avoir trahi. Trompeur savait qu’il aurait agit de même sans Essus, et qu’il ne lui avait jamais suffisamment fait confiance pour que sa trahison soit réellement douloureuse, mais il avait le besoin de la doubler, de lui prouver qu’il pouvait être aussi retord et mauvais qu’elle. Il ignorait pourquoi il ressentait ce besoin envers elle. Peut-être parce qu’elle était son pendant féminin et fey ?

« Je ne suis pas certain que tu ais envie de l’entendre, de plus, une foule d’historiens et d’auteurs ont jugés bon de la raconter, mon histoire. Bien sûr, c’est du point de vue d’Odin qu’elle a été rédigée. Le vieux fou a lancé sa dernière vengeance sur moi ainsi. Il croyait sans doute que ça me ferait quelque chose. Tout ce qui importe, c’est que je sois libre, et je le resterais quoi qu’il en coûte. » affirma-t-il, sombre comme un ciel avant la tempête. « Tu sais, je crois qu’Odin est pire qu’Essus, elle au moins n’a jamais prétendue t’aimer. » Il balaya les souvenirs sombres d’un geste las. Il s’enfonça dans son siège, le visage fermé, ses yeux d’un lueur obscur, ruminant en pensée son besoin de vengeance contre le vieux inassouvi. Il devait se contenter de savoir que l’actuelle reine Druchii ne laisserait jamais Odin reprendre son trone, et que tant qu’elle serait au pouvoir, il serait plus ou moins tranquille. Plus ou moins. Odin s’était nommé le père-de-tout, quelqu’un comme ça abandonne-t-il aussi facilement ? Loki en doutait sérieusement.




Le dieu de la discorde

Chez les fils des Ases je vais porter le tapage et le scandale,
Et mêler ainsi le fiel avec l'hydromel  — quote : Les sarcasme de Loki / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
CHANGELIN UNSEELIE modern myth.

Darina C. Gray-Haddler

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 04/04/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1590
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : blod + man
› L'AVATAR : imogen poots
› LES CREDITS : ellaenys + tumblr
› LA COULEUR RP : white

CHANGELIN UNSEELIE ∭  modern myth.

MessageSujet: Re: There is no such thing as a good influence || Loki   Mer 19 Oct - 20:43
« He becomes an echo of someone else's music, an actor of a part that has not been written for him. »

There is no such thing as a good influence.

ft. Loki & Clare


Un acte politique. Eh bien, il avait raison. Il avait entièrement raison et Clare s'apaisa à cette idée. Sa curiosité et son pessimisme la faisaient souvent songer au pire, dans toutes les situations. Mais c'était lié à son instinct de conservation. En pensant au pire, elle pouvait se préparer au pire, et y survivre, de toutes les façons possibles. Mais si ce genre de fonctionnement faisait sens à petite échelle, face à la menace actuelle, il n'avait plus vraiment la moindre efficacité. Il lui fallait se tourner vers d'autres moyens de se rassurer, de tenir les scores, de repérer les portes de sortie, d'anticiper les voies de fuite et surtout, de trouver des alliés en cas de crise. Et en Loki, elle voyait pas mal de ces éléments-là. A moins que, le moment venu, quand la civilisation s'écroulerait dans le feu et le sang et que tous deux courraient pour sauver leur vie, il lui ferait un croche-patte et la laisserait derrière pour occuper l'ennemi pendant sa fuite à lui. Néanmoins, à défaut de pouvoir prévoir ses actes ou même ses intentions, ses paroles étaient avisées et bien loin de l'ambiance quelque peu hystérique de ces derniers jours. Peut-être aussi était-ce plus facile pour lui de garder son calme. Clairement, c'étaient les Feys que ce nouvel ennemi avait dans le collimateur. Clare jeta un regard pensif à son compagnon de beuverie. Elle connaissait son Histoire sur le bout des doigts. Bien sûr, elle n'en connaissait que la théorie, ce qui avait été dit, écrit, chanté, conté après coup. Elle était bien trop jeune pour avoir connu le conflit qui avait opposé les Feys aux Druchiis, même de loin. Mais elle en connaissait tous les détails, et pas seulement la version du vainqueur, comme il était naturel de trouver dans les livres Feys. Lors de sa thèse, elle avait mis la main sur des tas de documents intéressants. Tout ça pour dire : Loki ressentait-il une quelconque amertume par rapport à tout cela ? De la haine ? Une envie de vengeance ? La Changelin se doutait qu'il n'était pas venu, le temps où elle aurait des réponses à ces questions-là... C'était un peu délicat de les poser.

La proposition de Loki, cependant, éclaira le visage de Clare d'un sourire. Autant le dire, elle ne s'attendait pas du tout à une telle marque de gentillesse, si c'en était vraiment une. D'autres auraient pu y voir un loup invitant un poulet dans sa tanière, mais qu'importait pour Clare, comme on disait, c'était l'intention qui comptait. Si la fin du monde devait survenir, après tout, qui la protégerait ? Nemed essaierait probablement. S'il n'était pas trop occuper à faire du pied à Niceven. Si cette utopie devait un jour devenir concrète, pas sûr que Loki soit le premier choix de Clare dans sa recherche d'une protection, mais peu importait, n'est-ce pas ? Lui au moins exprimait tout haut une pensée positive à son égard. Comment ne pas y succomber, même si c'était mal ? Elle dissimula un sourire derrière sa main.

— La tête de Narcisse si elle apprenait que je me suis réfugiée chez un Daoi-Sith... Rien que pour ça, ça vaudrait le coup. Mais elle te tuerait pour ça, et peut-être moi avec...

Si dans son enfance, cependant, Clare était persuadée que sa mère voulait réellement sa mort – elle avait essayé de trucider sa fille à plus d'une occasion après tout –, aujourd'hui, elle n'en était plus si certaine. Malgré tout, on ne pouvait jamais savoir, avec Narcisse. Tout comme on ne pouvait jamais savoir avec Loki. D’ailleurs, il se montrait quelque peu mystérieux sur son histoire personnelle, et peut-être aussi un peu réticent, de sorte que Clare hésita. Devait-elle insister ? Il lui avait dévoilé quelques bribes qui éveillaient sa curiosité. Elle posa une main sur son poignet.

— Crois-moi, je sais ce qu’est l’Histoire, au final : le point de vue de ceux qui sont restés pour la raconter. C’est pour ça que ça m’intéresserait un jour de l’entendre de toi, mais je respecterai ton silence.

Elle retira la main pour se frotter la nuque en esquissant une grimace. C’était drôle à quel point même quand elle n’était pas là, sa mère s’incrustait toujours dans son univers, et dans ses conversations. En grande partie sa faute, Clare le savait : depuis qu’elle était revenue dans la Faërie, elle pensait à Narcisse à peu près toutes les huit secondes, sans raison. Ce n’était pas le cas à Londres, ce qui prouvait bien qu’elle avait réussi à se libérer d’elle, d’une façon ou d’une autre. Une liberté somme toute éphémère. Elle n’avait que trop conscience des paroles de Loki, en la matière. Elle aussi aurait voulu se libérer de ses chaînes, des chaînes qu’en plus, elle avait l’impression de s’imposer elle-même.

— En fait, je ne suis pas sûre que son truc, c’est de prétendre ne pas m’aimer, au contraire. Mais toi, alors, tu penses… tu penses que c’est fini pour de bon entre Odin et toi ? Tu penses que tu en es définitivement libéré ?

Était-ce possible de se libérer de son père, de sa mère ? Et était-ce Loki qui s’était libéré de son père, tout seul, par la force et la volonté ? Ou bien fallait-il qu’Odin libère Loki, tout comme Clare aurait voulu que Narcisse la libère, puisqu’elle n’en avait pas la force elle-même…




 
What a time to be alive !
I'm the voice inside your head you refuse to hear, I'm the face that you have to face mirrored in your stare, I'm what's left, I'm what's right, I'm the enemy, I'm the hand that will take you down, bring you to your knees.
©️ code : ellaenys. // quote : foo fighters.  
Revenir en haut Aller en bas
LOKI ∭ Kiki, parce qu'il peut tromper mille fois une personne ! Classe !

E. Loki Brynjolf

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 25/05/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 118
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : E. Dagda Mac Lochain
› L'AVATAR : Matthew Goode
› LES CREDITS : Eden Memories - Tumblr
› LA COULEUR RP : #7FC6BC

LOKI ∭ Kiki, parce qu'il peut tromper mille fois une personne ! Classe !

MessageSujet: Re: There is no such thing as a good influence || Loki   Dim 23 Oct - 20:52
« He becomes an echo of someone else's music, an actor of a part that has not been written for him. »

There is no such thing as a good influence.

ft. Loki & Clare


Si Essus voulait le tuer… Oh mais c’est tout ce qu’il désirait. La voir enrager, pestant, sifflante comme une dragone. Il pouvait presque imaginer la scène. Lui, ses mains pâles posées sur la délicate Clare, peut-être une se baladant sur sa nuque, face à la fey, tout sourire, juste pour la faire rager. Que ferait-elle donc Essus ? Lui cracher à la gueule ? Elle était une fey. Il ne pouvait y voir un quelconque danger pour lui. D’ailleurs, il savait qu’au fond, ils se ressemblaient trop pour qu’elle veuille réellement lui nuire. L’inverse était vrai. Loki aurait pu tenter de la tuer, en digne Daoi-Sith, mais il n’en avait jamais eu l’intention. Si quelqu’un lui ressemblait, c’était elle. Son double féminin, lumineux, fey. Il eut un sourire en imaginant la scène.

« Tenter de nous tuer, quelle idée intéressante… » murmura-t-il, pensif, disons plutôt rêveur. « Mais je doute qu’elle y parvienne. » ajouta-t-il, d’une voix plus forte, qui cette fois-ci, s’adressait à elle alors que son murmure avait plutôt été pour lui-même. Une de ces paroles douces qui vous réconforte. L’image d’une apocalypse sanglante, ou plutôt, d’une tragédie familiale. Il avait toujours aimé ces récits là, quand il n’en était pas au cœur évidemment.

Clare voulait savoir, ce qu’il avait subit, ce que son odieux père lui avait fait. Sans doute voulait-elle se comparer à lui, se rassurer en disant que lui aussi avait vécu des atrocités. Mais si on faisait le compte, il doutait qu’elle ne lui arrive à la cheville. Cependant, il n’avait pas tellement envie d’en arriver là. Il n’avait pas spécialement envie de remuer le passé. Même s’il avait toujours voulu raconter lui-même l’histoire, et se rendre enfin justice. Il avait tenté de le faire, d’écrire des romans à ce sujet, mais il n’y était jamais parvenu. Au final, les gens n’ont retenus qu’une chose. Loki était un vicieux, pervers, et un malfaisant qui a bien mérité son sort. Toute histoire exige qu’il y ai un méchant et qu’il meurt à la fin. La jeune femme insistait, encore.

Il pourrait l’ignorer, mais elle finirait par revenir à la charge. Peut-être qu’à la fin il lui raconterait tout dans les moindres détails, avant de la livrer à Essus. Non. Il n’en aurait plus le cœur après cela. Partager son histoire à quelqu’un, la livrer honnêtement, c’est comme partager un bout de son âme. Après cela, il est difficile d’ignorer cette personne, et de continuer à se moquer de son sort. Clare était l’objet de sa vengeance, son amusant personnel du moment. Rien de plus. Mais il avait envie de lui raconter. Et elle voulait entendre son histoire. C’était ainsi que les histoires commençaient, il s’attachait à quelqu’un, par négligence, par imprudence, il donnait les clés de son cœur, et de son âme, et ça finissait en tragédie grecque.

Mais que craignait-il ? Il aimait les tragédies, et de toute façon, il n’avait rien de mieux à faire pour le moment. Croyait-il vraiment qu’en se privant de lui raconter son histoire il changerait la finalité ? Personne n’écrit la fin. Pas du moins, comme on se l’imagine. Jamais. Les plans sont fait pour foirer. Et le destin adore les fausses pistes.

Cette main qui l’avait touché, il savait ce qu’elle tentait de faire. Comme toutes les femmes. Il en savait quelque chose, il utilisait les mêmes techniques. Elle ignorait juste que cela était inutile avec lui. C’était lui le flatteur, le charmeur, pas l’inverse. Inutile de tenter de flatter son ego, même si, c’était toujours plaisant. A n’en point douter. Il était faible, comme tout le monde, narcissique, comme tous les enfoirés de première, et assez vile pour aimer répandre sa fable.

« Non, bien sûr que non. Je ne serais jamais libéré de lui. Même s’il venait enfin à crever, répondit-il, honnêtement. Ce sera juste un soulagement pour moi. Une source d’inquiétude en moins. Enfin, ça sera plus que cela. » Il posa ses deux mains sur la table, et regarda Claire mais il regardait plus que la jeune femme droit dans les yeux. Il semblait observer son propre reflet dans les pupilles de la jeune femme. Il regardait peut-être Odin par delà le voile et le songe.

« Avant que Ragnarok me délivre, mon père, enfin, si je peux l’appeler ainsi. C’est lui qui voulait que je le nomme ainsi. En vérité, c’est mon père adoptif. Odin s’est appelé lui-même, le père de toute chose. Si c’est pas la chose la plus mégalomane que tu n’as jamais entendue ! Enfin bref, avant que la guerre n’éclate, mon père, mon frère, Thor, et toute la clique m’avait enfermé. Oh ils ne se sont pas contentés de me jeter dans une cellule, ils ont fait pire que ça. Ils m’ont attaché sous un arbre, et accroché au-dessus de moi un serpent immortel afin qu’il crache son venin sur mon visage et particulièrement mes yeux. Ils ont dû trouver cela drôle de laisser mon épouse, une Asgardienne, douce, gentille, mais chiante comme la pluie, qu’Odin m’a fait épouser en espérant me calmer, me tenir en laisse, et ils l’ont laissées à mes côtés. Mais jamais elle n’a voulue me détacher. Elle fut assez aimable pour m’épargner un peu du venin, mais son flot continue de bonnes paroles était tout autant insupportable que la douleur du venin. »

Le druchii s’interrompit pour boire une gorgée de bière. Il n’avait pas parlé de cela depuis quelques siècles. La colère se ravivait si facilement dès qu’il évoquait sa vie passée à Asgard et les supplices qu’il avait enduré. Le pire de tout, c’était l’humiliation. Le fait que sa famille adoptive soit si encline à le punir, si encline à se réjouir de sa défaite, de sa douleur, et de ses protestations. « Alors, après ça, tu vois, je pense que la mort d’Odin ne sera qu’une faible compensation. »




Le dieu de la discorde

Chez les fils des Ases je vais porter le tapage et le scandale,
Et mêler ainsi le fiel avec l'hydromel  — quote : Les sarcasme de Loki / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: There is no such thing as a good influence || Loki   
Revenir en haut Aller en bas
 

There is no such thing as a good influence || Loki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Autumn Court : Douglas
Cúirt fhómhair
 :: Le Port :: The Bear's Den Pub
-