AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 To know where I am from [ft. Spencer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DRUIDE natural witchcraft.

Ana M. Hillard

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 173
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Pavel et Héraclès (Nuallan)
› L'AVATAR : Sophie Turner
› LES CREDITS : Avatar © timeless Ω Sign © in code
› LA COULEUR RP : #FF9933

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: To know where I am from [ft. Spencer]   Jeu 23 Juin - 21:31
That old garage at the end of the road

To know where I am from

ft. Spencer & Ana


Le temps avait passé depuis l'arrivée des Feys sur l'île. Deux ans. Ou presque. Ou plus. Elle ne savait plus bien. Vendaient-ils seulement encore des calendriers ? Les Feys avaient-ils besoin de cocher les jours ? Des jours qui devaient être si insignifiants à leurs yeux. Ana, en tout cas, n'avait plus d'ordinateur ou de portable pour les compter. Et même si elle en avait encore eu, il n'y avait plus de réseau, plus d'internet. Les machines ne servaient à rien, franchement. Tous les jeux fonctionnaient avec le réseau et l'intérêt des choses faisables sans connexion diminuait très vite.
Au début, elle n'avait trouvé aucune autre personne qui ne soit pas totalement amoureux des nouveaux arrivants. Les zombies lécheurs de bottes féériques avaient cependant parfois l'esprit clair, quand l'un des surnaturels n'étaient pas dans les passages, mais la rousse, déjà avant, n'avait pas spécialement trouvé d'amis sur l'île. Heureusement pour elle, la solitude ne la dérangeait pas de trop, mais au bout d'un moment, la situation se fit de plus en plus pesante. Qui plus était, elle n'avait pas retrouvé sa grand-mère. L'île n'était pas bien grande, mais la vieille dame avait sûrement dû se perdre avec un des Feys et rester à ses basques depuis.

Et puis, elle ne savait pas trop comment, ni plus trop quand, elle avait trouvé des gens qui n'étaient pas complètement gaga devant les géants. Mais elle ne s'était pas approché d'abord, se disant que ce ne devait être que des humains tranquilles qui avaient eu la chance de ne pas croiser un Fey depuis un moment. Mais non. Elle écouta les conversations. Puis elle comprit qu'ils étaient des Druides.
La rousse savait se faire oublier quand elle le voulait et malgré ses cheveux flamboyants et ses vêtements rarement plus discrets, elle parvenait à vite faire partie du paysage. Ana ne voulait de toute façon pas vraiment se mêler à eux. Sa dernière (et première) expérience avec quelqu'un qui se prétendait Druide n'avait pas franchement été très agréable. En soi : harcèlement de rue. Même en Finlande, on n'était pas à l'abri de ce genre de comportement masculin.
Raison de plus pour ne pas taper l'incruste.
Pour autant, même si elle ne voulait pas vraiment l'admettre, cette nature druidique était peut-être la raison pour laquelle, elle aussi, elle ne s'était pas transformée en adoratrice de Feys. Elle ne les détestait pas vraiment, les Feys, mais ils n'étaient tellement pas comme ils étaient censés l'être. Ils avaient détruit un grand bout de terre en se battant entre eux, alors qu'ils devaient protéger la nature. Même ici, ils prenaient, tuaient et allaient à leur aise comme si l'île leur appartenait, sans tenir compte de ceux qui étaient là... Comment avaient-ils pu avoir ne serait-ce que l'idée de vivre en paix avec les humains en se comportant de la sorte ?
Ana n'avait aucune idée de ce qui se passait dans le monde au delà de la mer... parfois elle espérait que les Druides en parle. Mais jamais quand elle était là.
En revanche, ils parlèrent d'Archives. Des archives de druides. La rousse se demandait depuis lors ce qu'ils pouvaient bien y consigner. Y avait-il des choses sur comment reconnaître un Druide ? Ne devait-elle pas avoir des pouvoirs pour rentrer dans leurs rangs ? Enfin, elle n'en était pas une, mais soit. Cela ne pouvait pas faire de mal de se renseigner. Et elle avait vérifié, il n'y avait pas de livres sur les Druides à la bibliothèque de Douglas. Elle réfléchissait à tout ça en essayant de redonner vie au jardin de sa grand-mère, qui avait été complètement explosé par le passage des humains qui avaient vidé la maison de son métal... Ana aimait la nature, depuis toujours. Les animaux, les plantes, même les roches avaient quelque chose bien à elles. Surtout les falaises, battues par les vents et par la mer.

Puis un soir elle avait pris en filature les Druides. Pouvaient-ils sentir sa présence avec leurs pouvoirs ? Pouvaient-ils savoir rien qu'en la regardant si elle était des leurs ou non ? Comment l'ivrogne de la rue avait pu l'aborder de la sorte ? Non, de toute façon elle n'était rien de tout ça. C'était le cœur palpitant rapidement cependant, que l'un d'eux se retourne pour l'inviter à se joindre à eux, ou qu'il s'attaque à elle pour sa présence indésirable, qu'elle avait suivi leurs pas.
L'endroit était plutôt surprenant.

Mais Ana y était retourné un autre jour, seule, cette fois. Passant la tête sous les larges lettres délavées qui indiquaient le nom du vieux garage auto. Etrange de l'avoir choisi alors même que les véhicules avaient été bannis de l'île. Elle-même en avait marre de devoir enfourcher un vélo de plastique pour aller travailler.
« Hello ?! Y a quelqu'un ? fit-elle en laissant la porte se refermer derrière elle. Vous n'avez plus de Vespa ? »
Elle savait bien que non. Mais elle ne pouvait dignement pas se pointer là et demander à voir des Archives de Druides. Pourtant, elle resta immobile et stupéfaite de voir que les rayonnages de livres s'alignaient déjà devant elle dès l'entrée. Pas vraiment moyen de faire semblant, en fait.



The voices of the wind

Words are wind, dark wings, dark words, little and less, much and more. — quote : George R. R. Martin / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Spencer B. Young

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 11/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1491
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Thuthur Pendragon et Fifi sont mes autres moi
› L'AVATAR : Ben Foster
› LES CREDITS : Swan
› LA COULEUR RP : #660000

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Ven 24 Juin - 12:30

Spencer B. Young

Ana M. Hillard

To know where I am from
Où avais donc bien pu être mis ce manuscrit ? À croire que ces bouts de papier avaient parfois une vie propre et qu'ils prenaient un grand plaisir à faire évoluer le système de rangement. À moins que cela ne soit que l'usage de quelques utilisateurs peu attentionnés ou tout simplement le Gardien qui s'amusait parfois à poser ses protégés n'importe où... Nan ce n'était pas son genre... Un mètre plus loin notre Druide eu pourtant le plaisir de trouver une ancienne bouteille de whisky abandonné là en lieu et place de ce qu'il cherchait et il pouvait être presque certain que le manuscrit ne se trouvait pas dans sa réserve de bouteilles... La recherche n'en serait que plus palpitante et fastidieuse. Qu'à cela ne tienne, Spencer se gratifia d'une gorgée du liquide ambré avant de l'abandonner à nouveau un peu plus loin en laissant son regard vagabonder sur les rayonnages qui lui cachaient l'objet de sa recherche. Le Druide traversait un puits de lumière d'un soleil estival lorsque l'air s'anima doucement d'une brise extérieure : il n'était plus seul dans son antre, c'était là la conclusion qui s'imposait mais qui n'intéressa pas tout de suite notre ami. Après tout ces visiteurs étaient bien souvent des grands garçons et des grandes dames qui étaient à même de se débrouiller seul sans son intervention alors il n'avait pas toujours le cœur de leur imposer sa présence.
" Hello ?! Y a quelqu'un ? Vous n'avez plus de Vespa ? "

Sauf si l'on réclamait sa présence en ces termes intriguant qui portaient l'accent bien d'ici et qui s'élevèrent jusqu'à lui. Une Vespa ? N'était-ce pas cette chose étrange qui venait de la botte européenne et que l'on ne voyait plus que dans les films d'un certain âge ? C'était d'une désuétude totalement intrigante et Spencer ne tarda guère à se pencher au-dessus d'une des multiples mezzanines qui apportaient la clarté du soleil à l'étage inférieur. Il pu ainsi capter la présence d'une jeune demoiselle à la chevelure de feu qui errait devant l'entrée comme une âme en peine.
▬ " Ne serais-tu pas un peu jeune pour porter une telle nostalgie ? "

Car à moins que le Glamour ne le trompe, la Miss était d'une étonnante jeunesse pour la population de l'île et sa connaissance d'un tel moyen de locomotion lui inspirait l'humanité de sa nature. Il avait donc probablement affaire à une jeune collègue égaré qu'il allait se faire un plaisir d'orienter avec sa prononciation d'origine plus exotique. D'une agilité presque surprenante pour sa silhouette, Spencer passa la barrière de la mezzanine pour se laisser souplement tomber sur un des rayonnages inférieurs sur lequel il s'assit en observant son invité avec curiosité et amusement.
▬ " T'es-tu égarée ou cherches-tu quelque chose ma belle ? "

Dans tous les cas notre Druide était près à lui offrir son aide, on ne croisait pas souvent de jolies humaines possédant encore son discernement, même chez ses confrères la gente féminine ne portait que peu de véritables jolies fleurs, du moins sur cette île et à son grand désespoir. Spencer lâcha brièvement son interlocutrice du regard pour observer le rayonnage sur lequel il s'était installé qui n'avait tout simplement rien d'intéressant dans la situation actuelle et qui ramena donc l'attention du druide sur son invitée.
▬ " Tu n'aurais pas vu le Traité des Plantes du Nord Sinaï passé par hasard ? "

Non parce que cela ne coûtait rien de demander n'est-ce pas ? Et si entrer dans ses bonnes grâces était un objectif de la demoiselle elle pourrait aisément le faire en l'orientant vers ce recueil. Oh et oui, il lui arrivait de poser un certain nombre de questions mais il laissait toujours le temps de respirer à ses malheureux interlocuteurs.



Oh, what a day, what a lovely day
Have I gone mad ? I'm afraid so. You're entirely bonkers. But I'll tell you a secret: all the best people are.©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Ana M. Hillard

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 173
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Pavel et Héraclès (Nuallan)
› L'AVATAR : Sophie Turner
› LES CREDITS : Avatar © timeless Ω Sign © in code
› LA COULEUR RP : #FF9933

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Ven 24 Juin - 21:27
That old garage at the end of the road

To know where I am from

ft. Spencer & Ana


Incroyable. Ca ne sentait même pas le cambouis. Transformer un vieux garage en bibliothèque. Ca ressemblait à un rêve de geek. Ces maisons installées dans des vieux entrepôts. Ces photos qu'elle voyait passer sur Tumblr quand internet était encore un passe-temps quotidien. La rousse aimait probablement davantage regarder ces images d'intérieurs magnifiques et originaux que tout le reste qu'on pouvait trouver sur la plateforme de blogs.
Mais là n'était pas la question. La question était que sa propre interrogation à voix haute n'avait aucun sens. L'intérieur l'avait prise au dépourvu. Elle qui s'était imaginé que les archives seraient quelque chose de plus secret que cela.
Y avait-il seulement quelqu'un... ? Ana observa un instant les ouvrages reliés ou en rouleaux qui étaient plus ou moins rangés au rez-de-chaussée. Sous son nez. Comme ça, elle aurait pu en prendre un et mettre le nez dedans. La rousse tendit la main vers un livre à la couverture rigide et d'un violet un peu passé mais sursauta quand une voix s'éleva et rabattit ses mains derrière son dos.
« Ne serais-tu pas un peu jeune pour porter une telle nostalgie ? »
Ana leva la tête vers la source de la voix à l'accent qu'elle n'étendait alors que dans les séries qu'elle regardait sur Netflix. Avant. Des Américains étaient venus jusqu'ici... Bon, après tout, le dernier refuge des Feys avait été les Etats-Unis, mais tout de même... Elle fronça les sourcils.
« Les Vespa continuent à être produites... dans le reste du monde. Et même avec des moteurs électriques. » ne put-elle s'empêcher de répondre, précisant une chose que l'homme semblait ignorer.

Etait-il lui aussi un prétendu Druide ? Peut-être en réalité avait-elle à faire à une secte et elle s'était jetée dans la gueule du loup grâce à sa curiosité. Après tout, elle ne les avait jamais vu démontrer de pouvoirs magiques jusqu'à présent. Mais elle n'y connaissait rien en druide que ce que les œuvres de fiction voulaient bien en dire.
Ne devrait-elle pas partir en courant et ne plus jamais revenir ? Elle n'avait pas encore envie de se faire harceler par un ivrogne aux mains baladeuses et à l'imagination fertile.
Mais la jeune femme sursauta à nouveau, ne sachant si elle devait reculer ou s'approcher quand l'homme sauta du bord de la mezzanine. Une main portée à la bouche, elle découvrit cependant qu'il avait élu un rayonnage comme perchoir. Elle n'avait jamais eu le vertige, que ce soit en haut d'un arbre ou au bord d'une falaise, mais tout de même, il y avait une différence entre passer au-dessus d'une barrière pour sauter sur une bibliothèque de faible largeur.
« T'es-tu égarée ou cherches-tu quelque chose ma belle ?
– Alors déjà, les faux compliments non recherchés dans un tel endroit, on évite. Bordel, elle se les coltinait pour de vrai. Deuzio, je ne suis pas perdue. Je ne m'attendais juste pas que tous les bookins soient comme ça à portée de tout le monde. » Après tout, si elle n'avait rien dit en entrant, peut-être ne serait-il jamais apparu pour vérifier ce qu'elle faisait.
Ana observait celui qui devait être américain avec méfiance. Il n'avait pas grand-chose pour lui. Un homme, de la secte des druides buveurs de boissons (sûrement) et en plus Ricain. Ceux-là avaient la mauvaise manie de penser que le monde et tout ce qui y évoluait leur appartenaient. À vrai dire, même les choses de l'espace se voyaient attribuer un petit drapeau à étoiles et rayures.
Pourtant, si intruse qu'elle soit, lui ne semblait pas s'en soucier plus qu'un grain de poussière sur le rayonnage.

« Tu n'aurais pas vu le Traité des Plantes du Nord Sinaï passer par hasard ? » changea-t-il de sujet comme si de rien n'était. Ana soupira et regarda vaguement autour d'elle. Ce n'était pas le livre violet qu'elle avait vu avant qu'il ne la surprenne, alors elle ne savait pas trop.
« Est-ce que les plantes du Sinaï poussent seulement avec le climat que l'on a ? » La rousse se demanda vaguement si c'était un test quelconque : lui faire trouver le livre, son incapacité à le faire prouverait-elle qu'elle n'était pas des leurs ?
Sans vraiment chercher, elle regarda autour d'elle un moment, mais seules quelques bouteilles ici ou là attirèrent son attention. « Peut-être quelqu'un l'a mis à l'abri des risques de l'alcool renversé. »
La jeune femme n'était toujours pas bien sûre de vouloir annoncer « je suis là pour apprendre des choses sur les Druides »... Mais si elle était effectivement dans les Archives, peut-être que l'homme aborderait lui-même le sujet...



The voices of the wind

Words are wind, dark wings, dark words, little and less, much and more. — quote : George R. R. Martin / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Spencer B. Young

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 11/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1491
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Thuthur Pendragon et Fifi sont mes autres moi
› L'AVATAR : Ben Foster
› LES CREDITS : Swan
› LA COULEUR RP : #660000

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Sam 25 Juin - 1:16

Spencer B. Young

Ana M. Hillard

To know where I am from
De la visite ? Spencer n'en recevait pas tellement que cela, la majorité de ses collègues ne venaient ici qu'en dernier recours ou lorsqu'ils avaient le courage ou la patience d'affronter l'avis du Gardien. Même si ce dernier n'imposait pas toujours sa présence, c'est qu'il avait aussi des choses à faire, il ne fallait pas croire qu'il passait ses journées à faire des ronds de fumée sur le toit. Bref lorsqu'il sentit que l'air se parsemait d'une nouvelle brise entre les rayonnages, il su que c'était jour de visite mais continua de chercher son Traité jusqu'à ce qu'on l'appel à l'aide pour une histoire de Vespa, histoire d'autant plus intrigante lorsqu'il comprit qu'elle était prononcée par une jeune personne qui lui répondit avec application.
▬ " Les Vespa continuent à être produites... dans le reste du monde. Et même avec des moteurs électriques. "

Propos qu'il cueillit en plein vol, littéralement plus qu'il était en train d’atterrir sur l'étagère du rez-de-chaussée avant de s'y installer avec un air de satisfaction tenté d'amusement à l'entente de cette réplique.
▬ " Mais on n'arrête pas le progrès ! À moins que cela ne soit qu'un manque d'imagination... "

La question méritait probablement débat mais dans l'immédiat c'était la présence de la miss qui remportait l'attention du Druide. C'est donc avec entrain qu'il alla à la pêche aux informations pour se renseigner sur la raison de cette charmante visite et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne fut pas déçu par la réplique.
▬ " Alors déjà, les faux compliments non recherchés dans un tel endroit, on évite. Deuzio, je ne suis pas perdue. Je ne m'attendais juste pas que tous les bookins soient comme ça à portée de tout le monde. "

Réaction qui ne manqua pas de faire rire la propriétaire des lieux, c'est qu'il n'avait absolument rien contre les demoiselles à tempérament, ni les messieurs d'ailleurs. Il fallait juste que ce genre d'individu place correctement leur fierté car sinon ils pouvaient rapidement se faire déculotter par le Gardien qui se pencha légèrement vers la miss avec son humeur au beau fixe.
▬ " Toutes mes excuses ma Dame, à défaut d'identité je me permettais d'user d'une dénomination agréable mais si vous le prenez ainsi je peux trouver quelque chose de moins rutilant... L'hideuse vous conviendrait-il mieux ? " C'était bel et bien une charmante enfant qu'il tenait là, peut-être un peu trop sûr d'elle et de la vie pour ainsi prendre la mouche pour un simple sobriquet que le Druide utilisait pour une bonne partie de la gente féminine en oubliant presque la signification du mot. " Et qu'est-ce que tu t'imaginais ? Que tu allais devoir passer devant les pattes d'un Sphinx sans perdre la tête ? Survivre au chant des sirènes avant d'enfin voir l'horizon d'une page ? "

Sarcasme et amusement, Spencer saisissait là le divertissement qui lui était offert avec grand plaisir sans pour autant totalement oublier son objectif du moment car il finit par glisser son regard sur le rayonnage situé sous ses fesses avant de demander à sa visiteuse si elle n'avait pas aperçu ce qu'il recherchait depuis tout à l'heure.
▬ " Est-ce que les plantes du Sinaï poussent seulement avec le climat que l'on a ? "

Voilà enfin une question censée, il y avait donc ici autre chose que de la gouaille et de la fierté, un bon point pour la miss qui avait de nouveau attirer l'attention du Gardien.
▬ " A Douglas même non, mais le Jardin des Lumière doit pouvoir recueillir les bonnes conditions. Même si je doute que Silvester soit du genre à véritablement apprécier la flore du désert... "
Cette question sembla monopoliser l'attention de Spencer qui y réfléchit quelques instants avant que la Miss ne reprenne la parole.
▬ " Peut-être quelqu'un l'a mis à l'abri des risques de l'alcool renversé. "
Mais c'est qu'elle était charmante avec cette petite pointe de raillerie qui étendait sa lumière en plein soleil et que Spencer accueillis avec amusement.
▬ " Pourquoi faire une telle chose ? Serais-tu ce genre de maladroite ? Si c'est le cas je vais devoir t'interdire l'accès à certains rayonnages. " Notre ami se pencha à nouveau vers la demoiselle pour lui glisser un clin d’œil amusé avant de se redresser. " Bon alors, si tu ne sais pas où est mon manuscrit et que tu n'es pas perdu tu n'as pas besoin de moi. Mais si tu changes d'avis tu n'as qu'à m'appeler, je me nomme Spencer mais tu peux tout aussi bien crier cela fonctionnera aussi. " Il releva alors ses pieds pour pouvoir les passer de l'autre côté de l'étagère et se retourna vers son interlocutrice avec un sourire. " A plus tard l'hideuse. "

Un nouveau clin d’œil et notre homme se laissa glisser de l'autre côté, disparaissant ainsi de la vision de sa visiteuse.





Oh, what a day, what a lovely day
Have I gone mad ? I'm afraid so. You're entirely bonkers. But I'll tell you a secret: all the best people are.©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Ana M. Hillard

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 173
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Pavel et Héraclès (Nuallan)
› L'AVATAR : Sophie Turner
› LES CREDITS : Avatar © timeless Ω Sign © in code
› LA COULEUR RP : #FF9933

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Ven 1 Juil - 14:54
That old garage at the end of the road

To know where I am from

ft. Spencer & Ana


Franchement, l'invention des Vespa électriques remontait seulement à 2012, il n'y avait rien d'antique dans ce moyen de transport. Juste le look était un peu retro, mais tellement cool et attachant. Entre les vieux qui chevauchaient la leur qui devait être bien vieille (ou neuve si la vieille avait rendu l'âme) et les jeunes qui trouvaient ça « in », les clients de la marque ne devaient pas se faire si rares. Et puis il y avait aussi tous les touristes...
« Mais on n'arrête pas le progrès ! À moins que cela ne soit qu'un manque d'imagination... » répliqua l'homme. Qu'avait-il donc ? Ana n'aimait pas son ton, mais elle se retint cette fois de faire le moindre commentaire acerbe. « Au moins, c'est bon pour l'environnement. On ne peut pas le dire de toutes les marques. » Après tout, vu la nouvelle population de l'île, montrer son intérêt pour la nature ne pouvait pas être un mal, si ?

Le rire qui suivit la fit se renfrogner à nouveau. N'était-il pas au courant que les compliments non demandés équivalaient à un harcèlement ? Les hommes n'avaient vraiment aucune cervelle (pas dans leur tête en général). Un « mademoiselle » aurait été plus adapté (tant qu'il n'était pas prononcé comme un wesh). Ou juste... rien du tout. Et ce n'était pas parce qu'elle était jeune qu'il fallait la tutoyer quand on ne la connaissait pas non plus... ! La rousse enfonça ses mains dans ses poches en écoutant la diatribe suivante. « Toutes mes excuses ma Dame, à défaut d'identité je me permettais d'user d'une dénomination agréable mais si vous le prenez ainsi je peux trouver quelque chose de moins rutilant... L'hideuse vous conviendrait-il mieux ? » Il se moquait vraiment d'elle. Ana soupira mais retint de lever les yeux au ciel.
S'il était ainsi avec tout le monde, il ne devait pas avoir beaucoup de femmes pour lui. Les hommes étaient nombreux à penser que considérer les femmes comme des objets (ou en tout cas des êtres moindres) les rendaient désirables aux yeux de celles-ci... Peut-être celles qui avaient aussi peu de cervelle qu'eux. Ou bien les adolescentes pré ou à peine pubères qui lisaient de la mauvaise littérature. « Et qu'est-ce que tu t'imaginais ? Que tu allais devoir passer devant les pattes d'un Sphinx sans perdre la tête ? Survivre au chant des sirènes avant d'enfin voir l'horizon d'une page ?
– Je me disais juste qu'il était rare de laisser autant de savoir à la portée de tout le monde. D'habitude on garde jalousement ce qu'on a. À la limite, on fait payer un abonnement... » À vrai dire, l'aspect facile d'accès l'arrangeait et lui plaisait. Elle n'aimait pas les gens qui refusaient de partager quelque chose d'aussi élémentaire que le savoir. Il faut toujours enseigner les choses ou les techniques que l'on connait.

Le sujet de la conversation changea donc ensuite, pour se reporter justement sur ces multitudes de sources de savoir. En tout cas, au moins l'une d'elle. « A Douglas même non, mais le Jardin des Lumière doit pouvoir recueillir les bonnes conditions. Même si je doute que Silvester soit du genre à véritablement apprécier la flore du désert... » avait répondu l'homme. Ana n'était pas bien sûre de tout comprendre de manière exacte, mais il devait sûrement s'agir des Feys. « Il est étrange comme ces Feys, qui se prétendent si proches de la nature, bouleversent à loisir les écosystèmes... » marmonna-t-elle plus pour elle-même que pour ses oreilles à lui.
En tout cas, elle ne voyait pas trace du livre autour d'elle, mais remarqua bien les bouteilles qui trainaient. L'endroit était vraiment étrange. Mais vu le peu d'expérience qu'elle avait avec les Druides, cela ne l'étonnait guère. Alcool et ennuyeurs de femmes. Super. « Pourquoi faire une telle chose ? Serais-tu ce genre de maladroite ? Si c'est le cas je vais devoir t'interdire l'accès à certains rayonnages.
– En règle générale, pas trop non. Mais si une de ces bouteilles n'est pas bien fermée, ce n'est pas vraiment de ma faute.
– Bon alors, si tu ne sais pas où est mon manuscrit et que tu n'es pas perdu tu n'as pas besoin de moi. Mais si tu changes d'avis tu n'as qu'à m'appeler, je me nomme Spencer mais tu peux tout aussi bien crier cela fonctionnera aussi. A plus tard l'hideuse. »
Il allait falloir qu'il lui trouve un autre surnom. Ou juste l'appeler par son prénom. Elle allait répliquer mais il avait déjà disparu. Ana soupira et regarda autour d'elle pour s'approcher d'une table où s'empilaient des ouvrages, avec ici et là quelques bouteilles.

Elle en attrapa une et la déboucha pour en renifler le contenu en fronçant les narines. Ouais, ce n'était pas du jus de fruits. En tout cas pas du frais, plutôt du genre fermenté. Elle reboucha consciemment le récipient et vérifia que toutes les bouteilles étaient bien fermées avant de les ranger – plus ou moins – sous la table, là où ça risquait moins, en règle générale.
La rousse entreprit alors de compulser les titres à sa disposition pour voir s'il n'y avait pas quelque chose qui ressemblait de près ou de loin à un truc du genre « Les Druides pour les Nuls ». Cependant, ce qu'elle trouva sous un vieux carton sous une chaise sur laquelle elle n'aurait pas osé s'assoir, fut Le Traité des Plantes du Nord Sinaï et elle leva les yeux au ciel. « Eh ! J'ai trouvé ton bookin ! » lança-t-elle à la cantonade en le glissant sous son bras avant de reprendre ses propres recherches. Elle aimait l'odeur des vieux livres.
Son regard s'arrêta un instant sur un livre gris argenté au titre un peu effacé Les éléments et les sentiments. Le sujet la fit froncer les sourcils mais après tout, à quoi pouvait-elle bien s'attendre ?
« Est-ce qu'il y a un système de classement ici ? »



The voices of the wind

Words are wind, dark wings, dark words, little and less, much and more. — quote : George R. R. Martin / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Spencer B. Young

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 11/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1491
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Thuthur Pendragon et Fifi sont mes autres moi
› L'AVATAR : Ben Foster
› LES CREDITS : Swan
› LA COULEUR RP : #660000

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Dim 3 Juil - 19:49

Spencer B. Young

Ana M. Hillard

To know where I am from
Cela faisait combien de temps déjà ? Qu'il avait tourné le dos au monde des Hommes pour celui de la Faërie ? On perdait le fils du temps à vivre aux côtés des immortels mais cela devait faire un peu plus de quinze ans, presque la moitié du temps écoulé loin des facéties de ce monde dont son invité portait la nostalgie. En plus de ne pas regretter ce temps, Spencer avait cessé de se tenir informé, décidant de couper les ponts avec cette humanité qui marchait bien plus sur la tête que ses actuels voisins.
▬ " Au moins, c'est bon pour l'environnement. On ne peut pas le dire de toutes les marques. "

Du haut de son perchoir notre Druide sourit doucement à cette réplique qui portait son sens. Il pouvait concéder ce point, l'humanité prenait peu à peu conscience de quelques erreurs faites à la nature mais continuait tout de même à entretenir un cercle vicieux.
▬ " Et dis moi, est-ce que la création de ces engins est tout aussi "bonne pour l'environnement" ? "

C'était là une véritable question, il n'en avait pas la moindre idée même s'il était clair qu'il supposait que comme toutes les usines, le tas de taules qui crachait ces véhicules vertueux ne se privait guère de recracher on ne sait quels ennemis dans l’atmosphère d'une manière ou d'une autre. Pour sa part il s'était fait à l'usage de ses pieds et avait même réussi à apprivoiser quelques équidés toutefois le processus était toujours laborieux comme avec toute la gente animale...

▬ " Je me disais juste qu'il était rare de laisser autant de savoir à la portée de tout le monde. D'habitude on garde jalousement ce qu'on a. À la limite, on fait payer un abonnement... "

Après un petit instant d'effarouchement de la part de la demoiselle, celle-ci s'étonnait des standards de fonctionnement du coin. Comme s'il y avait un intérêt à verser de l'argent pour s'instruire... Quoique cela aurait pu l'aider à arrondir ses fins de mois, mais cela aurait été incroyablement égoïste alors que son rôle était de protéger ces savoirs communs à ses compatriotes.
▬ " Toi tu es une sacrée touriste dis-moi. Et de quel droit je mettrais un tarif sur un héritage commun ? Si tu veux rester dans le coin il va falloir que tu oublies tes formatages humains. "

Il est vrai que la miss était étrange, il pouvait sentir que le Glamour battait dans ses veines, elle n'était pas fey cela s'entendait sans peine mais n'était pas Druide pour autant, elle portait en elle trop de questions et d'incompréhensions. Avait-elle ne serait-ce que conscience de ce qu'elle était ? Peut-être que oui pour être arrivée sur cette île, ou pas... Dans tous les cas elle ne semblait guère ouverte à son aide pour éclairer son chemin alors il avait autre chose à faire, retrouver ce bouquin par exemple.

▬ " Il est étrange comme ces Feys, qui se prétendent si proches de la nature, bouleversent à loisir les écosystèmes... "

Un murmure qui prit son envol et voltigea dans l'atmosphère apaisée du lieu jusque dans l'oreille de Spencer qui l'accueilli avec amusement. Pire qu'une novice la donzelle, s'en était presque attendrissant et notre Druide ne pu résister à lui glisser une nouvelle information capitale qui pourtant n'était pas la plus simple à assimiler. Avec son air amusé il se pencha donc vers la miss pour murmurer à son tour.

▬ " Ils n'en sont pas proches, ils sont la Nature. Tiens le pour ta première leçon. "

Glissa-t-il avec un clin d’œil. C'est vrai elle n'avait pas demandé d'aide mais la voir autant dériver à des miles de ce monde qui pourrait être le sien était assez navrant pour atteindre Spencer qui se permettait ainsi ce léger aiguillage qui serait d'ailleurs probablement mal perçu. Au moins on ne pourrait pas lui reprocher de ne pas avoir voulu aider. Cela avant que la demoiselle ne le fasse rire avec sa réplique alcoolisée qui n'avait pas lieu d'être ici.
▬ " En règle générale, pas trop non. Mais si une de ces bouteilles n'est pas bien fermée, ce n'est pas vraiment de ma faute. "

▬ " Entends-tu par là que tu n'assumes pas les conséquences de tes gestes ? "

Non parce que bouteilles mal bouchées ou non si c'est elle qui renverse la faute lui revient un point c'est tout. Personnellement il traînait ses pieds ici depuis bien longtemps et il n’avait jamais abîmé aucune page. Alors si la miss voulait traîner dans le coin, qu'elle était du genre maladroite et à ne pas l'assumer elle pouvait véritablement aller retrouver la porte car l'une des rares choses que n'appréciait pas le Gardien était l'absence de sens des responsabilités. Cependant son interrogation demeurait moqueuse et il souriait encore lorsqu'il descendit de son perchoir, délaissant ainsi son invité pour reprendre sa recherche.

Quelques minutes s'écoulèrent, durant lesquels il finit par s'asseoir par terre pour trier quelques livres qui se trouvaient au pied d'une table de lecture et qu'un précédent visiteur n'avait pas rangée à son départ.

▬ " Eh ! J'ai trouvé ton bookin ! " Ces charmants mots prononcés quelques rayons plus loin n'eurent aucun mal à enthousiasmer notre Druide qui délaissa son activité pour retrouver son invitée qui se révélait à présent utile. " Est-ce qu'il y a un système de classement ici ? "

Tout à sa recherche, Spencer observa les alentours à la recherche de ce que la miss lui avait annoncé et mit quelques instants avant de repérer la reliure tant attendue sur laquelle il fondu avec un air satisfait.

▬ " Bien joué ma belle, tu mériterais presque que j'use de ton identité. "

Sois dit en passant il l'aurait fait avec plaisir si elle avait pris le temps de se présenter au lieu de râler et de donner des leçons en l'air. Il attrapa le livre d'un geste dont la dextérité n'abîma même pas l'équilibre de la pile ou du carton et l'observa avec un sourire de contentement. Il ouvrit ensuite sa prise d'une main et fit danser ses doigts au-dessus des pages qui se mirent à tourner, poussées par l'air qui répondait aux sollicitations de sa Main.

▬ " Il y en a un mais il te semblera aussi fantasque que la nature des feys. Pourquoi tu ne me dirais pas ce que tu cherches, cela t'évitera d'errer comme une âme en peine durant des jours. "

Tout à sa tâche, Spencer semblait cependant capable de mener la conversation. Il stoppa finalement brusquement le manège des pages et une aura bleuté se matérialisa autour d'un manuscrit qui, en y regardant d'un peu plus près, ne semblait pas être à sa place. Poussée par l'aura, la feuille s'éleva pour s'accrocher à la main de Spencer qui referma ses doigts dessus avant de fermer le livre pour observer sa trouvaille d'un air satisfait.



Oh, what a day, what a lovely day
Have I gone mad ? I'm afraid so. You're entirely bonkers. But I'll tell you a secret: all the best people are.©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Ana M. Hillard

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 173
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Pavel et Héraclès (Nuallan)
› L'AVATAR : Sophie Turner
› LES CREDITS : Avatar © timeless Ω Sign © in code
› LA COULEUR RP : #FF9933

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Dim 3 Juil - 20:49
That old garage at the end of the road

To know where I am from

ft. Spencer & Ana


Est-ce que les usines étaient écolo … ? Ana resta silencieuse. Elle devait bien avouer qu'elle n'était pas sûre que ce fût le cas pour toutes... Mais maintenant, elle n'avait plus son scooter, et tout cela lui semblait loin. Elle s'en voulait de ne pas y avoir pensé, maintenant que le sujet était abordé, mais elle ne pouvait plus y faire grand-chose à présent.
Est-ce que les usines qui fabriquaient les produits de remplacement de ce que les Feys avaient détruit étaient écolo ? Elle ne le savait pas plus. Peut-être que même les Feys ne le savaient pas. Et le plastique était tout aussi dur à recycler que le métal. Et il avait fallu renvoyer une nouvelle salve de pollution dans l'air pour remplacer les choses de première nécessité sur l'île.
« J'avoue que je n'en ai aucune idée... » Mais elle avait tout de même près de 8km à faire tous les matins et tous les soirs pour aller de chez sa grand-mère jusqu'au musée où elle était censée travailler (même s'il n'y avait plus de visiteurs depuis l'arrivée des Feys)... et elle ne voulait pas avoir à apprivoiser un poney puant. Elle n'était pas vraiment fan des chevaux. Et quitte à en voir, elle préférait qu'ils galopent librement loin d'elle.

« Toi tu es une sacrée touriste dis-moi. Et de quel droit je mettrais un tarif sur un héritage commun ? Si tu veux rester dans le coin il va falloir que tu oublies tes formatages humains., commenta l'homme quand elle parla de payer pour obtenir une bribe de savoir.
– J'étais là avant que tout ce beau monde arrive... … Mais sinon, ce n'était pas une critique négative. J'étais plutôt agréablement surprise. » Mais peut-être que les choses se payaient différemment... Après tout, il semblait y avoir tout autant de magouilles dans ce monde surnaturel que chez les humains.
Mais il avait raison, la plupart des nouveaux systèmes apportés lui étaient inconnus. Et personne n'avait pris la peine de laisser un mémo, hormis le catalogue pour commander de l'électro-ménager approuvé-Fey. Donc elle pouvait de nouveau faire chauffer sa nourriture, mais elle ne savait pas bien quoi d'autre avait changé, à part les matériaux. D'autant plus que de la monnaie circulait toujours sur l'île, que ce soit la bonne vieille livre manoise ou bien ces grosses pièces féériques qu'elle avait pu apercevoir par moments.

« Ils n'en sont pas proches, ils sont la Nature. Tiens le pour ta première leçon. »
De nouveau, sa réponse la laissa perplexe. Ana fronça les sourcils et sortit ses mains de ses poches pour croiser les bras. Qu'allait-il arriver au monde en dehors de l'île si la Nature s'emprisonnait là ? Y avait-il des circuits d'énergie naturelle qui permettaient que ces personnifications de la Nature puissent agir loin de leur position ?
La rouquine était finalement vraiment sceptique sur les choix de ces êtres millénaires... Entre les trous géants qu'ils avaient faits aux Etats-Unis, détruisant évidemment un petit bout de Nature, et le fait de laisser les humains tout détruire depuis des siècles... Aucun d'entre eux n'avait eu la bonne idée de faire quelque chose ?
D'un côté, ils semblaient vouloir se dire au-dessus de tout et de tous, qu'ils étaient eux-mêmes la Nature, et de l'autre côté, ils agissaient aussi puérilement que les humains, à se faire la guerre et à détruire les choses autour d'eux... Est-ce que leurs conflits internes les avaient fait oublier qu'un monde entier était là en train de mourir ?

Puis la conversation reprit, portée sur les bouteilles un peu inattendues dans un tel endroit.
« Entends-tu par là que tu n'assumes pas les conséquences de tes gestes ?
– Bien sûr que si » répliqua-t-elle. Mais le débat pouvait bien être infini sur la responsabilité : elle pouvait bien cogner une bouteille sans que ça ne conduise à une catastrophe (les bouteilles d'alcool étant généralement assez solide, juste la faire basculer n'engageait à rien...) …. sauf évidemment si celui qui avait bu dedans l'avait mal refermée.
Mais il lui sembla de toute façon plus judicieux de ne pas aborder le sujet. La rousse n'avait pas oublié ses réflexes de réseaux sociaux : ne jamais mettre son grain de sel sur un post où les commentaires partaient déjà en live en débats interminables.

Puis elle trouva le Traité, et eut de nouveau droit à être belle et plus hideuse... « Bien joué ma belle, tu mériterais presque que j'use de ton identité. » Et en leva les yeux au ciel avant de se tourner vers lui.
« J'allais me présenter, mais tu as sauté de l'étagère et disparut avant que j'en ai eu le temps... » Ana allait de nouveau le faire quand son regard et son attention furent attirés par le mouvement des pages sans que Spencer ne les touchât. Bon, elle devait se rendre à l'évidence, les Druides étaient peut-être plus qu'une secte de machistes bourrés.
La rouquine ouvrit la bouche pour demander ce que c'était, cette chose qu'il venait de trouver entre les pages et qui était vraisemblablement le véritable objet de ses recherches...
« Il y en a un mais il te semblera aussi fantasque que la nature des feys. Pourquoi tu ne me dirais pas ce que tu cherches, cela t'évitera d'errer comme une âme en peine durant des jours.
– Ca ne me dérange pas de me promener dans les livres, elle n'était toujours pas bien sûre de vouloir lui parler des raisons de sa venue... Elle qui avait l'habitude de bien cerner les humains, elle n'arrivait pas à se décider sur le type de gars qu'il était. Que penses-tu que je cherche ? demanda-t-elle quand-même, pour voir qu'elle idée réelle il se faisait sur elle et sa raison d'être là. Sinon moi c'est Ana. Et ça, c'est quoi ? » fit-elle finalement en indiquant la trouvaille du Druide d'un geste du menton.
Peut-être qu'elle était trop curieuse, mais ça, ça avait déjà été prouvé par sa présence à cet endroit précis.



The voices of the wind

Words are wind, dark wings, dark words, little and less, much and more. — quote : George R. R. Martin / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Spencer B. Young

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 11/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1491
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Thuthur Pendragon et Fifi sont mes autres moi
› L'AVATAR : Ben Foster
› LES CREDITS : Swan
› LA COULEUR RP : #660000

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Dim 3 Juil - 22:09

Spencer B. Young

Ana M. Hillard

To know where I am from
La miss avoua donc son ignorance et par là marqua un point dans l'estime de son interlocuteur qui affectionnait tout particulièrement la sincérité qui ne se drapait pas de fierté. Ne pas savoir n'était pas une tare contrairement à ce que beaucoup pensent, l'admettre permettait d'apprendre et donc de savoir un peu plus même si en l’occurrence ni l'un, ni l'autre n'avait la réponse à cette question. L'amusement de Spencer s'était effacé pour laisser la simplicité d'un sourire sans jugement et clôturer ainsi ce sujet bien humain.

" J'étais là avant que tout ce beau monde arrive... Mais sinon, ce n'était pas une critique négative. J'étais plutôt agréablement surprise. "

Voilà donc une réponse qui prenait forme. Son invitée égarée avait assisté au débarquement qui à présent exposait son affinité et sa réelle nature. L'interrogation principale à présent était: ignorait-elle sa nature Druidique ou non ? Peut-être pas vu la manière dont elle débarquait ici, elle était potentiellement à la recherche de réponse et quoi de mieux pour cela que des rayonnages de livres. Était-ce tout de même une pointe de fierté ? Ou peut-être de la méfiance alors qu'il n'avait à son avis rien fait pour cela, mais la demoiselle ne semblait pas vouloir de son aide pour répondre à ses interrogations.

Néanmoins il s'octroya tout de même le droit de l'aiguiller sur l’existence des feys et fut à nouveau agréablement surpris par la réaction de la miss qui prit le parti de réfléchir à ce qu'elle venait d'entendre plutôt que de le repousser. Tout espoir n'était pas perdu pour cette invitée, le potentiel était peut-être convertissable mais pas pour tout de suite, à présent il avait une recherche à mener. Recherche qui le conduit au pied de son rayonnage puis au pied d'une table de lecture à écumer une pile de livres.

Habitué à voir ses précieux protégés abandonnés un peu partout au fils des recherches de ses invités, Spencer ne s'offusquait même pas de devoir ranger ainsi derrière ses collègues. Enfin lorsqu'il rangeait car dans l'immédiat il cherchait toujours son manuscrit qui n'était apparemment pas dans cette pile. Notre ami était en train de chercher l'inspiration pour trouver une nouvelle zone à fouiller lorsqu'il entendit la sirène de la délivrance un peu plus loin, son invitée était salvatrice et il fila dans sa direction. Il eut donc le plaisir de pouvoir récupérer son bien tout en retrouvant la demoiselle.

" J'allais me présenter, mais tu as sauté de l'étagère et disparut avant que j'en ai eu le temps... "

Tout à son effeuillage, Spencer sourit doucement à cette remarque. Il aurait bien évidemment pu répliquer qu'elle avait eu tout le temps au préalable de le faire mais était-ce véritablement utile ? D'autant plus qu'il sentait l'intérêt de la demoiselle dans sa manipulation plutôt aérienne des pages puis du manuscrit qu'il sortit délicatement avant de finalement le saisir entre ses doigts tout en demandant à son invitée ce qu'elle était venue chercher pour accélérer sa démarche.

" Ça ne me dérange pas de me promener dans les livres. Que penses-tu que je cherche ? "

Une devinette ? Une possibilité de jouer à Sherlock Holmes ? Il n'en fallait pas plus à Spencer pour se détourner de son parchemin avec un air amusé.

▬ " Que de mystère. Voyons voir... Une miss, humaine clairement vu son affinité avec les objets qui ont été chassé d'ici, qui n'avait pas idée de sa nature avant de voir qu'elle n'était pas atteinte par l'elfitude au vu de sa méconnaissance sur ce monde... Je dirais que tu es venu chercher des réponses sur toi probablement, après tout on passe tous par là. Je suis sur la bonne piste ? "

Le jeu l'amusait c'était évident. Et il ne faisait qu'énoncer à haute voix la réflexion qu'il avait déjà mené quelques instants auparavant tout en observant la miss et en déposant le livre sur la chaise non loin.

" Sinon moi c'est Ana. Et ça, c'est quoi ? "

Nous y arrivions donc, voilà un bout d'identité qui se présentait en provoquant un soupçon d'amusement sur le visage du Druide qui enregistrait l'information tout en glissant un regard sur le parchemin qu'il tenait à présent en main.

▬ " Ravie de vous rencontrer Miss Ana. " Ceci dit elle releva la feuille pour l'exposer brièvement au regard de la curiosité de la demoiselle. " Ceci est une carte qui n'a rien à faire dans le territoire du Sinaï même si la flore que l'on trouve là-bas est semblable. J'ai parfois des collègues qui manquent de soin dans leurs recherches. Ou alors c'est leur manière de me tenir occupé. "

Un léger rire anima le visage du Druide qui rabaissa le manuscrit tout en gardant son regard sur la demoiselle.

▬ " Maintenant je peux t'aider, si tu l'acceptes. "




Oh, what a day, what a lovely day
Have I gone mad ? I'm afraid so. You're entirely bonkers. But I'll tell you a secret: all the best people are.©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Ana M. Hillard

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 173
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Pavel et Héraclès (Nuallan)
› L'AVATAR : Sophie Turner
› LES CREDITS : Avatar © timeless Ω Sign © in code
› LA COULEUR RP : #FF9933

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Lun 4 Juil - 13:06
That old garage at the end of the road

To know where I am from

ft. Spencer & Ana


Ana n'arrivait décidément pas à le cerner et commençait de plus en plus à se demander si ce n'était pas lui l'épreuve test qui permettait d'avoir accès aux informations. Du moins y avoir accès sans l'avoir lui sur le dos. Il semblait être le maitre des lieux, malgré son air débraillé.
Elle avait beau jouer la fière, elle était bien consciente qu'elle n'avait aucune connaissance dans l'art de l'auto-défense (à part le coup de pied bien placé) et que si n'importe quel homme se décidait subitement à vouloir lui faire des trucs qu'elle ne voulait pas (la tripoter, lui faire du mal ou la séquestrer, la liste était longue), elle ne pourrait rien y faire. Et lui n'échappait pas à la règle. Cependant, il semblait plus énervant que réellement emprunt de volontés dangereuses à son égard, mais on était jamais trop prudent.
En plus, avec ce qui était arrivé sur l'île, elle avait toutes les raisons du monde de ne pas faire confiance au premier venu. Ni de lui dire son nom, d'ailleurs.

Mais bon, il fallait bien passer le cap, à un moment. Elle aurait pu profiter de sa sortie de son champ de vision pour partir et revenir plus tard. Revenir et ne pas gueuler un truc qui aurait trahi sa présence puis elle aurait parcouru les rayonnages en silence... En silence, mais pas à l'aise de se faire découvrir. Donc non, au final, il valait mieux la jouer fine. C'était chiant, mais bon. On obtenait rien sans rien.
« Que de mystère. Voyons voir... Une miss, humaine clairement vu son affinité avec les objets qui ont été chassés d'ici, qui n'avait pas idée de sa nature avant de voir qu'elle n'était pas atteinte par l'elfitude au vu de sa méconnaissance sur ce monde... Je dirais que tu es venu chercher des réponses sur toi probablement, après tout on passe tous par là. Je suis sur la bonne piste ? » Ana l'écouta émettre ses hypothèses en silence et garda ce dernier encore un moment après qu'il eut fini de jouer le détective. Ou le psy. Comportementaliste était un bon compromis. Il semblait s'amuser, pourtant le jeu des devinettes n'allait pas aller beaucoup plus loin, puisqu'il avait tapé dans le mille dès le départ. Quoi que, dans tout ce bazar, elle trouverait peut-être bien un moyen de localiser sa grand-mère disparue à cause de l'elfitude, comme il disait.
« Je ne suis pas vraiment un mystère alors...  Bon, ok, elle ne pouvait pas s'en empêcher bien longtemps. Est-ce qu'il en a d'autres comme moi – je veux dire, qui étaient déjà sur l'île et qui sont venus ici car ils ne sont pas devenus complètement demeurés avec l'arrivée des Feys ? »
« Miss Ana », oui, ça ça pouvait aller. On aurait dit la manière qu'une vieille gouvernante aurait eu d'appeler l'enfant dont elle avait la charge, mais c'était plutôt amusant et ça sonnait pas trop mal.

« Ceci est une carte qui n'a rien à faire dans le territoire du Sinaï même si la flore que l'on trouve là-bas est semblable. J'ai parfois des collègues qui manquent de soin dans leurs recherches. Ou alors c'est leur manière de me tenir occupé, fit-il en répondant à son autre question.
– Mais comment savais-tu que ça avait été mis là ? »
Une fois lancée, on ne l'arrêtait plus. Avait-il un lien spécial avec les livres, en plus de pouvoir en tourner les pages sans les toucher ?
Dans tous les cas, il semblait vraiment prendre plaisir à leur petit échange. Ou bien n'était-ce que le fait qu'elle avait retrouvé le livre pour qu'il puisse y récupérer ce qui n'y avait pas sa place.

« Maintenant je peux t'aider, si tu l'acceptes. »
Ana hésita un instant. Mais il était vrai qu'elle avait pu de chance de s'y retrouver toute seule et d'avoir des réponses rapidement si elle refusait son aide... Son regard se posa de nouveau sur le livre gris argenté qui semblait presque lui faire de l'oeil puis elle reporta son attention sur Spencer.
« Comme tu l'as dit... J'ai pas été touchée par l'elfitude, et je ne suis évidemment pas une Fey, alors... Je me demandais à quoi ça pouvait être dû »
Mais elle faisait toujours un blocage sur l'idée de Druide. C'était sûrement débile, mais elle n'y pouvait rien. Mais en même temps, elle n'avait aucun pouvoir, ce n'était pas comme si elle pouvait prétendre à une magie druidesque. La rouquine allait évidemment éviter de dire qu'elle avait stalké des gens pour arriver ici.
« Et puisque tu sembles connaître un peu les Feys... est-ce que tu saurais lequel a bien pu prendre en otage d'elfitude ma grand-mère ? »
Ca la frustrait au plus haut point de ne pas savoir où elle était. C'était la seule famille qu'elle avait sur l'île, et elle n'avait plus de contact avec elle non plus. Déjà que de ne pas avoir pu parler à ses parents et à ses amis en deux ans c'était pas cool alors...



The voices of the wind

Words are wind, dark wings, dark words, little and less, much and more. — quote : George R. R. Martin / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Spencer B. Young

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 11/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1491
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Thuthur Pendragon et Fifi sont mes autres moi
› L'AVATAR : Ben Foster
› LES CREDITS : Swan
› LA COULEUR RP : #660000

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Lun 4 Juil - 15:03

Spencer B. Young

Ana M. Hillard

To know where I am from
Les questions, les énigmes, les recherches, le chemin du savoir en quelque sorte. Spencer avait toujours affectionné cela mais ne s'y était ouvert que lorsque son oncle avait décidé de venir le chercher. Le chemin Druidique avait été une véritable découverte de son Lui que son enfance dans l’Amérique profonde avait dissimulé même à ses propres yeux. Alors oui, aujourd'hui il s'amusait à cette gymnastique que son invitée réclamait et il se permit donc de réciter le chemin de réflexion qu'il avait mené intérieurement jusque là. Il était d'ailleurs assez satisfait de son brin de conclusion mais demanda tout de même s'il ne se fourvoyait pas, d'ailleurs si cela avait été le cas il n'en se serait guère offusqué, trouvant là un nouveau challenge un peu plus costaud que prévu.

" Je ne suis pas vraiment un mystère alors... Est-ce qu'il en a d'autres comme moi – je veux dire, qui étaient déjà sur l'île et qui sont venus ici car ils ne sont pas devenus complètement demeurés avec l'arrivée des Feys ? "

Spencer avait tenté d'analyser le silence qui avait suivi ses mots, cherchant dans l'expression de la miss une piste affirmative et négative mais n'avait pas forcément réussi à tirer de conclusion avant qu'elle ne s'exprime et qu'il puisse goûter au goût de la victoire. Mais ils touchaient donc là à ce qui semblait être le fond du problème de la demoiselle qui devait traîner des questions depuis quelque temps déjà. Bref la satisfaction sur le visage du Druide laissa place à une brève réflexion pour répondre au mieux à son invitée.

▬ " À ma connaissance non, on a eu quelques arrivées mais pas d'anciens résidents. Il faut dire qu'il y avait déjà peu de chances pour qu'un seul habitant soit immunisé alors plusieurs... "

Après il n'était pas forcément le mieux renseigné à ce sujet même s'il était bien loin de rester enfermé ce genre de nouvelles n'était pas forcément une priorité à évoquer dans les conversations qu'il pouvait mener.

La curiosité de la demoiselle semblait bien aiguiser alors qu'elle s'intriguait de quelques détails autour de la prise en papier de Spencer. Ce dernier s'amusait de voir les rouages du cerveau de la rouquine en action et qui laissait présager que l'on pourrait peut-être faire quelque chose des prédispositions de cette invitée peu commune.

" Mais comment savais-tu que ça avait été mis là ? "

Il pouvait presque entendre l'écho de l'imagination de la miss et ce qu'il entendait était amusant comme le prouva son sourire qui perdurait sur ses lèvres.

▬ " Que serait un Gardien incapable de retrouver un de ses protégés égarés ? J'ai mes petits trucs mais ne t'imagine pas trop de choses, c'est beaucoup de ça. "

Spencer usa de la carte pour tapoter sa tempe, faisant ainsi allusion aux propres rouages de son cerveau qui fonctionnaient parfaitement bien malgré les apparences. Oh bien sûr tout n'était pas inanimé ici, il y avait un soupçon de Glamour et de protections qui soutenaient les archives et qui passaient par le Gardien mais tout partait à vau-l'eau depuis que les feys déclinaient doucement alors il devait surtout user de son petit esprit pour ce genre d'entreprise. Dans tous les cas maintenant qu'il avait retrouvé la brebis égarée, il pouvait prendre le temps d'aider la demoiselle qui semblait un peu plus enclin à accepter son soutien dans sa recherche de réponse, arrivait-il finalement à apprivoiser la méfiante créature ?

" Comme tu l'as dit... J'ai pas été touchée par l'elfitude, et je ne suis évidemment pas une Fey, alors... Je me demandais à quoi ça pouvait être dû. Et puisque tu sembles connaître un peu les Feys... est-ce que tu saurais lequel a bien pu prendre en otage d'elfitude ma grand-mère ? "

L'amusement du Druide s'évanouit doucement pour ne laisser place qu'à son fin sourire serein plus adéquat face à ses interrogations qui portaient l'ombre d'une douleur compréhensible. Si Spencer était bien souvent capable de rire de tout il ne le faisait pas avec tout le monde, d'autant plus lorsque le sujet pouvait être délicat et son interlocuteur trop sympathique pour une réplique narquoise et donc blessante.

▬ " Ta déduction n'est qu'en partie vrai. Tu aurais pu être fey mais tu l'aurais compris bien plus vite que cela et il n'existe qu'un seul moyen de ne pas être touché par l'elfitude: c'est d'avoir une assez grande partie de fey pour ne pas ressentir de dépendance à leur présence. " D'un signe de sa main libre il invita la miss à le suivre, décidant par là de lui répondre tout en s'enfonçant dans les archives. " Donc tu es juste assez fey pour ne pas être envoûté par leur présence. Pour ce qui est de ta grand-mère... Ce n'est pas forcément évident, si elle n'est jamais revenu c'est qu'elle doit avoir récupéré un quelconque rôle d'intendance dans un maison car les feys ne se donnent pas tout le temps la peine d'héberger leurs humains et se contentent de les laisser rentrer chez eux le soir. "

À moins qu'un vampire de sang ait décidé d'en faire son quatre heure mais ce n'était presque pas un meilleur sort... L'elfitude pouvait être un sujet délicat, surtout avec une jeune âme comme la demoiselle et d'autant plus lorsque cela concernait quelqu'un de cher car ce n'était pas quelques choses dont un humain pouvait se relever. Au détour d'un rayonnage, Spencer retrouva un escalier qu'il emprunta tout en hésitant à apporter cette précision.

▬ " Tu dois bien avoir conscience que si tu la retrouve tu ne pourras pas la "guérir", c'est ce qu'elle est à présent personne ne peut le défaire. "

Si après tout ce temps cette recherche était encore importante au regard de la miss il ne se voyait guère lui cacher cette vérité, elle ne pouvait pas se permettre de vivre avec ce fantasme.



Oh, what a day, what a lovely day
Have I gone mad ? I'm afraid so. You're entirely bonkers. But I'll tell you a secret: all the best people are.©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Ana M. Hillard

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 173
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Pavel et Héraclès (Nuallan)
› L'AVATAR : Sophie Turner
› LES CREDITS : Avatar © timeless Ω Sign © in code
› LA COULEUR RP : #FF9933

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Jeu 28 Juil - 12:01
That old garage at the end of the road

To know where I am from

ft. Spencer & Ana


Ana voulait des réponses, mais elle n'était toujours pas bien sûre de si elle pouvait faire confiance à cet homme ou non. Mais il était pour le moment sa seule source d'informations. Après tout, elle n'avait pas pu lancer une recherche Google depuis bien deux ans... ce n'était pas maintenant qu'elle pourrait le faire, et elle n'était même pas sûre que le moteur de recherche fût assez malin pour lui donner des informations fiables : sur les Feys, elle ne trouverait que des choses pour alimenter ses propres préjugés ; sur les Druides, sûrement que ce que les historiens croyaient savoir et toutes les autres fables... sur ce qu'elle était : eh bien elle n'aurait pu que rentrer « je ne deviens pas conne à proximité d'un Fey, qu'est-ce qui se passe ? ». Donc non, pour le coup, Internet n'aurait pas aidé. Pas plus que chercher à l'aveugle dans les livres, elle devait bien l'avouer.
Ce gars, Spencer, semblait au moins connaître le système de rangement nébuleux du coin, ce qui était un début. Et il semblait heureux d'avoir eu le bon raisonnement à son égard. Maintenant, elle, ça ne l'avançait pas tellement.
« À ma connaissance non, on a eu quelques arrivées mais pas d'anciens résidents. Il faut dire qu'il y avait déjà peu de chances pour qu'un seul habitant soit immunisé alors plusieurs... » compléta-t-il pour répondre à la question de la rousse. Donc elle était la seule « habitante » (ou au moins personne sur l'île depuis 2014) à être encore libre de ses mouvements et de ses choix...
Ca voulait donc dire que tous les gens qu'elle avait croisés avant l'arrivée des Feys pourraient très bien d'un coup l'attacher et la brûler si jamais un être féérique le leur demandait, enfin, c'était ce à quoi elle songeait. Mais les Feys n'avaient aucune raison de vouloir lui faire ça n'est-ce pas ? Mais après tout, les humains n'avaient aucun scrupules à jouer avec la vie des êtres qu'ils considéraient comme inférieurs (ce qu'elle détestait par ailleurs chez ses semblables)... est-ce que les Feys avaient le même raisonnement ?
« C'est si rare que ça ? » demanda-t-elle finalement. Il devait bien y avoir des gens immunisés, que diable !

Son attention rapportée sur le papier, elle s'était bien évidemment demandé comment il avait pu savoir qu'un truc avait été mal rangé dans le bookin. À part s'il avait vu quelqu'un le faire, puis que le livre avait vécu sa vie avant qu'il ne pense à venir rectifier ça...
« Que serait un Gardien incapable de retrouver un de ses protégés égarés ? J'ai mes petits trucs mais ne t'imagine pas trop de choses, c'est beaucoup de ça. » Pour autant, alors qu'il tapotait sa tempe avec la carte, elle songea à ce qu'il venait de dire : « Gardien ». Il était donc bien quelqu'un qui avait un poste ici. Raison de plus pour ne pas se le mettre à dos.

En tout cas, il sembla regagner un peu de sérieux quand la rouquine revint sur les sujets qui lui tenaient le plus à cœur : ce qu'elle était, et ce qui avait bien pu arriver à sa grand-mère.
« Ta déduction n'est qu'en partie vrai. Tu aurais pu être fey mais tu l'aurais compris bien plus vite que cela et il n'existe qu'un seul moyen de ne pas être touché par l'elfitude: c'est d'avoir une assez grande partie de fey pour ne pas ressentir de dépendance à leur présence. avait-il commencé avant de s'enfoncer entre les rayonnages. Elle le suivit, se disant qu'elle risquait peut-être de se perdre si jamais l'endroit était plus grand que ce qu'il semblait au premier abord... Donc tu es juste assez fey pour ne pas être envoûté par leur présence.
– Tu veux dire que j'ai des Feys dans mon arbre généalogique ? Elle fronça les sourcils, n'aurait-elle pas été au courant si ça avait été le cas ?
– Pour ce qui est de ta grand-mère... Ce n'est pas forcément évident, si elle n'est jamais revenue c'est qu'elle doit avoir récupéré un quelconque rôle d'intendance dans une maison car les feys ne se donnent pas tout le temps la peine d'héberger leurs humains et se contentent de les laisser rentrer chez eux le soir.
– Mh... Elle fait de très bons plats, mais le ménage c'est pas son fort... commenta Ana. (en revanche commander les autres pour mieux récurer, elle sait faire) » ajouta-t-elle plus pour elle-même, se rappelant que la vieille dame n'était jamais contente de comment elle faisait le ménage (elle n'était pas une maniaque de la propreté).
Elle le suivit dans l'escalier, toute à ses pensées.

« Tu dois bien avoir conscience que si tu la retrouve tu ne pourras pas la "guérir", c'est ce qu'elle est à présent personne ne peut le défaire.
– Je m'en doutais un peu... sinon ça ferait longtemps qu'il y aurait des vaccins anti-Feys dans le commerce... Mais tu dis que la plupart des humains peuvent rentrer chez eux le soir : ça veut dire qu'ils agissent plutôt normalement quand ils n'ont pas d'ordres précis, n'est-ce pas ? » C'était de toute façon plutôt cohérent avec ce qu'elle pouvait voir dans les rues : tout le monde ne pouvait pas être un druide ou un Fey... ou autre chose.
D'ailleurs, en parlant de tout ça.
« Du coup, les Druides ont du sang Fey ? Comment ça se passe ? Combien il y a d'espèces anthropomorphes en dehors des humains ? »
Maintenant qu'elle était lancée et qu'il semblait bien vouloir répondre à ses questions, elle allait en profiter.



The voices of the wind

Words are wind, dark wings, dark words, little and less, much and more. — quote : George R. R. Martin / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Spencer B. Young

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 11/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1491
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Thuthur Pendragon et Fifi sont mes autres moi
› L'AVATAR : Ben Foster
› LES CREDITS : Swan
› LA COULEUR RP : #660000

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   Mar 16 Aoû - 12:18

Spencer B. Young

Ana M. Hillard

To know where I am from
La curiosité n'était pas un vilain défaut, la curiosité faisait avancer le monde depuis sa création et c'était plus souvent le manque de ce moteur qui appelait l'obscurité et la violence. Maître d'un lieu de connaissance, Spencer ne pouvait décemment pas s'agacer face aux questions que son invitée semblait à présent prête à multiplier en mettant son soupçon de fierté de côté.

" C'est si rare que ça ? "


▬ " Relativement, et il y a ceux qui ne s’aperçoivent de leur différence. "

Cela ne tenait en effet parfois à pas grand-chose. Personnellement il ne s'en serait jamais aperçu si son oncle n'était pas venu le chercher dans son petit trou Américain, s'il n'avait pas été là il y serait encore à servir des verres aux mêmes visages depuis des décennies. Et si la Miss n'avait pas été sur l’île au bon moment, elle errerait sûrement encore sans connaissance ailleurs. Bref parfois le destin était bien écrit.

Ceci dit, Spencer s'enfonça dans les rayonnages avec son invitée sur ses pas. Ils arrivaient à évoquer les origines de leur actuel sujet de conversation, après tout il était normal et appréciable que la demoiselle cherche à comprendre sa différence. Néanmoins le sujet était vaste et peut-être assez complexe pour une jeune âme non-initiée, mais Spencer était capable de faire le speech des potentiels bébés Druides pour les Nuls. Et c'est donc ce qu'il fit en recueillant une nouvelle question au passage.

" Tu veux dire que j'ai des Feys dans mon arbre généalogique ? "


▬ " Probablement mais ne te tortures pas l'esprit, cela peut remonter loin dans les générations. "

Non parce que à l'intonation de sa voix elle semblait déjà passer en revue tous les visages familiers pour savoir qui lui avait caché un secret. Qui sait, peut-être avait-elle un ancêtre sur l'île... Enfin elle en avait au moins une plus qu'elle avait sa grand-mère dont l'évocation fit grappiller un peu de sérieux au visage de Spencer pour mieux évoquer le fait qu'elle ne retrouverait jamais la personne qu'elle avait connu avant l'arrivée de la Faërie.

" Je m'en doutais un peu... sinon ça ferait longtemps qu'il y aurait des vaccins anti-Feys dans le commerce... Mais tu dis que la plupart des humains peuvent rentrer chez eux le soir : ça veut dire qu'ils agissent plutôt normalement quand ils n'ont pas d'ordres précis, n'est-ce pas ? "

Le temps d'un échange et Spencer était arrivé à l'étage supérieur où il pu à nouveau s'enfoncer entre les rayonnages. Dans sa balade il était toujours suivi par son invitée aux mille questions qui se focalisait maintenant sur les effets de l'elfitude.

▬ " Ils ne peuvent que suivre les ordres ou les requêtes, si "agir normalement" ne va pas à l'encontre d'une consigne reçu alors c'est ce qu'ils font. Enfin tout dépend du degré de dépendance atteint. "

Et de toute façon dès qu'ils étaient touchés les humains avaient cette tête de nigaud fantomatique. Sans compter qu'ils perdaient aussitôt de la jugeote, rendant la conversation très linéaire et barbante. Spencer finit par s'arrêter devant une nouvelle table de lecture qui bénéficiait d'un trou de lumière du plafond et n'arborait qu'un seul livre ouvert dans lequel il glissa son précieux parchemin avec satisfaction.

" Du coup, les Druides ont du sang Fey ? Comment ça se passe ? Combien il y a d'espèces anthropomorphes en dehors des humains ? "

Eh bien, eh bien, on était bien loin de la demoiselle effarouchée des premiers instants, une vraie pipelette curieuse qui recueillit le léger rire du Druide qui récupérait son livre enfin complet.
▬ " Depuis combien de temps tu les retenais ces questions ? "

Parce qu'elle était capable d'en débiter plusieurs à la seconde ce qui était un résultat tout à fait honorable. Tout à son amusement, Spencer fit quelques pas pour aller ranger son livre avant de faire un peu le tri dans ces interrogations.
▬ " Si l'on doit parler d'apparence humaine j'espère que tu t'es rendu compte que le peuple de la Faërie est maître dans l'art du déguisement. Les quelques-uns que tu croises en ville qui ont une tête "normale" l'ont bien souvent parce qu'ils veulent se montrer ainsi. Mais c'est vrai que humains, Druides, Sidhes, Changelins, Kiths, j'en passe et des meilleurs ont tous plus ou moins une apparence humanoïde. "

Satisfait de son œuvre, notre Druide finit par se retourner vers la demoiselle avec le retour de son air amusé, car oui il avait "oublié" une partie des requêtes de la belle et ce n'était pas involontaire.
▬ " Pour ce qui est des Druides, tu auras tes réponses si un jour tu commences ton initiation. "

Un clin d’œil pour accompagner ses mots et voilà un Spencer ravi de son effet qui reprenait déjà sa marche. Eh oui, il fallait bien garder quelques mystères à découvrir tout de même, on ne pouvait pas voir tout tomber dans le bec comme ça d'un coup d'un seul, il y avait de quoi faire une indigestion sinon. Et maintenant ? Maintenant il était temps de prendre l'air non ? Parce que le travail était accompli et qu'il avait donc le droit de profiter d'une pause qu'il allait cueillir au dernier étage, celui du toit terrasse qu'il avait aménagé pour le rendre à la végétation avec l'aide non-négligeable du jardinier en chef des Seelies qui avait, entre autre chose, un goût certain de l'aménagement des coins de verdure. Il serait donc un sacrilège de ne pas profiter de l'endroit n'est-ce pas ? Pour ce faire il n'avait plus qu'un nouvel escalier à grimper et une porte à ouvrir. Et son invitée ? Elle pouvait bien suivre la marche si le cœur lui en disait.



Oh, what a day, what a lovely day
Have I gone mad ? I'm afraid so. You're entirely bonkers. But I'll tell you a secret: all the best people are.©️alas.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: To know where I am from [ft. Spencer]   
Revenir en haut Aller en bas
 

To know where I am from [ft. Spencer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Autumn Court : Douglas
Cúirt fhómhair
 :: La Périphérie :: Empire Garage Ltd
-