AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 Thanatos - Death is coming

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SIDHE UNSEELIE noble's blood.

Lola V. Shield

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 25/07/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 172
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Saíréann J. Mac Cárthaigh
› L'AVATAR : Rooney Mara
› LES CREDITS : Eden Memories
› LA COULEUR RP : Indigo

SIDHE UNSEELIE ∭  noble's blood.

MessageSujet: Thanatos - Death is coming   Lun 25 Juil - 0:56
RONNEY MARA > UNSEELIES

Lola Viviana Shield

« Thanatos fait partie d'Eros autant qu'ils s'opposent, l'un et l'autre construisent l'homme en le détruisant »



› Nom prénom & Surnom : Sa mère l’a prénommée Tana-Kèr. Elle a été la personnification de Thanatos et de Mors, les dieux grec et romain de la Mort. Ce prénom composé a également inspiré la légende des Kères, ses soi-disant sœurs, mais elle n’est pas la seule créature surnaturelle à les avoir inspirés. Bien d’autres feys sanguinaires de l’époque pouvaient se faire passer pour ces furies grecques.

Membre d’un groupe de mercenaire surnommé les cavaliers de l’Apocalypse après l’an 0 elle tiendra son propre rôle : celui de la Mort.

Le prénom Lola est un diminutif du prénom Dolorès qui veut dire "douleur" en espagnol, car c’est le sentiment qui domine chez elle aujourd’hui. Son second prénom, Viviana, de « vivus », qui veut dire vivant, en opposition à son ancien nom de divinité grecque. Shield, « bouclier » est nom de famille qu’elle a choisi comme pour tenter de se protéger de quelque chose.  

› Âge : Un peu plus de 2700 ans
› Métier / Occupation : Rentière. Cherche sa voie
› Caractère : Schizophrène, Tana est un personnage des plus contradictoires.
Le plus souvent elle est Consciencieuse – Courageuse – Désintéressé – Timide - Rêveuse - Romanesque – Distinguée – Volontaire – Sensuelle sans même sans rendre compte – Quelque peu possessive – Intelligente.
Lors de grand moment de stress et quand elle se sent vulnérable elle à des hallucinations acoustique-verbale ce qui la fait devenir  Délirante – Étrange - Cruelle – Inquiétante - Lunatique – Rancunière – Morose - Brutale – Sanguinaire – Froide.
› Type de Fey : Sidhe Unseelie
› Maison Noble : Leanhaun



Résumé du Personnage



Tana-Kèr est la fille de Nixie (Nyx), la déesse grecque de la Nuit et de Crom Cruach, le dieu celtique de la mort. Née en Grèce il y a de ça un peu plus de 2700 ans, elle a un demi-frère ainé Somn, né deux ans plus tôt à la Faërie. Somn étant né d’une aventure avec Dian Cécht, l’ainé de la Déesse mère qui avait été exilé, elle cacha l’enfant avec l’aide de Crom. Elle se rapprocha de ce dernier et tomba de nouveau enceinte.

En apprenant qu’elle attendait un second enfant, Nyx s’enfuit de la Faërie. Elle ne voulait pas que son enfant à naitre pâtisse de la mauvaise réputation de son père. De plus, elle risquait pour le futur de son premier né. Elle alla donc vivre avec les feys olympiennes en Grèce.

Elle est accueillie par Taranis, alias Zeus, qui, enceinte de son second enfant, l’accueille sur l’Olympe. Très tôt, Nyx dira aux enfants que leur père était quelqu’un de dangereux et qu’il valait mieux pour eux ne pas connaitre son identité. Somn et Tana ont alors toujours pensé qu’ils avaient le même père. Pour eux, il ne pouvait en être autrement tant il était proche. Doux et loyaux, les enfants ne se sont jamais opposés au souhait de leur mère. Après tout, elle avait sacrifié sa place à la cour pour pouvoir les élever en sécurité.

Quand Tana découvrit sa main de pouvoir, son univers bascula. La douce enfant se sentait appelée par le sang. Elle écuma les cités et les champs de bataille pour donner aux mortelles le baiser de la mort. Sa psyché se fissure et elle se met à entendre des voix.

À l’avènement du christianisme, la majorité des feys olympiennes rentrent à la Faërie, Nyx refuse d’y retournait. Elle a trop à perdre. Le Trio continue alors de voyager aux quatre coins du monde puis pose finalement leur valise en Amérique à partir du XVe siècle. Lorsque le Haut-roi David demande aux feys de laisser une partie de leurs pouvoirs au chaudron, Tana se sent soulagé. Elle délaisse sa main de Mort et retourne vivre dans la société louisianaise où elle s’est installée.

Lorsque la guerre contre les humains est déclarée, elle se rend à Londres pour aider son peuple. Elle n’est plus la Mort, mais elle a écumé assez de champs de bataille pour savoir comment ôter la vie aux mortelles. Peu de temps avant la trêve, Somn disparaît. Nyx devient totalement folle. Alors que la majorité des feys se rendent aux USA, Tana décide de parcourir l’Europe à la recherche de son ainé. Elle retourne à la Faërie émaciée et malade du manque de lien peu de temps avant la guerre fratricide. Sa mère, qui était restée parmi les siens, a alors disparu. Tout laisse à croire qu’elle s’est suicidée. Elle laisse des ordres pour son testament et une lettre. Tana refuse de l’ouvrir et replonge dans ses vieux travers. Elle s’engage dans un groupe de mercenaires et vend ses services aux plus offrants : Seelie, Unseelie, Kith, Demi-fey. Peu importe, tant qu’elle peut sentir que la vie glisse entre ses doigts. Tant qu’elle a l’impression de pouvoir contrôler au moins quelques choses dans sa vie.

La guerre se termine et les feys sont chassés. Elles partent pour Ellan Vannin, leurs anciennes contrées où sa mère lui a toujours dit de ne jamais mettre le pied. Calmée, elle décide de faire ouvrir le testament. La lettre laisser par Nyx lui dévoile alors l’identité de son père et la vérité sur la paternité de son frère ainé.

Tana hésitera encore quelque temps avant de se décider. Elle arrive finalement sur l’île en 2016 peu de temps après que les Sluaghs aient brisé la barrière. Elle se met alors à chercher son père, seul famille qui lui reste et décide d’intégrer la cour des Unseelies afin de se rapprocher de lui.

 




Particularités & Apparence



› Particularités :
Tana a été très proche de son ainé Sómn. Il a disparu lors de la bataille contre les humains. Elle l’a cherché partout sans succès. Elle sait qu’il n’a pas passé le voile, mais elle sait aussi qu’il ne va pas bien.  
Elle est rongée par la perte de ses proches, elle en est malade, mais refuse de se l’avouer
Autrefois, Tana possédait une main de Mort. Cette main lui a valu son nom de déité grecque et romaine. Elle pouvait prendre la vie des humains en l’effleurant de ses longs doigts ou en soufflant sur eux le vent de la mort.
Elle a donné cette main au chaudron et a été très contente de le faire. Elle s’est sentie libérée d’un poids.
Elle adore lire et peut passer une journée entière dans un bouquin. Ses deux romans préférés sont Madame Bovary de Flaubert et Lol. V. Stein de Marguerite Duras, car elle se reconnaît dans certains traits des protagonistes. Elle s’est d’ailleurs inspirée de l’héroïne de Duras pour créer sa nouvelle identité.
Elle s’essaie actuellement à l’écriture. Cela calme son esprit. Pendant cet exercice elle n’entend plus les voix des morts.
Il lui arrive de fumer de cigarette quand elle écrit. Totalement inutile. Cela ne lui fait rien. Elle a juste prit l'habitude de le faire.
Elle joue aussi de plusieurs instruments et est même très doué dans cette discipline. Après tout, tous les artistes sont un peu fous sur les bords...

Elle n’a jamais su qui était son père et l’a très bien vécu. Son identité lui a été révélée après la mort de sa mère. Cette dernière lui avait laissé une lettre.
Elle s’est prise un animal de compagnie. Un chat qu’elle affectionne d’autant plus qu’elle n’a plus aucune famille à ses côtés. C’est un British Shorthair tabby prénommé Cheshire comme celui d’Alice au Pays des Merveilles.
Tana parle plusieurs langues mortes ou vivantes. Elle affectionne particulièrement le français. Elle a pratiqué le métier de traductrice au XVIIIe et XIXe siècle.
Au fil des années elle est tombée de nombreuses fois amoureuse, mais ses relations se sont toujours mal finies. C’était généralement sa faute, elle partait sans dire un mot. Elle est un peu la version de l’homme qui va chercher un paquet de cigarettes et qui ne revient jamais.
Elle a souvent été en couple avec des Sinistres, allez savoir pourquoi. Contrairement aux autres feys, elle s’est toujours sentie à l’aise avec eux. Peut-être à cause de ce petit côté mystérieux et bizarre qui lui rappelle la bizarrerie des Morts.
Elle n’a jamais connu qui était son père et l’a très bien vécu jusqu’à la disparition des siens. Elle a découvert son identité que très récemment.
Elle a envoyé une lettre à son père biologique, Crom Cruach pour prendre contact avec lui.

› Apparence Féerique/Vampirique : Tana est une fey quelconque. Vraiment. En tout cas, elle ne voit pas ce qu’elle a d’exceptionnel à part le fait d’être Sidhe. Comme beaucoup elle est grande, mesurant bien un mètre quatre-vingt-quinze. Elle est néanmoins plus petite que son frère qui l’a toujours dominé avec ses deux mètres au garrot. Sa peau est blanche comme le marbre le plus pur, avec des reflets bleus étranges. Ce n’est pas un bleu terne. C’est un bleu lumineux, surtout visible sous les rayons d’un soleil d’été.
Ses cheveux, très longs, sont de l'encre de Chine. Lisses et soyeux, ils contrastent fortement avec la pâleur de sa peau. Ils ont des reflets bleus comme les ailes d’un corbeau, animal symbole de la Mort. Les pointes de cette crinière sont argentés sur quelques centimètres.  
Comme tous les Sidhe, ses yeux sont composés de trois couleurs. Le premier cercle est argenté, contrastant avec la noirceur de la pupille. Le second est bleu turquoise et rappelle la partie immergée des icebergs du Grand Nord quand on les observe à travers la mer. Des yeux glaciales dans tout les sens du terme. Le dernier cercle est bleu nuit, la couleur dominante des yeux de sa défunte mère. Il est tacheté de minuscules petits points argentés qui donnent l’impression de contempler une nuit étoilée.


Pouvoir



Pouvoir de la Main de Géhenne : La fey peut infliger une douleur physique importante à ceux qui sont ciblés. Plus la douleur causée à la victime est importante, plus la fey est emplie de bien-être.
› Palier 1 : Engendre sans contact des petites blessures peu profondes sur la peau ou dans un muscle que la fey regarde. Les blessures guérissent normalement selon la nature de la cible.
› Palier 2 : Par contact, la main de pouvoir engendre le raidissement et la contraction des muscles et des ligaments dans d’affreuses douleurs. Les parties contractées peuvent se déchirer si la contraction dure longtemps.
› Palier 3 : Engendre sans contact des plus grandes blessures ciblées sur une partie du corps (une partie de la peau, un muscle, un organe, un os, etc.). Si la cible est une fey, le pouvoir de guérison de cette dernière ne peut se déclencher que lorsque le contact visuelle est rompu.
› Palier 4 : La main de pouvoir permet à la fey de souffler un vent de géhenne qui fait éclater la peau et les muscles. Si la cible est une fey, la main paralyse temporairement leurs pouvoirs de guérison.



Histoire



› Vers 700 av. J.-C.: C’est en Grèce que naquit la petite Tana-Kèr, la fille de Nixie alias Nyx la déesse grecque de la Nuit. Tana est le fruit d’une aventure entre Nyx et Crom Cruach le dieu celtique de la Mort. En apprenant qu’elle était enceinte du Sidhe, Nyx décida de quitter la Faërie afin de protéger son enfant à naitre de la mauvaise réputation de son père.

Nyx aimait profondément Crom Cruach. Ce dernier l’avait aidé à cacher sa première grossesse puis son fils Sòmn sans même lui demander qui était le père. Crom Cruach commençait déjà à avoir une mauvaise réputation. Il savait bien que la cour pouvait être cruelle avec ceux qu’elle estimait sortir du rang. Il respecta son choix de garder le silence. C’était en aidant Nyx à cacher son ainé que les deux Sidhe se rapprochèrent et fautèrent. Apprendre qu’elle était de nouveau enceinte lui fit l’effet d’une bombe. Elle craignait que cette seconde grossesse ne soit découverte et attire ainsi l’attention sur son premier-né. Sòmn était en effet le fruit d’une première liaison répréhensible avec Dian Cécht, fils ainé de la Déesse mère, qui avait été exilé par le Haut-Roi. Elle craignait également que Dian Cécht lui-même découvre l’enfant et le tue. Après tout, n’avait-il pas déjà assassiné deux de ses fils ?

Lorsque Nyx arriva en Grèce, elle fut accueillie par Taranis, elle-même enceinte de son second enfant. Peut-être par solidarité féminine ou maternelle, Taranis accueille Nyx à bras ouverts. Elle venait d’être délaissé par le père de son second fils et savait que trop bien comment les feys mâles pouvaient se comporter. Au détour d’une discussion avec Nyx, qui tentait de garder le secret sans pour autant mentir à sa bienfaitrice, Taranis comprit que le père de ses enfants n’était pas fiable et que la Nuit avait préféré prendre la poudre d’escampette.

Née deux ans après son ainé, Tana-Kèr a toujours été très proche de Sòmn. Aux yeux des Grecques, les enfants passés pour être des jumeaux. Contrairement aux marmailles terribles de Zeus, les enfants de Nyx, étaient d’une douceur peu commune. Sòmn était un grand-frère plein de tendresse pour sa petite sœur et respectueux de la gent féminine. Il a toujours pris son rôle d’ainé à cœur. Tana-Kèr, quant à elle, était une jeune fey souriante et rêveuse. Avaient-ils songé à demander qui était où était leur père ? Oui. Et leur mère leur dit très tôt que leur père n’était pas fréquentable et qu’il valait mieux pour eux ne jamais le connaitre. Et s’il leur venait à l’idée d’insister, Nyx n’hésitait pas à user de chantage affectif. Elle leur disait qu’elle avait tout sacrifié : sa famille, ses biens, son rang à la cour pour pouvoir les élever en sécurité loin de leur géniteur. Trop doux, reconnaissant le sacrifice de leur mère, les enfants grandirent jamais plus poser de questions sur l’identité de leur père. Parfois, ils se l’imaginaient. Pour Sòmn et Tana Kèr, il était inconcevable de ne pas être né du même père. Ils étaient bien trop connectés. Et pourtant, s’ils l’avaient su...

Tana eut une enfance heureuse et dorée sur l’Olympe jusqu’au jour où sa main de pouvoir se manifesta.

› Vers 650 av J-C,la vie de Tana-Kèr bascula. En découvrant sa main de pouvoir, sa psyché se fissura. Elle devint l’ennemie du genre humain. C’était comme si la découverte de son pouvoir l’avait empêchée de devenir un être entier. Elle se sentit dépossédée d’elle-même. Elle n’était plus un être de chair et de sang. Elle était transformée en une « chose », un concept. Elle devint un être éthéré : la Mort.

Tout bascula un été. Fin juillet. Les champs de blé étaient murs et les Grecques allaient bientôt moissonner. Tana et Sòmn aimaient s’allonger en bordure des plantations et laissaient les rayons du soleil caresser leurs visages. « Tu crois que ma main de pouvoir sera en rapport avec la Nuit ? » demanda-t-elle à son frère. Sòmn venait à peine de découvrir sa main de pouvoir et Tana trouvait que cela lui allait bien. Rien n’était aussi doux que le sommeil, personne n’était aussi doux que son frère. Elle souhaitait tellement savoir ce qu’on lui avait réservé… Le crépuscule pointa rapidement le bout de son nez. Il fallait rentrer. Tana n’oublia jamais les couleurs pourpres de l’horizon de ce jour funeste. Sa main frôlait la cime des épis de blé qui ondulaient sous le vent. Sòmn, qui était derrière elle, l’interpella : « Tana-Kèr, arrête ! » avait-il crié. La jeune fey se retourna. Que se passait-il ? Sous le ciel pourpre, le blé doré n’était plus que du blé pourri. Rabougri. Noircie. « C’est moi ? » questionna-t-elle, incrédule. Son frère ne répondit rien. Elle cueillit un épi. Ce dernier sécha et pourrit directement à son contact. Elle en prit un autre. La scène se répéta. Elle se précipita vers un grand arbre qui bordait le champ. Elle y posa sa paume. Les feuilles se mirent à tomber, la sève se mit à suinter de l’écorce, puis l’arbre sécha. Gris. Terne. Mort. Elle s’enfonça alors un peu plus dans la forêt. Sòmn la suivait de près, tout en restant à bonne distance. Agile comme une fey, elle attrapa un lièvre avant qu’il ne se faufile dans son terrier. Le tenant par les oreilles elle regarda la vie s’échapper de l’animal. Elle sentait le cœur du Lapridae battre vite. Il fit un raté. Encore un. Il ralentit sa course. S’arrêta. En quelques secondes, le mammifère était mort. Alors que la vie de l’animal était en train de s’échapper, Tana sentit qu’une partie d’elle était également en train de passer le voile. Elle lâcha le lapin, se retourna et regarda son frère qui l’observait en silence. « Moi aussi je suis en rapport avec la Nuit… Les nuits les plus sombres, celles qui ne connaissent jamais de lendemain. »

Elle se mit alors à tester son pouvoir, poussant toujours plus loin l’expérience. Elle exécrait son pouvoir autant qu’elle l’aimait.
Elle devint la Mort implacable, celle que tout homme connaitra un jour. Elle passait dans les cités et d’un baiser volé elle envoyait les Grecques en Enfer. Ho ! Elle ne frappait pas sans discernement. Elle savait, elle sentait quand la vie appelait la mort. Cela devint presque un besoin vital, comme si, pour recharger son Glamour, elle devait drainer la substance vitale êtres mortels. On l’imaginait laide. Visage défait et amaigri. Tana-Kèr n’avait jamais était une fey bien épaisse et devenir la mort n’a pas aidé à lui donner l’impression d’être une belle fey. Elle devint Thanatos. Inséparable d’Hypnos, son frère. Il était celui qui la calmé, qui l’endormait paisiblement. Celui qui offre le Sommeil lourd ou le Sommeil éternel. Il était surtout celui qui arrivait à endormir la Mort elle-même. Elle devint Thanatos le dieu à la faux, celle qui a moissonné le blé de son pouvoir avant de moissonner la vie des végétaux, des animaux et enfin des hommes. Elle devint Thanatos le dieu au cœur de fer et aux entrailles d’airain.

Elle devint la mort infernale et destructrice. Drapée dans un manteau sombre, elle observait les batailles des Grecques du haut des collines. Elle attendait que les archers décochent leurs flèches vers le firmament et que leurs traits saccagent le premier rang. Elle attendait que les premiers hoplites soient écrasés par les suivants et rencontre de plein fouet le camp ennemi pour descendre la colline en courant. Parfois, sa capuche s’enlevait et ses longs cheveux flottaient dans le vent. Les humains pensaient alors que c’était ses ailes. Elle allait achever les mourants, alors qu’elle décidait qui gagnerait la bataille en effleurant des doigts les soldats du camp perdant, se brûlant au passage les doigts sur leur armure de métal. Elle devint alors la Kèr, une divinité infernale qui hantait les champs de bataille pour s’abreuver du sang de mourant. On la voyait hideuse et pourtant elle était si belle… On pensait qu’elle souillait et pourtant elle purifiait. On pensait qu’elle apportait le malheur et la destruction et pourtant, dans son for intérieur, elle croyait apporter la paix et l’espérance.

La voilà la fissure. D’un côté la douceur du baiser de la mort. De l’autre, la violence de l’épée qui embroche. D’un côté, les chants mélodieux de la vie qui appelait la mort pour que les âmes rejoignent le Cosmos… Danu. De l’autre : les cris sinistres des morts sorties tout droit des Enfers et qui réclamaient qu’on leur envoie de la compagnie. N’importe laquelle, même si le temps n’est pas venu. Sa réalité devint différente de celle des autres. Elle voyait, percevait, entendait, sentait et ressentait ce que les autres ne pouvaient ressentir. Et même si on se disait qu’elle se trompait, qu’elle inventait tout ça, elle était persuadée d’avoir raison. Elle se mettait à avoir des hallucinations acoustico verbales. « C’est la voix des morts », disait-elle. Elle commençait à avoir des troubles intrapsychiques : elle disait deviner ce que les autres pensaient. Elle commentait ses propres actes dans sa petite tête. Bref, les symptômes de la schizophrénie commençaient à se faire sentir.

« Tu n’imagines pas à quel point c’est difficile d’être la Mort », dit-elle un jour à son frère. Et Sòmn lui avait répondu : « Tu donnes l’impression d’endurer dans un ennui serein, une personne que tu dois être ou même paraitre. Tu perds la mémoire de cette personne à la moindre occasion et c’est à ce moment-là que surgissent tous tes vieux démons. Tu te forces à être la douceur, mais tu deviens l’indifférence. Tu te réprimes à devenir la Furie, mais tu deviens la Folie. Je ne t’ai jamais vu souffrir ou peinée. Jamais, tu n’as versé une larme pour une destinée brisée. Jamais. Je n’ai rien vu et pourtant je sais qu’à l’intérieur, derrière, ses grands yeux bleus déversent des torrents de chagrin. »

› D’environs 500 av. J.-C. – Aux environs de l’an 0.  
La vie d’un être immortelle moissonnant la vie mortelle pouvait être bien monotone. Heureusement que les fils des Zeus étaient dans les parages pour donner un peu de piquant à tout ça. Sòmn et Tana avaient grandi avec ces enfants terribles. Lorsque Tana cessa d’être la fillette et devint une femme aux yeux de Nuallan et de Faidh, tous deux se querellèrent pour avoir ses faveurs. Tana préféra le Lion au poète et ce fut ainsi que naquit une étrange idylle entre les deux feys. Finalement, on parlait peu de la Mort dans la mythologie grecque, mais on savait qu’Héraclès a réussi à vaincre une fois la mort pour sauver Alceste.

Nuallan et Tana furent les protagonistes d’une véritable tragédie grecque. Il était son premier amour, elle n’était certainement pas la première ni la dernière. Ces deux-là s’aimaient autant qu’ils se disputaient. Ils se disputaient autant qu’ils faisaient l’amour, à croire que l’un n’allait pas sans l’autre. Et puis un jour, ce fut la dispute de trop. Une parole mal placée. Une folie de plus. Prise par la démence, entendant les morts réclamer leur dû, Tana commença à aspirer la vie d’Héraclès. Il l’assomma de justesse. Furieux, il l’attacha avec des liens de fers dans un lieu surnommé le Tartare par les Olympiens et déclara qu’il ne la libérerait que quand elle aura réfléchi à ce qu’elle avait failli faire. Ce fut Faidh, en compagnie de Sòmn pour calmer la Kèr qui vint la libérer de ses chaines.

Après cet épisode, la petite famille quitta quelque temps la Grèce pour voyager dans les autres contrées de la Méditerranée et en particulier dans l’Empire romain. Thanatos devint Mors.

› Vers 250 av J-C : En voyage au Moyen-Orient, elle eut une aventure sans lendemain avec Kith Lynx duquel elle eut un fils : Lyncos. Elle l’éleva quelques années avant de se convaincre qu’elle n’était pas à la hauteur et de le laisser à la charge de son père. Elle n’y pensait que lorsqu’elle était atteinte par une bouffée délirante aiguë. « Mauvaise mère ! » disait les voix. Elle le reverra quelques fois, mais comme toujours, Tana finit par fuir sans rien dire.  

Vers l’an 0. En voyage au Moyen-Orient avec Sòmn sa route croisa celle d’un Sinistre dont elle s’éprit. Ce peuple féérique a toujours fait son petit effet sur Tana-Kèr. Leur fragilité, leur peau pâle, leur côté mystérieux. Elle les trouvait à la fois si semblables à elle, la Mort mystérieuse et pâle, et si différente… Malgré tout, Tana-Kèr restait une Sidhe et elle a été élevée comme telle, peu importe ce que disait son cœur.

Elle rejoignit la bande de mercenaires de son nouvel amant et rapidement le quatuor devint un fléau au Moyen-Orient. Rapidement, les chrétiens y virent le signe d’arriver des prophéties de Zacharie de l’Ancien Testament. L’Évangile de Mathieu décrit de nouveau l’arrivée des quatre cavaliers. Tana tint son propre rôle : celui du second cavalier nommé Mort. Elle chevauchait un pur-sang arabe à la robe d’un blanc pur, à la peau rose sans aucune marque et aux sabots clairs. La bête avait des yeux d’un bleu profond presque similaire à ceux de sa maitresse. À cette époque, les chevaux d’une telle blancheur étaient rares et ils le sont toujours aujourd’hui. Le cheval et son cavalier évoquaient aux humains la peur, la maladie et la mort. Certains y reconnaissaient Thanatos et pensaient qu’elle était accompagnée d’Hadès, le dieu des Enfers.

› Vers 200 apr. J.-C. : Sans rien lui dire. Sans un mot. Après deux siècles de passion, elle partit et quitta son Sinistre. Aujourd’hui, il se fait appeler Edmund. Ça a toujours été comme ça, avec Tana. Un jour, c’est une enfant terrible et sanguinaire. L’autre, elle se prend pour un de ses chrétiens et tente de racheter ses péchés. Ils ne se sont pas vus depuis ce moment-là. Quand elle y repense, elle ne ressent que de la tendresse à son égard. Edmund avait su mettre un peu de vie dans la mort en cette période. Il l’avait aimé sans jamais la juger. Ce n’était pas lui qui allait critiquer ce besoin viscéral d’ôter la vie. Ils avaient été un couple magnifique et impétueux.

Elle rejoignit le reste de sa famille qui était retournée sur l’Olympe. Elle retrouva Sòmn qui, en grand-frère dévoué, calma l’esprit torturé de sa sœur. Il la fit sombrer dans des lourds sommeils sans rêves pour éviter de trop penser à sa nature.

› Vers 300 apr. J.-C. : La majorité des feys de l’Olympe que Tana a connu décidèrent de rentrer à la Faërie. Les religions monothéistes prirent les pas sur les religions polythéistes. Nyx refusa pour sa part de rentrer à la Faërie. Elle avait toujours repoussé le choix d’une cour, se disant peu concerner par ces affaires en étant à l’autre bout du monde. Elle avait toujours refusé de prendre le parti de la cour Seelie à cause de Dagda. Même loin de la cour de l’ancien Haut-Roi elle avait eu vent de ce qui était arrivé à Crom Cruach. N’avait-il pas, de plus, fait assassiner sa chère épouse par jalousie ? En retournant à la cour, elle ne donnait pas cher de ses secrets. La paternité de Tana pouvait être découverte par Dagda et lui seul savait ce qu’il aurait pu faire à la fille d’un de ses vieux ennemis. La paternité de Sòmn les mettait tous en danger. Qui savait ce qu’aurait fait Dian Cécht en apprenant la vérité. La cour Unseelie ? Elle y avait pensé, mais elle savait qu’une fois libre Crom irait rejoindre ses fidèles amis. À partir de ce moment, combien de temps avant que leur route ne se croise ? Combien de temps avant qu’il ne comprenne la raison de son départ ? Combien de temps avant qu’il ne remarque les similitudes entre lui et Tana-Kèr  ? Que ferait-il ? On l’avait dit instable avant son enfermement. Elle imaginait le pire pour sa sortie...

La petite famille resta donc ensemble et voyagea, parfois en trio, parfois en compagnie d’autres feys. Le monde était vaste et il y avait tant de choses à découvrir.

› Vers 1500 : Si certaines feys et surtout vampires, avaient découvert l’Amérique au moyen-âge, les civilisations européennes et judéo-chrétiennes ne s’y rendirent que tardivement. La petite famille se rendit sur le Nouveau Continent et s’y installa. De l’État de New York à la Louisiane, passant par le Mexique, le Pérou jusqu’à la Terre de Feu, la mort partie en vacances. Allez savoir pourquoi, l’air frais peut-être l’impression de démarrer une nouvelle vie avec un Nouveau Monde, mais Tana fit beaucoup moins de crises qu’auparavant.

› Vers 1750 : Ayant toujours été passionné par la France et la langue française, Tana-Kèr s’installa en Louisiane. Elle se passionna également rapidement pour les pratiques étranges des esclaves africains. Elle se glissa dans le bayou pour épier leurs sacrifices vaudou. La famille s’installa dans une plantation et rapidement de vieilles légendes les entouraient : sorciers, démons, fantômes, fées…

› 1875 : L’appel de David. Tana s’en souvenait comme si c’était hier. Nyx était anxieuse. Elle s’était toujours sentie à l’abri des rouages de la Faërie dans cette petite communauté de fey du Nouveau Monde et voilà qu’on exposait leur existence au monde. Le trio ne rouspéta pas et répondit à l’appel de leur dirigeant même s’ils étaient bien loin de tout ça. Nyx avait un mauvais pressentiment et fit tout pour que leur don au chaudron se passe le plus rapidement possible pour retourner dans leur belle demeure coloniale de Louisiane.

Ce fut avec bon cœur que Tana abandonna l’être éthéré qui lui collait à la peau. Elle laissa sa main de Mort dans le chaudron de Dagda. Celle de la mort douce et paisible… Elle garda celle de la douleur créée par la Kèr qu’elle était.

Cette période redevint alors sombre pour la Mort. Nyx commença sérieusement à devenir paranoïaque. Les humains autour d’eux commencèrent à comprendre ce qu’était cette famille et leur bande d’amis si étranges. « Des feys… Ils nous ont bernés ! C’était pour ça qu’ils étaient si riches. Ils se sont enrichis aux fils des siècles sur notre dos. Et leurs pouvoirs ! Ils nous ont manipulés avec ! Oui, c’était sûr. » Disaient-ils quand, enveloppée de son reste de Glamour, Tana passait près du vieux cimetière de La Nouvelle-Orléans. Au milieu du XXe siècle, leur belle demeure fut incendiée. La famille déménagea donc à New York.

› 1980 : La guerre entre les humains et les feys éclatèrent. Sòmn et Tana-Kèr décidèrent d’aller se battre pour défendre leur peuple. Certes, ils n’ont jamais vécu à la Faërie, mais ils étaient Sidhes, élevés comme tels depuis la nuit des temps, et même si parfois ils l’oubliaient ils faisaient partie de ce monde. C’était leur peuple. Certaines des feys qui se battaient à Londres ont autrefois été leurs amies, leurs amants, leurs ennemies… Mais ils ne formaient qu’un peuple. Thanatos avait fini par disparaître : concept psychologique repris par Freud pour expliquer cette envie de vivre chez les humains. Mais la Kèr était toujours là. Tana avait vécu assez de guerres pour savoir comment prendre la vie des hommes même sans sa main de pouvoir. Malgré toutes ses réticences, Nyx prit également part au combat. Elle était prête à tout pour éviter que les enfants pour lesquelles à sacrifier sa vie depuis plus de 2000 ans, finissent par mourir de la main des humains.

Peu de temps avant la fin de la guerre, Sòmn disparu. Nyx et Tana le cherchaient partout. Sans succès. Elles ne retrouvaient même pas son cadavre. Tana savait. Même si elle n’était plus la Mort, elle sentait toujours quand quelqu’un proche d’elle passait le voile. Elle savait que son frère ainé était toujours vivant.

La paranoïa de Nyx s’accentua. Elle était persuadée que quelqu’un a découvert son secret et qu’on retenait Sòmn quelque part. Lorsque les feys capitulèrent, Nyx supplia Tana-Kèr de rester avec elle. Elle ne devait pas s’approcher de Dagda, disait-elle. L’ancien Haut-Roi voulait sa mort. Elle ne devait pas s’approcher de Crom Cruach, car le dieu de la Mort lui-même pourrait bien finir par envoyer Thanatos séjourner indéfiniment aux Enfers. Elle ne devait pas s’approcher Dian Cécht : il était fou et tuait tout ce qui lui passait sous la main. Et encore. Quand il faisait preuve de mansuétude, il vous tuait… Sinon, on devenait le cobaye de ses expériences ratées. « Tana-Kèr, je t’en supplie, enfuyons-nous. Tu es en danger, je n’ai pas tout sacrifié pour que tu meures ! » Mais pour qui avait-elle le plus peur ? Ses enfants ? Ou elle ? Pour la première de sa vie Tana, désobéis à sa mère. Il était hors de question d’abandonner son frère ainé. Sans lui, elle n’était plus rien. Qu’était Thanatos sans Hypnos ?

› 2014 : Après avoir parcouru le monde en cherchant son presque jumeau, Tana-Kèr rentra à la nouvelle Faërie américain totalement aliéné, sans aucun Glamour et surtout sans son frère. Elle s’attendait à retrouver Nyx et ce fut son notaire qu’elle retrouva. Nyx transmit tous ses biens accumulés pendant des siècles à Tana. Le notaire lui expliqua que Nyx avait fini par se suicider. En tout cas, les instructions qu’elle avait données laissaient présager cette fin tragique.

› 2015 : meurtrie par la perte de son frère et de sa mère Tana ressombre dans ses vieux démons. Elle s’engagea en tant que mercenaire. Lorsque la guerre entre les Seelies et les Unseelies éclata, elle n’eut que faire de savoir qui se trouvait sous sa lame. La mort appelait la mort. La folie appelait la folie.

› À la fin de la guerre, comme la majorité des feys, Tana-Kèr était exténué. Chassée du continent où elle avait vécu pendant des siècles, elle refusa dans un premier temps de le quitter. Elle erra un peu partout et rencontra Essus, la sœur de celle qui fut un jour la bienfaitrice de leur enfance. Essus, qu’était-elle ? Que ressentait-elle ? En regardant, elle avait parfois l’impression de contempler un miroir. Les deux feys épanchèrent leurs regrets, leurs fardeaux dans les bras de l’autre. Une brève histoire. Et un matin, comme elle savait si bien le faire, elle partit. Laissant Essus aux prises avec ses démons pour retrouver les siens.

Elle retourna une dernière fois en Louisiane. Tel un fantôme, elle erra dans les ruines de l’ancienne demeure coloniale qu’elle a occupée jadis.

La râfle de surnaturel, elle l’a vu et elle l’a expérimenté. Une bande de jeunes alcoolisés du vieux sud des États-Unis. Une vieille bicoque abandonnée dans le Bayou. Une fey fêlée qui marchait en parlant à "ses morts". Les choses se terminèrent mal… Pour la bande d’humains. Elle les attacha et les tortua avec sa main de pouvoir des jours durant. C’était d’ailleurs ce qui l’a aidé à remonter la pente. Plus elle leur infligeait des sévices corporels, plus elle se sentait bien.

› 2016 : Lorsque la barrière tomba et que les vampires envahirent l’île, Tana-Kèr se décida également à y aller. Elle retrouva le notaire de sa mère et fit ouvrir le testament. Elle hérita de tous les biens de Nyx accumulés au cours des années. Sòmn, que Nyx pensait mort, n’était plus sur le testament. Sa mère lui avait laissé également une lettre où elle lui racontait tout : l’histoire avec Dian Cécht, la naissance de Sòmn, le rapprochement avec Crom Cruach, son départ de la Faërie, etc. Certains mots sont gravés dans sa rétine : « Ton père s’appelle Crom Cruach. »  

Elle le chercha. D’abord. Était-il toujours en vie ? On n’évoquait plus les feys sous leur ancien nom. Alors elle engagea un détective : Darina Gray-Haddler d’Alias Investigation. Elle n’eut pas à chercher longtemps et lui fit rapidement un topo sur son père. Pendant les longs mois qui suivirent, elle hésita à le contacter. Et puis elle se décida lors de Beltaine : la fête du renouveau. Elle posa un genou à terre et prêta allégeance aux Unseelies. C’était un choix qu’elle faisait avant tout pour ce bout de famille qui lui restait. Elle, que sa mère avait toujours farouchement protégée des cours, se retrouvait maintenant jetée dans la fosse aux lions.

Il y a quelques jours, elle a envoyé une lettre à son père. Elle lui avoua tout. Qu’elle ait sa fille. Qu’elle ne savait pas… Que Nyx lui a continuellement caché les choses, mais que dans le même temps… Elle pensait ne pas avoir besoin de père. Aujourd’hui, elle était soulagée, apaisée de savoir que la Mort a engendré la Mort et que Danu ne l’a pas châtié. Elle était curieuse de savoir qui il était. Est-il comme elle ? Se ressemblent-ils ? Tant de questions sans réponse qu’elle voudrait élucider.  

› A venir : le lien avec Dagda sera à jouer. Il n’est donc pas intégré dans l’histoire pour l'instant.[/i]  


Et vous alors ?



› Pseudo : Nana
› Âge: 24
› Crédit des images : A venir
› Comment je suis arrivé(e) sur le forum ? Comme la première fois, par notre cher Dagda.
› J'ai lu le règlement, je l'accepte et je signe par mon pseudo : Lola V. Shield
› Un petit mot à ajouter ?   Je vous n'aime fort ?    

Revenir en haut Aller en bas
SIDHE UNSEELIE noble's blood.

Lola V. Shield

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 25/07/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 172
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Saíréann J. Mac Cárthaigh
› L'AVATAR : Rooney Mara
› LES CREDITS : Eden Memories
› LA COULEUR RP : Indigo

SIDHE UNSEELIE ∭  noble's blood.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Lun 25 Juil - 0:57
Le Test Rp

Votre arrivée à Ellan Vannin




Elle a toujours pensé que les ténèbres l’enveloppaient dans ses capes sombres. Là. À cet instant, elle ne sait plus. Ho ! Elle éprouve continuellement le poids de la perte ; ce démon obèse a décidé de séjourner sur ses maigres épaules et elle sent son fardeau devenir un plus lourd chaque jour. Il se goinfre de peine, de colère, de peur… Depuis peu, il est à la diète. Pour la première fois depuis la guerre contre les humains, Lola entrevoit un peu la paix. Pas celle pour son peuple, mais celle pour son âme ; ce champ de ruine qu’elle traine derrière elle depuis des siècles. En fermant les yeux, derrière ses paupières aux veines violacées, elle aperçoit une lueur. Petite. Comme une flamme de bougie qu’on observe à plus de vingt mètres. « Écoute-nous… » Chuchotent des voix macabres à ses oreilles. Il sort de ces voix un murmure confus, semblable aux remous de la mer qui les entoure. Elles sont légion, se bousculent aux portillons de son conduit auditif pour lui soumettre leurs idées folles, leurs envies lugubres, leurs pulsions sanguinaires… Elles enflent jusqu’à devenir brouhaha jusqu’à ce que Lola se coupe d’elles. « Assez ! » leur crie-t-elle intérieurement.  

Les eaux de la mer sont grisâtres et déchainées ; elles maltraitent le bateau et le font tanguer, l’entrainent dans une danse tumultueuse et convulsive comme s’il n’était qu’un pantin de bois jeté à la mer. Avec leur sœur, le vent des tempêtes, elles rugissent à l’unisson aux oreilles de l’équipage. Au-delà de cette immense étendue de chaos aquatique, à une distance de plusieurs milles, on voit se dessiner la silhouette de l’île de Man. Ellan Vannin. Elle émerge derrière un mur de brume et jette vers le ciel ses grandes falaises spectrales. Elle se tient droite et combat sempiternellement les éléments déchainés de la mer d’Irlande chaque année. C’est désormais la frontière qui sépare les feys de l’humanité. Cette petite île perdue dans les flots est leur ultime repos. Leur refuge. La seule terre qui veut bien les accueillir. À moins que… « À moins qu’on tue tous les humains » murmure une voix. « Tuer. Tous », chantonne une autre. « Jusqu’au dernier. » « Les tuer. Tous. » « Tous autant qu’ils sont. » « Tutti quanti. » « Dans la douleur. » « Dans la peur. » « Punir. » « Tuer. » « Exterminer. » « Tuer. » Toutes les voix se mélangent, se répondent, forment un chœur. « ASSEZ ! » hurle-t-elle à voix haute cette fois. Les autres passagers du pont la regardent. Elle tourne le dos à l’île d’Eden féérique et retourne dans sa sombre cabine. Elle arrivera sans contempler le port.

Elle touche terre. Elle ne savait pas comment était l’île avant que ses congénères n’en prennent possession. Elle sent qu’il n’y a plus de fer pour les heurter. Il n’y a plus d’armes humaines pour détruire leurs chairs, pour les torturer. « Nous nous pouvons toujours. » « Nous pouvons leur faire mal. » « Ceux que nous avons fuis toute notre vie. », « Punis-les. » « Tous. », « Tous autant qu’ils sont. « Tutti quanti… » Elle ignore les voix. Elle le refoule au plus profond d’elle. Elle ne les entend bientôt plus. Dans les rues, elle croise des feys habillées de leur Glamour, d’autres qui ne prennent plus la peine de le faire. Leurs longs cheveux ondulent à chaque bourrasque de la brise d’hiver. Elle déambule. Elle laisse aussi tomber son Glamour. Le vent s’aventure à jouer avec les fils de soie noire de sa crinière de Mort.

Elle croise des humains sur sa route. Ils l’observent avec des yeux injectés d’elfitude. Tels des drogués, certains la suivent et pourtant quand elle leur jette un regard, ils reculent comme apeurés. Comme s’il avait aperçu un fantôme. Le plus beau qui leur a jamais été donné de voir. Le fantôme de la Mort elle-même, féminine, jusqu’au bout des ongles. « Punis. » « Vermines. » « Ils l’ont pris. » « Ils l’ont prise. » Ressurgissent les voix alors qu’elles repensent à la guerre de Londres. « Où est-il ? » « Mort. »  « Fait leur payer. » « Mort. » « C’est leur faute. » « Mort. » Une vague de désespoir l’engloutit. Elle trouve une vieille librairie et s’y engouffre comme si c’était sa seule manière d’avoir du répit. Elle a besoin d’un livre pour entendre les mots d’un auteur se bousculer dans son esprit et plus les voix des morts, comme elle les appelle. Combien de temps a-t-elle passé là ? Elle ne sait plus. La nuit est tombée depuis un moment. L’hiver déteste le soleil et le laisse vivoter seulement quelques heures par jour lorsqu’il s’empare de la terre.

Elle erre encore. Elle ne sait pas où aller. Ce n’est pas comme si elle avait de la famille ici. Si. Elle en a. Mais où ? Est-il toujours vivant ? Elle ne sait même pas… Mais ici, elle se sent en sécurité alors les voix ne viennent plus. Pour le moment du moins… Elle trouve finalement une auberge. Seules les feys sont acceptées. Elle ne prend donc pas la peine de s’entourer d’artifices pour paraître humaine. Elle a quelques piécettes d’ors qu’on a bien voulu lui échanger sur le voilier qui est parti de Belfast.

Elle s’allonge sur le lit cosy et sombre dans les méandres du monde des rêves. Elle a dû apprendre à le faire sans lui depuis qu’il a disparu… Elle ne rêve pas. Le sommeil est trop lourd. La fatigue du long voyage qu’elle avait fait depuis la Louisiane pèse sur son corps féérique. Elle aurait voulu que le soleil vienne caresser ses traits au petit matin, mais il est absent. Il le sera encore pendant de longs jours, de longs mois. Ici l’air est moite. Humide. Différente de sa Louisiane adorée.

Que faire aujourd’hui ? Elle ne sait pas. Elle verra bien. Elle devrait le chercher, mais elle hésite encore. Alors, elle reprend le chemin de la librairie pour éviter que les voix reviennent. Elle trouvera bien comment retrouver son père, quand le temps sera venu. Elle a aperçu une agence de détectives dans la ville hier. Eux pourront peut-être savoir s’il est là. Oui. Ils découvriront où se cache Crom Cruach, ou peu importe son nom aujourd’hui. Si la Mort elle-même ne l’a pas embrassé jusqu’à l’asphyxier, il est ici.

Revenir en haut Aller en bas
DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

Leith O. Martain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2239
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Sláine A. Rodhlann
› L'AVATAR : Michael Fassbender
› LES CREDITS : Swan, Tumblr (Signature: Grey Wind)
› LA COULEUR RP : MediumPurple

DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Lun 25 Juil - 1:28
Daughter de la mort qui tue!

Papa te kiffe déjà, tu vas tout déchirer





       
Death Lives
"And when the thunder hits
It feels like every time I touch your lips
You got me feeling like I don't exist
Until I make you mine"


       
Revenir en haut Aller en bas
THE UNSEELIE BLACK-SMITH ∭ Néné, l'Omnivore qui dévore tout, même ta main.

Blodwyn E. Tyronoe

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 10/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 6823
› L'AVATAR : elizabeth olsen
› LES CREDITS : kiaran + cassie-railly
› LA COULEUR RP : white

THE UNSEELIE BLACK-SMITH ∭  Néné, l'Omnivore qui dévore tout, même ta main.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Lun 25 Juil - 7:48
Mais quel super scénario, je suis contente que vous ayez pu trouver un compromis !

Bienvenue encore avec ce nouveau personnage, donc ! Hâte de te voir jouer cette demoiselle sur le fofo !


of blood and fire

Though I am old with wandering through hollow lands and hilly lands, I will find out where you have gone, and kiss your lips and take your hands ; and walk among long dappled grass, and pluck till time and times are done the silver apples of the moon, the golden apples of the sun. —texte : yeats / code : ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
THE BLOODY TWIN ∭ Nom d'un petit Essus Suisse, elle va te saigner !

Narcisse K. Ó'Maiolrain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 25/03/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 4773
› L'AVATAR : Charllize Theron
› LES CREDITS : Ellaenys + tumblr
› LA COULEUR RP : Lightblue

THE BLOODY TWIN ∭ Nom d'un petit Essus Suisse, elle va te saigner !

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Lun 25 Juil - 8:50
*Coup de cul à papounours d'amour*

Tu m'aurais caché ça vilain garçon

(J'ai un petit truc tellement malsain à te proposer par mp )


ESSUS
EZUS
ZEUS
Revenir en haut Aller en bas
THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

Kiaran T. Mac Greine

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 29/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1624
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : (Victor A. Delauney)
› L'AVATAR : Luke Evans
› LES CREDITS : Swan + Tumblr + Ellaenys
› LA COULEUR RP : darkgoldenrod

THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Lun 25 Juil - 9:04
Re-bienvenue à toi !! heart


last king of Ireland

Follow your heart. Let your love lead through the darkness, back to a place you once knew  — quote : il divo / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICEobsidian butterfly.

Naemesys S. O'Ciardha

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 16/06/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 4049
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : S. Eliz'yan Forsyth.
› L'AVATAR : Jessica Chastain.
› LES CREDITS : Ellaenys.
› LA COULEUR RP : Crimson.

ADMINISTRATRICE ∞ obsidian butterfly.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Lun 25 Juil - 10:24
Rebienvenuuuue avec ce personnage de la mort qui tue (C'est le cas de le dire )
Bon courage pour ce qu'il te reste a faire de ta fichette heart heart



the phantom queen
i won't just survive, you will see me thrive. can't write my story, i'm beyond the archetype. i won't just conform, no matter how you shake my core, 'cause my roots run deep. don't doubt it, victory is in my veins, i know it and i will not negotiate. i'll fight it.
Revenir en haut Aller en bas
THE CAIT SITH ∭ Chaton, distributeur officiel de cookies, cupcakes et d'amour.

Boyd E. Lowry

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 11/11/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 3162
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Q. Silvester Cavanaugh.
› L'AVATAR : Ewan McGregor.
› LES CREDITS : avatar by writerinafoxhole & gif from tumblr.
› LA COULEUR RP : hazel green (#617c58).

THE CAIT SITH ∭  Chaton, distributeur officiel de cookies, cupcakes et d'amour.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Lun 25 Juil - 12:59
Welcome back m'zelle avec ce chouette persow ! Happy
Plein de bonnes ondes pour la rédaction de ta fiche !
*laisse le cupcake pour célébré ce second persow*


seeking the antidote for
the emptiness of existence
It's a dangerous business, going out your door. You step onto the road, and if you don't keep your feet, there's no knowing where you might be swept off to..J.R.R. TOLKIEN

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
SIDHE UNSEELIE noble's blood.

Lola V. Shield

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 25/07/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 172
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Saíréann J. Mac Cárthaigh
› L'AVATAR : Rooney Mara
› LES CREDITS : Eden Memories
› LA COULEUR RP : Indigo

SIDHE UNSEELIE ∭  noble's blood.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Lun 25 Juil - 13:55
@Crom : Papouneeeet !! Ta fifille d'amour t'aime déjà aussi. En plus, tu as pas eu les emmerdes des couches toi, on passe directement à l'étape "philosopher avec un verre de wiskey à la main"

@Blod : Merci belle Maman C'est vrai que Cian nous a sortir une superbe solution quand même. J'ai hâte de la jouer aussi. Ca va être différent d'avec la Tarée Very Happy (même su Tana est aussi un peu zinzin)

@Essus : Papounet le savait pas, mais je pense que si en plus il l'avait su, il te l'aurait aussi caché Je me trompe ? On va se faire un lien bien, tu vas voir mon p'tit suisse. Je compte sur nous pour trouver un truc bien chelou.

@Cethor : Merci mon petit Sinistre chérie. Tu sais que Tana aime bien le Sinistre face
avant de se faire cramer par Madame Dragon

@Momo : Merci Momo C'est un perso qui tuait, mais elle tue plus maintenant En tout cas, plus aussi rapidement ... no

@Boyd : Je me demandais quand est-ce que tu arriverais avec mon cup-cake. *mange tout comme une grosse vorace*
Merci face
Revenir en haut Aller en bas
THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

E. Dagda Mac Lochlain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 18/11/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 809
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Le trompeur Loki.
› L'AVATAR : Tom Hiddleston
› LES CREDITS : Eden Memories - Tumblr
› LA COULEUR RP : #F6E497

THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Lun 25 Juil - 19:49
Comment t'es belle ti amor



Mad King

“ Life’s but a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.”  ©️ code : Ellaenys. // quote : Shakespeare.  
Revenir en haut Aller en bas
SIDHE UNSEELIE noble's blood.

Lola V. Shield

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 25/07/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 172
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Saíréann J. Mac Cárthaigh
› L'AVATAR : Rooney Mara
› LES CREDITS : Eden Memories
› LA COULEUR RP : Indigo

SIDHE UNSEELIE ∭  noble's blood.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Mar 26 Juil - 9:51
Merci mon chou !


Thanatos

La nuit avançant, il paraissait que les chances qu’aurait eues Lol de souffrir s’étaient encore raréfiées, que la souffrance n’avait pas trouvé en elle où se glisser, qu’elle avait oublié la vieille algèbre des peines d’amour.  — quote : Marguerite Duras / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
DAUGHTER OF FIRE AND WARmartine Saoirse à la découverte de la Faërie.

Naeve S. O'Ciardha

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 16/03/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1646
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Willow M. Grimm
› L'AVATAR : Holland Roden
› LES CREDITS : Une patate sautée.
› LA COULEUR RP : tomato

DAUGHTER OF FIRE AND WAR ∭ martine Saoirse à la découverte de la Faërie.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Mar 26 Juil - 12:32
Ce perso est mortel

Bonne chance pour ta fiche ! J'ai hate d'en lire plus sur ce perso


Me ? i'm the red warrior
The only thing worse than a liar is a liar that's also a hypocrite!
Revenir en haut Aller en bas
ULTIMATE BEAR ∭ Teddy Bear, le nounours bouffeur de dames frigo.

Keagan Rafferty

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 06/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2504
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Apollon
› L'AVATAR : Jason Momoa
› LES CREDITS : BLC
› LA COULEUR RP : tomato

ULTIMATE BEAR ∭  Teddy Bear, le nounours bouffeur de dames frigo.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Mar 26 Juil - 13:11
Qu'est ce que j'ai pu t'embêter avec ton DC ma pauvre chouquette xP mais maintenant que je l'ai devant les yeux ça valait le coup ! Hâte de te lire ô Muse Mortelle éclate toi bien avec cette sombre demoiselle !


Pistols at dawn

This is me reaching and you wanting to run, Stand down or show down baby, let's get this done code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Ana M. Hillard

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/06/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 173
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Pavel et Héraclès (Nuallan)
› L'AVATAR : Sophie Turner
› LES CREDITS : Avatar © timeless Ω Sign © in code
› LA COULEUR RP : #FF9933

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Mar 26 Juil - 13:33
Re-bienvenue !!
(j'allais dire Mamounette mais c'est pas le bon compte XD )

Enjoy chez les Unseelies (gné)
XD


The voices of the wind

Words are wind, dark wings, dark words, little and less, much and more. — quote : George R. R. Martin / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
THE CAIT SITH ∭ Chaton, distributeur officiel de cookies, cupcakes et d'amour.

Boyd E. Lowry

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 11/11/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 3162
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Q. Silvester Cavanaugh.
› L'AVATAR : Ewan McGregor.
› LES CREDITS : avatar by writerinafoxhole & gif from tumblr.
› LA COULEUR RP : hazel green (#617c58).

THE CAIT SITH ∭  Chaton, distributeur officiel de cookies, cupcakes et d'amour.

MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   Mar 26 Juil - 14:16
Espèce de goinfre.


seeking the antidote for
the emptiness of existence
It's a dangerous business, going out your door. You step onto the road, and if you don't keep your feet, there's no knowing where you might be swept off to..J.R.R. TOLKIEN

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Thanatos - Death is coming   
Revenir en haut Aller en bas
 

Thanatos - Death is coming

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Thanatos - Death is coming
» (f) Sophie Turner ☾ to know that death is coming
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Obama;Change is coming to america

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Spring Court
Cúirt earrach
 :: Swallowing darkness :: Fiches validées
-