AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 Peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

Padmini Sorbier

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 22/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 85
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Trixie Fleurdespois
› L'AVATAR : Tamzin Merchant
› LES CREDITS : castamere rains (avatars) treptrap (gif) K.S. (texte) Ellaenys (codes)
› LA COULEUR RP : #e6b4ac

LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

MessageSujet: Peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent ?   Mer 28 Sep - 22:31
Peux-tu peindre en mille couleurs l’air du vent ?
ft. Odalee & Mini.


L’air était frais ce matin et si Mini tremblait déjà de froid à son arrivée à Ellan Vannin en été, elle avait vite compris que ce n’était que le début d’une longue agonie, piégée dans le froid glacial de l’Europe. En poussant un soupir Mini réalisa que cette dernière pensée était bien trop dramatique et que même si elle avait été habituée à un climat bien plus chaud elle pouvait tout à fait s’accommoder des basses températures de l’île. Il suffisait de mettre un pull ou deux et un manteau, rien d’insurmontable. Tapant dans les mains pour se sortir de sa torpeur, Mini s’activa dans sa chambre. La pièce que Tomas lui avait si généreusement offerte commençait à devenir plus personnelle, ajoutant çà et là des babioles de son ancienne chambre ou des nouvelles achetées sur l’île. Ainsi se mêlaient avec une surprenante harmonie des battons d’encens, des statuettes de divinités hindous et des reproductions miniatures du Nemeton pour qui Mini avait développé un amour sans borne, si tant soit peu que l’on accepte l’idée d’éprouver de l’amour pour un arbre aussi magique soit-il. La première fois qu’elle l’avait vu elle en avait perdu l’équilibre et Tomas lui avait porté un bras secourable qu’elle avait sans doute serré trop longtemps. Son mentor dégageait quelque qui l’incitait à lui faire confiance et qui la troublait également, un peu comme une jeune fille serait troublée par le charme de son professeur. Cependant actuellement ce qui la troublait était la radieuse lumière du jour dans les feuilles qui prenaient leur teinte automnale et son âme d’artiste lui intimait avec force de prendre son matériel pour tenter de reproduire sur le papier la beauté de la nature. La brave petite prit donc sa mallette et se dirigea d’un pas léger vers le parc en bordure de la ville tout en se félicitant d’avoir investi dans ses agréables chaussettes et ses confortables chaussures. Elle essayait d’économiser au mieux l’argent que lui avait envoyé ses parents mais il était essentiel qu’elle adapte sa garde robe au frimas européen. L’Inde lui semblait bien lointaine, comme un rêve mais les paysages des terres du Nord avaient tout autant de charme.
Ce fut presque avec impatience que Mini ouvrit sa boîte à peinture et posa son chevalet dans la terre humide, appréciant le plaid posé sur le banc pour l’isoler du froid de la pierre. D’abord fébrile, ses gestes se firent plus précis et ses choix de couleur plus fins tandis que ses coups de pinceaux reproduisaient le paysage devant elle. Il lui semblait ne pas avoir peint depuis une éternité et pourtant cela ne faisait en réalité que quelques semaines. Grisée par le plaisir de peindre, elle sursauta en entendant une voix s’adresser à elle. Les battements de son pauvre petit cœur se calmèrent quand elle reconnut Odalee.
« Ho c’est toi ! Tu m’as fait peur. »
Mini savait pertinemment qu’Odalee n’avait nullement cherché à l’effrayer, elle était trop gentille pour cela. Elle l’avait aimé tout de suite et s’était sentie en confiance immédiatement quand Tomas les avait présentées l’une à l’autre. Mini se demandait si c’était le charme de l’île qui balayait d’un revers de la main toutes ses appréhensions de grande timide ou si c’était un lien implicite qui unissait les druides.
« Est-ce que c’est… ? » demanda-t-elle sans terminer sa phrase car elle s’étrangla presque dans un cri de joie en apercevant deux nourrissons qui gigotaient.
« Ils sont si mignons ! » s’exclama-t-elle avec ravissement.
Le temps passait si vite, Odalee cachait encore sa grossesse lors de la fête de Beltaine et maintenant les petits étaient nés. Il y avait quelque d’irrésistible dans la vue d’un bébé que nul ne pouvait nier.





 
girl with a broken smile

when she smiles, she draws you in like a black hole, the tears that spill from her eyes fall like shooting stars, the anger in her soul flares like a supernova, and, oh, that heart, it loves as harshly as the sun burns. ©️ code : ellaenys. // quote : KS.  
Revenir en haut Aller en bas
 

Peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mille couleurs | Eliott & Lucas
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» L'automne en mille morceaux!
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Autumn Court : Douglas
Cúirt fhómhair
 :: La Périphérie :: Autres
-