AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 Et la Gorgone elle t'emm... [PV Bri']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
THE BLOODY TWIN ∭ Nom d'un petit Essus Suisse, elle va te saigner !

Narcisse K. Ó'Maiolrain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 25/03/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 4773
› L'AVATAR : Charllize Theron
› LES CREDITS : Ellaenys + tumblr
› LA COULEUR RP : Lightblue

THE BLOODY TWIN ∭ Nom d'un petit Essus Suisse, elle va te saigner !

MessageSujet: Et la Gorgone elle t'emm... [PV Bri']   Ven 7 Oct - 8:50
    Je me balade aisément de tronc en tronc. Du bout de mes doigts dénudés, je viens à effleurer l'écorce de ces arbres morts. De ces débris de végétation qui n'ont trouvé comment se redresser après la dernière guerre. Qui n'ont bénéficié ni du soin nécessaire ni de la combativité contagieuse pour renaître de leurs cendres. Autrefois ces conifères étaient considérés eux aussi comme expressions divines. Comme monstres centenaires. Erections millénaires. Et regarde ce qui persiste dans le présent actuel. Des coquilles vides qui peinent à meubler un sol triste. Des statues de bois mort qui dépeignent une Grandeur d'antan. Coup de poignard dans le cœur qui, lentement, tourne encore et encore. Au rythme de la petite aiguille qui avance sans relâche. Qui part à l'encontre du future et délaisse le passé. Futilité ou fatalité? Le temps ne demande guère. Il prend. Il surprend. Il dépasse. Il oublie. Il s'en fout.

    Je me déplace comme au ralenti. J'accorde à chaque individu une attention depuis longtemps oublié. Un espoir abandonné. Enterré. Mes phalanges me chatouillent. Me picotent. La sensation est tantôt agréable, tantôt oppressante. Je peine à contenir ma main de pouvoir. A ne pas m'accroupir à même le sol et me plonger de tout mon soul dans le façonnement d'une nouvelle œuvre. Phoenix de poussière. Illusion d'une douce utopie. Elle l'est. La terre ici a perdu toute sa fertilité. Elle a beau vouloir, il n'y a plus rien à lui arracher. Les connexions nerveuses ont été brûlées. Les synapses ont perdu leur fonction première. J'ai beau être médecin, je ne suis pas guérisseuse ... mais légiste.

    Cela n'empêche en rien mon cœur de mère de grimacer. Je t'accorde même une unique pensée ma chère fille. Toi qui renie désormais ce titre. Toi qui appartient maintenant à mon passé. Est-ce cette douleur que j'aurais dû ressentir à ton égard? Est-ce ainsi que j'aurais dû me comporter? Aurais-tu pu ressentir de la jalousie à l'encontre d'une matière que nous ne contrôlons pas? A l'instar d'un inconditionnel que je ne t'ai jamais voué?
    Est-ce que tu penses seulement à moi?

    Je me secoue à peine la tête pour dissiper cette absurde pensée. Il n'y a plus de NOUS. Il y a toi. Il y a moi. La définition s'arrête là. Il n'y aura plus jamais plus. Il est grand temps d'enterrer toute cette histoire. Mène ta vie de ton côté. Mêle tout à la plèvre de cette île maudite et quitte à jamais mes moindres pensées. Vade retro satanas.

    Mon attention est attirée vers le bas. Un petit rongeur vient de se tortiller entre mes jambes. Effleurant au passage mes chevilles dénudées. Comme à mon habitude, je me balade l'épiderme à même le sol. Je laisse la nature m'enivrer les sens. J'évolue au gré d'un battement de cœur mondial. Faible, certes, mais indéniablement omniprésent. Il m'aide à tenir. A me concentrer. Qu'est-ce que je fais ici déjà? Dans cette partie ténébreuse d'un territoire auquel je ne voue pas la moindre affinité. Ah oui, Taranis. Ou plutôt, Ezekiel. Où a encore pu disparaître ce charognard? Cela fait plus d'une semaine déjà que je lui ai convié la missive à transmettre à ma chère sœur. Quand bien même il aurait échoué dans sa mission, aurait-il vraiment eu l'audace de ne pas m'en informer? De garder pour lui un échec aussi cuisant en priant tous les dieux pour mon oubli? Permettez mon sourire. Quel tuatha serait aussi pathétique que pour lui accorder audience? J'ai beau ne pas avoir gravi la même montagne en Grèce, ni paraphé mes initiales dans les livres d'histoire; ma réputation n'en est pas moins anodine. Mieux vaut la mort que le déshonneur, c'est un fait. Mais avec le degré de corruption qui coule désormais dans ses veines, m'est avis qu'il n'aura pas été le premier à se trancher la carotide. J'avoue que l'image me plait. Promis, si je retrouve sa tête je l'emporte en tant que trophée. Magnifique exhibition du être et du avoir été dans une salle d'autopsie.

    Mais trêve de rêverie! Si mon pigeon voyageur n'est pas revenu picorer dans la main qui le nourrit, c'est qu'il a été intercepté. C'est qu'il a cafouillé. Il serait mensonge de prétendre que j'en suis seulement étonnée. Qu'est-ce qui m'est passé par l'esprit? Pourquoi lui avoir confié une mission pourtant si ridiculement facile? Il n'avait qu'à pénétrer le Sithin Seelie et délivrer le message. Des coordonnées géographiques. Notre prochaine rencontre. Combien de temps déjà petite sœur? Depuis notre dernière beuverie. Depuis notre dernière dispute. Toi aussi tu l'as rêvé ... n'est-ce pas? Toi aussi tu L'as vue? Danu est parmi nous. Tu le sais. Nous le savons tous. Alors pourquoi n'es-tu pas encore venue me trouver? Pourquoi continues-tu ainsi à me nier et me renier? Serais-tu toujours vexée? Le Roi t'aurait-il brimé?

    Zeus tout puissant confiné dans ses appartements.
    Ezekiel intercepté. Emprisonné. Peut-être même torturé.
    Le tout sous la supervision d'un fou qui boude son trône.
    Je sens un sourire poindre doucement le bout de son museau à même mon visage.
    Toutes les routes mènent irrévocablement à Dagda.

    Ah mon cher AMI, cela fait un petit temps déjà que nous n'avons eu le plaisir d'une entrevue. Que ma langue de vipère n'a eu l'adage de susurrer tout ce que tu refuses obstinément de t'avouer. La célébration de Beltaine est déjà loin maintenant. Qu'en est-il de cette nouvelle prophétie? De ce présage divin d'un avenir meilleur (tout est relatif)? Dis-moi Dagda ... est-ce que tu t'es vu mourir? Est-ce que tu as eu l'honneur d'assister à ta propre exécution? Décapitation? Empoisonnement? Oh voyons Dagda, entre nous il ne devrait persister aucun secret. Tu peux tout m'avouer. Qui t'a tué? Comment? Et qu'est-ce que cela t'a fait d'y assister en tant que simple figurant?
    Je me surprends à me mordiller la lèvre inférieure. Comme il m'aurait été plaisant d'assister à ton trépas. Ne serait-ce qu'un instant. Que j'ai éprouvé du regret? Que j'ai versé des larmes? Balivernes! Qui a donc été assez sot que pour te faire avaler cela? Te voilà bien crédule mon cher Roi. Tu as fichtrement bien raison, cette couronne de ronces tu ne la mérites pas.

    Une nouvelle fois le rongeur s'ose à m'importuner. Il tourne autour de mes chevilles à la recherche d'un quelconque aliment à grignoter. Je tente de l'éviter. Une fois. Deux fois. Il persiste et signe. S'exprime à travers des petits bruissements que certains iraient jusqu'à qualifier de "mignon". Je ne fais assurément pas partie de ces adorateurs. J'aime la nature, c'est un fait. Elle est synonyme de vie. De survie. En occurrence la mienne vu le lien privilégié qu'il m'a été permis de partager. Ceci étant, mon domaine relève du végétal. Je fais respirer la terre. Je fais naître la semence. Je fais pousser les récoltes. Alors que toi petit rongeur ... tu ne fais que gangréner ce qu'il prend si longtemps à ériger. Tu me prends pour quoi au juste? Un garde-manger?

    Et comme réponse à cette question inaudible, il s'arrête net dans ses fouilles. Son petit menton poilu se relève en ma direction. Il s'ose à une nouvelle approche. Affalé sur les pattes-arrières. Celles de devant négligemment posées sur la naissance de mon tibia droit. Nos regards se croisent. Ses moustaches frétillent. Je grimace.


>> Dégage.

    Le mouvement se joint à la parole. Je lui balance un coup de pied. Il n'a même pas le temps de se laisser surprendre. Son petit corps fend l'air avec aisance. Son vol seulement interrompu par un obstacle millénaire. Sa colonne vertébrale rencontre le tronc en premier. Un unique craquement. Il ricoche à travers un silence tout à coup omniprésent. Je ferme les yeux et inspire profondément l'air vicié qui m'entoure. Je me gorge encore quelques instants d'un écho déjà mourant.

    Au loin une branche qui plie sous le poids de l'intrusion.
    Maman-rat?



ESSUS
EZUS
ZEUS
Revenir en haut Aller en bas
 

Et la Gorgone elle t'emm... [PV Bri']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?
» Elle est admirable cette haitienne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Winter Court : Faërie
Cúirt an gheimhridh
 :: Sheading Ayre :: Le Jardin de Lumière
-