AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 Among Friends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

Leith O. Martain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2239
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Sláine A. Rodhlann
› L'AVATAR : Michael Fassbender
› LES CREDITS : Swan, Tumblr (Signature: Grey Wind)
› LA COULEUR RP : MediumPurple

DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

MessageSujet: Among Friends   Dim 6 Sep - 15:39
Among Friends
ft. Leith O. Martain & Cian N. Quinn.

Arrivé à un point d'eau, mon cheval était bien content de pouvoir enfin se désaltérer. Depuis la matinée juste après mon arrivée, je lui avais fait parcourir de nombreux kilomètres à un rythme acharné, parcourant toute la partie sud de l'île en long, en large et de travers. Il y avait bien longtemps que je n'avais parcouru de telles contrées à si vive allure. Sentir le tonnerre des sabots et le vent sur mon visage, ça m'avait fait oublier l'espace d'un agréable instant la raison de ma venue jusqu'ici. Ellan Vannin était somptueuse, savoir que j'allais y vivre peut-être une bonne partie de l'éternité me semblait être une plaisante perspective. Mais au fond de moi je le savais très bien, si le cadre était plus qu'enchanteur la vie sur l'île allait s'avérer être beaucoup moins... Bucolique. Pour beaucoup moi y compris, la guerre de 2001 était encore fraiche dans les mémoires. Bientôt quinze ans que les Unseelies étaient sans souverain et maintenant qu'il en était de même pour les Seelies, les tensions ne pouvaient qu'aller crescendo. Alors certes nous n'étions plus bien nombreux, mais nous avoir tous réunis sur ce petit archipel, il était clair que nous aurions droit tôt ou tard à quelques étincelles...

Cela faisait bien une heure maintenant que je fixai les deux tours sombres du Sithin Unseelie. A cette heure de la journée elles semblaient presque banales, n'affichant aucun du lustre qui faisait d'elles le centre de l'attention une fois la nuit tombée. J'aurais normalement déjà dû franchir la porte mais l'appréhension me faisait hésiter. A chaque fois que j'imaginais nos retrouvailles ma gorge se nouait. Nous ne nous étions plus revus depuis 2001. Entre mes actions durant la guerre et la frustration qu'il avait dû ressentir suite à la perte de la reine, je n'avais toujours pas osé le revoir. C'était un sentiment absurde, il était mon meilleur ami je devais plutôt me réjouir à l'idée de notre réunion, mais s'il y avait une personne que je ne voulais pas décevoir, c'était bien lui. En même temps si je restais dans cet état d'esprit je ne me lancerais jamais, et c'était un peu contraire aux objectifs que je m'étais fixé en venant ici.
C'était fini le temps de la fuite, fini le temps de l'isolement. Ellan Vannin était le symbole de notre renouveau à tous, je ne devais pas faire exception. Le regard décidé, je me mis donc en route pour l'entrée. Près de celle-ci un Fey pour s'occuper des chevaux. Je lui confiai ma monture sans crainte, étant notre principal moyen de locomotion à tous, nul doute qu'il s'en occuperait comme il se devait. Me trouvant seul, l'entrée ne dessina qu'un maigre interstice, juste assez large pour ma personne. Cela faisait longtemps que je n'avais plus pénétré un Sithin, le passage de cette fameuse porte représentait toujours un petit évènement en soi. Une fois à l'intérieur la grandeur des lieux tenta en vain de m'intimider. De sombres colonnes pointaient vers un plafond aux dimensions dantesques, et chacun de mes pas claquait froidement sur le marbre enténébré. Il me fallut bien quelques minutes de marche avant de croiser une âme. Ne connaissant pas vraiment les lieux, je lui demandai quelques indications.

- Pardonnez-moi, je cherche N... Cian. Il était capitaine de la garde autrefois, il devrait être dans le coin?" J'oubliais souvent que Nuada avait laissé son nom de Tuatha derrière lui depuis un bon moment déjà. De nos jours beaucoup devaient l'avoir oublié, Cian était sans doute beaucoup plus "connu". Le Fey pointa nonchalamment le doigt vers un couloir adjacent, sans rien ajouter de plus. Il était visiblement bien trop occupé à lire je ne savais trop quoi, car son regard ne s'était pas décollé un seul instant du carnet qu'il tenait. Je le remerciai néanmoins et me dirigeai vers le long couloir qu'il m'avait indiqué. Après une marche qui me sembla interminable j'aboutis enfin sur une large salle beaucoup plus bruyante que les précédentes et pour cause, elle était remplie de Feys. De nouveaux arrivants comme moi qui s'agitaient devant des gardes et autres responsables pour diverses raisons, la plupart en rapport avec leur futur logement. Visiblement le Fey au carnet m'avait envoyé ici comme beaucoup d'autres, sans se soucier des véritables raisons de notre venue. Parmi ces Feys certains ne s'étaient pas gênés pour laisser tomber le Glamour, laissant voir sans crainte leur véritable apparence, tandis que d'autres étaient plus réservés. Je me rangeais clairement dans la deuxième catégorie, je n'avais nulle envie d'exposer mon véritable "moi" à tout le monde, spécialement pas des inconnus.
Apercevant un garde un peu isolé gardant un grand escalier, je profitai pour lui demander mon chemin.

- Vous pourrez trouver Cian en haut de ces marches mais puis-je vous demander la raison de votre visite?
- Je... Je ne pense pas que ça vous regarde, je suis désolé." Sa question était légitime, mais je n'avais aucune envie que l'on sache qui j'étais pour Nuada. J'ai toujours tenu à ma discrétion et ça je ne comptais pas le changer. Sans surprise, le garde me refusa l'accès.
- Dans ce cas je suis désolé, je ne peux vous laisser passer.
- Je comprends... Peut-être pourriez-vous le prévenir de mon arrivée? Dites-lui que Cr... Dites-lui que le Serpent Cornu souhaiterait le voir." Je n'avais pas encore communiqué mon nom "humain" à Nuada. Avant les évènements de 2001 je n'avais jamais eu besoin d'un véritable nom, me mêlant rarement à la population humaine et restant assez restreint avec mes connaissances Fey. Les choses avaient changées depuis, j'avais donc pris le nom de Leith. Ici personne ne me connaissait. J'aurais pu dire au garde d'annoncer Crom Cruach, mais je ne voulais pas prendre de risques. User de mon surnom d'antan me mettait un peu plus à l'abri, du moins l'imaginais-je. Nuada dans tous les cas comprendrait sans mal à qui le surnom de Serpent Cornu faisait référence, c'était tout ce qui importait.
D'un sourcil circonspect, le garde appela un de ces collègues. Il l'envoya en haut des marches, sans doute pour reléguer l'information jusqu'à Nuada. Il ne me restait plus qu'à attendre, la gorge encore un peu nouée...





       
Death Lives
"And when the thunder hits
It feels like every time I touch your lips
You got me feeling like I don't exist
Until I make you mine"


       
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR Swallowing darkness.

Cian N. Quinn

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 27/04/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1991
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Nayden B. Wiesław.
› L'AVATAR : Seb Stan.
› LES CREDITS : Ellaenys, tumblr ( je sais pas qui :/ )
› LA COULEUR RP : Blanc !

ADMINISTRATEUR ∮ Swallowing darkness.

MessageSujet: Re: Among Friends   Mer 9 Sep - 9:41
Only Friend
Nuada+Crom Cruach

Quelques sombres présages couvraient le Sithin des Unseelies depuis quelques jours. Les lumières s'éteignaient et la Malédiction pesait lourdement sur les épaules des Nobles. Il n'y avait plus de Roi, plus de Reine, plus personne pour prendre la moindre décision. S'ils avaient cru qu'Ellan Vannin pouvait les rapprocher de leur plus pure essence, ils n'avaient pas eu la moindre crainte quant à une aggravation de la situation. Nodens n'avait que peu joué sur les cordes politiques de l'instrument Unseelie, préférant rester en retrait autant que possible. Mais, de part son ancienne position, il lui arrivait de se trouver à un conseil des Nobles, celui de ceux qui tentaient de garder les Unseelies soudés sous une bannière unique. A défaut de pouvoir investir l'ancienne salle du trône, ils s'étaient trouvés un endroit dans le Sithin où ils pouvaient deviser sans qu'aucune oreille indiscrète ne traîne. Par ailleurs, cela faisait bien plus de deux heures que les Nobles s'observaient en chien de faïence, tentant de comprendre ce qu'ils avaient vu, ce qu'ils avaient entendu et compris. Nodens ne jugeait pas leurs méthodes, mais l'inaction n'était pas sa plus grande qualité. Habitué à voir le monde en blanc ou en noir, il se refusait de jouer sur la politique de l'immobilisme.. un peu comme Ai'ben, le Seigneur de la Maison Balor ; à sa droite, le Seigneur d'Ailil relatait des faits qu'il avait vu de ses propres yeux, inquiet ; enfin, à sa gauche, le Seigneur de Leanhaun esquissait des sourires entendus sans donner son avis.

Il y avait plusieurs Gardes, de confiance. Certains avaient fait parti de la Garde Royale de Lizabeth aux côtés de Nuada tandis que d'autres avaient été choisis par la Maison Balor. Ayant refusé de prendre un siège autour de la table, Nuada s'était trouvé un coin contre lequel il pouvait poser son dos muni de Terreur Mortelle. Les bras croisés et dénudés montraient sur la gauche, un tatouage de rosier qui avait provoqué des murmures au sein du Conseil ; sur la droite, son ancienne main perdue avait repris de ses couleurs même si des tatouages de veines argentées étaient incrustés sur sa peau. Un pantalon en cuir et un débardeur, le tout dans les tons noirs le rendaient un peu plus moderne que ceux qu'il observait de loin. Il lui arrivait rarement d'utiliser le Glamour sur Ellan Vannin, à moins qu'il ne se promène à Douglas, de ce fait, ses longs cheveux sombre aux reflets bleutés et aux mèches argentées étaient éternellement tressés, marque de son sang noble. Les détacher était hors de question, sûrement parce qu'il risquait de marcher dessus dans le cas contraire.

Dans ses pensées, il releva ses yeux tricolores quand le Seigneur Ai'ben l'apostropha pour qu'il prenne son partie. Inexpressif, Nodens décroisa ses bras afin de lancer ses mains dans les airs dans le but de se dédouaner d'une potentielle réponse attendue. Lizabeth lui avait souvent demandé son avis, sans doute pour son pragmatisme et son regard clair sur ce qui l'entourait, mais quand son avis avait été contraire à celui de la Reine, elle n'avait jamais hésité à faire passer sa frustration sur son corps. Alors, par habitude, Nuada ne voulait pas se mêler des décisions. Il avait appris ce tour de main avec ses frères mais aussi avec sa Reine. Et il fut bien heureux quand un Garde vint à sa rencontre pour lui annoncer que quelqu'un souhaitait le voir, un certain Serpent Cornu.

Il ne lui fallut qu'une seconde pour remettre ce nom sur un visage, sur une personne qu'il n'avait pas vu depuis un moment déjà. Refusant de faire attendre Crom qui était venu à sa rencontre, il se détacha du mur pour s'incliner profondément devant les Seigneurs des Maisons Nobles, prouvant par la même qu'il avait du respect pour eux et leurs fonctions, et qu'il comptait prendre congé. Il n'avait aucunement besoin de demander l'autorisation, seule la Reine Défunte aurait pu lui donner un ordre, et ils le savaient tous. Se détournant alors de cette réunion insensée, il suivit le Garde et descendit les marches rapidement. En bas de ces dernières, la silhouette d'un ami qui avait disparu des radars se fit présente, complète. Après Morrigan, c'était au tour de Crom Cruach, comme si cette île avait décidé de lui ramener tous ceux qui avaient compté dans sa longue existence.

« Hey. » l'interpella t-il en posant une main sur son bras afin qu'il le suive loin de ces marches, loin de cet endroit. Il n'avait pas envie d'avoir des témoins quant à leur entretien. Ils pouvaient discuter, ou en tout cas se retrouver, en arpentant les couloirs vides du Sithin. « Je pensais que tu t'étais enfermé dans une caverne bien loin d'ici depuis le temps. » Il se souvenait très bien de ce que Crom avait fait la dernière fois qu'ils s'étaient vus.. mais Nuada n'était pas du genre à garder une quelconque rancœur, surtout quand il n'était pas concerné directement. «  J'ai même cru que tu étais mort. » Preuve était qu'il n'avait vraiment eu aucune nouvelle de son ami depuis un peu trop longtemps. Il ne savait pas s'il s'était amélioré, ou si les choses avaient empiré ; il ne savait même pas ce qu'il avait fait toutes ces années. Soit, il aurait pu être un peu plus froid, mais Nodens n'avait qu'un seul ami et il y tenait un minimum même si l'ancien Tuatha de la Mort avait un certain don pour jouer l'autruche. Il lui donna une tape sur l'épaule tout en continuant son avancée, histoire de prouver à Crom qu'il n'avait aucun ressentiment face à sa disparition, plutôt content de le voir d'ailleurs. Vers où le menait-il ? Vers les cuisines, il avait bien besoin de boire un verre après avoir été coincé dans cette réunion inutile.. même si la cuisinière en chef était une Changelin moitié humaine moitié gobeline qui le détestait et aimait lui lancer de la vaisselle pour rien.  



Nuada/Nodens
Briseann an dúchais tri shúile an chat
ξ
C’est dans ses yeux qu’on lit la vraie nature d’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

Leith O. Martain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2239
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Sláine A. Rodhlann
› L'AVATAR : Michael Fassbender
› LES CREDITS : Swan, Tumblr (Signature: Grey Wind)
› LA COULEUR RP : MediumPurple

DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

MessageSujet: Re: Among Friends   Dim 13 Sep - 15:12
Among Friends
ft. Leith O. Martain & Cian N. Quinn.

Quel idiot... Avant de l'apercevoir descendant les marches, l'anxiété s'était emparé de moi. Je ne parvenais pas à défaire ce noeud qui tiraillait ma gorge, à ignorer la gène au fond de mes entrailles, à détendre les nerfs qui crispaient ma nuque et mes épaules... Et pourtant lorsque je croisai enfin son regard après toutes ces années, ce même regard qui m'avait toujours soutenu à travers toutes les épreuves, je ne pouvais que me sentir bête. Pourquoi ce stress? Pourquoi m'étais-je imaginé un tas de scénarios à part celui qui était évident? De ce simple regard j'avais compris, il ne m'en voulait pas d'avoir disparu, encore une fois. Que du contraire.

D'une main rassurante il m'avait invité à le suivre, loin du tumulte des Feys qui continuaient de s'amasser dans la grande salle.  C'était étrange de constater à quel point une fois en compagnie d'une autre personne, les couloirs du Sithin pouvaient paraître beaucoup moins sinistres. A deux le décor ne semblait plus aussi intimidant, ou oppressant. Si ça se trouvait ce n'était pas juste parce que nous étions deux, mais bien parce que c'était Nuada qui était avec moi. Il avait gardé cet endroit durant si longtemps, peut-être le lui rendait-il bien. Après tout, ne disait-ton pas que le Sithin était "vivant"?
Les suppositions de Nuada amenèrent un léger sourire au coin de mes lèvres. Après ma dernière disparition, il était normal de penser que je m'étais une nouvelle fois isolé on ne savait où, au point de penser que cette fois peut-être, j'y étais resté pour de bon. Mon sourire était crispé, je l'avais sorti naturellement pour bonne mesure, mais au fond de moi j'étais surtout empli de regrets, une fois encore. J'aurais dû le contacter après la guerre, lui faire savoir comment j'allais, mais je n'avais pas eu le courage. Sa tape sur mon épaule me rassura grandement mais en même temps, elle me fit sentir faible. C'était toujours la même chose, j'agissais comme le dernier des lâches et lui me pardonnait, parce qu'il était mon ami, parce qu'il était comme ça. Sa vie avait parfois été aussi sombre que la mienne, si pas beaucoup plus, mais il ne fuyait pas ses responsabilités, jamais. Il était temps que je prenne exemple sur lui et commence à vivre la tête haute. Après tout, c'était un peu pour ça que j'étais venu à Ellan Vannin.

- J'ai songé à la caverne, mais tu sais, tu en as vu une, tu les a toutes vues." J'avais lancé ça sur un ton léger, avant de reprendre, un peu détaché: "Quant à mourir, je ne pourrais pas me le permettre. Après tout, ça ne le ferait pas trop pour la Mort... d'être mort." Sur les derniers mots, mon voile de Glamour s'était envolé, dévoilant ma véritable apparence. Je n'aimais pas me montrer aux autres Feys, mais Nuada n'était pas les autres. Il était mon meilleur ami, mon "frère". Ne pas me montrer à lui sous mes véritables traits était presque irrespectueux, voir gênant. Nous partagions tout, ne pas m'afficher sous mon vrai jour équivalait à lui cacher des choses, et ça me mettait mal à l'aise. Sous cette forme je le dépassais de quelques centimètres, j'étais un peu plus large aussi. A côté du charisme qu'il dégageait j'avais juste l'air d'un rustre, une créature étrange de laquelle on ne s'approchait pas trop. Mon armure devait jouer pour beaucoup aussi, je devais être un des rares Fey à porter ce genre d'équipement en permanence. C'était Credne qui avait forgé cette armure, spécialement pour moi. Elle représentait donc bien plus à mes yeux qu'une simple protection. Je me fichais bien de son inutilité en temps de paix, si une telle chose existait entre Feys... Elle était le symbole d'une promesse que je n'avais pas su tenir, la représentation d'une affection que je ne méritais pas. En posant les yeux dessus, je ponctuai ma phrase précédente d'une voix à peine audible: "... Et puis, j'ai encore bien trop d'erreurs à rattraper en ce monde."

Après avoir arpenté ces couloirs, j'avouais que je ne m'attendais pas à débarquer dans les cuisines. Si la présence de Nuada en ces lieux était sans doute une occurrence ordinaire, le voir débarquer avec un grand malabar ténébreux en armure, ça devait jeter un certain froid. Certains commis ne se firent pas prier, il quittèrent immédiatement la pièce. Seule restait la chef, une changelin dont les traits me rappelèrent des souvenirs déplaisants. Je n'imaginais même pas l'alliance d'un humain et d'un gobelin possible, mais la preuve d'une telle chose se tenait là, devant moi. M'approchant lentement d'elle, je plongeai mon regard tricolore dans le sien. Je voyais bien qu'elle tentait de ne pas paraître impressionnée, elle avait fort caractère. Mais mon sens de l'observation ne me trompait pas, ma présence la mettait mal à l'aise.
- Pardonnez cette intrusion, mais pouvez-vous nous laisser un instant, je vous prie?" Elle jeta un bref regard furtif vers Nuada, avant d’acquiescer. La cuisine était clairement son domaine, elle n'aimait pas se voir dire de partir mais en même temps elle savait que ça ne l'avancerait à rien de refuser. Ce n'était pas comme si ce qu'on avait à dire l'intéresserait de toute façon. Nous laissant ainsi seuls, nous pouvions désormais discuter en paix. "Pardonne-moi N... Cian. Je n'aime pas sentir des regards sur nous, même s'ils sont sans malice." Je m'installai face à lui, prêt à parler sérieusement. "Avec tout ça je ne t'ai pas encore demandé comment tu allais. Il a dû s'en passer des choses depuis quinze ans... Tout va bien?"

Avec de telles circonstances, la question semblait un peu idiote. Les Unseelies étaient sans reine depuis presque quinze ans, les Seelies venaient de perdre leur souverain et le Haut Roi David n'avait toujours pas repointé le bout de son nez. Nul doute que les Seigneurs des différentes maisons Nobles devaient être sur les dents. Mais si j'avais posé la question, c'était avant tout à un niveau personnel. Nuada savait bien que la politique ne m'intéressait pas. C'était son bien être qui m'importait et rien d'autre...  





       
Death Lives
"And when the thunder hits
It feels like every time I touch your lips
You got me feeling like I don't exist
Until I make you mine"


       
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR Swallowing darkness.

Cian N. Quinn

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 27/04/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1991
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Nayden B. Wiesław.
› L'AVATAR : Seb Stan.
› LES CREDITS : Ellaenys, tumblr ( je sais pas qui :/ )
› LA COULEUR RP : Blanc !

ADMINISTRATEUR ∮ Swallowing darkness.

MessageSujet: Re: Among Friends   Dim 13 Sep - 22:19
Only Friend
Nuada+Crom Cruach

Pardonner, ou en tout cas ne pas en vouloir à ceux qui l'avaient entouré bien longtemps c'était un peu une habitude pour Nuada. Il n'aimait aucunement tenir rigueur de quelques actions qui n'étaient pas dirigées directement envers lui. Crom Cruach avait fait ses choix, en connaissance de cause, des choix qu'il avait pensé judicieux sur le moment. Chacun réagissait comme il pouvait, face à des sentiments forts, un besoin de fuite ou de se battre encore, les caractères étaient tous différents comme les chemins que l'on pouvait emprunter. Nuada ne pouvait pas dire ouvertement qu'il ne s'était pas inquiété, déjà parce que cela n'était pas vrai et qu'il ne pouvait pas mentir et ensuite parce que cela aurait été un manque de considération pour son ami. Au fond de lui, Nuada avait envié Crom Cruach.. Car ce dernier avait réussis à faire profil bas, tout envoyer paître pour son propre bien être ; une force que n'avait jamais eu l'ancien dieu de la Guerre. Nodens n'avait jamais tourné les talons, quelque soit sa condition, ses problèmes, il n'avait jamais pu s'éloigner et disparaître. Il l'aurait souhaité à de multiples reprises.

Peut-être que Crom avait vu des choses que Nodens n'avait jamais vu, peut-être qu'il avait pu rencontrer des êtres intéressants durant son exil loin de sa patrie. Il avait connu des aventures, enfin, le pensait-il pendant qu'il retrouvait ce camarade si longtemps perdu de vue. C'était un peu comme une bouffée d'air frais : pas besoin de convenances inutiles, il lui suffisait d'être lui-même, sans chercher à garder une certaine froideur estivale quand il s'agissait de se trouver face aux Seigneurs des Maisons Nobles. Des coincés, même s'ils l'étaient toujours moins que les Seelies. Entraînant alors son ami dans les couloirs du Sithin, Nuada vint nouer ses mains dans son dos en avançant sans trop se presser. Les paroles résonnaient dans ce lieu trop immense et trop renfermé, un paradoxe qui ne lui faisait ni chaud ni froid. « Oh.. je suis sûr qu'il peut y avoir des cavernes différentes. La nature est bien faites, mais n'étant pas un spécialiste de ce genre d'endroit  je vais prendre ta parole pour vérité absolue. » Quant à son histoire sur la mort, elle eut pour mérite de faire rire le Sidhe qui finit par détacher ses mains pour faire un mouvement aérien devant lui. « Tu m'as eu sur ce point là. »

Au moins, leurs retrouvailles étaient légères, retirant un lourd fardeau sur les épaules du Sidhe qui en avait eu grand besoin. Entre le retour de la Déesse, celle de Morrigan, les révélations, les disputes, Crom était une brise agréable. Un peu de légèreté, moins de problèmes et des discussions entre hommes. Nuada n'avait jamais réussis à se faire beaucoup d'amis, il pouvait les compter sur les doigts de la main.. alors il y tenait un minimum. « Comment ça trop d'erreurs ? » S'il parlait de ses petits problèmes internes avec lui-même, Nuada ne considérait pas cela comme une erreur. Crom n'était en rien responsable de ce qu'il se passait dans sa tête, et puis avec l'âge, les Feys avaient tous tendance à péter les plombs. Cela ne lui était pas encore arrivé, mais un jour peut-être finirait-il aussi par avoir une voix malsaine lui murmurant des obscénités à l'oreille. Ce n'était pas une tare, c'était un problème avec lequel il fallait apprendre à vivre.. tout simplement.

D'ailleurs, il esquissa un sourire amusé quand Crom décida enfin à retirer ce Glamour qui l'entourait. Ici, il n'y avait pas besoin de se cacher.. aucun autre être en présence ne pourrait le reconnaître, comme personne ne le reconnaissait lui. Soit, l'ancien Tuatha de la mort avait quelques petits détails physiques qui auraient pu marquer les mémoires, mais trop peu étaient les Feys qui se baladaient bien longtemps dans le Sithin. La plupart préférait rester dans les domaines des Maisons et d'autres s'étaient habitués au confort de Douglas. Alors, il resta parfaitement silencieux sur le geste de Crom et entra dans les cuisines après avoir lâché un soupire contrit. Par habitude, cette chère chef cuistot aimait lancer quelques objets sur Nuada quand il venait dans son domaine avant de se cacher par peur de se prendre un retour bien mérité mais, pour une fois, aucun objet non identifié ne frôla son visage pâle. Immobile, les cercles concentriques allant d'un bleu hivernal à un bleu cyan jusqu'à se perdre dans l'or nimbé de flocons argentés se figèrent sur les employés qui s'étaient arrêtés de s'affairer.

«  Tu leur fais peur avec ton armure. » Ou alors était-ce le visage de Crom et sa stature qui effrayaient les employés. Le ton de la plaisanterie était tout de même de mise et Nuada ne se priva pas pour s'approcher d'un premier plan de travail afin d'attraper un morceau de carotte qui avait été abandonné à son triste sort. La chef lui lança un regard extrêmement contrarié avant de quitter la pièce sans prononcer le moindre mot. « Elle adore quand je viens voler dans les marmites. » Encore qu'il était particulièrement agréable comparé à l'ancienne reine qui n'hésitait pas à couper des doigts, brûler des visages quand le menu du jour ne lui plaisait pas. Pour sûr, c'était Nuada qui avait été en charge de «  punir » les employés quand la Reine n'avait pas été comblée, mais ce n'était pas de sa faute.. il n'avait fait qu'obéir aux ordres, comme l'Exécuteur qu'il était.

Délaissant la carotte dont il avait mangé un bout, le Sidhe s'avança vers un placard et en sorti une bouteille de whisky dont il fit sauter le bouchon avec un pouce avant de se munir de deux verres. Un coup d'oeil à Crom pour voir s'il souhaitait boire avec lui, et si cela était le cas, il se mit à remplir les deux verres avant de lui en tendre un. « Ne t'inquiète pas pour ça, ils savent qu'ils ne doivent pas rester quand des Sidhes sont dans les environs. » Une habitude qui avait la vie dure, même après la fin de la royauté. Quant à la question qu'il lui posait.. eh bien, il y avait pas mal de choses à dire. Comment il allait ? Bien. Enfin, mieux que la dernière fois. « Je vais bien mais notre Peuple ne se porte pas au mieux de sa forme. » Il ne savait que trop répondre à cette question un peu trop vaste. « J'ai eu des nouvelles quelque peu déstabilisantes dernièrement.. et la lune doit être bien forte ces derniers temps pour m'offrir le retour de deux êtres chers à mon existence. Il faut croire que le hasard n'existe pas. » Buvant une gorgée de son verre et n'allant pas plus loin quant au retour de Morrigan il montra tout de même son bras gauche dont l'avant-bras était marqué par un tatouage de rosier. « Je suis marié.. par la Faërie. » Il existait trois types de mariage : le premier orchestré par la royauté, le second officié par les druides et le troisième choisi par la Nature, la Déesse, la Faërie. Le genre de mariage qui était effectué sans l'accord des principaux concernés. «  Et toi ? Comment vas-tu, qu'as-tu fait et comment dois-je t'appeler ? » 



Nuada/Nodens
Briseann an dúchais tri shúile an chat
ξ
C’est dans ses yeux qu’on lit la vraie nature d’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

Leith O. Martain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2239
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Sláine A. Rodhlann
› L'AVATAR : Michael Fassbender
› LES CREDITS : Swan, Tumblr (Signature: Grey Wind)
› LA COULEUR RP : MediumPurple

DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

MessageSujet: Re: Among Friends   Mer 16 Sep - 16:55
Among Friends
ft. Leith O. Martain & Cian N. Quinn.

J'avais souvent tendance à oublier à quel point Nuada pouvait prendre les choses au premier degré. En parlant des cavernes et la façon dont elles se ressemblaient, je faisais bien évidemment une généralité. De plus je n'étais pas vraiment sérieux. Même en mes trois mille ans d'existence je n'avais évidemment pas vu toutes les cavernes qu'abritait ce monde. De plus, on ne pouvait pas vraiment dire que je m'étais mis à leur recherche. Après tout, les cavernes m'avaient jamais vraiment intéressé de manière générale. Mais voilà, Nuada avait pris ma parole au premier degré et sa réponse fut telle qu'un sourire enjoué vint déformer mes traits. Et comme ma remarque "mortelle" vint à le faire rire, ce fut donc sur une note emprunte de légèreté que nous avions débuté nos retrouvailles. C'était très bien ainsi, je ne pouvais pas espérer mieux. Si bien que lorsqu'il rebondit sur mon murmure à propos de mes erreurs, je préférai ne pas répondre et lui montrer un sourire rassurant. Il n'y avait pas grand chose à dire, c'étaient juste là les éternels regrets d'un "vieux" Sidhe...

Nul doute que mon arrivée dans les cuisines avait jeté un certain froid au sein du personnel. Ca devait sans doute être le cas à chaque fois qu'un Sidhe s'aventurait dans le coin, mais très peu de Feys pouvaient se vanter d'arborer une apparence aussi sinistre que la mienne. Nuada semblait visiblement amusé par la situation, sa remarque sur mon armure était presque désinvolte mais je ne pus m'empêcher de la ponctuer d'un très discret "Je sais." qui lui était très sérieux. J'étais bien conscient qu'en plus de mes traits et de ma taille, mon armure jouait pour beaucoup sur l'impression intimidante que je dégageais. Cependant il était hors de question que je me débarrasse d'elle. Elle faisait partie de moi. La seule fois où elle avait quitté mon dos fut lors de mon emprisonnement et durant toute cette période, ce fut comme s'il avait manqué quelque chose à mon âme. Malgré tout ce qu'elle représentait jamais je n'avais envisagé de m'en séparer. Elle était vieille, usée et par endroits légèrement cabossée, mais elle était mienne.

Une carotte. D'un air toujours aussi amusé, Nuada s'était emparé d'une carotte, m'annonçant que la cuisinière en chef adorait le voir fouiller dans ses marmites. L'action avait au moins eu le mérite de me faire oublier mes idées noires. Ca avait toujours été ainsi, j'avais souvent tendance à partir dans de sombres pensées, à ressasser mes regrets et à chaque fois, Nuada avait le don de tout dissiper, volontairement ou non. Grâce à lui nous étions resté dans la légèreté. Du coup la réaction de la Changelin amena un nouveau sourire à mon visage. L'atmosphère était détendue, le verre de whisky proposé par mon ami était plus que bienvenu. Et ce n'était pas peu dire, car en écoutant ce qu'il m'annonça par la suite, il allait bien me falloir un peu d'alcool pour faire passer la pilule.
- Comment ça deux?" J'avais bien compris faire partie du lot mais j'avais beau creuser, je ne voyais pas de qui il pouvait s'agir pour la deuxième personne. Je le laissai donc continuer, tirant des yeux grands comme des ballons. "M... Marié!?" Ma voix s'était élevée un peu fort, si bien que je posai machinalement la main devant ma bouche. Mon regard s'attarda sur le tatouage longeant son avant-bras, j'étais complètement abasourdi. J'avais déjà entendu parler des unions par la Faërie. A plusieurs (rares) occasions par le passé la Déesse Danu avait uni des couples touchés par le Grand Amour sans vraiment leur demander leur avis. "Je... C'est... La Déesse s'est manifestée devant toi? Mais une minute... Ton Grand Amour... Tu m'as dit qu'elle était décédée il y a longtemps déjà. Ca ne peut pas être elle le deuxième être dont tu parlais... Si? Comment est-ce possible?" Ma tête en tournait presque et ce n'était pas dû au whisky, que j'enfilai d'ailleurs cul sec sans même m'en rendre compte. J'avais du mal à saisir la situation. Moi mieux que personne savait que lorsque la mort touchait quelqu'un, ce n'était pas le genre de chose dont on pouvait revenir. L'idée même que ce soit faisable chamboulait presque jusqu'aux fondements de mon être. "Je suis sérieusement confus mon ami. Soit tu en as trop dit, soit pas assez."

Lorsque Nuada me demanda à mon tour comment j'allais, je me trouvais encore en totale incompréhension. Il me fallut de longues secondes avant de finalement rebondir. Le geste hésitant, je sortis une enveloppe du fond de ma tunique enténébrée. C'était une de mes fameuses lettres, comme toutes celles que je lui avais confié auparavant et qu'il gardait précieusement. A l'intérieur de ces lettres je me mettais à nu, je racontais tout ce qui m'arrivait, le bien, mais surtout le mauvais. Celle-ci entrait malheureusement dans la deuxième catégorie. Bien malgré moi, je cassais l'ambiance.
- J'aurais dû te confier cette lettre après la guerre, mais je n'en ai pas eu l'occasion. Si je ne suis pas retourné te voir après le conflit, c'est parce qu'une fois encore, j'avais laissé mon côté sombre me submerger. Mais cette fois c'était différent, je l'ai fait de mon plein gré, et nombreux sont les Seelies qui sont tombés sous mes ténèbres... J'ai commis un massacre, Cian. Un nouveau poids à ajouter à mes péchés." Je lui confiai l'enveloppe, dans un lourd silence. Mon visage était fermé mais pas vraiment déprimant, car depuis la guerre ma vision avait quelque peu changée. "... Mais cet évènement aussi tragique soit-il m'a finalement fait réaliser, après tout ce temps. Je... Ne me débarrasserai jamais de mon côté sombre. Il fait partie de moi, pour toujours. Je dois l'accepter et vivre avec. C'est pour ça que je suis là. J'ai fini de me cacher, je dois affronter mes peurs. Les cavernes, l'isolement, tout ça c'est terminé. Je viens m'installer à Ellan Vannin pour aider les Feys, à ma manière. Je compte offrir mes services en tant que détective." Je lui montrai alors une seconde lettre, que j'ouvris devant lui. Il n'y avait que l'introduction. "C'est une lettre que je viens de commencer. Je compte y raconter ma vie sur l'île, en détail. Les bons moments, les mauvais, tout y passera. J'en ai marre des regrets et cette lettre, peu importe ce qu'elle contiendra, en sera dénuée. Le Sidhe empli de regrets s'appelait Crom Cruach... Celui qui va vivre sa vie comme elle vient sur Ellan Vannin, se nomme Leith. Leith Osheen Martain..."

Un léger sourire était réapparu au coin de mes lèvres. Ce que j'ai pu faire durant la guerre des deux cours était terrible, sans le moindre doute. Mais ça avait servi à m'ouvrir les yeux. En parler ainsi à vive voix devant mon meilleur ami, ça me faisait du bien. J'ignorais comment il le prendrait mais quelque chose me disait que quoi qu'il pouvait arriver, il serait là pour moi. Et je comptais bien en faire de même pour lui. Peu importait les épreuves, je n'abandonnerais plus ceux qui m'étaient chers...        





       
Death Lives
"And when the thunder hits
It feels like every time I touch your lips
You got me feeling like I don't exist
Until I make you mine"


       
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR Swallowing darkness.

Cian N. Quinn

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 27/04/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1991
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Nayden B. Wiesław.
› L'AVATAR : Seb Stan.
› LES CREDITS : Ellaenys, tumblr ( je sais pas qui :/ )
› LA COULEUR RP : Blanc !

ADMINISTRATEUR ∮ Swallowing darkness.

MessageSujet: Re: Among Friends   Sam 19 Sep - 15:13
Only Friend
Nuada+Crom Cruach

Combattre une situation sérieuse avec du désinvolte, une capacité affûtée qu'il avait travaillé avec le temps. Nuada pouvait être froid, très sérieux mais aussi léger quand la discussion le voulait. Face à Crom Cruach, il n'avait aucune raison de froncer les sourcils ou de le regarder comme un être qui ne méritait pas sa considération. Ils avaient passé beaucoup de temps ensemble et Nuada le considérait comme un frère. Les siens propres n'avaient jamais joué ce rôle sur le court ou le long terme. Dian avait été un modèle, quelqu'un qu'il avait beaucoup respecté avant qu'il ne décide de tuer ses enfants parce qu'ils avaient réussi là où il avait échoué, parce qu'il avait perdu la tête. Dagda lui en voulait toujours pour avoir osé lui prendre sa femme, bien que Nuada était persuadé que ce n'était pas la tromperie qui avait été à l'origine de leur dissension mais bien plus l'enfant qu'elle avait porté en son sein. Quant à sa mère, Nuada la considérait comme tout le monde : la Grande Déesse des Feys. Il n'avait jamais pensé à elle comme à quelqu'un de proche, à qui il aurait pu raconter tous ses problèmes. Et, depuis la mort de Morrigan, deux mille ans dans le passé, il n'avait jamais réussis à s'ouvrir à quelqu'un d'autre. Cette solitude, il l'avait comblé avec Crom Cruach jusqu'à ce que ce dernier ne se fasse enfermé. Soit, si l'ancien Tuatha avait tué des Feys, il n'aurait jamais pu le regarder en face.. mais il avait décimé des humains, et tels des insectes, ces derniers pouvaient aisément se remettre de quelques génocides selon le point de vue du Guerrier.

Enfin, le temps était compris et encaissé de manière totalement différente quand on pouvait être immortel : Crom pouvait disparaître durant cinq cent ans que Nuada n'aurait pas trouvé cela bien long. Et puis, si ce dernier avait débarqué durant le règne de Lizabeth, Nodens n'avait jamais pu lui expliquer ses cernes, ses cicatrices ou son manque de combativité. En vérité, son ami était revenu au bon moment, comme Morrigan. Les Feys n'allaient pas bien et se mourraient mais il restait encore un peu d'espoir pour ne pas connaître l'extinction. Un jour, il le croyait, les enfants reviendraient porter leur rire au sein de leur communauté et les vieux schnock grinceraient des dents avec plus d'amusement que d'amertume. Les Ténèbres et les problèmes qui régnaient sur l'île pouvaient être résolus, c'était ce qui lui permettait de continuer à se lever tous les matins. Il connaissait le Sithin, il connaissait les Unseelies.. il les avait protégé, il avait été là à chaque décision royale et il était bien placé pour savoir qu'un problème pouvait se résoudre.

Mais tout cela ne se lisait pas sur son visage, Nuada était capable de garder ses émotions en cage comme nulle autre pouvait le faire. Il avait été un Général, un Roi Guerrier, il avait amené les Feys a des victoires incertaines dans le temps et il comptait continuer sur cet élan, sûrement parce qu'il ne savait rien faire d'autre. « Mhmh. » répondit-il à la question rhétorique que son ami lui lançait. Il était marié par la Faërie, et le tatouage de rosier qu'il portait en était la preuve. Jamais il n'aurait cru que cela puisse lui arriver un jour, déjà parce qu'il avait été célibataire pendant deux milles ans en subissant la loi d'exclusivité que la Reine avait mis en place. Cela aurait pu être curieux de sa part, parce qu'il n'avait jamais approché une femme depuis le moment où Lizabeth avait pris le trône des Unseelies. Il n'avait connu que l'assassinat, le contrôle des Gardes et les ordres qu'il pouvait donner pour ne pas s'attirer les foudres de la Reine. Il comprenait alors la surprise que Crom Cruach montrait et il s'en amusait.

« La Déesse s'est manifestée. Pas seulement une fois et c'est aussi pour cela que je suis aussi joyeux. » Esquissant un sourire, il finissait son verre et attrapait la bouteille pour resservir Leith et faire de même pour lui par la suite. « Elle est morte, oui. » A cette affirmation, une ombre plana dans ses yeux tricolores, les étincelles argentées qui dansaient dans le dernier cercle d'or se faisaient plus fades jusqu'à s'éclairer de nouveau. « Et la Déesse l'a ramené, avec notre enfant qu'elle portait. » Lui-même avait eu du mal avec cette réalité mais il  l'avait accepté quand il avait tenu Morrigan dans ses bras. « Des années durant, j'ai pleuré sur une tombe que je créais pour elle à chaque fois que l'on s'installait quelque part. En réalité, je n'ai pleuré que son souvenir. Elle était en vie, avec mon enfant.. quelque part. » S'appuyant sur un plan de travail, il continuait alors son récit. « Et elle m'est apparue, en chair et en os, pour me dire que la Déesse les avait ramené à la vie. Ce jour même, la Déesse nous a lié du serment du mariage de la Faërie. »

Cette histoire, il ne l'avait raconté à personne. S'il gardait l'espoir que la Déesse était de retour, il n'avait aucune envie de créer une émeute. Cela faisait trop longtemps que les Feys avaient été abandonné, et qu'ils espéraient revoir une lumière au bout du tunnel. Il attendait encore pour commencer à propager la nouvelle. « Ce serait bien que tu gardes cette histoire secrète pour le moment. » Il lui faisait assez confiance pour croire que Crom suivrait ses recommandations. Et, une fois son explication terminée, il l'observa sortir une lettre. Oh, cela faisait des lustres qu'il n'avait pas partagé ses sombres pensées avec lui. Tranquillement, il tendit la main pour se saisir de l'objet. Réfléchissant deux secondes à la manière dont il devait répondre à ses aveux, il garda un ton grave et se lança. « C'était la Guerre. Elle nous oblige à porter un fardeau que peu de personnes peuvent comprendre. » N'importe qui succomberait à quelques noirs desseins face à ce genre d’événement. « Le plus important c'est que tu ais conscience de ce que tu as fait et que tu essaies de le rectifier. » Il ne connaissait que bien les pulsions qui animaient celui qui se faisait appeler Crom Cruach, mais jamais il ne l'avait pensé perdu.. pas tant qu'il essayait de ne pas réitérer les mêmes erreurs. Pour sûr, Nuada n'avait rien à faire du nombre de Seelies qui étaient tombés durant la Guerre.. il en était lui-même sorti couvert du sang de ses ennemis, envahi par la rage de n'avoir pas pu protéger sa Reine. Lui-même cachait un lourd secret qu'il n'avait jamais révélé à personne. « Tu sais que je suis là si rien ne va, n'hésite pas à venir me voir, que cela soit en pleine nuit ou en pleine journée. Je ne t'ai jamais laissé tomber, et je ne compte pas commencer aujourd'hui. Alors.. » Il leva son verre, rangeant la lettre dans sa ceinture pour s'en occuper quand il serait seul. « .. levons nos verres au nouveau Fey que tu souhaites devenir, Leith Osheen Martain. » 



Nuada/Nodens
Briseann an dúchais tri shúile an chat
ξ
C’est dans ses yeux qu’on lit la vraie nature d’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

Leith O. Martain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2239
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Sláine A. Rodhlann
› L'AVATAR : Michael Fassbender
› LES CREDITS : Swan, Tumblr (Signature: Grey Wind)
› LA COULEUR RP : MediumPurple

DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

MessageSujet: Re: Among Friends   Mer 23 Sep - 15:56
Among Friends
ft. Leith O. Martain & Cian N. Quinn.

Cela me faisait vraiment étrange de voir Nuada si détendu. C'était même mieux que ça, il était carrément... Joyeux. Il y avait bien longtemps que je ne l'avais plus vu ainsi... A vrai dire, je ne pourrais dire quelle fut la dernière fois que j'ai pu le voir aborder un air si enjoué. Ca devait sans doute remonter à avant mon emprisonnement, à l'époque où les deux cours n'existaient pas encore, à l'époque où il vivait son idylle, sans trop vraiment m'en parler. Je devais bien l'avouer, ça me faisait vraiment plaisir de le voir ainsi. C'était sans doute un peu égoïste d'être heureux pour un proche pendant que le reste des Feys vivait une période difficile, mais sur l'instant je m'en moquais. Durant des siècles j'ai vu Nuada au plus bas, affichant un air toujours sombre sous la coupe de Lizabeth. Jamais il ne m'avait parlé de ce qu'elle lui avait fait subir mais je le voyais bien, elle lui avait infligé une existence misérable et ça me rendait à la fois triste et impuissant. Bien sûr il avait fait de son mieux pour ne pas me le montrer à chaque fois que nous discutions, mais je n'étais pas dupe. Après tout nous étions "frères", s'il avait toujours été là pour moi, de mon côté j'étais celui qui voyait au delà des apparences, qui comprenait des choses sans qu'il ait à me les raconter...

Mais aujourd'hui je n'avais pas à deviner ou à comprendre entre les lignes, il se dévoilait ouvertement à moi et sa bonne humeur devenait mienne. En même temps il y avait de quoi. La Déesse était réapparue et avait opéré un véritable miracle. Alors qu'il m'expliquait plus en détail les heureux évènements, j'entamai mon second verre de whisky. Et ce fut en pleine gorgée qu'il m'annonça que non seulement la Déesse avait ramené son amour de toujours à la vie, mais également l'enfant qu'elle portait! J'en avalai de travers, manquant presque de m'étrangler sous la surprise. J'étais tonton! Enfin... Oncle de coeur, pourrait-on dire. J'écoutai la suite avec attention, réalisant deux choses: l'amour de Nuada se trouvait apparemment sur Ellan Vannin, et ça faisait un sacré moment déjà qu'elle était revenue à la vie. Sur l'instant j'avais envie de lui demander pourquoi elle avait mis tant de temps pour se dévoiler à lui, mais je ne pus m'empêcher de penser à ma propre situation. J'avais moi aussi quelqu'un à qui je n'avais pas encore oser me révéler après plusieurs millénaires. Je n'avais donc pas le droit de poser cette question, et encore moins le droit de juger cette femme.

Sans surprise, Nuada me demanda de garder le secret à propos de toute cette histoire. Cela coulait complètement de source et ça me heurtait presque qu'il me demande pareille chose, mais je ne lui en tint pas rigueur. Il venait de retrouver une famille et ne comptait pas la perdre, sa réaction était donc normale. Je me permis tout de même de le titiller un petit peu.
- Ai-je déjà ébruité ne serait-ce qu'une de nos conversations? Bien évidemment que je garderai le secret. Tu es mon frère Cian, je veillerai toujours à te protéger, dans la mesure de mes moyens." A l'échelle du simple Fey anonyme que j'étais devenu je ne pouvais sans doute pas me rendre bien utile mais préserver les secrets de mon meilleur ami, c'était la moindre des choses. "En tout cas, tu devras me présenter cette charmante personne un jour ou l'autre, et le plus vite sera le mieux. Quiconque est capable d'afficher un tel sourire sur ton visage mérite mon admiration et mes remerciements..."

Avec toutes ces bonnes nouvelles, je m'en voulais carrément de venir plomber l'ambiance avec mes fameuses lettres et les horribles choses que j'avais pu commettre lors de la guerre des deux Cours. Mais comme à son habitude, Nuada pardonna mes actions, cette fois plus que jamais. Cette guerre avait été une épreuve terrible pour tous les Feys. Beaucoup furent ceux qui succombèrent à la haine et à leur propre version du "côté sombre". Cela n'excusait rien, mais les circonstances rendaient sans doute les choses un peu plus... compréhensibles. Et la compréhension de Nuada même si elle n'effaçait pas mes regrets, les rendait au moins un peu moins lourds l'espace d'un instant. L'important était de prendre conscience de mes actions et tenter de les rectifier me disait-il, c'était bien là mon intention.
- Je ne pourrai jamais ramener à la vie toutes les vies que j'ai prises, mais aider les Feys qui sont encore vivants aujourd'hui, ça je peux faire. A l'échelle de toute notre communauté mes actions seront sans doute minimes, mais elles ne seront pas veines. J'ai toute l'éternité pour rattraper mes fautes et je compte bien m'en servir." Le fait que Nuada renouvela son soutien envers moi me donna encore plus de courage. Au début de cette journée j'étais en proie à l'anxiété, à présent je n'étais plus empli que d'espoir. Levant mon verre avec lui, nous portions un toast à ma nouvelle existence. "Et à l'amour de ta vie, que sa présence parmi nous t'apporte le bonheur que tu as toujours mérité."

Une fois encore, j'avais vidé mon verre cul sec. Le claquant presque sur le marbre du plan de travail de la chef Changelin, je pensai à toutes les bonnes choses qui nous étions en train de célébrer. Cela me fit penser à mes responsabilités, et à une chose que je devais faire, impérativement. Il était temps. Après tous ces siècles, ces deux millénaires, il était temps. Posant ma main sur l'épaule de mon frère, je lui annonçai:
- Je vais aller la voir... Credne. Je vais tout lui dire, quitte à ce qu'elle me déteste. Je ne te remercierai jamais assez pour avoir veillé sur elle pendant aussi longtemps alors que j'étais incapable de le faire. J'ai failli à ma promesse envers elle il y a bien longtemps déjà, mais ça ne veut pas dire que cette promesse est morte. Je vais reprendre le flambeau, je vais la protéger envers et contre tout, ce même si elle ne veut plus de moi dans sa vie... Te connaissant tu n'en feras sans doute rien mais, je te relève de ta promesse envers moi. Veiller sur Credne est mon devoir, ce n'est plus le tien... Merci pour tout Cian, je n'oublierai jamais tout ce que tu as fait pour moi." Ma dernière phrase allait bien au delà de la simple promesse qu'il m'avait faite concernant Cred. Il avait déjà fait tant de choses alors qu'en contrepartie je n'avais presque rien fait pour lui. Il fallait que je change tout ça. C'était ça aussi d'arrêter de fuir. Avec le sourire mais toute la franchise du monde, je décidai de lui faire à mon tour une promesse. "A compter de ce jour, moi, Crom Cru-... Non... Moi, Leith Osheen Martain, fait le serment de toujours être là pour toi, Cian, ainsi que tous tes descendants. Peu importe le moment peu importe l'endroit, quand le besoin s'en fera sentir, je promets de me consacrer à protéger tout ce qui t'es cher, et de t'aider à accomplir tout ce qui te tient à coeur. La Déesse m'en est témoin je le jure, mon amitié envers toi sera éternelle." C'était sans doute un peu excessif voir carrément inutile de mettre en avant l'évidence, mais par ce serment je me faisais la promesse de ne plus jamais fuir. De ne plus jamais m'isoler, de ne plus disparaître. A mes yeux ce serment était bien plus qu'une promesse, c'était une ligne de conduite...  





       
Death Lives
"And when the thunder hits
It feels like every time I touch your lips
You got me feeling like I don't exist
Until I make you mine"


       
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR Swallowing darkness.

Cian N. Quinn

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 27/04/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1991
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Nayden B. Wiesław.
› L'AVATAR : Seb Stan.
› LES CREDITS : Ellaenys, tumblr ( je sais pas qui :/ )
› LA COULEUR RP : Blanc !

ADMINISTRATEUR ∮ Swallowing darkness.

MessageSujet: Re: Among Friends   Lun 5 Oct - 20:50
Only Friend
Nuada+Crom Cruach

Heureux, il l'était. Durant ces quelques jours, il avait eu l'impression de revenir à une époque plus sereine, où il n'avait pas ce poids sur les épaules. Mais s'il était ravi de retrouver son ami, Nuada gardait tout de même une certaine part d'ombre bien cachée au fond de ses entrailles. Morrigan était revenue, mais leur relation renaissante connaissait des hauts et des bas face à des préoccupations contraires ou des avis qui se frottaient les uns aux autres. Il avait relativisé simplement parce qu'il se considérait comme chanceux pour n'avoir perdu personne de précieux, malheureusement, il ne pouvait s'empêcher d'en vouloir un peu à celle qui était devenue sa femme, en plus de devoir accepter sa manière de penser qui était quelque peu différente de la sienne. Tout cela, ce n'était ni plus ni moins que des problèmes de couple qui pourraient se régler ou pas du tout. Et ces problèmes, il les gardait pour lui même s'il aimerait pouvoir les partager avec quelqu'un. Cette manière de faire, cette manière de voir le monde et ses relations, Nuada ne l'avait jamais changé, comme s'il préférait souffrir en silence plutôt que d'emmerder ses camarades avec des plaintes de faible. Il avait toujours été très fier, au-delà même de ce qu'on attendait de lui et faisait passer le bien être des autres avant le sien propre. Un bon samaritain ? Pas vraiment, non, juste un bon ami et un Sidhe conscient que le bien être de leur société passait avait l'individualité.

Alors oui, il souriait, il faisait partager sa joie tout en enterrant ses problèmes, c'était un fait, une réalité. Malgré tout, il arrivait à résumer sommairement ce qu'il s'était passé dernièrement, demandant à son frère d'esprit de rester silencieux sur cette affaire. Bien sûr qu'il savait que ce dernier ne comptait pas sortir d'ici en gueulant à tout bout de champ que la Déesse était peut-être de retour, mais il n'était jamais trop prudent. Conscient que garder un secret pour un Fey était aussi difficile que de rester éveillé durant des semaines, il pencha la tête de l'avant pour le remercier et grimaça suite à la demande cachée de Crom. Immédiatement, pour faire passer la pilule sûrement, il avala une nouvelle gorgée du liquide ambré avant d'abandonner le verre sur un des plans de travail. «  Charmante, j'aurais tout entendu. » Morrigan était tout sauf charmante, elle était chiante et pouvait se montrer extrêmement  casse-couilles quand elle s'y mettait. «  Je pense que nous n'aurons aucune raison de nous cacher aujourd'hui, tu la rencontreras sûrement oui. »

Elle n'était plus mariée à Dagda mais à lui, et ils étaient aujourd'hui un véritable couple : un mot que Nuada n'avait jamais compris et dont il n'avait jamais connu la moindre subtilité. Morrigan devait être chanceuse pour que son époux n'ait pas eu le droit de courir les jupons durant deux millénaires, car dans d'autres circonstances, il aurait eu du mal à garder ses mains pour elle seule. Mais cela était assez de discuter des histoires de cœur de l'ancien Tuatha : parler de lui n'avait jamais été une de ses qualités et il se sentait plus à l'aise dans le rôle de celui qui tendait l'oreille – même si ses conseils n'étaient pas toujours les meilleurs. «  Il n'y a aucune action minime du moment qu'il y a une action. Les battements d'ailes d'un papillon peuvent créer des tornades à l'autre bout du globe, tu le sais très bien. Ne met pas en doute ta capacité à faire les choses comme tu les entends, sous ton propre contrôle, tu mérites mieux que de te sentir rabaissé par toi-même. » Il pouvait rattraper ce qu'il voulait du moment qu'il essayait, c'était un peu sa philosophie. « Relève la tête et sois fier de ce que tu es aujourd'hui, de ce que tu as vécu dans le passé et donc, de ce qui fais de toi l'être que tu es. »

Rattrapant son verre, il l'avait donc levé pour porter ce fameux toast en faveur d'un nouveau départ et, après avoir terminé le verre, il le délaissa une énième fois sur le côté. Le regard tricolore de Nodens glissa par la suite en direction de la porte des cuisines qui avait été fermée. Pourtant, il entendait un glissement et voyait une ombre se former, prouvant que quelqu'un s'y était posté. Il avait presque oublié que les Seigneurs des Maisons Nobles étaient entrain de discuter de l'avenir des Unseelies et que son absence s'était sans doute faites remarquer. Ces foutus Seigneurs qui n'avaient jamais pris de décisions à grande échelle, étaient complètement perdus sans Lizabeth. Et, depuis que la Reine avait passé l'arme à gauche, ils s'étaient appuyés sur celui qui la conseillait à l'époque, celui qui s'était toujours tenu à ses côtés, dans les ténèbres sans l'ombre d'une envie de pouvoir. Qu'est-ce qu'ils n'avaient pas compris dans le fait que Nuada ne voulait aucun pouvoir décisionnaire ? Visiblement, pas grand chose. Mais pour l'heure, il savait que le garde ne viendrait pas le chercher, qu'il attendrait patiemment de l'autre côté de la porte jusqu'à ce que les Seigneurs en aient raz le bol et qu'ils usent de leur pouvoir pour le ramener à la réunion. Il reporta donc son attention sur Crom Cruach qui était pour lui bien plus important que les têtes pseudos dirigeantes de la Cour Enténébrée.

Credne. Il savait qu'elle était dans les environs, il avait gardé un œil sur elle sans forcément s'en approcher. Elle avait posé de nombreuses questions sur Crom et Nuada avait eu du mal à détourner le sujet.. alors, pour que cela ne vire pas à la démence ou à la chasse de la Meute Sauvage pour mensonge, il s'était éloigné d'elle au possible. « Bien, je ne m'en mêlerais plus, mais.. », plissant les yeux, hésitant sur la suite de la réponse, il reprit un peu moins sereinement, «.. si ça se passe mal avec Credne, ne te mets pas bille en tête et laisse le temps faire son œuvre. Je ne peux pas dire qu'elle ne t'en voudra pas, je n'en sais absolument rien.. mais ne te sens pas coupable auprès d'elle, tu n'avais pas le choix. » Il avait été enfermé, comme Morrigan avait été tuée ; ils avaient attendu tous les deux trop longtemps avant de refaire surface et il pouvait aisément comprendre les sentiments de Credne, même s'il ne pouvait se mettre à sa place. Puis, il esquissa un bref sourire au serment que Crom venait de lui faire.. c'était dangereux de faire ce genre de chose, vraiment, et par habitude, les Feys évitaient de faire des promesses s'ils ne pouvaient les tenir. Ainsi, Nuada savait que Crom pensait réellement ce qu'il lui promettait et que ce n'était qu'un nouveau départ pour eux-deux et ceux qui les entouraient. «  Et je te fais confiance pour tenir ton serment ; quant à mes descendants, je n'en ai qu'une et même si j'essaie, je ne crois pas que ma femme acceptera d'en avoir un autre. » C'était sorti tout seul, comme s'il venait de lâcher la pire honte qu'il connaissait. Dans un monde Féerique en perdition, une femme Fey était encore capable de refuser d'enfanter si elle le pouvait encore, aberrant mais réel dans le monde de Nuada. « Enfin, l'avenir nous le dira. » Changer de sujet, maintenant.. ? Ouais. « Et justement, en parlant de descendants, dis-moi que tu as au moins un fils pour perpétuer la tradition qui est tienne.. je serais peiné de savoir qu'avant cette malédiction, tu n'as pas eu l'occasion d'avoir des enfants. » En avoir, un, cinq, cent, mille, c'était un peu la marque de fabrique des Sidhes quant ils en avaient l'occasion et il croisait de plus en plus d'anciens camarades qui n'avaient pas connu la joie de la paternité. L'horreur en somme. « Ou alors tu comptes vérifier s'il y a fertilité entre toi et Credne ? » Et paf, les deux pieds dans le plat. Pourtant, Crom et Credne ne s'étaient jamais montrés que comme des amis au regard de Nuada.. mais il était persuadé qu'il y avait bien plus entre eux, mais peut-être avait-il tort. « Tu n'es pas obligé de répondre, c'était maladroit de ma part. »



Nuada/Nodens
Briseann an dúchais tri shúile an chat
ξ
C’est dans ses yeux qu’on lit la vraie nature d’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

Leith O. Martain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2239
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Sláine A. Rodhlann
› L'AVATAR : Michael Fassbender
› LES CREDITS : Swan, Tumblr (Signature: Grey Wind)
› LA COULEUR RP : MediumPurple

DEATH LORD ∭ Crom-crunch, l'homme de cro-mignon, qui fey peur (et c'est normal).

MessageSujet: Re: Among Friends   Sam 7 Nov - 17:26
Among Friends
ft. Leith O. Martain & Cian N. Quinn.

Etrange parfois de voir comme certaines conversations pouvaient être longues sans pour autant déborder d'informations, tout comme d'autres pouvaient s'avérer aussi courtes que riches en contenu et autres révélations. Certes je m'étais éloigné de la Faërie et de Nuada pendant pas mal d'années, les évènements que j'avais manqué risquaient donc d'être nombreux. Pourtant les révélations faites au cours de cette entrevue étaient toutes fortes récentes, enfin, plus ou moins. Le retour à la vie de la bien aimée de mon frère d'esprit n'était apparemment pas un évènement neuf, mais la découverte de cette information était bien quelque chose de nouveau, et surtout bienvenu. Après tout ce que Nuada avait vécu ces derniers siècles, je ne pouvais qu'accueillir cette nouvelle avec bienveillance et lui souhaiter tout le bonheur du monde. Mieux encore, savoir que le retour de cette Fey miraculée (voir miraculeuse) avait entraîné d'autres heureux évènements comme la révélation de la paternité de Nuada et l'apparition de la Déesse, c'en était presque trop à encaisser en une seule fois... Marié et père, que pouvais-je imaginer de mieux pour lui?

- Et bien j'ai hâte!" lui lançais-je, en parlant de l'éventuelle rencontre avec cette surprenante dame, dont j'ignorais encore le nom... Vidant une nouvelle fois mon verre, j'écoutais à présent les avisés conseils de mon cher ami concernant mon initiative de devenir détective, afin d'aider la communauté Fey. S'il y avait encore le moindre doute dans mon esprit, il avait su le dissiper sans mal grâce à ses mots. Etre fier de ce que j'ai pu vivre dans le passé allait sans doute s'avérer impossible à mes yeux, mais garder la tête haute et assumer mes choix présents, ça je pouvais faire. Je le répétais sans cesse depuis que je m'étais décidé, Ellan Vannin allait être le symbole de mon renouveau et je le pensais sincèrement. Entendre Nuada me soutenir de la sorte, ça ne faisait que renforcer mes nouvelles convictions.
En parlant d'assumer mes choix, j'étais content d'ôter de ses épaules le poids de la promesse que je lui avais fait tenir concernant Credne. Maintenant que je m'étais décidé à me révéler auprès d'elle, il était à nouveau de ma responsabilité de veiller sur sa personne. Elle ne l'accepterais peut-être pas, elle risquait même de ne plus vouloir me revoir mais ça n'avait pas d'importance, peu importait sa réaction je serais désormais là pour elle, comme j'aurais dû l'être depuis toujours. Une fois encore les mots de Nuada à ce sujet étaient plus que censés, mais je ne me voyais pas être en accord avec eux, du moins pas totalement. Ne pas me sentir coupable c'était presque comme mentir à moi-même... Mais je comprenais tout de même le sens de ses paroles. Il n'y avait pas vraiment besoin d'en dire plus, je me contentai donc de lui répondre avec un simple sourire, avant de revenir à de plus réjouissants sujets...

Je n'avais pas jugé bon de réfléchir à deux fois avant de me lancer dans ce serment. J'avais sincèrement pensé chaque mot et si ce genre d'agissement était vu comme vieux jeu voir carrément dangereux par certains Fey, pour moi c'était tout simplement naturel. Vouloir le meilleur pour ceux qu'on aime et faire de son mieux pour que ça arrive, je ne voyais pas le mal là-dedans. J'avais parlé des descendants de Nuada comme s'ils étaient plusieurs alors qu'il avait bien mentionné qu'une seule fille, mais je parlais évidemment d'elle et des générations qui suivraient. Car j'avais bon espoir qu'un jour la malédiction qui nous accablait tous ne finisse par disparaître. Je refusais de croire que notre peuple finirait entièrement stérile, incapable de donner naissance à de nouveaux Fey. Après tout la Déesse était réapparue, j'avais donc décidé de prendre ça comme une bonne augure...
Et avant ça, avais-je eu  le temps de perpétuer ma "lignée", si tant est qu'une telle chose existait? La question de Nuada ne manqua pas de me surprendre, mais certainement pas autant que la suivante! Cred et moi? Un couple? Et encore, les mots employés par mon cher frère étaient bien plus... Basiques. Heureusement que mon verre était posé sur la table, sans quoi je l'aurais sans doute laissé choir. Heureusement aussi que la dernière gorgée était passée, je m'en serais voulu de tout lui recracher à la figure sous l'effet de la surprise. Je devais avoir l'air fin tiens. J'ignorais combien de temps j'étais resté planté là avec un bel air idiot suite à cette question, mais il était certain que j'avais fait un "afk cerveau" comme diraient les humains de nos jours...

- Je... Je vais faire comme si tu n'avais pas posé la question, je pense que c'est mieux..." Ce n'était pas vraiment la maladroitesse de la chose qui m'avait choqué, mais bien l'idée même de me voir avoir ce genre de relation avec Cred. De toutes les fois que j'avais parlé d'elle avec Nuada, avais-je laissé penser que c'était une possibilité? Etait-ce la façon dont je la décrivais , la manière dont je racontais les choses? J'étais plus que choqué, j'étais carrément perdu et surtout... Confus. Etait-ce vraiment une si mauvaise interprétation de sa part? Je devais me remettre les idées en place, me sortir de cet étrange état d'esprit et vite. Sans réfléchir je pris la bouteille ou plutôt ce qu'il en restait et la vidai cul sec avant de la claquer contre le plan de travail dans une grande expiration alcoolisée. Il était drôle de voir que malgré que nous Feys étions incapable de véritablement tomber saoul, il pouvait tout de même nous arriver d'adopter des comportements typiquement humains dans ce genre de situation.

La chaleur de l'alcool dans mes vaisseaux sanguins eut l'effet escompté, je revins plus ou moins à moi et fixai Nuada un court instant, avant de finalement lui adresser un sourire. Je repris enfin, d'une main rassurante sur son épaule: "Ne t'en fais pas, tu n'as rien dit de mal, ça m'a surpris, c'est tout... Je pense qu'on va en rester là pour aujourd'hui, ça fait bien trop d'émotions en une seule petite conversation." Je commençai à m'éloigner vers la sortie. "Nous aurons bien d'autres occasions de discuter, comme j'ai dit, je suis sur Ellan Vannin pour rester et amorcer mon renouveau... Tu n'es pas près de te débarrasser de moi!" Je m'apprêtai à ouvrir la porte mais marqua un arrêt au dernier moment. J'avais repris un air plus solennel. "Tu sais, ce n'est pas mon genre de me mêler de la politique, tu me connais... Mais les chefs des grandes maisons Unseelie, ils sont perdus, même moi je le vois... J'ignore si ta position auprès d'eux peut changer quelque chose ou pas, mais si tu as l'occasion d'aider notre communauté grâce à ça, je pense que tu devrais le faire. Je ne connais pas meilleur Fey que toi dans la Faërie." Je ne savais pas trop pourquoi j'avais tout à coup eu envie de parler de ça. Je suppose que c'était à cause de la tension qui régnait dans le Sithin et que je n'avais pas pu m'empêcher de remarquer... En tout cas je suppose que j'ai eu l'impression de dire une bêtise sur le moment, car je me suis senti obligé de corriger le tir. "Pardon, c'était sans doute un peu déplacé. Les conseils c'est plus ton truc que le mien on dirait" lançais-je d'un petit rire gêné. "Quoi qu'il en soit, peu importe ce que tu décides de faire, ou ne pas faire, sache que je soutiendrai toujours tes décisions. Sur ce... A très bientôt, mon frère." J'accompagnai mon ultime sourire du salut des nobles Unseelies, avant de finalement m'éclipser des cuisines et du Sithin, laissant Nuada retourner à ses obligations...      





       
Death Lives
"And when the thunder hits
It feels like every time I touch your lips
You got me feeling like I don't exist
Until I make you mine"


       
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Among Friends   
Revenir en haut Aller en bas
 

Among Friends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]
» Résumé partie 172 : Happy Tree Friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Winter Court : Faërie
Cúirt an gheimhridh
 :: 
Sheading Rushen
 :: Sithin Unseelie
-