AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
SON OF WAR ∭ Liamichou, Floodeur a croquer en chef.

Liam K. O'Halloran

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 09/10/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 4175
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Tomas Ó Dochartaigh
› L'AVATAR : Dylan O'Brien
› LES CREDITS : Tumblr, essentiellement
› LA COULEUR RP : Vert Olive

SON OF WAR ∭  Liamichou, Floodeur a croquer en chef.

MessageSujet: Re: In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam   Mar 9 Fév - 11:06
In the book of life, the answers aren't in the back
ft. Skye & Liam


Je ne sais pas trop ce qui, dans tout le ramassis de mots que je viens de prononcer, l'agace ou la surprend ou la titille assez pour qu'elle quitte soudain sa place en bord de table. Pendant un instant je me demande ce que j'ai pu dire pour la pousser à déserter parce que j'ai beau me repasser mon monologue dans la tête, je ne crois pas avoir dit quoi que ce soit susceptible de la froisser. D'autant plus que Skye et moi, on se connait depuis suffisamment longtemps pour ne pas s'offusquer inutilement d'un mot dit de travers. Mais je me rassure rapidement parce qu'elle n'est pas réellement partie en me plantant là comme un idiot. Non, en fait elle revient même rapidement avec un bouquin dans les mains et s'étale sur la table, en mettant tous ses très nombreux atouts en avant, puis elle semble croire que je vais écouter ce qu'elle raconte ou regarder ce qu'elle me montre dans son vieux livre alors que j'ai son corps de déesse - littéralement ! - étendu sous le nez ! Et elle a manifestement raison de croire que des neurones fonctionnent dans ma boite crânienne parce que je parviens à détourner mon regard de sa silhouette pour me concentrer sur ce qu'elle me présente. Tiens donc ! Voilà une chose - encore une - que j'ignorais au sujet de ma brillante amie ! Décidément, il devient clair que j'ai de sacrées lacunes à combler... Je sais que je ne suis ni un idiot ni un inculte, que je connais bon nombres de choses sur la nature des miens, mais il semble évident que j'ignore bon nombre d'éléments sur les membres de mon propre peuple. A ma décharge, la déchéance des déités en "simple Feys" ne m'aide pas vraiment à y voir clair ! Certaines de mes connaissances sont nées Feys, tandis que d'autres sont nés Divinités avant de perdre leur titre au cours des millénaires ! Comment suis-je censé savoir qui était qui quand ils passent tous leur temps à cacher leur passé pour je ne sais quelle obscure raison ou quelle souffrance refoulée. Sérieusement ?! Bon d'accord, en ce qui concerne Skye, j'aurais pu penser à la similitude entre le nom de l'île et son nom à elle, mais c'est pas comme si le hasard n'existait pas ! Ou le manque d'imagination de certains parents ! Elle aurait très bien pu naitre sur cette île écossaise, d'une mère tellement fatiguée par l'accouchement qu'elle n'avait pas réfléchi bien loin pour nommer sa fille !
Bref, Skye était une déesse et possède une île et un ancien culte. Forcément, une couronne Unseelie, ça fait petit, à côté de ça...

Elle se réinstalle finalement sur le coin de la table - dommage pour la vue - et s'interroge sur mes relations avec Cian avant de se lancer la vie de Darwin. Un laïus qui me laisse la bouche grande ouverte et les yeux écarquillés. Au point que je n'entends qu'à moitié sa critique sur les guerres humaines. Quand elle cesse de parler, j'éclate de rire.

- Ben dis donc, je savais que tu en connaissais un rayon sur tout un tas de trucs mais j'avoue que je n'avais pas anticipé que tu en saurais autant sur la vie privée de Darwin ! Je ne me serais jamais douté de tout ça et je crois que je m'en serais passé, en fait ! Mais bon, je me coucherai moins inculte ce soir !


Je choisis volontairement de ne pas rebondir sur ses remarques sur Cian parce que sais que je risque d'en dire trop. Je n'ai pas honte de mes origines - ni de honte à avoir, d'ailleurs - mais il s'agit là d'un sujet dont je ne souhaite pas parler. C'est aussi un secret qu'il serait dangereux de révéler dans ce contexte de couronnement. Les Sidhes se sont entretués pour moins que ça. Des Rois sont tombés pour moins que ça.
Alors je préfère répondre à ses derniers mots.

- J'ai longtemps servi dans leur armée, je ne peux que comprendre ce que tu ressens. Leurs guerres sont petites et lâches. Leurs combats ne sont pas des combats de courage. Mais certaines de leurs causes ne sont pas plus stupides que les nôtres.


J'ai parfois du mal à comprendre leurs causes, c'est vrai, mais les Feys se sont aussi parfois affrontés pour des idées absurdes.

- Tu dis que tu ne pourrais vivre dans un monde en paix... Est-ce que tu aimerais retrouver les guerres d'antan ? Contre le peuple d'Unad ? Contre les humains ? Contre les Feys ? Serais-tu prête à combattre à nouveau les tiens ? Juste pour le plaisir de la guerre ?

Dans ce cas là... Je ne sais plus trop ce que je penserais d'elle. Défendre mon peuple, c'est ce pour quoi je suis fait. Mais je ne pourrai plus combattre les Feys, plus aujourd'hui...
 

 



But she might hold him. That was all that mattered now. To hold him. To hold him. Not to let him go. Make him stay.  — quote : Ernest Hemingway / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
SHADOW GIRL ∭ Scato, faut pas la faire chier. La sexy guerrière qui te met le feu.

Skye R. O’Sidheach

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 16/08/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1892
› L'AVATAR : Deborah Ann Woll
› LES CREDITS : Tumblr & Ellaenys
› LA COULEUR RP : #276b70

SHADOW GIRL ∭  Scato, faut pas la faire chier. La sexy guerrière qui te met le feu.

MessageSujet: Re: In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam   Jeu 25 Fév - 23:19
Book & Answers

ft. Liam & Skye


Peut-être qu'elle était paradoxale, emplie de contradictions et incapable à suivre ou à comprendre. Mais elle était ainsi, et ne comptait absolument pas changer, ce fusse pour les beaux yeux de quiconque. Elle était née ainsi, ou plutôt s'était élevée et éduquée toute seule de cette façon, pour aller vers ce dessein, pour aller vers sa logique à elle, personnelle et en parfaite adéquation avec tout ce qui la caractérisait et faisait d'elle ce et celle qu'elle était. Skye partait du principe qu'on était plus qu'entièrement libre d'abhorrer et de détester, tant que cela ne tombait pas dans l'extrapolation alambiquée et dans la caricature. La caricature, c'est laid. Cela vous fait perdre tout sens commun de la raison et de la rationalité, votre égo et votre fierté en prennent un sérieux coup, et en plus de ça, vous êtes loin d'apparaître sous votre meilleur jour vis à vis du regard des autres. Alors, oui, certes, tout comme pour elle, il est possible de s'en foutre comme de l'an 40, du regard des autres, ou bien encore de ce que ces mêmes autres peuvent bien penser de vous. La médisance, cela existe depuis toujours et cela existera toujours, et puis, c'est aussi une preuve, s'il en faut, que vous n'êtes pas transparent, que les gens s'intéressent à vous et qu'ils vous remarquent. Mais, malgré tout, malgré ce que vous pouviez dire, revendiquer et prétendre, vous aviez besoin des autres pour exister sans que la vie ne vous paraisse morne, plate, et dénuée de toute substance. Et, franchement, se retrouver pris pour un fou du roi, un bouffon, au sens premier du terme, décrédibilisé et perçu comme insignifiant, ou bien, pire encore, amusant, en occupant la position de celui dont on ne fait rien d'autre que de se rire, et bien, il y a de quoi décamper à toute allure dans la direction opposée. Et pour éviter de tomber dans la caricature qui vous destinerait à ce sort si peu enviable précédemment évoqué, et bien, la solution la plus simple, c'est de se renseigner et de s'intéresser un temps soit peu à ceux dont on veut dénaturer le portrait et le passer à l'acide, à ceux auxquels on n'accorde aucun crédit et aucune importance capitale. C'était la doctrine de Skye, depuis longtemps, que de connaître aussi bien ses ennemis que ses amis, si ce n'est encore de mieux les connaître. Cela permet déjà de les cerner, ensuite, d'exploiter leurs failles et leurs faiblesses, de faire mouche, de frapper dans le mille. Fort heureusement pour elle, l'espèce humaine n'était pas non plus entièrement dénuée d'esprits brillants et vifs, du moins, plus brillants et vifs que la large majorité des humains ... Dans un sens, Darwin était de ceux-là, et Skye devait bien lui reconnaître un certain prestige. Mais, oui, malgré tout, il avait des failles, le Darwin, et de sacrés handicaps, aussi !
    « Oh, tu sais, tout ceci n'avait rien de privé, et disons que cela n'a gêné personne, à l'époque. Il faut croire que l'espèce humaine était bien moins puritaine qu'aujourd'hui, à moins qu'elle ne prônait à l'époque bien plus l'endogamie ... On le fait un peu, nous aussi, sans doute, sauf qu'on a la pertinence de ne pas se fixer, de ne pas se lier avec un seul et même Fey pour le restant de notre vie. Aller voir ailleurs, ce n'est même pas un vrai concept, parce que cela reviendrait à définir un ici et un ailleurs, une situation de couple fidèle et une situation d'adultère ... »
Leur joute verbale était intéressante, vivifiante, aussi, parce qu'ils ne s'opposaient pas et ne se balançaient aucune attaque au visage. Cependant, l'Unseelie n'était pas endormie, restant parfaitement consciente de ce dont il était question et de ce dont il n'était pas question. Le fait que le Seelie semble s'abstenir de tout commentaire concernant Cian lui mettait quelque peu la puce à l'oreille, dans le sens où, quand on n'a aucun avis sur quelqu'un, on a alors aucun mal à le dire, et à passer à autre chose, plutôt que d'esquiver. Mais, après tout, Liam était de la Cour Lumineuse, alors, évidemment, parmi celle-ci, Cian était loin d'être en odeur de sainteté, si l'on peut dire ça comme ça. Ceci expliquait peut-être cela, mais, quand même ... Quand même, Skye se disait qu'elle devrait garder cette analyse pour elle, dans un coin, histoire de pouvoir y faire appel à tout instant, si jamais d'autres pièces du puzzle venaient à se présenter à elle. En tout cas, encore une fois, l'Unseelie risquait fortement de dérouter Liam s'il souhaitait comprendre ce qu'elle allait lui répondre. Il devrait être habitué, avec le temps, et puis, de toute façon, il était mieux de toujours surprendre que de tomber dans un cercle vertueux d'habitudes et de zones de sécurité hors desquelles on ne s'aventurait pas. Et puis, au final, on ne peut rien analyser sans jamais prendre du recul, tenter la vision panoramique et transthématique.
    « Je dois reconnaître que certains de leurs combats ont quelque peu trouvés grâce à mes yeux. A ceux-ci, je ne me suis jamais jointe, mais j'ai su reconnaître en eux le profil de guerriers. Comme à Culloden, par exemple. » Culloden ... L'heure de gloire et de trépas de l’Écosse. Skye, qui se faisait d'ailleurs encore appeler Scáthach à l'époque, avait passé de longues heures à errer sur le champ de bataille, à l'heure de sa fin. Elle avait assisté aux trépas de milliers d’Écossais, et avait assuré au mieux sa mission, en se demandant si elle aurait dû dire quelque chose, alors qu'elle avait tout vu de l'issue, du soulèvement, et de tout ce qui allait en découler. Ils n'étaient pas de son univers, en tant qu'humains, mortels, mais ils étaient Écossais. Écossais ... En tout cas, la question de Liam la laissa une nouvelle fois perplexe. L'Unseelie n'avait pas pour habitude de répondre rapidement, à tords et à travers, sans fondement et pertinence. Et, là, présentement, cela pouvait quelque peu lui rappeler les conversations qu'elle avait avec Blodwyn, encore aujourd'hui, ou celles qu'elle avait parfois eu avec Fintan quand il s'enivrait. Sauf qu'avec lui, elle avait le droit à un massage des pieds, voire même à un massage total. Ce qu'elle se voyait mal demander à Liam, surtout dans cette bibliothèque ! « J'ai toujours connu la guerre, et je crois que je la connaitrais toujours. Ce genre d'évènements n'a jamais de réel début et de réelle fin. ... Les guerres d'antan me manquent, sans doute parce que nous n'avions pas à nous cacher, et que l'on nous percevait tels que l'on était, ou, en tout cas, en ces temps là, on ne persiflait pas à notre encontre et on ne nous vouait pas à milles futurs tourments. Nous étions alors des Héros et des Dieux, c'était bien, en fait ... Quant à combattre les miens ... Les dernières décennies ont été riches de telles possibilités, cela ne me manque donc pas encore. J'ai commis l'irréparable, pour beaucoup, mais cela m'importe peu, j'ai fais ce que j'avais à faire. Mais je n'ai jamais pris part à une quelconque guerre par plaisir. C'est la différence entre être meurtrière et guerrière, j'imagine, que de se battre pour un fond de sens, au moins ça, pour une cause, pour quelque chose. C'est aussi la différence entre abattre et donner la mort ... »


They'll know my name
As I walk through the flames of burning lands, my feet are torn to strands. I will not thirst. As I cross the raging sea, waves are crashing over me. They drag me down, but I will not drown. They'll know my name, after the storms are passing through. They'll know my name, when they've forgotten all about you. And I shall rise, again and again. Oh well I shall rise. Again and again.

Revenir en haut Aller en bas
SON OF WAR ∭ Liamichou, Floodeur a croquer en chef.

Liam K. O'Halloran

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 09/10/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 4175
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Tomas Ó Dochartaigh
› L'AVATAR : Dylan O'Brien
› LES CREDITS : Tumblr, essentiellement
› LA COULEUR RP : Vert Olive

SON OF WAR ∭  Liamichou, Floodeur a croquer en chef.

MessageSujet: Re: In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam   Jeu 3 Mar - 16:18
In the book of life, the answers aren't in the back
ft. Skye & Liam


Elle me fixe, la perspicace guerrière, et je sais sans doute aucun que ma petite dérobade n'est pas passée inaperçue. Mais qu'importe, puisqu'elle ne cherche pas à me faire parler davantage sur le sujet de Nuada, que ce soit parce qu'elle trouve le reste de mes propos intéressant ou parce qu'elle garde l'information dans un coin de sa redoutable cervelle pour plus tard. Je crains, malheureusement, que la deuxième possibilité soit la plus probable et je ne peux que remercier Danu de compter Skye parmi mes amis. Plus ou moins, bien sûr, mais quand même plus que moins, je me plais à le croire.
Bref, j'essaie de détourner son attention et il semble que cela suffise pour le moment puisqu'elle répond à mes réflexions, comme toujours avec subtilité et une culture qui rendrait n'importe quel historien fou de rage et de jalousie. Je souris, cependant, quand elle évoque une certaine bataille épique des Hommes et je ne peux qu'approuver.

- Tu as raison. Fut un temps où les humains n'avaient pas à avoir honte de leurs guerriers et de leurs stratèges. Certains combats sont effectivement dignes d'admiration de par la façon dont ils se sont déroulés ou par le sacrifice exceptionnel de certaines armées. je trouve juste que les guerres actuelles sont peu valeureuses...

Sur ce point, elle ne pourra qu'être d'accord avec moi... Les guerres à distance, par le biais de joujoux électroniques et d'explosifs, qui n'impliquent pas de se retrouver réellement face au danger, ça n'est certainement pas ce qui la fait vibrer... Alors certes, dans les guerres de ce monde, il y a encore des troupes qui mettent leur vie en jeu, mais ça n'est pas ce qui prime le plus. C'est économe en vies, c'est sûr. Mais en terme de bravoure, ça se pose là... Surtout pour les dirigeants. Les chefs de guerre avaient du sang sur leur épée, il y a des siècles de ça. Désormais, ils ont des ordinateurs et des téléphones... Enfin, ça n'est plus mes affaires, maintenant que j'ai quitté cette armée...

Skye détourne mon attention de ces pensées pessimistes en répondant, un peu contre toute attente, aux questions que je lui ai posées. J'aurais presque pensé qu'elle allait éluder, dire que ça ne me regarde pas, parce que mine de rien, c'est intime comme questions. Et en fonction de ses réponses, cela pourrait être utilisé contre elle. Mais pas par moi. Je suis simplement heureux qu'elle me réponde avec sincérité, sans jamais cacher ses sentiments sur ce que mes interrogations lui inspirent. Elle répond franchement et c'est une chose que j'apprécie grandement. Je ne vais pas dire que sa réponse me plait, en revanche, même si je n'ai pas à la juger et que d'ailleurs, je ne la juge pas. Sur certains points, Skye et moi sont radicalement différents et la guerre est un de ceux-là. Si je veux être parfaitement honnête avec moi-même, je devrais dire que nos opinions divergent depuis peu, seulement... Il n'y a pas si longtemps, j'étais un soldat dans l'âme et ne vivais que pour ça. Mais les questions soulevées par mes récentes découvertes familiales ont été comme un gros coup de pied dans la fourmilière et ce que j'aimais avant est soudain devenu secondaire. Aujourd'hui, j'aspire au calme, parce que j'en ai assez du chaos qu'est ma vie. Les guerres, quelles qu'elles soient, ne m'amèneront pas le calme dont je rêve !
En revanche, même si contrairement à elle, je me passerais des combats, je suis d'accord avec la différence qu'elle met en lumière.

- Je n'ai pas souvenir de ces temps là... Je n'ai connu que l'époque où les Humains ignoraient tout de notre existence, jusqu'à ces deux derniers siècles, je veux dire... Mais si tu regrettes le temps des anciens Dieux, je regrette beaucoup ce temps de l'ignorance.

C'était alors bien plus facile... C'est étrange de voir que je me retrouve à avoir cette discussion avec Skye, alors que je l'aie eu avec Boyd il n'y a pas si longtemps. Il faut croire que mes pensées tournent en boucle, en ce moment et c'est assez représentatif de ce que je ressens... Moi aussi, je tourne en rond. Incapable de trouver ma place dans ce présent, je suis incapable de me projeter dans le futur. Alors c'est bien plus simple de regarder le passé et de regretter, même si ça ne change rien, même si ça ne fait absolument pas avancer les choses et même si ce passé n'était pas forcément si bien que ça...

- Que les raisons de tuer soient justes ou non, légitimes ou non, saines ou non, j'en ai juste assez... Je comprends ce que tu veux dire et je suis d'accord avec toi, dans l'absolu. D'ailleurs, je suis plutôt content que tu ne sois pas une tueuse psychopathe.

Je lui adresse un sourire que j'espère un peu moqueur et lui file un coup de coude, histoire de la taquiner.

- J'en ai juste assez... Je voudrais juste que ces fichus Sithins s'éclairent à nouveau et que la paix règne pendant quelques siècles ! Je crois que je vais avoir besoin d'au moins ça !


Parce que pour remettre de l'ordre dans le bazar infâme qu'est devenue mon existence, je n'aurais pas de trop de plusieurs décennies !





But she might hold him. That was all that mattered now. To hold him. To hold him. Not to let him go. Make him stay.  — quote : Ernest Hemingway / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
SHADOW GIRL ∭ Scato, faut pas la faire chier. La sexy guerrière qui te met le feu.

Skye R. O’Sidheach

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 16/08/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1892
› L'AVATAR : Deborah Ann Woll
› LES CREDITS : Tumblr & Ellaenys
› LA COULEUR RP : #276b70

SHADOW GIRL ∭  Scato, faut pas la faire chier. La sexy guerrière qui te met le feu.

MessageSujet: Re: In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam   Mer 9 Mar - 23:58
Book & Answers

ft. Liam & Skye


Il était étrange que, parfois, les gens plongent dans l'ombre des pans entiers de l'être que vous étiez pour ne se focaliser que sur une partie de vous-même. Comme si certaines de vos facettes étaient quelque peu gênantes, qu'elles ne cadraient avec le reste qu'avec difficultés, qu'elles ne faisaient pas immédiatement sens, ou parce qu'elles poussaient bien trop à la réflexion et au freinage d'urgence sur les clichés et les catégorisations faciles et immédiates. Peut-être aussi que, la concernant, Skye ne s'étalait pas sur sa vie et sur son existence, et qu'au contraire, elle appréciait conserver une part de mystère. C'était ainsi qu'avait début sa vie, dans le mystère le plus total, largement majoritaires étaient ceux qui avaient découvert qu'elle existait, qu'elle était là, quand elle avait fait son entrée au sein de la Haute-Cour alors qu'elle avait déjà plusieurs décennies au compteur. Les gens n'avaient pas besoin de tout savoir. Ils devaient vous accepter tel que vous étiez, et concernant Skye, cela passait par accepter qu'elle ne voulait pas sans cesse tout révéler et tout exposer à son sujet. Parmi ces rôles qu'on lui collait à la peau, elle n'en réfutait réellement aucun. Et parmi ceux qu'on ne lui adjoignait pas, il y avait son rôle de mère. Pourquoi se mettait-elle à penser à ça, là, brusquement, en cette bibliothèque, et alors qu'elle était en pleine conversation avec Liam ? Parce que son interlocuteur lui rappelait sans doute quelque peu l'un de ses enfants, Ardann. Comme lui, comme Liam, son fils s'était toujours posé un milliard de questions, au moins, et comme lui, il s'était interrogé au sujet de la guerre, de sa beauté et de ses déchéances. Il n'avait jamais déposé les armes, et était mort sur le champ de bataille, en héros, des mains de son propre demi-frère. Mais il n'avait jamais été au combat sans s'interroger sur le bien fondé de la bataille à laquelle il lui était possible de prendre part. Chez Liam, il y avait encore ce brin de curiosité quasi enfantine, et c'était rafraîchissant. Très rafraîchissant, même, et ce malgré le fait que Skye ne le considère pas comme un enfant, loin de là. Ils avaient pratiquement le même âge, et si leurs trajectoires avaient pu quelque peu être différentes, sans doute aurait-il pu se passer d'autres choses entre eux.
    « Le monde des hommes a pris un tournant dramatique avec le Premier Conflit mondial. ... Je l'avais vu venir, tu sais. J'ai vu la Mort, rôdant dans la boue, l'eau, la sueur, les lambeaux de chair et de vêtements. J'ai vu les bombes, j'ai presque senti le gaz. Je l'avais vu venir, et je n'en ai rien dit. Je souhaitais tellement que David se trouve déçu du chemin qu'emprunteraient ses chers humains. Alors, j'ai gardé cette dernière prophétie pour moi ... 4 ans d'une guerre comme nulle autre avant ... Tout ça à cause du jeu des alliances, et de l'assassinat d'un prince. ... Nous avons fait pareil, en quelque sorte, tu sais. Quand Lizabeth a été assassinée, nous autres Unseelies avons pris les armes contre vous autres les Seelies. Et par le jeu de l'allégeance, nul n'a pu rester extérieur, parmi les deux Cours. ... »
Est-ce qu'elle se comporte aux humains ? Non, pas vraiment. Elle fait plutôt le rapprochement entre deux situations, quoi que quelque peu différentes. Elle fait aussi référence à des réactions semblables, bien que basées sur des motifs différents. Il n'a pas été question d'alliances, ou si peu, durant la Guerre fratricide. Et ceux qui ont pris les armes l'ont majoritairement fait de façon volontaire, et non parce que la conscription et la mobilisation générale étaient passées par là. Sans parler du fait que des femmes avaient bel et bien pris part à la Guerre entre Cours, et plus que ça, même, sans rester à l'Arrière, contrairement à ce qu'il en avait été durant le Premier Conflit mondial. Quand le surnom de "Der des Ders" avait jailli de la bouche des combattants, suite à la fin de la guerre, Skye en aurait bien éclaté de rire si cela n'en était pas à pleurer, et qu'elle en avait réellement entièrement quelque chose à faire, du fait que, bientôt, à coup sûr, ils y reviendraient. Que, bientôt, très bientôt, même, plus tôt qu'ils ne l'auraient espéré et voulu, ils allaient de nouveau se mettre sur la tête, et qu'ils n'en sortiraient pas à si bon compte que cela. Les graines de la discorde et de la revanche étaient déjà plantées et germées depuis longtemps, 14-18 n'avait fait qu'arroser le tout ... Quant à ce temps de l'ignorance que semblait fortement regretter Liam, il avait sans doute servi d'excuse et de couverture, pour qu'on ait un avis moins défavorable envers les humains, pour qu'on les juge de façon plus indulgente. Mais, bon, après tout, elle n'était pas dans le camp des pro-humains, alors son jugement et sa perception des choses étaient à coup sûr biaisés. Quant à savoir quoi répondre à Liam sans le décevoir, ou quoi que ce soit du genre, et bien ... Disons que Skye n'avait pas pour habitude de se retenir dans sa pensée, et que, quand on s'opposait à elle, elle n'y allait pas avec des pincettes ou en prenant des gants. Sauf que, lui, elle l'appréciait, alors autant éviter de lui rentrer dedans ou de se faire rentrer dedans.
    « Les Sithins se rallumeront. Je n'ai aucun doute là-dessus. Sans doute parce qu'on ne peut pas se permettre d'être défaitiste et pessimiste. Pour la paix, en revanche ... C'est vivifiant de rencontrer quelqu'un comme toi ! » Elle se ravisa avant de lui pincer les joues, ou de lui ébouriffer les cheveux. Sous ses allures d'adolescent, il ne fallait pas qu'elle oublie l'âge qu'il avait, et surtout, la Cour dont il provenait. « Cependant, je doute fort que les prochains monarques nous dirigent vers un monde de paix, d'amour, de cœur en guimauve et de parfum à l'eau de rose. ... Je ne l'espère pas, d'ailleurs. Si on me prive de combat, je vais être obligée de me réorienter sur l'autre domaine de prédilection que l'on m'adjoint, dans toutes ces légendes qui courent sur mon compte ... Le sexe ! »


They'll know my name
As I walk through the flames of burning lands, my feet are torn to strands. I will not thirst. As I cross the raging sea, waves are crashing over me. They drag me down, but I will not drown. They'll know my name, after the storms are passing through. They'll know my name, when they've forgotten all about you. And I shall rise, again and again. Oh well I shall rise. Again and again.

Revenir en haut Aller en bas
SON OF WAR ∭ Liamichou, Floodeur a croquer en chef.

Liam K. O'Halloran

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 09/10/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 4175
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Tomas Ó Dochartaigh
› L'AVATAR : Dylan O'Brien
› LES CREDITS : Tumblr, essentiellement
› LA COULEUR RP : Vert Olive

SON OF WAR ∭  Liamichou, Floodeur a croquer en chef.

MessageSujet: Re: In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam   Jeu 24 Mar - 10:52
In the book of life, the answers aren't in the back
ft. Skye & Liam


Elle m'a rarement observé avec autant d'intensité, l'ancienne déesse guerrière. Est-ce parce que nous n'avions jamais parlé autant à cœur ouvert ? Ou est-ce parce qu'elle est réellement étonnée des mots que je prononce ? Etonnée ou déçue d'ailleurs, je n'en ai aucune idée... Difficile de lire ce qui se cache au fond de ses iris brillants d'intelligence. Elle sait garder ses pensées pour elle, la Skye, bien mieux que moi. Est-ce ça, d'ailleurs, qui la pousse à me regarder fixement ? Cette incapacité que j'ai à exprimer ce que je ressens ? Parce qu'il faut dire que j'en ai fait, des aveux, ces dernières minutes. Probablement bien plus que ce que j'aurais du, mais c'est fait, c'est trop tard et c'est sans regret. Je ne pense pas que mon désir de paix soit si répréhensible. Naïf et irréalisable, certainement, mais personne ne peut m'en vouloir d'être un brin idéaliste. Ou idiot, plutôt.
Enfin, quoi qu'elle pense, elle choisit d'évoquer une des dernières guerre des hommes, une de celles qui a vraiment fait trembler l'humanité, et de la comparer à la guerre des Cours. Je ne suis pas certain d'y trouver autant de similitudes mais en réalité, je n'ai pris part à aucun de ces combat, alors peut-être que je passe à côté d'un élément clé. Pour les Feys, il y avait clairement une intension de vengeance lorsque les Unseelies ont pris les armes. La moitié du monde se serait-elle liguée contre l'autre pour la mort d'un seul prince ? Les Hommes sont-ils capables d'une telle chose ? Ils ont pris les armes contre un seul lors de la 2e guerre, mais c'était différent. Peut-être que non, en fait. Difficile de se mettre dans la tête d’Êtres qui ne vivent que quelques décennies. Que pensent-il des vengeances, des alliances, des dictateurs ? Ils ne peuvent penser aussi loin que nous autres, les Immortels. Et il nous est impossible de penser à court terme, comme eux.

Enfin...

Je me tais, un peu perdu dans mes pensées, et Skye repart sur le sujet qui nous a amené ici et je souris quand elle positive quant aux Sithins. Je ne peux qu'espérer qu'elle aura raison. Je crois que leur énergie nous manque à tous. Est-ce que je sortirai de mon petit bourbier personnel quand la Lumière reviendra ? Est-ce que la présence de Danu m'aidera à retrouver ma lumière ? Je ne peux que l'espérer aussi. Mais seul l'avenir nous le dira. Un avenir pas trop lointain, j'espère.
Mon sourire s'étire tandis qu'elle se moque de moi. J'ai parfaitement conscience d'être un peu coincé dans mon utopie de paix, en ce moment. Et j'imagine que c'est difficile, pour elle, de comprendre que je puisse en avoir envie, même si je n'y crois guère. Plus qu'une envie d'ailleurs, c'est un besoin. Mais c'est une paix avec moi-même que je cherche en réalité. Même si elle semble presque encore plus difficile à atteindre qu'une paix au sein des Feys.

- Je ne sais pas trop quoi penser de ça !


Vivifiant ?
C'est le genre de mot que j'utilise quand je pense à Yelena ! Et je ne pense pas dégager le même genre d'aura que cette petite bulle de fraicheur qu'est la jeune dryade ! Surtout en ce moment, alors que je me sens comme six pieds sous terre. La guerrière doit être bien sombre et plus dure que du diamant pour me trouver moi, rafraichissant !
Mais il faut croire que nous sommes tous la petite fraicheur de quelqu'un d'autre. Je ne pensais pas l'être pour qui que ce soit, mais je me trompais, apparemment... Bizarrement, découvrir que Skye peut me trouver un peu positif me remonte presque le moral ! Et alors que je me sens soudain un peu mieux, elle me balance une nouvelle bombe, de celles qui me font avaler de travers et éclater de rire !

- Ah ben dis donc, tu sais comment surprendre un homme toi !

Et je la regarde, les yeux écarquillés et un rire qui roule encore dans ma gorge tandis qu'elle m'adresse un petit sourire. Elle est super fière d'elle, en plus ! Elle fait exprès, j'en suis sûr !

- Tu es en train de me dire que tu es soi en train de te battre, soi en train de forniquer ? J'ai comme l'impression d'avoir été floué pendant toutes ces heures passées en conférences ou à la bibliothèque !

Et bien évidemment, je ne pense pas un mot de ce que je dis ! Enfin... bien sûr qu'elle est magnifique et superbe d'intelligence, mais je n'ai jamais pensé à Skye autrement qu'en tant qu'un être asexué. Disons que je ne l'ai jamais désirée ainsi parce qu'échanger verbalement avec elle m'a toujours semblé bien plus intéressant. Mais ça n'est pas parce que je n'ai pas envie de coucher avec elle que je ne peux pas la taquiner un peu ! C'est beaucoup plus amusant que le sujet déprimant dans lequel nous étions embourbés !

- Je suis vexé, ma dame ! Nous partageons une autre passion commune depuis tout ce temps et tu ne me l'avais amais dit ! Nos sorties intellectuelles auraient pu être bien plus amusantes mais non, il a fallu que tu me caches cet aspect délicieux de ta personnalité !

Ceci dit, c'était peut-être de notoriété publique et j'étais passé à côté parce que je passe toujours à côté de ce genre de rumeurs, pauvre sourd que je suis...





But she might hold him. That was all that mattered now. To hold him. To hold him. Not to let him go. Make him stay.  — quote : Ernest Hemingway / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
SHADOW GIRL ∭ Scato, faut pas la faire chier. La sexy guerrière qui te met le feu.

Skye R. O’Sidheach

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 16/08/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1892
› L'AVATAR : Deborah Ann Woll
› LES CREDITS : Tumblr & Ellaenys
› LA COULEUR RP : #276b70

SHADOW GIRL ∭  Scato, faut pas la faire chier. La sexy guerrière qui te met le feu.

MessageSujet: Re: In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam   Ven 1 Avr - 2:00
Book & Answers

ft. Liam & Skye


Malgré tout, malgré tout ce qu'on invente sur vous, tout ce qui se véhicule à votre sujet, et tout ce qui fait de votre existence quotidienne ce qu'elle est, malgré tout, l'essentiel, c'est d'être en accord avec vous même. D'être qui vous êtes vraiment, de vous assumer tel que vous êtes, aussi. Quitte à être plus sûr de vous même que vous ne l'êtes en réalité. Se battre contre tout et tout le monde, au bout d'un moment, cela use et cela épuise. C'est comme se battre contre les éléments météorologiques, ou tenter d'inverser la rotation de la terre. Il y a des esprits bien trop bornés pour pouvoir espérer les faire changer d'avis. Et vivre en isolationnisme, en ermite, aussi, lorsque l'on est Fey, cela peut se révéler une manœuvre des plus dangereuses. Qu'on l'accepte de plein cœur ou non, que cela nous plaise et nous convienne ou non, il n'en demeure pas moins que l'on a besoin des siens pour ne pas dépérir. Personnellement, Skye n'avait encore jamais rencontré quiconque sur le point de mourir de solitude. Peut-être que, visuellement, on pouvait représenter ce concept par une assimilation au végétal. Une fleur, une plante, a besoin d'eau, d'air et de soleil. Vivre loin des siens, pour un Fey, et pendant longtemps, c'est comme se priver de tout ça et de plus encore. Il faut des gardes-fous, des êtres pour vous épauler, vous canaliser, vous critiquer, vous mettre des bâtons dans les roues, aussi. Il s'agit là d'une vraie motivation pour continuer à aller de l'avant, pour certains. Skye, elle, n'avait, globalement, jamais eu aucun souci à s'assumer, même s'il y avait eu quelques accrocs. Comme sa situation filiale, par exemple, pour bien mettre le doigt où ça fait mal. Mais, concernant son corps, sa féminité, ses courbes sans doute un peu plus généreuses que celles d'autres Feys, elle n'avait jamais eu de souci ou de cas de conscience. On ne lui avait jamais appris ou enseigné à avoir honte de tout ceci, elle qui pouvait très bien se balader quasi nue sur l'Ile de Skye lorsqu'elle était encore jeune. En même temps, il n'y avait alors personne pour se rincer l’œil ou en profiter. Les Feys masculins qui avaient été placés auprès d'elle pour l'encadrer et la surveiller n'auraient jamais osé franchir la ligne rouge. Le géniteur de Skye les aurait littéralement émietté, sans parler de ce que sa génitrice aurait elle aussi pu faire. Peut-être, alors, la Guerrière avait-elle naturellement eu, depuis toujours, un rapport des plus désinhibés et éhontés au corps et à la nudité, et à la sexualité, aussi, lorsque celle-ci avait fait son entrée dans son existence. Les mythes ne s'y trompaient que très peu, pour une fois. Les Guerriers n'étaient pas venus vers elle uniquement pour qu'elle les forme aux armes. Non. Elle avait aussi éveillé certains autres penchants, chez eux. Et, après tout, son ventre ne s'était pas arrondi tout seul, de lui-même, à plusieurs reprises ... Un esprit sain dans un corps sain, ça passe par un plein épanouissement, et par la chasse de toutes les frustrations qui peuvent exister et vous encombrer, pesant puissamment sur vos épaules.
    « Penses en ce que tu veux ! Après tout, mieux vaut être qualifié de vivifiant plutôt que de barbant, d'usant, ou encore d'irritant, non ? » Et face à sa réaction à ses propos suivants, elle manque de lui refermer la bouche, comme dans ce cartoon humain, avec le Loup à la langue pendante ... « Et bien, clairement, oui, tu as été floué, mon cher ! Preuve en est, en tout cas, qu'on ne connait jamais réellement ceux qui sont proches de nous ! ... Mais, bon, tout de même, je ne t'ai pas piégée : je n'ai jamais joué aux saintes virginales, tout de même, si ? ... Et puis ... Et puis, si tu t'étais plus documenté à mon sujet, tu aurais su à quoi t'en tenir, ne serait-ce qu'un peu ! Quoi que, dans le fond, moi-même, j'en sais finalement peu à ton sujet, si on prend les choses dans l'autre sens. Tu es tout de même un petit mystère, Liam O'Halloran ... » Elle se rapproche physiquement un peu de lui, laissant, un instant le Glamour au placard, au sein de son regard. « Mais je n'aime pas trop ce terme, "forniquer" ... Ça fait tout de suite un peu péché mortel, et puis salissant, aussi ... »
Elle ne comptait plus réellement le nombre d'hommes auprès desquels elle avait instigué ne serait-ce qu'un peu de sexualité. Il ne s'agissait pas forcément de relations purement charnelles, car, d'une certaine façon, il était primaire de résumer la sexualité à son côté uniquement bestial, ou en tout cas, charnel, oui. Croyez-là, on pouvait clairement prendre énormément de plaisirs sans pour autant que ne se déroule de rapports très intimes. Il y avait peut-être un certain côté spirituel, aussi, dans tout ça, pour elle. Peut-être que le soleil tapait trop fort sur l'Ile de Skye, à certains instants, mais, non, merci, elle n'avait jamais attrapé d'insolation qui lui aurait brouillé les sens. Tout ceci tenait donc de sa propre philosophie de vie. Cela évitait aussi de passer pour un être vous succombant obligatoirement. Il fallait parfois ramer pour l'avoir dans ses bras, alors que, d'autres fois, on ne voyait rien venir que, déjà, elle vous faisait voire milles cieux. C'était, en quelque sorte, à sa convenance, comme assez souvent, d'ailleurs, concernant un certain nombre de choses. Si elle avait parfois dû mettre ses talents de guerrière au service des têtes couronnées, son corps, lui, et sa sexualité, elle, lui avaient toujours pleinement appartenu. Et attention à celui qui oserait outrepasser cette réalité. Skye n'avait rien d'une frêle jeune femme se laissant faire ou incapable de répliquer. Bien au contraire. A jouer à ce petit jeu là, on se retrouve vite avec une épée enfoncée jusqu'à la garde dans le ventre, voire même pire. Énucléer quelqu'un, ça demande moins de force physique qu'on ne le pense, lorsqu'on maîtrise plus que bien l'art des armes ...
    « Je pourrais te retourner le reproche ! Mais il est vrai que la connexion spirituelle peut également très bien s'épanouir dans la sexualité ! ... On devrait essayer, un jour. Bon, après, il faudrait négocier un changement de cours, parce que tu es Seelie, quand même ... Tu risquerais de te faire taper sur les doigts par certains, j'ai commis l'impardonnable pour tes pairs, durant la Guerre Fratricide ... Sans vouloir te couper toute envie, bien sûr ! ... Je vaux bien un changement de cours, non ? » Bien sûr, là, elle taquinait ! ... Quoi que !


They'll know my name
As I walk through the flames of burning lands, my feet are torn to strands. I will not thirst. As I cross the raging sea, waves are crashing over me. They drag me down, but I will not drown. They'll know my name, after the storms are passing through. They'll know my name, when they've forgotten all about you. And I shall rise, again and again. Oh well I shall rise. Again and again.

Revenir en haut Aller en bas
SON OF WAR ∭ Liamichou, Floodeur a croquer en chef.

Liam K. O'Halloran

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 09/10/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 4175
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Tomas Ó Dochartaigh
› L'AVATAR : Dylan O'Brien
› LES CREDITS : Tumblr, essentiellement
› LA COULEUR RP : Vert Olive

SON OF WAR ∭  Liamichou, Floodeur a croquer en chef.

MessageSujet: Re: In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam   Dim 10 Avr - 18:13
In the book of life, the answers aren't in the back
ft. Skye & Liam


Elle rit, la vilaine !
Mais comme je n'étais pas réellement offusqué d'apprendre seulement aujourd'hui qu'elle était friande d'activités pas vraiment intellectuellement stimulantes, je ne suis pas vraiment vexé qu'elle se fiche de moi ! En fait, je souris moi aussi, alors qu'elle argumente, prétendant qu'elle ne m'a jamais rien caché et que si j'avais voulu savoir, je n'avais qu'à ouvrir les yeux ou demander ! Ce qui, en soit, n'est pas faux ! Ma faute rien qu'à moi si je suis resté bloqué sur sa cervelle sans me poser de question sur le reste de ses hobbies. Et sincèrement, si je râle, c'est juste pour le principe et par habitude parce que Skye, je ne l'ai jamais regardée autrement que pour son intelligence. Bon d'accord, ça n'est pas totalement vrai parce qu'il faudrait être aveugle ou asexué pour ne pas se rendre compte que la dame est superbe, mais pour une raison que je n'essaierai pas de comprendre, je n'ai jamais eu envie d'elle de cette façon. Pourtant, ça ne m'empêche pas d'entrer dans son jeu de séduction - un qui n'aboutira jamais, je pense que c'est clair pour tous les deux - quand elle fait briller ses yeux tricolores. Je réponds par un clin d’œil et un sourire enjôleur, espérant ajouter par là un peu au mystère que je suis, si j'en crois ce qu'elle dit. Est-ce que je suis un mystère ? J'ai pourtant l'impression d'être plutôt transparent, pour un Sidhe. Je cache rarement ce que je ressens ou ce que je pense. A l'exception des circonstances de ma naissances, je garde assez peu de choses pour moi. A moins que ce ne soit justement ma différence qui l'intrigue ? Est-ce que c'est parce que je ne suis pas comme les autres Sidhes de sa connaissance ? Possible. Mais je ne suis pas certain de vouloir la questionner à ce sujet, pour ne pas l'aiguiller vers quelque chose auquel elle n'aurait pas pensé seule. Je ne veux pas l'orienter vers le sujet de mes origines parce que je ne souhaite pas en parler. Parce que je ne peux pas en parler. Alors je me contente d'agiter les sourcils et de sourire en grand, amusé par ce changement d'ambiance. Il n'y a pas 10 minutes, on parlait de sa propension à étriper les vilains et soudain, nous voilà à évoquer ses performances sexuelles ! Imprévu ! Et beaucoup plus léger.

Sauf que bien évidemment, ça ne dure pas. Elle suggère brièvement que nous devrions tenter l'expérience - ce à quoi je réponds en lui envoyant un baiser - mais elle enchaine alors avec un des rares sujets qui me fait péter un boulon...

Un changement de Cour.

Sans même avoir le temps d'essayer de masquer mes émotions, je me redresse et me recule. Si brusquement que la chaise dans laquelle j'étais plus ou moins installé racle sur le plancher dans un vacarme pas du tout à sa place dans cette bibliothèque. Quelques "chut !" et "silence" s'élèvent mais je les entends à peine. Je ne veux pas parler de ça. Je ne veux plus parler de rien. En fait, j'ai envie de déguerpir et de cesser de penser, tout simplement. En quelques mots, elle a résumé ce qui est le plus compliqué de mon existence. Cette ambivalence entre mes choix et ce que mon cœur semble désirer. Entre moi et la famille que j'aimerais retrouver.

- Je suis désolé, je viens de me souvenir que j'avais quelque chose à faire. De très urgent. Je te tiens au courant si je trouve quelque chose à propos des Sithins.

Et honnêtement, pour le moment, je n'ai aucune envie de penser aux Sithins. Je n'en ai plus rien à faire que les Feys soient tous victimes de cette extinction. Là tout de suite, je suis affreusement égoïste et j'ai envie de me terrer dans un coin pour ne pas me souvenir que je suis complètement perdu dans cette vie millénaire.
Un dernier regard à Skye qui ne doit rien comprendre à ce qui se passe, un dernier mot d'excuse et je m'enfuis.

Spoiler:
 





But she might hold him. That was all that mattered now. To hold him. To hold him. Not to let him go. Make him stay.  — quote : Ernest Hemingway / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
SHADOW GIRL ∭ Scato, faut pas la faire chier. La sexy guerrière qui te met le feu.

Skye R. O’Sidheach

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 16/08/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1892
› L'AVATAR : Deborah Ann Woll
› LES CREDITS : Tumblr & Ellaenys
› LA COULEUR RP : #276b70

SHADOW GIRL ∭  Scato, faut pas la faire chier. La sexy guerrière qui te met le feu.

MessageSujet: Re: In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam   Mar 26 Avr - 22:39
Book & Answers

ft. Liam & Skye


Être versatile, ça existe. Tout comme cela existe de changer d'avis, de vouloir autre chose, de brusquement recouvrer le sens de la réalité et du présent, du temps qui file, encore et encore, du temps qui n'attend jamais rien ni personne. Skye serait loin de se porter en juge ou de revêtir l'habit de celui qui s'insurge contre une situation sans chercher à comprendre ou à relativiser. Certes, elle n'hésitait jamais réellement à dire ce qu'elle pensait, comme elle le pensait, quitte à froisser, à heurter et à vexer. Certes, aussi, elle était mal placée pour prôner la remise en contexte et la relativisation. Elle s'emportait souvent avec panache, parce que quelque chose lui tenait à cœur, ou qu'elle en avait juste ras les chausses de devoir supporter telle ou telle parole. Mais elle n'était pas la plus élitiste, ni la plus prompte à discriminer ou à critiquer. Elle ne savait pas trop ce qui pouvait bien avoir surgis à travers l'esprit de son interlocuteur. Dans le fond, si leur rencontre ne datait pas d'hier, à mesure de leur vie, il s'agissait quand même de quelque chose d'assez récent. En plus de ça, comme ils l'avaient très bien présentement réalisé tous les deux, dans le fond, ils ne se connaissaient pas comme deux proches intimes. Peut-être que leur relation, jusque là, avait été biaisé, monochromatique, ou unilatéral dans le sens où ils ne s'étaient pas lancés dans l'exploration de toutes leurs facettes respectives. Skye ignorait donc à quel point Liam pouvait être susceptible, si tant était qu'il pouvait réellement l'être. Connaissant les Feys, il n'y aurait rien de surprenant à ce qu'il puisse réellement se vexer et prendre la mouche, mais, bon, dans le fond, la catégorisation et les clichés à outrance, ça va bien 5 minutes, et après, ça devient vite lassant. D'autant plus que Skye détestait ça, et qu'elle vous mordait dans le gras si vous vous avisiez vous-même de trop l'impliquer, elle, dans ce genre de délire à la con. Alors, elle n'allait sûrement pas prendre le total contre-pied inverse et se mettre à agir comme elle le réprouvait en temps normal ! Mais peut-être avait-elle tout de même mis les pieds dans le plat. Peut-être avait-elle commis une bévue ? Peut-être lui avait-elle dit ce qu'il ne fallait pas ? Elle doutait fort que cela puisse avoir un quelconque rapport avec les choses de la chair, comme on dit, mais sait-on jamais ... Quoi que, non, ce serait fort étonnant, et fort cocasse, pour un Sidhe, surtout ! Il ne lui a pas sauté au cou, ne s'est pas mis à rougir comme une pivoine, bien au contraire, même. Il a fait tomber sa chaise, il a bredouillé deux trois mots d'excuses, et puis il s'est tiré, non sans lui jeter un dernier regard. Et elle, elle n'a rien compris. Elle n'a rien compris, tout en comprenant certaines choses. Comme le fait qu'il ne fallait peut-être pas immédiatement chercher à tout comprendre à ce qui venait de se passer. Et comme le fait qu'elle comprenait bien qu'il ne fallait pas en faire une montage, ce genre de choses arrivait, et puis, Liam ne lui avait pas exactement hurlé à la figure qu'il ne souhaitait plus jamais la revoir !

En tout cas, elle n'avait plus de raison de s'éterniser ici. Les bouquins ne parleraient pas plus maintenant qu'avant. Et elle n'avait plus d'acolyte ou d'interlocuteur avec lequel parler pour résumer la pauvreté de ses trouvailles, ou pour se lancer dans des conjonctures et des hypothèses, à partager, pour s'enrichir, y voir plus clair, et surtout pour en jeter un paquet aux oubliettes. L'Unseelie sentait bien sur elle nombre de regards, parce que Liam avait été un peu bruyant en quittant les lieux, et parce qu'elle n'avait pas forcément le look du rat de bibliothèque. Sans parler du fait qu'elle avait tout de même adopté des positions un peu déplacées pour s'asseoir, et que la montage de livres posée sur la table n'allait pas se ranger toute seule, pas plus qu'elle ne s'était constituée par quelque opération miraculeuse ! Peut-être se demandait-on ce qu'elle avait à tout prix si ardemment voulu chercher pour sortir de leur rayonnage tout un paquet d'anciens ouvrages. Ou peut-être était-on juste trop à cheval sur ce foutu règlement qui demandait, aimablement, de ne pas sortir plus de dix livres des rayons, histoire de ne pas tout monopoliser et qu'il puisse y en avoir pour tout le monde. Cela doit aussi contribuer à réduire le risque de paumer un livre, ou de le ranger de nouveau à la mauvaise place, là où on n'irait pas le chercher et là où on ne le trouverait jamais que par hasard, en partant à la recherche d'autre chose ! Dans ces conditions, Skye n'avait pas réellement de raison de s'attarder ici. Alors, le plus rapidement possible, elle s'évertue à aller ranger tous les bouquins au bon endroit, non sans soupirer et quelque peu traîner des pieds, juste pour le plaisir de faire s'arquer des sourcils, ou de se faire fusiller du regard. Peut-être qu'elle est quelque peu en manque d'attention, maintenant que Liam a lâchement déserté ... En tout cas, avant de partir, elle ne manque pas de rafler sur la table tout ce qu'elle avait amené de chez elle, non sans oublier le crayon que son comparse a malencontreusement oublié. Elle fait tourner l'objet entre ses doigts, et se décide à le fourrer dans ses cheveux, cheveux qu'elle ramasse en une sorte de chignon assez négligé, sur le dessus de la tête. Un truc humain que de se fourrer des trucs bizarres dans les cheveux. Sauf que là, ce n'est pas pareil. Là, c'est différent. D'une certaine façon, elle se le fourre dans les cheveux, Liam, quelque chose comme ça ! ... Mouais, guère convaincant et guère classieux, sans doute. Mais c'est ainsi ! C'est ainsi qu'elle quitte les lieux, aussi dubitative quant à toutes ces histoires de Sithins, et on ne peut plus curieuse, quand même, quant à Liam, à son départ précipité, et à tout ce qu'elle a pu apprendre sur lui. Elle n'a pas fait entièrement chou blanc, sans doute, c'est déjà ça ! ... C'est déjà ça. Même si elle serait fort surprise si cela pouvait aider en quoi que ce soit à faire que les Sithins se rallument ! ... A méditer. A méditer, donc.



And this is the end, for now !


They'll know my name
As I walk through the flames of burning lands, my feet are torn to strands. I will not thirst. As I cross the raging sea, waves are crashing over me. They drag me down, but I will not drown. They'll know my name, after the storms are passing through. They'll know my name, when they've forgotten all about you. And I shall rise, again and again. Oh well I shall rise. Again and again.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam   
Revenir en haut Aller en bas
 

In the book of life, the answers aren't in the back ∯ Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» New pet!!??
» Itchi
» [Fe] The Day of the Dead - Événement #45
» (F) LEXIE K. BLACKWELL ♦ Life is a storm don't look back.
» — bring me to life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Autumn Court : Douglas
Cúirt fhómhair
 :: 
Place Centrale
 :: Autres
-