AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 Balade irlandaise ı ft. Keagan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RADIOACTIVE MAN ∭ Mentos, il mousse pour un verre d'e coca absinthe.

Pavel A. Medos

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/03/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1056
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Herc (Nuallan) et Ana
› L'AVATAR : Toby Kebbel
› LES CREDITS : © Kalgan & Tumblr & giphy & nicolassassoon.com
› LA COULEUR RP : #32CD32

RADIOACTIVE MAN ∭ Mentos, il mousse pour un verre d'e coca absinthe.

MessageSujet: Balade irlandaise ı ft. Keagan   Sam 19 Mar - 10:56
Balade irlandaise

 
ft. Keagan Rafferty & Pavel A. Medos.

 
Mercredi. Pavel avait passé les quelques dernières heures à compter les minutes. S'il travaillait le plus souvent à la centrale, quand il n'était pas sollicité par des Vampires ou un Fey dont il taira le nom, ça ne l'empêchait pas de s'ennuyer. Il n'avait rien à faire, en réalité, hormis vérifier les cadrans. La chose pouvait, à vrai dire, se contrôler toute seule, mais la présence toute proche des courants d'énergie venus des éoliennes ou autres sources naturelles lui rappelait vaguement son ancienne main de pouvoir. Celle qu'il avait perdue dans le chaudron, il y avait un bon moment maintenant. Quand il était encore un Fey, un non-corrompu.
S'il ne faisait ni confiance aux Feys ni aux Vampires (surtout les Vampires de Glamour, en réalité), il était finalement bien content d'avoir suscité l'attention de certains d'entre eux, pour venir à bout de la routine de certaines nuits. Il ne savait plus bien s'il se réconfortait dans la monotonie ou si elle allait bientôt avoir raison de lui. À vrai dire, il avait l'impression que toute son existence était tiraillée entre deux choses, tout le temps. Un peu comme s'il n'avait toujours pas pleinement accepté sa nouvelle condition, depuis le temps, alors que même à présent, le fait qu'il eût changé ne le dérangeait pas. Apparemment, sur ce sujet-même, il lui était difficile de se mettre d'accord.
La seule routine qui lui convenait, depuis qu'il était sur l'île, était ces quelques soirs où il se glissait dans ce pub dans le quartier du port. Il y avait goûté l'absinthe peu après son arrivée, et, vu la qualité du breuvage qu'on lui servait, était revenu régulièrement. Evidemment, il ne s'y rendait que de manière nocturne, après son poste : même s'il y avait peu de risque que quelque chose se passât mal à la centrale, il valait mieux pour lui que l'absinthe ne fût pas dans son organisme quand il travaillait.
Medos ne savait plus très bien depuis quand la fée verte était devenue sa boisson alcoolisée préférée... Avant ou après Tchernobyl ? Une partie de lui se demandait si cela avait la moindre importance tandis que l'autre répliquait : « c'était quand-même le nom de la centrale ».
Il repoussa néanmoins tous ces questionnements en poussant la porte du pub pour se retrouver dans l'univers chaleureux de l'établissement. Quelques visages se tournèrent vers lui, en tant que nouvel arrivant, avant que les discussions ne reprissent tranquillement. Evidemment, sans Glamour, il n'était pas des plus beaux à regarder, mais tous les Feys n'étaient pas des canons de beauté. Peut-être que les Seelies présents faisaient des grimaces en posant leur regard sur lui, mais il s'était depuis longtemps habitué au physique que lui donnait son pouvoir. Se dirigeant vers le bar, à sa gauche, il passa devant l'élémentaire arbre planté là et échangea un regard avec le barman : ils n'avaient besoin de rien de plus pour se comprendre, puisque Pavel n'avait jamais rien commandé d'autre que de l'absinthe. Il alla donc s'installer dans une table du fond, un peu dans l'ombre, même si les reflets verts émeraudes de sa peau trahissaient de toute façon sa présence. Peu de temps après, on lui apporta un petit verre avec un fond rempli de liquide vert, une cuillère percée en argent, un morceau de sucre et de l'eau froide qui couvrait la bouteille de condensation.
Il s'était tranquillement servi, le vert passant au blanc laiteux dans le petit récipient transparent, par l'effet du sucre et de l'eau glacée. Medos allait enfin tremper ses lèvres dans le breuvage au rituel spécifique quand la table bascula devant lui, envoyant voler la bouteille d'eau et la cuillère un peu plus loin. Le Drow leva les yeux vers l'imposant Fey qui se tenait debout devant lui. Il n'aurait su dire de quelle espèce il s'agissait, comme ça, mais peut-être était-il un Kith lié à une forme de reptile ou de batracien.
« Dis donc, le monstre ! Pavel retint un soupir, les autres s'imaginaient toujours que ce genre de réflexions le touchait. C'est louche que tu ne viennes ici que la nuit... »
Le Drow fronça à peine les sourcils, se demandant si ce type faisait partie des gens qui seraient plus ou moins au courant de l'existence des Feys au Glamour corrompu. Devant son absence de réponse cependant, l'autre frappa sa main pour faire voler son verre à son tour et cette fois-ci Medos se leva brusquement de sa chaise. Il savait que le pub n'autorisait pas les bagarres, mais son self-control n'était plus ce qu'il était. « J'espère que tu vas rembourser ça » fit-il entre ses dents serrées, les lueurs de sa peau et de ses iris devenant un peu plus intenses, même s'il ne comptait pas utiliser son pouvoir. Economiser son Glamour au maximum était sa seule manière de donner encore l'illusion qu'il était comme les autres. « J'ai des potes qui sont morts à cause de bestioles comme toi ! »
Pavel essaya de se souvenir des dernières personnes que Bres lui avait apportées, mais il était certain que ce n'étaient que des humains... de toute façon, un poing dur comme le roc rencontra sa mâchoire et le fit reculer de plusieurs pas, renversant sa chaise et le sortant de ses pensées. Il n'était pas vraiment un combattant, en tout cas pas à mains nues et tout ce qu'il put faire fut de repousser son assaillant avant que ce dernier ne le frappe à nouveau. Mais une petite foule se réunissait déjà autour d'eux et toute possibilité de retraite lui fut vite coupée.  

 


I'm waking up to ash and dust

IL N'Y A QU'UNE SEULE FAÇON DE S'ÉGALER AUX DIEUX : IL SUFFIT D'ÊTRE AUSSI CRUEL QU'EUX.  — quote : Albert Camus, Caligula / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
ULTIMATE BEAR ∭ Teddy Bear, le nounours bouffeur de dames frigo.

Keagan Rafferty

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 06/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2504
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Apollon
› L'AVATAR : Jason Momoa
› LES CREDITS : BLC
› LA COULEUR RP : tomato

ULTIMATE BEAR ∭  Teddy Bear, le nounours bouffeur de dames frigo.

MessageSujet: Re: Balade irlandaise ı ft. Keagan   Sam 26 Mar - 19:31
Premier jour de retour au Pub après plus d'une semaine de convalescence. Pas trop tôt d'ailleurs, même s'il avait passé la soirée à se faire harceler de questions à propos du couronnement. On n'avait cessé de l'interroger sur l'étrange individu qui était apparu durant la cérémonie, sur les Sluaghs qu'il avait affronté, sur ce qu'il avait vu et entendu, sur le Roi des Seelies. On était même venu lui demander des précisions sur le couronnement Unseelie, ce qui avait fini par l'énerver puisqu'il n'y avait pas assisté. L'anecdote lui avait tout de même permit de se rendre compte de la confusion ambiante. Chacun semblait tout à fait conscient qu'il existait une menace, sans être capable de l'identifier pour autant. Après tout, c'était le roi David qui était apparu à la cours Unseelie, et celui qu'il avait lui-même aperçu n'était identifiable par personne, aussi bien au niveau de l'identité que de la race. Rien à voir avec les vampyrs et leurs hybrides donc. A priori du moins.
N'en restait pas moins vrai que peur et colère ne faisaient jamais bon ménage, ce qui était d'autant plus vrai lorsque les choses étaient confuses. Le peuple n'allait pas pouvoir supporter bien longtemps de ne pas savoir qui montrer du doigt. Il allait falloir un coupable, et il arriverait forcément le moment où l'une des communautés Feys décideraient d'en pointer une autre du doigt. Il y aurait des conflits, peut-être même bien une guerre ou l'autre.
La routine quoi.

Une chose était sûre dans tout ce marasme : il allait éviter de recroiser le chemin de la meute sauvage pendant un moment. Un petit siècle ou deux si possible. Ces saloperies de bestioles l'avaient labouré comme un champ à patate pour parler crûment. Il leur avait tenu tête et il avait tenu bon, et il aurait certainement eut l'avantage s'il n'avait eut affaire qu'à un seul, voir deux spécimens. Mais pas trois. Il avait eut de la chance que le combat soit interrompu en tout cas, et c'était grâce à cette interruption qu'il était encore là pour servir des pintes.
Juste après l'attaque, c'était un soigneur Seelie qui s'était chargé de recoudre tous les trous qu'il avait dans la peau, et lorsque Trixie, Edmund et lui avaient enfin été rapatriés chez eux, il était allé se coucher et s'était lui-même plongé dans un sommeil d'hibernation pour les cinq jours suivant.
Tous les Béornides étaient capable de faire ça, plus spécifiquement en automne et en hiver, mais aussi en cas de blessures importantes, pour accélérer la guérison.
De fait, il s'était réveillé courbaturés et la peau encore marquée, mais ses blessures plus ou moins soignées. Il s'était tout de même accordé deux ou trois jours supplémentaires, qu'il avait principalement passé à manger et rattrapé son retard d'avoir tant dormi.

Durant tout ce temps, Trixie avait fait de son mieux pour le remplacer au bar et assumer ses propres heures de service en plus des siennes. Maintenant totalement sur pieds, il n'était plus question de se la couler douce et pour rendre la pareille à la Demi-Fey, il avait passé la journée entière derrière le comptoir, depuis le début d'après-midi jusque maintenant que la nuit était installée.

C'est justement au moment de remarquer qu'il faisait à présent nuit noire que la luciole fit son entrée. Keagan le surnommait la luciole car le client ne lui avait encore jamais dit son nom. Il ne venait pas depuis si longtemps que cela et ne s'était jamais montré assez loquace que pour mériter la question. Keagan avait bien entendu remarqué ses horaires un peu particuliers, son allure assez bizarre une fois le glamour dissipé, mais comme c'était un type calme et poli, il s'était empêché de se poser plus de questions. Car après tout, c'était un peu le credo de la maison. Tous les surnaturels étaient les bienvenus ici, à partir du moment où ils laissaient leur race et leur cours à la porte. Déposer les armes et les récupérer à la sortie, c'était ça le principe, et tout le monde le savait. Car ce n'était pas simplement l'une de ces règles un peu tacite, de celles que l'on pense couler de source simplement car les prioritaires sont Nockers. Non, ils s'étaient toujours montrés très clairs sur le sujet : pas de bagarre, si elle concerne la race, si elle concerne la cours ou la politique.  

Mais c'était sans compter sur les récents événements, les rancœurs et les tensions, et cette fichue confusion qui rendait tout le monde coupable, et personne à la fois. A peine le temps de faire un tour dans l'arrière salle afin d'aller chercher une nouvelle bouteille d'absinthe (la luciole n'en buvait jamais qu'un seul), qu'un bruit de casse se fit entendre, suivi d'éclats de voix. Se doutant aussitôt que les esprits étaient entrain de s'échauffer pour une raison ou une autre, le Kith ne se le fit pas dire deux fois.
Ses yeux translucides s'allumèrent d'une lueur meurtrière et les crocs nacrés apparurent sous la lèvre retroussée de colère.
Il fallait savoir que la diplomatie était pour lui un concept obscur, et que sa manière de résoudre les conflits correspondait à sa nature profonde de Béornide, à savoir, être le mâle alpha, celui qui est plus grand et qui frappe le plus fort. Avec ses deux mètres et demi de haut, s'imposer face aux autres races n'avait jamais été un vrai problème, d'autant plus qu'ici, il n'avait plus rien à prouver à personne. Il connaissait la plus part des clients, si ce n'est de près au moins de loin, et les mieux informés savaient qu'il n'était pas question de mettre la pagaille chez lui, sous peine de se faire entaillé la bedaine.

En bonne armoire à glace, il fendit donc le petit attroupement qui se formait déjà autour des deux querelleurs et l'instant suivant, il déchirait l'air d'un rugissement bestial. Ni une ni deux, il abattit un coup de poing massif sur la tronche de MacCarty - qui était en réalité un élémentaire des marais, de nature assez belliqueuse. Celui-ci fut propulsé contre le mur puis s'écroula au sol, et pour le dissuader d'en rajouter une couche, Keagan lui rugit à nouveau au visage, abattant son poing dans le mur, ce qui signifiait plus ou moins 'reste assit grosse fiotte ou j'te saigne'. D'ailleurs, faisant aussitôt volte-face, il fit deux grands pas vers la luciole pour lui grogner à la face et le faire reculer, ce qui voulait dire cette fois 'pas de coup en traître mocheté'.
Comme tout autour d'eux, le silence s'était fait presque total depuis son intervention, le tenancier se détourna du buveur d'absinthe pour lancer un regard circulaire et coléreux à l'assemblée. Celle-ci lui rendit son regard, prostrée par la démonstration, du moins jusqu'à ce qu'il ne rugisse une dernière fois, leur signifiant ainsi 'allez tous vous rasseoir ou je fous tout le monde dehors'. Ce qu'ils exécutèrent, dans un grand brouhaha de raclement de chaises et de conversations en sourdine.

Bientôt, ils ne furent plus que tous les trois, et Keagan pointa un index griffus vers l'ahuri à tête de batracien :

-Tu connais les règles d'la maison McCarty, tu dégages pour ce soir, lança le tenancier avant d'agripper le fey par l'épaule pour le remettre sur pied et l'amorcer vers la sortie.

L'autre ne se fit pas prier, sonné par le coup du Béornide, mais il ne put s'empêcher un regard des plus mauvais en direction de la luciole, accompagné d'un petit geste qui en disait long sur ses intentions morbides...
Une fois l'autre dehors, le souffle un peu court, Keagan entreprit de ramasser chaise et table balancées par terre, ses yeux pâles et méfiants attirés par le fasciés étrange de la luciole.



Pistols at dawn

This is me reaching and you wanting to run, Stand down or show down baby, let's get this done code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
RADIOACTIVE MAN ∭ Mentos, il mousse pour un verre d'e coca absinthe.

Pavel A. Medos

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/03/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1056
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Herc (Nuallan) et Ana
› L'AVATAR : Toby Kebbel
› LES CREDITS : © Kalgan & Tumblr & giphy & nicolassassoon.com
› LA COULEUR RP : #32CD32

RADIOACTIVE MAN ∭ Mentos, il mousse pour un verre d'e coca absinthe.

MessageSujet: Re: Balade irlandaise ı ft. Keagan   Lun 28 Mar - 11:08
Balade irlandaise

 
ft. Keagan Rafferty & Pavel A. Medos.

 
La cervelle de Pavel tournait rapidement... même si ce n'était pas le meilleur moyen de se battre, en réalité, surtout contre une masse de muscles telle que le batracien en face de lui. Il avait vaguement eu échos des problèmes lors des couronnements des Feys, il y avait peu, alors qu'il avait rendu visite à Bres, mais n'était, au final, que très peu au courant de tout ce qu'il s'était passé. Ses pensées divaguèrent rapidement alors qu'il esquivait un coup au dernier moment, tandis qu'il se demandait ce que faisait le patron du bar. À sa connaissance, c'était un Nocker, un Fey neutre, et il lui semblait bien qu'il était de mise, ici en tout cas, de ne pas se battre.
Un nouveau coup le fit se plier en deux et il recracha air et salive en reculant contre le mur. Il était évident que les Vampires avaient dû être impliqués, sinon on ne s'attaquerait pas à lui. Après tout, c'était bien ce qu'avait dit la gueule de crapaud. Medos tenta bien de riposter par la suite mais se rendit compte, quand son poing rencontra la peau du Fey, que sa chair devenait molle et que l'impact se dispersait en vaguelette, comme un caillou qu'on aurait jeté dans de l'eau croupie. L'autre avait éclaté de rire et lui avait donné un coup d'épaule qui l'avait projeté de nouveau contre le mur. Mur contre lequel il s'était senti glisser avant de se retrouver au sol. Le Drow avait maintenant le goût de son sang dans la bouche et grommela.
Relevant la tête, il avisa la troupe toujours braillante et attroupée autour d'eux, qui ne faisait rien d'autre que se délecter de la scène. Puis son attaquant s'approcha, sûrement prêt à lui faire sa fête... Pavel se demanda s'il n'aurait pas mieux fait d'avoir une arme, avant de se souvenir qu'il aurait dû de toute façon la laisser à l'entrée, complètement inaccessible dans le cas présent.

Le batracien avait alors levé son pied massif, prêt à frapper. Pavel se dit qu'il pouvait en profiter pour le frapper dans son autre cheville et le faire s'écrouler... mais un rugissement puissant fit sursauter tout le monde et la foule finit par se séparer en deux, laissant apparaître le patron du bar, l'ours, qui portait on ne peut mieux le surnom que lui donnait Medos à cet instant présent. Il semblait plus grand encore que dans le souvenir récent du Drow et ses yeux luisaient d'or. Il connaissait évidemment des Kiths, Drows ou pas, mais ils avaient rarement été aussi impressionnants que lui. Si le coup qu'il asséna au batracien sembla se diffuser comme le sien, il avait dû être largement assez puissant pour toucher l'ossature du Fey et l'envoyer voler un peu plus loin, contre un autre mur. L'ours rugit à nouveau avant de défoncer le dit mur de son propre établissement, juste à côté de la tête de l'autre, qui ne faisait plus le fier.
Pavel allait se relever doucement, pas trop au fait des dégâts qu'il avait reçus – même s'il se remettrait vite – mais le gérant en colère lui rugit au visage, le forçant à reculer contre son propre mur. Le Drow avala sa salive et finalement l'ours se détourna de lui. Reprenant sa respiration, il se rendit compte qu'il avait retenu son souffle : peut-être qu'il aurait eu droit à un coup dans la face lui aussi... qu'il aurait bien moins bien supporté que le batracien.
Finalement, il se rendit compte du silence qui s'était installé et observa les visages si différents mais tous abasourdis et aussi effrayés de ceux rassemblés autour d'eux. Un nouveau rugissement et tout le monde battit en retraite. Medos soupira et se pencha pour ramasser sa chaise avant de se diriger vers la table avant d'entendre la voix sourde et puissante de l'ours. Se tournant vers l'entrée où il renvoyait le batracien, ce dernier en profitant d'ailleurs pour lui jeter un regard acide et Pavel se demanda s'il allait l'attendre jusqu'à ce qu'il sorte à son tour...
L'ours vint attraper la table et la remettre debout d'un seul geste et le Drow surprit son regard qui s'attardait sur lui... Ils n'avaient jamais vraiment discuté, en dehors des échanges au comptoir pour la commande, les premières fois où il était venu, mais Medos avait l'intuition que cette fois il avait piqué la curiosité du Fey, si ce n'était aussi celle de tous les autres clients présents ce soir-là. Peut-être qu'il aurait dû s'excuser pour ce qu'il s'était passé, mais il n'y était strictement pour rien et il avait tout de même un peu d'amour propre.
« Un breuvage d'aussi bonne qualité gâché... » fit-il à mi-voix alors que ses yeux se posaient sur les éclats de verre et la flaque de liquide au sol. Pavel se pencha néanmoins pour ramasser les plus gros morceaux et les enrouler dans une serviette en papier.
Reportant son regard d'un émeraude luisant sur le Fey, il se demanda ce qu'il allait bien pouvoir lui dire, s'il se décidait à parler.  

 


I'm waking up to ash and dust

IL N'Y A QU'UNE SEULE FAÇON DE S'ÉGALER AUX DIEUX : IL SUFFIT D'ÊTRE AUSSI CRUEL QU'EUX.  — quote : Albert Camus, Caligula / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
ULTIMATE BEAR ∭ Teddy Bear, le nounours bouffeur de dames frigo.

Keagan Rafferty

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 06/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2504
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Apollon
› L'AVATAR : Jason Momoa
› LES CREDITS : BLC
› LA COULEUR RP : tomato

ULTIMATE BEAR ∭  Teddy Bear, le nounours bouffeur de dames frigo.

MessageSujet: Re: Balade irlandaise ı ft. Keagan   Mer 6 Avr - 0:04
Tout en remettant le mobilier en place, Keagan s'agaçait intérieurement, ses yeux translucides sans cesse attirés par la tronche atypique de l'inconnu. Celui-ci s'était accroupi sans aucun commentaire afin de rassembler les bouts de verre éparpillés sur le planché. A vrai dire, Keagan hésitait à le foutre dehors également. Il n'avait pas vu de ses yeux qui des deux avait débuté les hostilités, même s'il gageait sa recette du jour sur McCarty. Malgré tout, il savait à quel point les gens pouvaient être mesquins parfois, lorsque trop frustrés. Il n'avait certainement pas envie qu'on l'accuse d'un quelconque favoritisme ou qu'on le pointe un jour du doigt pour collaboration ou fraternisation avec l'ennemi ou quelque chose du genre. En temps de guerre, la panique et la colère faisaient faire n'importe quoi au peuple, la preuve en était ce soir. Au moins avait-il conscience que la situation pouvait possiblement devenir délicate, même si pour cette fois, elle ne risquait plus d'escalade. McCarty avait fichu le camp sans demander son reste et aucun de ses habituels compagnons de boisson n'avaient eus cure de le soutenir dans son coup de sang. Avec un peu de chance, cet épisode allait servir d'exemple pour les semaines à venir et tout le monde se tiendrait à carreau.
Enfin. Jusqu'au prochain drame en tout cas.

Tout cela pour dire que le Kith n'était pas bien certain de la marche à suivre concernant la luciole. Fallait-il simplement s'éloigner sans plus rien dire ? Nettoyer le plancher et faire comme si de rien n'était avec comme seul souci de calmer les esprits avec une tournée gratuite et un peu de rythme dans la musique ?
Vivre avec Bishop durant tous ces siècles lui avait pourtant mit un peu de plomb dans la tête, assez que pour savoir qu'il ne valait mieux pas mettre de mouchoir sur les problèmes. Couvrir une pomme ne l'empêchait pas de pourrir, et même si l’exercice lui était pénible, mieux valait qu'il s'assure dès maintenant des risques qu'il encourait en laissant cet étrange personnage venir squatter son Pub.

La remarque un peu décalée du concerné lui confirma intérieurement qu'il valait mieux s'intéresser à son cas dès maintenant, histoire de se couvrir, au cas où. Et aussi un peu par curiosité car c'était chose naturelle que de se poser des questions lorsqu'on était face à une tronche comme la sienne...

-Laisse ça, j'm'en chargerai, rassied-toi, trancha le Beornide qui lui désigna ensuite la chaise.

La tension transpirait encore de lui tout comme une certaine forme de colère, ce qui le rendait plutôt autoritaire sans même le faire exprès.

-J'vais pas passer par quatre chemins : est-ce que tu risques d'être problématique, ou pas ?

La question était un peu crue, un peu nue, mais il subodorait que la luciole capterait sans mal tout ce qu'il voulait dire par là. Que cela soit de son fait ou pas, Keagan voulait savoir si les choses avaient tendance à devenir compliquées autour de lui. Il ignorait encore ce qu'il ferait de la réponse, que celle-ci soit un oui ou un non, mais quoi qu'il en soit, mieux valait savoir où l'on mettait les pattes en terrain escarpé...



Pistols at dawn

This is me reaching and you wanting to run, Stand down or show down baby, let's get this done code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
RADIOACTIVE MAN ∭ Mentos, il mousse pour un verre d'e coca absinthe.

Pavel A. Medos

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/03/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1056
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Herc (Nuallan) et Ana
› L'AVATAR : Toby Kebbel
› LES CREDITS : © Kalgan & Tumblr & giphy & nicolassassoon.com
› LA COULEUR RP : #32CD32

RADIOACTIVE MAN ∭ Mentos, il mousse pour un verre d'e coca absinthe.

MessageSujet: Re: Balade irlandaise ı ft. Keagan   Dim 8 Mai - 16:10
Balade irlandaise

 
ft. Keagan Rafferty & Pavel A. Medos.

 
Ca devait forcément arriver, n'est-ce pas ? Un Fey au Glamour corrompu, et en plus avec une sale gueule. C'était un peu comme s'il tendait des perches aux autres pour venir lui casser la gueule. Il avait été un grand combattant autrefois, quand il avait fondé cet empire, si loin là-bas, au Sud de la mer Noire, et si loin dans le temps. À cette époque, il aurait sûrement laissé une grosse bourse d'or au tavernier et serait allé régler et terminer ses différents dehors avec l'autre gars. Une question d'honneur, en quelque sorte, et parce qu'on faisait les choses de la sorte à l'époque. Aujourd'hui, il n'était plus roi, il n'avait plus autant d'égo, pas plus qu'il ne possédait cette envie de se battre.
Ce n'était pas l'idée qui lui avait manqué pourtant, ne serait-ce qu'à cause de sa boisson gâchée. Il n'aimait pas le gâchis, il détestait cela. Pourquoi ? Il n'aurait su dire. Les humains avaient gâché tellement de choses. Les siens aussi d'ailleurs. Son état corrompu le rendait-il finalement vraiment pire que les autres Feys ? Parfois il en était certain, parfois beaucoup moins.

Les morceaux de verre étaient froids et poisseux entre ses doigts craquelés. Que pensait le Nocker de lui ? Connaissait-il seulement l'existence de son « espèce » ? En avait-il croisé avant lui ? Tant de questions... Le Drow n'aurait probablement pas la réponse. Pas si le Kith ne se décidait pas à parler en premier. Pavel ne prendrait jamais le risque de se dévoiler.
Peut-être devrait-il partir, au risque de recroiser l'autre au dehors. Eviter les questions et les regards. Mais il n'en avait pas envie. Il voulait pouvoir finir son verre tranquillement. Enfin, un autre verre. Sa remarque, en tout cas, sembla réveiller le barman. Ce dernier, bourru, lui indiqua la chaise. Pavel, absolument pas volontaire pour rechigner alla y poser ses fesses.

Puis enfin, la question jaillit. Pas forcément celle qui effrayait le Drow. Il fronça légèrement les sourcils.
« Problématique ? Il regarda les autres clients qui évitaient à présent de regarder franchement dans leur direction, même si certains les observaient à la volée. Moi non... Ma présence... probablement pas pour ce soir, après cette démonstration. » Il remua légèrement sur sa chaise. L'élémentaire ne pouvait pas promettre que ce genre de choses n'allait pas se reproduire, malheureusement, puisqu'il n'était que la cible de la colère des autres et que sa seule présence pourrait suffire à déclencher quelque chose, sans aucune provocation de sa part.
« J'aimerais juste boire mon verre tranquillement. Je ne cherche pas les ennuis... »
Il essaya de se souvenir de ce McCarty avait dit. À cause de monstres comme lui ? Pavel était au courant, vaguement, des choses qui étaient arrivées aux couronnements, était-ce de cela dont il parlait ? Medos n'y était pour rien... Et Bres ? Le Drow ne pouvait pas affirmer le contraire... Ni affirmer que c'était le cas non plus.
« Je ne suis pas responsable de la mort des amis de cet homme » estima-t-il bon de préciser tout de même...  

 


Spoiler:
 


I'm waking up to ash and dust

IL N'Y A QU'UNE SEULE FAÇON DE S'ÉGALER AUX DIEUX : IL SUFFIT D'ÊTRE AUSSI CRUEL QU'EUX.  — quote : Albert Camus, Caligula / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
ULTIMATE BEAR ∭ Teddy Bear, le nounours bouffeur de dames frigo.

Keagan Rafferty

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 06/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2504
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Apollon
› L'AVATAR : Jason Momoa
› LES CREDITS : BLC
› LA COULEUR RP : tomato

ULTIMATE BEAR ∭  Teddy Bear, le nounours bouffeur de dames frigo.

MessageSujet: Re: Balade irlandaise ı ft. Keagan   Dim 15 Mai - 20:01
Ses deux bras épais croisés sur la table, le Kith observait son vis-à-vis d'un oeil franc, le scrutant sans détour comme pour tenter d'y déceler quoi que ce soit chez lui qui lui semble louche. Keagan était bien loin d'être fin psychologue, sans doute trop pataud et trop bourru pour intellectualiser ce qu'il percevait pourtant de manière purement instinctive. Tout en sensations et en impressions, sa manière de sonder les gens venait clairement du coeur et des tripes, et c'est à ce genre de jugement qu'il se fiait le plus volontiers.
Les Sidhes et les gens des cours à plus largement parler adoraient mettre des étiquettes sur un peu tout et tout le monde, mais lui-même avait été élevé pour juger au cas par cas, et c'est ainsi qu'il fonctionnait encore.
Assurément, le glamour dérangeant de la luciole éveillait sa méfiance, mais il n'oubliait pas qu'il ignorait tout de cette condition, de ses répercutions sur les Feys touchés et de la manière dont cette maladie se contractait. C'était un peu cela d'ailleurs, il avait l'impression d'être face à quelqu'un atteint d'une étrange maladie, non pas à quelqu'un de particulièrement corrompu. Peut-être qu'il se trompait, peut-être pas, mais l'un dans l'autre, il était ici chez lui, et s'il avait envie de se tromper, c'était son affaire.
Quoi qu'il en soit, il n'avait pas envie de mettre ce fey bizarre dehors, c'est la sensation qui prenait le dessus en l'observant de plus prêt et en écoutant sa réponse.

D'ailleurs, la dernière phrase le fit tiquer, sa langue venant claquer contre son palet sans pour autant démontrer le moindre réel agacement. Ses yeux roulèrent pour accompagner la mimique :

-J'sais bien qu't'y es pour rien, grogna-t-il sur le ton de l'évidence. J'suis moins con qu'j'en ai l'air.

Puis d'un soupir, il consentit à radoucir son expression, baissant ses iris translucides sur la table vide. D'un petit signe au client malmené, il entreprit de se relever pour regagner son bar et lui servir un nouveau verre d'absinthe, embarquant une pinte de bière pour son propre gosier du même coup. Cela fait, il déposa la consommation devant la luciole et se réinstalla, gratifiant les alentours d'un bref regard pour s'assurer que les esprits s'étaient bien tous calmés. Comme c'était le cas, il reprit les rênes de la conversation :

-J'te demande ça parce que faut s'mettre à ma place deux secondes. J'sais rien sur toi... sur vous, réctifia-t-il, faisant allusion aux drows avec la maladresse de l'ignorance, du coup j'sais pas du tout à quoi je m'expose en laissant tout c'beau monde se mélanger. C'est déjà vachement lourd quand les cours se chamaillent pour une table ou un regard de travers, alors j'sais pas c'que ça va donner maintenant qu'vous êtes là aussi. Il haussa une épaule avant d'ajouter : n'empêche que j'suis pas trop du genre à anticiper, du coup on verra bien quand on y sera j'suppose. J'suis pas d'humeur à t'foutre dehors en tout cas. En plus McCarty est un con, conclut-il avec tout le sérieux du monde.

Il s'autorisa quelques gorgées de bière avant de pointer son interlocuteur d'un doigt crochu, empruntant un ton plus sourd pour éviter d'être entendu :

-Dis-moi, c'est à cause de ton glamour qu't'es tout..., il imagea en désignant le fasciés de la luciole, plutôt ravagée et d'une étrange allure.

Encore une fois, la phrase était prononcée sous le couvert d'une franchise toute simple et sans malice, au non de la curiosité pure et non pas du jugement.



Pistols at dawn

This is me reaching and you wanting to run, Stand down or show down baby, let's get this done code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
RADIOACTIVE MAN ∭ Mentos, il mousse pour un verre d'e coca absinthe.

Pavel A. Medos

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/03/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1056
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Herc (Nuallan) et Ana
› L'AVATAR : Toby Kebbel
› LES CREDITS : © Kalgan & Tumblr & giphy & nicolassassoon.com
› LA COULEUR RP : #32CD32

RADIOACTIVE MAN ∭ Mentos, il mousse pour un verre d'e coca absinthe.

MessageSujet: Re: Balade irlandaise ı ft. Keagan   Dim 29 Mai - 9:41
Balade irlandaise

 
ft. Keagan Rafferty & Pavel A. Medos.

 
Pavel ne savait pas bien s'il devait s'inquiéter de ne ressentir aucune culpabilité. Mais, à vrai dire, il n'avait rien à se reprocher. Pourtant, le regard du Kith le mettait quelque peu mal à l'aise... Pas qu'il n'avait pas l'habitude des regards, mais la situation était différente : il l'observait pour une autre raison que son physique ; ou du moins, son apparence n'en était pas la seule raison.
Le Drow attendait donc le verdict de l'Ours. Il se doutait bien qu'il ne le mettrait pas dehors, plus maintenant que les évènements étaient passé et que le bar avait retrouvé son calme. Cependant, il restait près de lui et ça, ce n'était pas forcément quelque chose qui rassurait profondément Medos. Est-ce que le Kith connaissait l'existence des Feys au Glamour corrompu ? Est-ce qu'il en avait déjà croisé ? Que ferait-il si c'était la première fois qu'il captait un tel état ?
Trop de questions.
Mais finalement, l'autre conclut sur l'incident, confirmant l'idée que Pavel avait eu qu'il ne le considérait pas comme coupable. Pas volontairement coupable, en tout cas, d'avoir provoqué tous ces remous.

Sur ces mots, le Kith s'était levé pour aller récupérer de nouvelles boissons, pour eux deux. Il avait donc l’intention de partager la dégustation du Drow... Qui ne savait pas bien ce qu'il pensait de cela non plus. Il avait pris l'habitude de boire seul dans son coin, sans rien demander à personne. Mais, à l'évidence, le barman ne comptait pas laisser là leur conversation aux mots éparses. Au moins, il avait la qualité de ne pas être extrêmement bavard.
Pavel, de son côté, n'avait aucunement l'intention de défendre une quelconque cause à laquelle on aurait pu imaginer qu'il était rattaché. Pas même la sienne : quel en était l'intérêt maintenant qu'on l'avait laissé tranquille ? C'était tout ce qu'il demandait : qu'on le laissât en paix.
Mais le Kith reprit la parole et sa remarque fit légèrement froncer les sourcils au Drow. Que désignait-il par « vous » ? Etait-ce le témoignage qu'il connaissait l'existence des Feys corrompus ? On bien autre chose ? Y avait-il seulement autre chose qu'il pourrait impliquer dans un tout et un tout dont ferait partie Pavel ? Il n'en avait aucune idée.
Medos le laissa donc continuer, ne sachant pas comment réagir à cette nouvelle entrée en matière. Certainement que la suite du discours du Kith l'éclairerait sur le sujet. Toujours ce « vous », qui renvoyait certainement à tous ceux qui étaient arrivés avec les vampires après la mise à bas de la barrière protectrice... Mais l'Ours devait certainement savoir qu'il n'était ni vampire ni druide... et donc connaissait l'existence des autres Feys.
Quand il se tut finalement, Pavel s'autorisa une petite réponse.
« Je pense qu'il faudra traiter au cas par cas... Comme pour vous autres, nous avons tous des caractères bien différents... Il hésita un instant à ajouter quelque chose, mais le fit quand-même : surtout quand on est « jeune »... À savoir, récemment changé. En tout cas, merci de ne pas me mettre dehors aussi. »
Pavel supposait que plus un Drow trainait son Glamour corrompu, plus son caractère se faisait corrompre à son tour pour finalement ne plus vouloir que tout détruire autour de lui... Et ne pas s'en sentir coupable.

L'idée vague que McCarty l'attendait peut-être dehors, dans l'ombre, lui effleura l'esprit alors que l'Ours reprenait la parole tendant son doigt dans sa direction.
Il prit quelques secondes pour réfléchir à la question sous-entendue qu'il avait énoncée...
« Oui et non... Non si tu penses que ça vient de la modification de mon Glamour. Oui si tu penses juste à mon Glamour de naissance. » Devait-il préciser la nature de son pouvoir d'origine ? Si le Kith voulait le savoir, il lui demanderait certainement. « J'ai toujours été moche comme ça, au naturel, si c'est ce que tu veux savoir. »
Lui-même ne se trouvait ni particulièrement beau ni particulièrement repoussant, et il se souciait bien peu que la plupart des gens le classassent dans la catégorie « repoussant ». Il but une gorgée de son absinthe fraichement rapportée et savoura quelques instants.
« As-tu déjà rencontré d'autres comme moi ? » finit-il par demander, car c'était probablement une des seules raisons qui lui permettait de connaître son état. Ca et les quelques rumeurs qui courraient toujours...
 


I'm waking up to ash and dust

IL N'Y A QU'UNE SEULE FAÇON DE S'ÉGALER AUX DIEUX : IL SUFFIT D'ÊTRE AUSSI CRUEL QU'EUX.  — quote : Albert Camus, Caligula / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
ULTIMATE BEAR ∭ Teddy Bear, le nounours bouffeur de dames frigo.

Keagan Rafferty

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 06/09/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2504
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Apollon
› L'AVATAR : Jason Momoa
› LES CREDITS : BLC
› LA COULEUR RP : tomato

ULTIMATE BEAR ∭  Teddy Bear, le nounours bouffeur de dames frigo.

MessageSujet: Re: Balade irlandaise ı ft. Keagan   Sam 11 Juin - 22:08
Trier au cas par cas, voilà qui ne l’avançait guère comme information. Ou qui au contraire résumait bien toute la complexité de la situation. C'est vrai que la vie aurait été bien plus simple en règle générale si tout avait été soit noir soit blanc, mais ce n'était malheureusement jamais si facile, et de cela il en était persuadé, Nocker assumé qu'il était.
Son interlocuteur n'était-il pas la plus belle preuve vivante de ce principe ? Son glamour lui évoquait un fruit rance et son faciès irritait presque l'oeil, et pourtant, dès qu'il ouvrait la bouche, toute la méfiance qu'il pouvait ressentir se voyait balayer par des vagues de sympathie sincère. Il y avait quelque chose de tempéré chez lui, quelque chose de singulièrement doux qui contrastait avec son allure viciée, et sa voix calme laissait transparaître une certaine sagesse. Il n'y avait pas grand-chose pour le lui prouver, mais d'emblée, Keagan avait l'impression d'être en face de quelqu'un d'éduqué, et c'était d'autant plus évident pour lui qui ne l'était pas vraiment.

Du coup, tout en prêtant l'oreille à ce que lui racontait l'élémentaire, le Kith s'interrogeait intérieurement, le détaillant d'un air pensif tandis qu'il parlait. D'où pouvait-il bien provenir avec une tête pareille, si la tête en question lui était naturelle ? Et que lui était-il arrivé exactement ? Il évoquait à demi-mot les feys récemment corrompu, qu'il qualifiait de 'jeunes', mais était-ce son cas ? Avait-il choisi d'en arriver là où était-ce quelque chose qu'on lui avait infligé ? Sa curiosité était piquée.

-Pas d'tout près non, mais ici au Pub, j'entend des tas d'histoires, et parfois elles se contre-disent entre elles alors c'est difficile de réellement savoir ce qu'il en est. C'est un peu dur de juger au cas par cas quand on n'a aucune référence, fit-il remarquer d'un air entendu.

Ce coup-ci, il avait préféré jouer le coup de poker et n'appréciant guère McCarty, le choix s'était vite scellé, mais dans une autre situation il aurait très bien pu mettre le mauvais protagoniste dehors, simplement parce qu'il était mal informé sur le sujet en question. Enhardi par cette vérité qui légitimisait sa grosse curiosité d'ours, il prit le parti de tirer le meilleur de la situation.

-Tu dis que y'en a des 'jeunes', mais vous êtes combien comme ça exactement ? S'interrogea-t-il, lui qui pensait jusque là que le phénomène n'était qu'anecdotique. C'est vrai qu'on vous appel des drows ?

Mettre un nom sur les choses, voilà qui avait le don de démystifier une aura. Ce serait également plus simple que de devoir tourner autour du pot avec des "eux" et des "vous autres".  

-Ca t'dérange si j'te pose des questions ? Faut me l'dire si ça t'gonfle, j'te promet pas d'arrêter mais au moins j'serai au courant - il souriait comme un bienheureux. J'sais pas après tout, c'est p'tètre un sujet tabou, comme causer d'son père mort ou d'un séjour en prison, un truc perso quoi. En tout cas moi y'a des trucs comme ça dont j'aime pas parler alors j'peux comprendre si ça t'pose problème.

Il détestait par exemple devoir évoquer le temps où il était encore capable de se transformer, et tout ce que cela lui avait fait de se faire ainsi tronquer d'une part de lui. Si quelqu'un lui posait trop de questions sur le sujet il se mettait à devenir méchant. La luciole n'avait pas l'air aussi soupe au lait et c'était tant mieux pour lui.


Pistols at dawn

This is me reaching and you wanting to run, Stand down or show down baby, let's get this done code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
RADIOACTIVE MAN ∭ Mentos, il mousse pour un verre d'e coca absinthe.

Pavel A. Medos

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/03/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1056
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Herc (Nuallan) et Ana
› L'AVATAR : Toby Kebbel
› LES CREDITS : © Kalgan & Tumblr & giphy & nicolassassoon.com
› LA COULEUR RP : #32CD32

RADIOACTIVE MAN ∭ Mentos, il mousse pour un verre d'e coca absinthe.

MessageSujet: Re: Balade irlandaise ı ft. Keagan   Ven 1 Juil - 15:58
Balade irlandaise

 
ft. Keagan Rafferty & Pavel A. Medos.

 
Pavel comprenait bien que ce ne devait pas être évident pour l'Ours. Il avait pris l'habitude de vivre sous son Glamour depuis qu'il avait découvert sa main de pouvoir, surtout puisqu'il vivait au milieu des hommes. Mais depuis qu'il était devenu un Drow, il devait faire attention à sa réserve d'énergie s'il ne voulait pas avoir à se nourrir.
Son pouvoir au naturel ne lui donnait pas un faciès avenant, mais il n'était en réalité pas difficile à vivre une fois que l'on en faisait abstraction. S'il continuait à vivre à proximité des siens, il ne se mêlait plus trop à eux cependant. Sauf quand il venait boire son absinthe au pub, et encore, il essayait de rester dans son coin.
À quoi pensait donc le le Kith en face de lui ? Il semblait avoir une vague connaissance des Drows... mais à vrai dire, Medos lui-même n'y connaissait pas grand-chose, ayant été livré à lui-même depuis, il savait juste ce que ça impliquait pour lui de se nourrir. En tout cas, l'Ours semblait un peu confus, ce qui se confirma par ses paroles.
« Oui, je me doute... » Mais pour lui, en réalité, il prenait tout le monde au cas par cas. Vampires, Seelies, Unseelies, Nockers... Ils pouvaient tous être si différents les uns des autres même au sein des cours que ça ne servait à rien de généraliser. « Je pense que faire confiance à son instinct dans ces cas-là est la meilleure chose à faire, même s'il on est pas à l'abri de se tromper. Mais on ne l'est jamais finalement. »
Faire confiance à son instinct, sûrement une chose qui était encore plus évidente pour pour les Kiths qui avaient encore des vestiges de leurs ancêtres animaux, qui étaient évidemment réputés pour avoir des impulsions primaires plus sûres que les hommes.

En tout cas, la curiosité du Fey avait été piquée et Pavel remarqua l'éclat dans les yeux de ce dernier quand il posa de nouvelles questions.
« Je ne sais pas trop combien nous sommes. Je ne sais pas quelle était notre proportion dans le groupe de ceux qui sont arrivés avec les Vampires et les Druides... Il fit une pause. Personnellement, je ne dois pas en connaître plus de 2 ou 3 autres. Certains ont été transformés plus récemment que d'autres... »
Medos resta pensif un instant. À vrai dire, les deux qu'il connaissait le mieux étaient des Drows toutes jeunes. Lui était déjà un peu plus ancien, mais son ancien caractère n'avait pas complètement disparu au profit de sa corruption. « Oui, c'est ça, c'est comme ça qu'on nous appelle... »
Jusqu'à présent, il avait eu la chance de ne tomber que sur des personnages qui étaient curieux de son état. Pour des raisons diverses et variées autant que les individus pouvaient être divers et variés,  mais il n'avait globalement pas eu de problème – à part avec McCarty – pas même avec Dagda. Comme quoi, il y avait des bonnes choses à être venu sur cette île. Peut-être que parmi tous ceux-là, quelqu'un trouverait un remède. Oui, une partie de lui espérait toujours...

Toujours pensif, il but un peu de sa boisson, les yeux dans le vague sur l'assemblée qui évitait de les regarder. Puis le Kith reprit la parole, s'inquiétant – un peu tard, mais l'intention était honorable – de savoir si ses questions le dérangeaient. « Pour le moment ça ne me pose pas de problème, fit-il avec un léger sourire. Il était presque content de voir cet air de petit garçon sur le visage du Fey. Il n'avait pas franchement l'habitude de susciter ce genre de réaction. La dernière fois avait peut-être été avec Albert. Je ne dis pas que je ne vais pas m'en lasser à un moment, mais là ça va. Il but une nouvelle gorgée. Pour le tabou, je pense que là encore ça doit dépendre des gens. Moi j'ai eu le temps de me faire un peu à l'idée, y en a qui doivent sûrement encore ne pas avoir sauté le cap. »
Le Drow regarda l'Ours et finit son verre.
« Tu sais, je ne suis pas sûr d'avoir des réponses à toutes tes questions. Moi-même j'apprends encore des choses sur ce que je suis devenu. Et peut-être que certaines des réponses que je pourrais te donner ne seront valables que pour moi... Il pinça les lèvres un instant. D'ailleurs, si jamais tu croises d'autres Drows, enfin, d'autres avec qui ton instinct te dit que c'est... cool, ça ne me dérange pas si tu leur dis où me trouver. » Autrement dit : derrière un verre d'absinthe, plusieurs soirs par semaine.
 


I'm waking up to ash and dust

IL N'Y A QU'UNE SEULE FAÇON DE S'ÉGALER AUX DIEUX : IL SUFFIT D'ÊTRE AUSSI CRUEL QU'EUX.  — quote : Albert Camus, Caligula / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Balade irlandaise ı ft. Keagan   
Revenir en haut Aller en bas
 

Balade irlandaise ı ft. Keagan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» Balade en ville [PV : Menthos]
» Balade rafraichissante [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Autumn Court : Douglas
Cúirt fhómhair
 :: Le Port :: The Bear's Den Pub
-