AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 Dark family Ft Dagda.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMINISTRATEUR Swallowing darkness.

Cian N. Quinn

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 27/04/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1991
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Nayden B. Wiesław.
› L'AVATAR : Seb Stan.
› LES CREDITS : Ellaenys, tumblr ( je sais pas qui :/ )
› LA COULEUR RP : Blanc !

ADMINISTRATEUR ∮ Swallowing darkness.

MessageSujet: Dark family Ft Dagda.    Lun 28 Mar - 15:51
Dark Family.
Nuada+Dagda

   Sa main poussait le gant de cuir sur la seconde et ses doigts se fermaient, s'ouvraient machinalement. Il avait écouté les paroles de Morrigan bien qu'il avait refusé l'idée d'aller voir son frère. Cependant, une rencontre officieuse était nécessaire. Il allait devoir mettre tout ses sentiments négatifs de côté pour se retrouver devant Dagda sans vouloir l'étrangler.. mais il considérait que le temps s'était écoulé et que la vengeance n'était plus d'actualité. Soit, il ne lui pardonnerait sans doute jamais l'acte qu'il avait osé commettre ce qui avait entraîné une douleur sans commune mesure, mais il n'était plus l'heure de vouloir le tuer. Ça lui était passé. Sortant du Sithin, il se dirigeait vers les écuries avec un Garde sur les talons. Il n'y avait aucun moyen qu'il puisse partir sans lui. Soit, Nuada pouvait aisément le semer mais cela ne ferait que créer la panique alors il avait accepté de prendre le plus silencieux et le plus digne de confiance pour l'accompagner. Il avait choisit la pleine journée.. la nuit aurait été plus simple pour tout le monde mais Morrigan lui aurait posé des questions et sincèrement, il préférait rester silencieux face aux Nobles que rendre des comptes à sa femme. Mariez-vous qu'ils disaient. Attrapant la selle de son étalon noir, il grimpa d'un seul geste en jetant un œil à son garde qui en fit de même. « Où va t-on Sire ? » marmonna t-il comme s'il avait peur de poser la question. Le regard tricolore de Nuada se posa alors sur le jeune Sidhe aux cheveux verts. « Rencontrer mon frère. »

N'attendant pas la réaction du garde, il frappa les flancs de l'étalon par ses talons et le fit démarrer au quart de tour en direction de la forêt féerique et donc du cercle de Druide. Il avait choisit cet endroit pour le peu de passage qui s'y faisait. Il n'y avait que les Druides qui s'y baladaient et quelques Feys mais la plupart du temps, le cercle était vide. C'était un endroit parfait pour ne rencontrer personne, un endroit parfait pour avoir une discussion avec son frère. Tout de même, Nuada appréhendait fortement ce tête à tête sans doute parce qu'il n'avait pas vu Dagda depuis des lustres. Il avait tout fait pour l'éviter, même durant les grandes réunions Seelies/Unseelies. Il avait toujours trouvé une bonne excuse pour s'éloigner des Nobles : faire le tour des environs pour vérifier que tout était sécurisé, placer les Gardes, se planquer dans une pièce annexe. Il avait toujours délégué le travail aux autres Gardes et les chapeautait de loin. Seule Lizabeth avait compris pourquoi il ne restait pas à ses côtés et elle n'avait jamais essayé de le garder auprès d'elle dans ces moments.

Forcément, se retrouver seul face au regard de Dagda était un challenge pour lui et peut-être aussi pour le principal concerné. Mais, à présent, ils étaient Rois.. et ils allaient devoir faire ces foutus réunions, ils allaient devoir apprendre à vivre l'un avec l'autre ce qu’exécrait Nuada pour de multiples raisons : sa haine envers les Seelies et son incapacité à fermer les yeux sur les actions de son frère. Dans tous les cas, lui et son garde finirent par arriver sur le lieu de rendez-vous et arrêtèrent leurs étalons avant d'y descendre. Nuada en profita pas passer une main sur la crinière de son animal et jeter un œil aux alentours. Dans son dos, Terreur Mortelle était toujours présente, attachée par dessus un long manteau de cuir noir. Ses cheveux, à l'époque noir comme la nuit devenaient de plus en plus argentés. Les mèches éparses qu'il avait toujours eu devenaient de plus en plus présentes. Ses bras étaient nus, avant-bras recouverts de bracelets de cuir qui rejoignaient des gants de même facture. Son haut n'était pas visible, le manteau se refermait à la fermeture éclair jusque sous son cou mais ses bottes, qui retenaient un pantalon en tissu épais, portaient des minuscules aiguilles en argent et des lanières de cuir tout du long. Nuada n'avait jamais aimé les couleurs et considérait chaque partie de son corps comme une arme potentielle, il s'habillait en conséquence.

Le Garde vint attraper la bride de l'étalon de Nuada afin d'attacher les chevaux à un arbre. Il revint au moment où un bruit se fit entendre, celui de l'arrivée de Dagda. Il ne l'avait pas empêché de prendre sa garde personnelle, le nombre de personnes qu'il voulait. Nuada n'avait pas peur de se faire attaquer, il pouvait prendre dix Sidhes à lui seul et Dagda le savait. Il attendit donc patiemment que la silhouette de son frère ne s'échappe des arbres et quand il croisa son regard, un frisson glacé remonta le long de son échine. Ce visage, cette expression le ramenait des millénaires en arrière. Il dû faire un effort monumental pour ne pas lui foncer dessus et lui arracher la tête. « Il faut qu'on parle. » Pas de paroles chaleureuses ou fraternelles, juste un fait clair et précis. Il ne voulait pas en faire une réunion familiale, juste une réunion royale. «  Il faut qu'on parle du Couronnement. » 



Nuada/Nodens
Briseann an dúchais tri shúile an chat
ξ
C’est dans ses yeux qu’on lit la vraie nature d’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

E. Dagda Mac Lochlain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 18/11/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 809
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Le trompeur Loki.
› L'AVATAR : Tom Hiddleston
› LES CREDITS : Eden Memories - Tumblr
› LA COULEUR RP : #F6E497

THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

MessageSujet: Re: Dark family Ft Dagda.    Mer 30 Mar - 20:36
Dark Family
Nuada et Dagda

Les couronnements avait été un bouleversement à plusieurs égards. Dagda savait que poser à nouveau une couronne sur sa tête réveillerait de vieilles douleurs, des plaies jamais totalement cicatrisées, et menaçait de rompre le fragile équilibre en lui.
Il n’avait jamais réussit à se pardonner ses erreurs, et n’attendait pas à ce qu’on le fasse pour lui. Ses actes auraient dû lui valoir quelque chose comme l’enfer.
Bien sûr, faire assassiner une femme ne portant pas son enfant, dans certaine coutume était accepté, considéré comme normal, mais il était un Seelie, un Haut Roi, et cet acte était à ses yeux ignobles, peu importe qu’elle l’ai trahi, et ouvert une gigantesque blessure dans son cœur, après tout, cette blessure avait été principalement infligé à son orgueil.
Morrigan n’était pas son grand amour. Il l’avait aimé, mais c’était passé depuis longtemps. En revanche, qu’elle choisisse Nuada avait été douloureux. Cela était une trahison. De son frère. Morrigan le détestait déjà ou presque, il aurait pu s’y attendre s’il avait été honnête envers lui-même. Mais Nuada. Ils n’étaient déjà plus proche à l’époque, l’avaient-ils jamais été, tout les séparait, mais l’amour et cet enfant dans le ventre de son épouse, ça avait creusé un fossé énorme, et plongé une dague empoissonnée dans le cœur du Haut Roi.
Cette dague se nommait colère et son poison était mortel. Cette nuit là, il condamna non seulement la femme qui l’avait trahi, l’enfant qu’elle portait, mais aussi lui-même, Nuada et leur famille. Son acte ignoble était impardonnable. Et même si Danu avait ramené Morrigan, Dagda continuait à être hanté bien des nuits, bien des cauchemars par le visage agonisant de sa femme tendant une main ensanglanté vers lui, demandant inlassablement pourquoi, hurlant parfois. Généralement, il entendait le croassement d’une corneille en s’éveillant, comme si le souvenir se confondait avec le cauchemar.  
Aussi, c’était le cœur serré qu’il avait écouté ses conseillers lui donner des nouvelles de la cour d’hiver. Le récit de son frère et de son ancienne épouse combattant avec férocité David et la meute sauvage l’avait glacé de terreur sans qu’il sache si c’était la peur de ce qu’il aurait pu se passer, ce qu’il pourrait advenir, ou si c’était cette vieille ennemie, cette dague qui se réveillait en lui. D’obscures angoisses s’étaient nourries dans son sein.
Et la culpabilité révélait la folie.
Dans l’obscurité il s’était tapi, la fureur se mêlant indistinctement à la rancœur, une colère noire envers lui-même, et ses propres échecs, une folie où il hurlait dans le noir, où les émotions s’enchaînaient, où la douleur l’emportait, où sa détresse fusionnait en lui avec l’aigreur et le souvenir désolé de ce qu’il était devenu, un poison pour lui-même et les autres. Il jouait avec une dague, supposée le protégé, mais qu’il rêvait d’enfoncer dans son cœur et ainsi d’achever l’horrible œuvre.
Un ricanement morbide le saisit alors qu’il constatait à quel point le roi seelie était indigne de ses fonctions. L’ironie de la situation se révélait à lui dans toute sa splendeur.
Ce fut la réponse au pigeon envoyé plus tôt, porté par une corneille, qui le tira de son aigreur mortelle. Le lieu du rendez-vous le sorti de l’obscurité. Il se ressaisi. Enfilant une tenue convenable pour un roi, pour un Seelie, dorée, une longue veste aux pans flottant autour de lui, du velours doré renvoyant la lumière, ses cheveux longs rassemblés en arrière, des bottes fourrées pour chevaucher, et deux gardes l’accompagnant c’était tout ce dont il avait besoin.
Nullement armé, les deux gardes l’étaient, il s’avança à cheval, montant sa jument blanche, il parvient dans la clairière, abandonnant sa monture et ses gardes à la lisière. Son pas était hésitant, et ses sentiments mêlés, l’inquiétude l’emportait. Son frère devait encore lui en vouloir, et rêver de plonger terreur mortelle dans son cœur. Mais Dagda ne l’en empêcherait pas. Nuada le savait très probablement. Morrigan avait dû lui dire quel déchet il était devenu. Peut-être s’en était-il réjoui, mais il en doutait. Nuada préférait la mort sans doute porté par lui-même, à la folie qui corrompait son frère, une folie qu’il devrait chasser lui-même pour assurer l’avenir de la faerie. Car c’était pour des raisons éminemment politiques qu’ils se réunissaient. Pareil miracle avait été l’œuvre de David et de sa meute sauvage, ironiquement. Seule la menace mortelle qu’ils constituaient pour les feys avait fait se rassembler les frères ennemis.
Nuada ne lui offrir par le moindre cérémonial, et à vrai dire, Dagda préférait qu’il en soit ainsi. Les révérences le mettait mal à l’aise, pas encore habitué à nouveau à cela. Mais surtout, il préférait qu’ils ne tournent pas autour du pot. Pour une fois, le côté rentre dedans de son frère lui convenait parfaitement. Combien de fois lui avait-il reproché enfant son manque de tact ? Nuada avait toujours été un guerrier accompli, mais il n’avait aucun talent de diplomate. C’était la branche à Dagda.
Tous deux voulaient la même chose, régler la question politique, éviter soigneusement de parler des sujets qui fâchent, éviter de laisser leurs sentiments l’emporter. Sinon, la fin serait déjà écrite. Dagda n’avait plus de tendance suicidaire excepté quand il songeait à son frère et à ce qu’il avait fait à Morrigan et à l’enfant qu’elle portait. Vivait-il ? Et où était-il ? Il n’avait pas le droit de savoir, encore moins de poser la question. Mieux valait se concentrer sur le couronnement, et la meute sauvage.
« Tu as vu David. » Ce n’était pas une question, les espions et diplomates lui avaient déjà rapporté les nouvelles qui de toute façon seraient parvenues à ses oreilles. « L’attaque était organisée, sans doute ont-ils frappé exactement au même moment. Quand nous étions assis sur le trône. » En disant cela il regardait son frère droit dans les yeux. Il éprouvait un étrange sentiment. Et si cette question politique lui permettait de se rapprocher enfin de Nuada, et de lui faire comprendre à quel point il regrettait son geste, à quel point il avait vécu l’enfer, à quel point il avait souhaité, rêvé, qu’il vienne le pourfendre avec terreur mortelle, et que ce souhait, s’exprimait encore une fois à cet instant.


Mad King

“ Life’s but a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.”  ©️ code : Ellaenys. // quote : Shakespeare.  
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR Swallowing darkness.

Cian N. Quinn

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 27/04/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1991
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Nayden B. Wiesław.
› L'AVATAR : Seb Stan.
› LES CREDITS : Ellaenys, tumblr ( je sais pas qui :/ )
› LA COULEUR RP : Blanc !

ADMINISTRATEUR ∮ Swallowing darkness.

MessageSujet: Re: Dark family Ft Dagda.    Jeu 14 Avr - 14:52
Dark Family.
Nuada+Dagda

   Il s'était longtemps dit qu'il aurait pu se retrouver face à son frère et que le poids des années de haine se serait effacé. Or, ses veines étaient en feu et son regard plus dur que jamais. Nuada n'était plus cet enfant incapable, ce simple guerrier qu'il avait été il y avait deux milles ans. Il avait évolué, il avait appris aux côtés de Lizabeth et penser une seule seconde qu'il n'était pas diplomate était une erreur qui risquait de surprendre Dagda. Il ne le voyait plus comme un frère, plus depuis qu'il avait eu ce geste, plus depuis qu'il avait fait souffrir son propre frère pour une question de principe. Soit, Nuada avait culpabilisé pour la relation qu'il avait eu avec Morrigan mais il aurait dû payer, pas elle. Cependant, cette histoire n'avait rien à voir avec la raison qui l'avait poussé à demander cette réunion, le monde de la Faërie était en danger, une énième fois. Il savait qu'il devait faire l'effort de parler à Dagda et de lui faire face sans l'attaquer. Il avait vu David, oui. Dagda devait le savoir par les rumeurs, et pourtant, il avait eu vent de cette histoire très vite pour un Seelie. Habituellement, ce qu'il se passait dans le Sithin ne sortait pas de ses murs. «  C'est marrant. Je trouve que tu es bien sûr de toi quant à ce qu'il s'est passé chez les Unseelies. Comment peux-tu savoir que David est venu au Sithin Unseelie ? »

Les sourcils froncés de Nuada suivaient cette question. Une première erreur de la part de Dagda, une langue trop pendue, un besoin de montrer qu'il avait le contrôle ? Nuada était d'un naturel très méfiant.. sûrement parce qu'il avait été le lien entre les Gobelins/Sluaghs et sa Reine à l'époque. Tout ce qui s'échappait de ses lèvres était mesuré, réfléchi, mûrement pesé.. ce qui n'était visiblement pas le cas de Dagda. « Quel est le nom de la personne qui t'a donné cette information ? » Les Sidhes n'avaient pas le droit de mentir et Nuada savait très bien tourner les questions pour qu'on ne puisse pas les éviter. Passant à autre chose et attendant la réponse de Dagda, il lança sa main dans les airs de manière désinvolte. « Le moment exact de l'attaque n'a aucune importance. Ce qui importe pour l'heure reste la raison de l'attaque. Les Unseelies ont l'imagination fertile et certains pensent que l'attaque venait de toi. Je dois vérifier que ce ne sont que des présomptions avant de les rassurer. As-tu donc essayé de me tuer avec l'aide de David ? » Il se devait de poser la question, c'était ainsi. Ne pas le faire était foncièrement idiot même s'il se doutait déjà de la réponse. Morrigan lui avait expliqué ce qu'il s'était passé chez les Seelies, et donc, par extension, il savait que David travaillait avec cette personne qui avait essayé de tuer Dagda.

« De plus, cet autre être qui est apparu au Sithin Unseelie.. Pâle, les cheveux sombres, semblant diriger la Meute Sauvage et porter une brume de ténèbres avec lui, est-il celui qui a essayé de te tuer ? » Nuada connaissait aussi très bien la réponse, vu qu'on lui avait donné les informations, mais il restait une fois encore prudent en faisant croire à Dagda qu'il venait chercher des informations. C'était stratégique, il  l'était devenu. Il était passé d'un simple guerrier à un véritable stratège de guerre. Il avait besoin d'information sur cet être pour essayer de comprendre la raison qui l'avait poussé à soutenir David et à détruire les nouveaux Rois des Cours. Il pouvait y avoir de nombreuses raisons pour effectuer ce genre d'acte, et il avait déjà quelques idées de ces dernières. Nuada n'était pas ici pour lui serrer la main mais bien pour avoir des réponses, si Dagda en possédait, il était bien obligé de lui faire face et de ne pas lui arracher la tête.. pas encore en tout cas. Il arrivait à rester d'un calme olympien, ne montrant aucune émotion sur son visage parfaitement lisse. Il n'y avait que ses yeux qui arrivaient à refléter la haine, la colère, la déception qu'il ressentait.

« L'heure est grave, si la Meute Sauvage est contrôlée par David et cet inconnu, elle peut se retourner contre nous à tout moment et nous détruire. Il faut que l'on sache exactement où se trouve David et y mettre fin. » Faisant quelques pas tout en jetant un œil aux alentours pour vérifier qu'aucune attaque n'était prévue, il s'arrêta non loin d'un arbre sur lequel il s'adossait. « La seule piste que nous pouvons suivre est celle de la Meute Sauvage et donc de leurs cousins Sluaghs. » Mais ça, Dagda le savait normalement. « Nous devons discuter avec le Roi des Sluaghs. S'il a des informations, il nous les donnera. Je le connais bien. » Il termina par un simple fait. « Je ne te dis pas ça parce que j'ai besoin de toi, je te le dis pour éviter une énième guerre entre les Cours, cela ne veut pas dire que j'accepte de travailler avec les Seelies. Que les choses soient claires. »



Nuada/Nodens
Briseann an dúchais tri shúile an chat
ξ
C’est dans ses yeux qu’on lit la vraie nature d’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

E. Dagda Mac Lochlain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 18/11/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 809
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Le trompeur Loki.
› L'AVATAR : Tom Hiddleston
› LES CREDITS : Eden Memories - Tumblr
› LA COULEUR RP : #F6E497

THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

MessageSujet: Re: Dark family Ft Dagda.    Mar 26 Avr - 11:05
Dark Family
Nuada et Dagda

Son frère était sur la défensive, mais honnêtement, Dagda ne s’imaginait pas la scène avec beaucoup d’amour fraternel. La fratrie avait explosée depuis bien longtemps, la distance, la froideur avait prit la place des jeux innocents bien que parfois cruels comme le sont toujours les enfants. Et pis quelque part en route, la haine s’était insinuée telle un fleuve de lave, et même si le feu s’était refroidi, le fossé demeurait profondément creusé, et les plaies ne demandaient qu’à se rouvrir. Dagda était le plus diplomate des trois, et se savait marchant sur des œufs, mais cette diplomatie, ce talent pour la politique, ce parler toujours superbe, il le perdait en face de son frère. Le visage de Nuada reflétait trop les horreurs qu’il avait infligé par sa colère et sa jalousie, par son incapacité à contrôler ses sentiments. Il senti les muscles de sa jambe commencer à trembler. Priant Danu de lui accorder suffisamment de raison pour mener cet entretien à bien, il s’efforça de contrôler ses muscles et de garder son sang froid. Il en allait de la paix de la faerie, plus encore, de sa survie. Il n’allait tout de même pas tout faire foirer à cause de cette folie grandissante et de la somme de ses échecs. S’il avait prit cette couronne c’était pour rattraper ses erreurs, corriger le tir, réparer les dommages. Et s’il le pouvait, il en ferait de même avec ses frères. S’ils le laissaient faire, chose qui n’était pas certaine.

Nuada laissait planer le soupçon d’un éventuel courant d’air au sein de sa cour. Qu’il soupçonna quelques langues trop pendues, cela paraissait assez normal pour une cour, surtout après de tels évènements, mais si c’était des traitres qu’il cherchait alors il se trompait. Toute personne qui lui avait fait part des évènements à la cour d’hiver l’avait fait par inquiétude. Le Haut Roi débarquant et s’attaquant au roi venant tout juste d’être couronné ? « Bon sang Nuada, le Haut Roi disparu revient et manque de te tuer et tout ce qui t’inquiète c’est de savoir qui peut siffler trop près de mes oreilles ? Le vent de panique, voilà ce qui m’est parvenu. N’importe quel fey était invité à la sauterie, n’importe quel druide, et tous ont vu la même chose, comme je ne doutes pas que tu ais eu le récit détaillé de notre nuit d’horreur. » répondit le roi Seelie laissant parler les sentiments et les émotions avant la raison. Il n’en possédait plus aucune devant son frère. Il aurait aimé au fond lui dire qu’il ne voulait que son bien être, que la paix, que la sauvegarde du peuple, qu’il acceptait même que Morrigan et lui soit ensemble, qu’il s’en moquait éperdument tant que Nuada vivait, mais aucun de ces mots là ne sortirent. Il était quasi certain que s’ils l’avaient fait, son frère lui aurait arraché la langue sur le champ.

« Si j’avais voulu te tuer aurais-je accepté cette rencontre, aurais-je laissé gardes et armes avant de descendre de cheval ? » demanda-t-il en fixant son frère dans les yeux. Nuada le savait, sûrement, parce qu’il avait eu vent de ce qu’il s’était passé, parce qu’il en avait eu le récit détaillé. Mais Dagda présentait que son frère aurait pu croire à cette étrange fable. Le croire capable d’un tel acte… Il aurait pu, quand il avait sur un coup de tête décidé de lancer un assassin à la poursuite de son épouse alors enceinte, s’il avait voulu tuer son frère il l’aurait fait à ce moment là. Quand la haine l’étouffait encore. Mais ce moment était passé depuis très longtemps. Il n’éprouvait plus que des regrets. Une assez grande quantité de regret pour lui tenir chaud les nuits d’hiver et remplir son cerveau de serpent vénéneux. « C’est effectivement cet être là qui m’a menacé de mort. Avant de disparaître il a prononcé le nom de David. » répondit Dagda qui ayant rempli le rôle de juge par le passé savait à quel point chaque détail était important dans une enquête. Ils devaient partager leurs informations mais pas certain que Nuada s’y plie facilement. Dagda se fichait bien de qui tirait l’affaire au clair, tant qu’ils détruisaient cet ennemi qui menaçait toute la faerie. Le jour du couronnement il avait vu la mort jeter son dévolu sur son peuple. Il ferait n’importe quoi pour empêcher cela de se produire à nouveau. Ce sentiment d’incapacité avait été ignoble.

« Nous sommes rois, il est de notre devoir d’assurer la sécurité de notre peuple, et en l’absence d’un Haut Roi capable d’assurer ses fonctions c’est à nous que reviens ce rôle. Tant que cette menace existe il n’y a plus de Seelie ou d’Unseelie qui tienne, c’est toute la faerie qui est menacée. » affirma Dagda montrant ainsi à son frère le discourt politique qui confortait chacun de ses souhait émis que naturellement, Dagda embrassait. Néanmoins, Nuada semblait déjà connaître les règles du jeu. Dagda devait le reconnaître, son petit frère avait bien murit depuis. Il ferait un bon roi si David et son compère ne les tuaient pas avant.


Mad King

“ Life’s but a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.”  ©️ code : Ellaenys. // quote : Shakespeare.  
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR Swallowing darkness.

Cian N. Quinn

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 27/04/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1991
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Nayden B. Wiesław.
› L'AVATAR : Seb Stan.
› LES CREDITS : Ellaenys, tumblr ( je sais pas qui :/ )
› LA COULEUR RP : Blanc !

ADMINISTRATEUR ∮ Swallowing darkness.

MessageSujet: Re: Dark family Ft Dagda.    Sam 30 Avr - 16:48
Dark Family.
Nuada+Dagda

  Nuada était suspicieux, il avait acquis cette tare durant ses deux milles ans passés aux côtés de Lizabeth et donc, dire qu'il ne faisait pas confiance à son frère était un euphémisme. Ce n'était pas une question de passé, c'était une simple question de bon sens. Avant d'être son frère, Dagda était un Seelie, pire encore, il avait pris la tête de la Cour de la Lumière.. ce qui en faisait un ennemi aux yeux du Unseelie. Certaines personnes pouvaient ne pas comprendre pourquoi ces deux parties de la Faërie ne pouvaient tout simplement pas se voir en peinture, mais eux deux savaient très bien que les années de combat, d'intrigue et de haine, ne s'effaçaient pas par quelques bonnes paroles. Si l'un des deux devaient mettre de la mauvaise volonté à une entente, c'était bien Nuada. Il était hors de question pour lui de marcher aux côtés d'un Seelie, cette Cour lui avait fait voir des vertes et des pas mûres, principalement l'ancien Roi Orel. Alors oui, il s'inquiétait de savoir qui pouvait murmurer à l'oreille de Dagda car il était persuadé que son frère avait déjà commencé à placer ses pions. Il lui tardait de les retrouver pour les réduire à néant. Il devait protéger sa Cour, il n'était pas Haut Roi, il n'avait pas les épaules pour porter la Faërie et selon lui, Dagda non plus. S'ils s'occupaient déjà des Feys qu'ils avaient sous leur responsabilité, c'était déjà un grand pas en avant selon Nuada.

« Je m'inquiéterai toujours de ceux qui sifflent à tes oreilles Dagda, comme je peux m'inquiéter de beaucoup de choses en même temps. » Il n'était pas monotâche, il ne l'avait jamais été. En attendant, ce qu'il remarquait avant tout était l'absence de réponse du Seelie. Il s'offusquait plutôt que de rassurer et cela n'allait pas aider leur petite discussion. Nuada savait que son frère était doué pour embrouiller ceux avec qui il parlait, après tout, il n'avait pas été Haut Roi pour rien. Ne pas répondre, c'est ne pas mentir et Dagda faisait le nécessaire pour éviter le sujet. « Tu as toujours autant l'art de noyer le poisson, je dois te l'accorder. » Cette phrase fermait cette parenthèse, montrant alors que non, il n'était pas dupe et que non, il n'appréciait pas la manière dont son frère détournait sa réponse. Il s'en occuperait plus tard, ce n'était pas le plus urgent pour l'heure.

Fronçant les sourcils par la suite, il se retint d'éclater de rire pour la suite : il gardait alors un visage renfermé, froid mais où pointait cette étincelle d'amusement qu'il n'avait pas encore eu depuis le début de la rencontre. « L'un empêche pas l'autre. » Quel Roi idiot s'attaquerait à un autre alors que tous savait qu'ils devaient se voir ? Aucun saint d'esprit, pour sûr. Par contre, il était légitime d'imaginer que les Seelies aient trouvé un moyen détourné pour détruire les Unseelies. Oh, Nuada était conscient que cela fonctionnait dans les deux sens, combien d'assassinat avait-il fomenté durant le règne de Lizabeth ? Il avait arrêté les comptes. Et sincèrement, il pensait son frère capable de lui couper la tête dés qu'il en aurait l'occasion. Cela faisait des lustres que leur lien de sang ne valait plus rien. Au fond, ils n'avaient jamais été proches et ne le seraient sûrement jamais.

Par contre il devait forcément sourire à cet instant. Oui, l'un de ces sourires qui pointait au moment inopportun, comme s'il venait d'entendre une chose parfaitement hilarante et qu'il se retenait une nouvelle fois. Plus de Seelie ou d'Unseelie qui tienne ? Dagda avait-il des envies de grandeur ? Si les Cours ne devaient plus exister, qui prendrait la tête de la Faërie ? Sûrement pas un David corrompu qui voulait leur mort.. non, mais peut-être un ancien Haut Roi qui s'était montré digne. Alors oui, il aurait pu s'imaginer que Dagda avait de réelles bonnes intentions, il aurait pu, mais il ne le pouvait pas parce qu'il n'y croyait pas. Nuada s'écarta donc de l'arbre pour s'approcher de son frère. Il se planta face à lui pour qu'il le regarde bien dans les yeux pendant qu'il prononçait ces mots. « Jamais. Les Cours ont été créées pour une raison. L'unité n'existe pas, c'est illusoire et utopique. Je préférerai que la Meute Sauvage m'emporte plutôt que de marcher auprès des Seelies. Je me charge de la sécurité des Unseelies et toi, occupe toi des Seelies. Quant aux autres, ils ont fait le choix de ne soutenir aucune Cour et c'est un choix qu'ils assument avec fierté. Si aucun Haut Roi n'est en place, cela n'empêchera pas Mère de veiller sur nous quoiqu'il arrive. » Il avait confiance et si une énième guerre devait être lancée, il serait prêt à prendre les armes comme il l'avait toujours fait. Nuada avait toujours protégé la Faërie, quel qu'en soit  le coût.. Il avait perdu une main pour les Feys, il le referait si cela était nécessaire.

« J'enverrai un émissaire parler au Roi des Sluaghs. J'organiserai la rencontre, tu enverras qui tu voudras. Ou.. tu peux venir toi même, cela n'a pas d'importance. » Il n'irait pas.. sans doute parce qu'être dans la même pièce que le Roi des Sluaghs lui avait déjà valu quelques petits problèmes. Ce foutu dirigeant avait la manie de toujours vouloir vérifier qui avait la plus grande en tous les hommes en présence.. sans doute parce qu'il était Sidhe et qu'il avait été exilé puis relégué dans les Ténèbres. Son envie de pouvoir était immense et Nuada avait déjà essayé de le tuer une fois sur ordre de Lizabeth. Il avait pris les responsabilités pour que l'ancienne Reine ne soit pas mise de côté par les Sluaghs donc inutile de dire que le Roi des Sluaghs ne portait pas Nuada dans son coeur.



Nuada/Nodens
Briseann an dúchais tri shúile an chat
ξ
C’est dans ses yeux qu’on lit la vraie nature d’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

E. Dagda Mac Lochlain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 18/11/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 809
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Le trompeur Loki.
› L'AVATAR : Tom Hiddleston
› LES CREDITS : Eden Memories - Tumblr
› LA COULEUR RP : #F6E497

THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

MessageSujet: Re: Dark family Ft Dagda.    Mar 3 Mai - 19:33
Dark Family
Nuada et Dagda

Même s’il connaissait le sens des paroles de son frère, son cœur ne put s’empêcher de se serrer alors que son cerveau ne retenait qu’une chose, Nuada s’inquiétait à son sujet. Bien sûr, il s’inquiétait de lui et non pour lui, et la nuance était importante, d’une importance capitale, mais Dagda au cerveau malade voulu y croire pendant un bref instant. Il était dans la nature d’un Seelie de se complaire dans la vision du passé, d’enjoliver les choses, de transformer la vérité pour qu’elle sonne plus joliement à leurs oreilles, et à ce titre, l’ancien Haut Roi était bel et bien un Seelie. Il n’y avait de sorte aucun doute là dessus. Sa belle et naïve supposition ne dura qu’une brève seconde, le regard sombre que lui jetait son frère la fit disparaître en un clin d’œil. S’il pouvait se bercer d’illusion au sujet de sa relation avec Eire, croire qu’il pouvait en faire sa reine, la guérir du mal qui la rongeait, qu’il se berçait des mêmes illusions au sujet de sa santé mentale, ou encore de son amitié avec Blodwyn, il ne pouvait guère se mentir plus longtemps devant son frère. Celui-ci avait toutes les raisons de se méfier. Dagda était fou, assez pour assassiner sa femme sur un élan de colère, assez pour abandonner le trône, et plus encore pour accepter de le reprendre. Mais nul doute que le roi des Seelies était davantage dangereux pour lui-même que pour le suzerain de la cour d’hiver.

Et le petit taquet que lui envoya négligemment son frère le prouva. Nuada n’avait rien oublier et n’était certainement pas naïf. Contrairement à ses deux frères, il n’avait pas perdu l’esprit et avait la tête bien accrochée à ses épaules. Il réfléchissait comme le faisait un général à la veille du combat, le capitaine face au calme avant la tempête, comme un stratège mesurant l’étendu des pertes possibles. Dagda avait remarqué à quel point son frère avait murit en son absence. Il s’était arrangé pour observer de loin son frère, même quand celui-ci souffrait, même quand l’annonce même de l’état de son frère plongeait un poignard empoissonné appelé remord dans sa poitrine. Il s’était obligé à regarder en face son frère, à continuellement l’observer de loin, comme il avait suivi également leur aîné.

Il avait été incapable de garder la famille unie, sans doute n’avait-il jamais essayé avant qu’elle ne soit détruite. C’était Dian qui les maintenait ensemble en vérité. Les gamins qu’ils étaient ne s’entendaient pas franchement. Ils n’avaient rien de commun. Et sans doute que Dagda avait bel et bien été aussi arrogant et méprisant envers Nuada que celui-ci le lui avait reproché, comme Nuada avait été nullement patient, parfois même violent. Dian les séparait toujours. Mais il n’était pas là aujourd’hui. Ils étaient seuls face à eux-mêmes. Et si Nuada n’avait rien à se reprocher, en revanche Dagda lui avait un sérieux poids sur la conscience. Mais de cela Nuada n’en avait sans doute pas conscience et pas envie de le savoir non plus. Car, comme il avait évité le sujet de qui soufflait à ses oreilles, Dagda préférait éviter de remuer le passé, ne sachant que trop bien que ce ne serait que donner une raison à Nuada d’enfoncer terreur mortelle dans son cœur. Et il serait bien capable d’y voir un complot qui plus est. La fréquentation de Lisbeth ne l’avait visiblement pas arrangé en bien sur le sujet de la paranoïa.

« Je n’ai pas l’intention de te tuer. » affirma alors Dagda en regardant son frère droit dans les yeux. L’un comme l’autre savaient parfaitement que les feys étaient incapables de mentir. Ils pouvaient circonvoluer autour de la vérité, tenter de la masquer, mentir par omission, tromper par de belles paroles mais mentir de manière éhontée leur était impossible. Nuada pouvait bien choisir de n’y voir qu’une manière de l’abuser, mais il lui serait difficile de nier l’évidence. Le roi des Seelies observait longuement son frère ainsi avant de répondre à ses questions sur l’inconnu.

En entendant son frère, il perçu plus qu’une simple méfiance, cela ressemblait à une haine farouche. Qu’avaient pu lui faire les seelies pour qu’il parle ainsi ? Il comprenait cette défiance chez les feys n’ayant connu que les deux cours que la guerre entre les deux avait fortement marqué mais Nuada avait connu comme lui la seule et unique cour d’avant David. Evidemment, Dagda vivait dans le souvenir de son règne passé et n’était pas capable de voir que les tensions entre les feys ne se résorberaient pas juste parce qu’il le souhaitait. Même s’il parvenait à retrouver le chaudron et à rendre leur pouvoirs aux feys, cela ne rendrait pas pour autant la paix dans les cœurs meurtris. Le poison coulait depuis trop longtemps dans leurs veines pour cela. Mais le sidhe seelie ne le voyait pas. Ne voulait pas le voir. Il laissait ses illusions l’emporter. Il les préférait à la réalité. Plus elles prenaient de force, plus il était supportable de se regarder dans le miroir.

« J’évoquais simplement une trève, le temps qu’on retrouve l’inconnu. J’ai l’espoir qu’on puisse construire quelque chose de plus durable, afin d’assurer à nos sujets qu’il n’y aura pas de seconde guerre entre les deux cours. » Dagda planta ses yeux cristalins dans ceux de son frère. « Et pour cela, je suis prêt tout pour te prouver que tu peux me faire confiance. » La voix du roi tremblait, de peur, de crainte, il venait d’enlever tout ce qui lui restait de fierté et de carapace, de dévoiler à son frère ce besoin de regagner sa confiance. Peut-être que Nuada choisirait d’y répondre en plongeant son épée dans sa poitrine. Dagda était prêt à courir le risque. Que valait ses intentions de regagner la confiance des feys, de réparer ses erreurs s’il ne commençait pas avec le premier qu’il avait blessé mortellement par ses agissements ? Ses prunelles étaient humides tandis qu’il fixait son frère.

« Je viendrais si ma présence ne te dérange pas, sinon j’enverrais un de mes conseillers. » Ce n’était pas des excuses, pas énoncé ainsi, mais ça y ressemblait, et au fond, c’est ce que le cœur de Dagda disait. Peut-être était-il vraiment fou. De parler ainsi à son frère, au roi des Unseelies. Si les nobles l’entendaient ils exigeraient qu’il rende la couronne. Il trahissait son rang et ce à quoi sa cour croyait. Mais Dagda se sentait au-dessus de tout cela et à la fois, bizarrement, en dessous. Il avait régner au plus haut, et était tombé au plus bas, à présent, il rampait avec ses moignons tentant de récupérer tout ce qu’il avait perdu au passage.


Mad King

“ Life’s but a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.”  ©️ code : Ellaenys. // quote : Shakespeare.  
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR Swallowing darkness.

Cian N. Quinn

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 27/04/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1991
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Nayden B. Wiesław.
› L'AVATAR : Seb Stan.
› LES CREDITS : Ellaenys, tumblr ( je sais pas qui :/ )
› LA COULEUR RP : Blanc !

ADMINISTRATEUR ∮ Swallowing darkness.

MessageSujet: Re: Dark family Ft Dagda.    Mer 18 Mai - 23:10
Dark Family.
Nuada+Dagda

  La fraternité était un concept qui avait disparu depuis bien longtemps des yeux de Nuada. Une famille devait protéger ses membres, coûte que coûte, se tenir par la main, pardonner les erreurs mais aussi savoir les éviter au mieux. Nuada n'oublierait jamais ce qu'avait fait Dagda, il lui reprochait d'avoir fait tuer la femme qu'il aimait, il lui reprochait de ne pas avoir cherché la discussion, il lui reprochait de ne pas l'avoir puni lui pour ce « crime » qui n'en avait jamais été un. Soit, il avait été garde et il n'avait pas eu le droit de toucher à la Haute Reine, mais ces règles là avaient été émises par la Haute-Cour pour que les amants de la Reine n'aient pas de réactions tournés vers le cœur. Des amants qu'elle n'avait jamais eu, mis à part lui, et uniquement lui. Nuada ne pouvait décemment pas regarder son frère dans les yeux et sentir une once de sentiment positif à son égard. Dagda pouvait regretter, se torturer indéfiniment que son acte resterait impuni. Il n'avait pas seulement fait tuer Morrigan, il avait aussi fait tuer ses enfants et si Danu n'avait pas cru bon intervenir, il aurait tué Nuada indirectement. Une véritable hécatombe. Pour sûr, avec des si, l'on aurait pu refaire tout un monde, mais cela n'empêchait pas le nouveau Roi des Unseelies de ressentir cette amertume empreinte de colère.

La folie n'était finalement qu'une piètre excuse pour le comportement lâche qu'il avait eu. De plus, s'il savait avoir été dirigé vers les Unseelies pour éviter qu'il ne tranche la tête de son frère, il n'avait fait qu’agrandir cette haine par l'intermédiaire des Cours. Aujourd'hui, il n'était plus seulement ce frère déchaîné par la colère, il était aussi un Sidhe aux principes bien ancrés, des principes qui le séparaient définitivement de Dagda. Alors, si ce dernier ne souhaitait pas sa mort, cela pouvait aisément le surprendre. Cela aurait été tellement plus facile sans Nuada dans les parages et, à vrai dire, il ne savait pas du tout ce que voulait réellement Dagda.. a part cette union utopique dont il lui avait fait part quelques secondes avant. Une chose qui ne risquait pas d'arriver car, comme il l'avait dit lui-même : il était hors de question qu'il se retrouve côte à côte avec un Seelie. C'était Orel qui avait fait tuer sa Reine et les Seigneurs Nobles Seelies qui avaient accepté sans broncher. C'était encore les Seelies qui avaient repoussé nombreux Feys sous prétexte qu'ils n'étaient pas assez purs, encore les Seelies qui ne comprenaient pas qu'il fallait évoluer dans un monde nouveau. Nuada acceptait les traditions mais à moindre échelle.. et puis sincèrement, tout le côté lumineux de la Cour Dorée lui donnait la nausée. Cela venait peut-être du fait qu'il avait continuellement protégé Lizabeth des Seelies, peut-être aussi d'un bourrage de crâne insensé dont il avait été l'objet.. mais qu'importe, le mal était fait.

«  Une trêve ? » Un sourcil haussé, il semblait tout simplement interloqué par la demande de Dagda. « Beltaine arrive, l'air est déjà rempli de sang. N'oublie pas que la saison de la guerre est de nouveau ouverte jusque Samain. » Et Dagda savait que Nuada avait parfaitement raison. « Cependant, je n'ai jamais déclenché de guerre contre les Seelies sans avoir une bonne raison et je ne suis pas non plus avide de sang au point de mener d'autres Feys à la mort. » Chaque Sithin avait déjà subi des pertes, Nuada ne comptait pas en rajouter une couche et les Seigneurs Nobles non plus. En effet, s'il lui affirmait qu'une guerre n'était pas programmée, c'était la pure et simple vérité. «  Quant à gagner ma confiance, c'est perdu d'avance et tu sais très bien pourquoi. » Non,  Nodens ne comptait pas assassiner le Roi des Seelies, cela serait parfaitement stupide et il savait garder son sang froid. Il avait la fâcheuse manie de rentrer ses sentiments les plus explosifs dans une boite qu'il fermait à clef, surtout quand il s'agissait d'être en présence d'un officiel. «  Le jour où tu trouveras ton Grand Amour et que je chercherai à te l'arracher, crois-moi que nous pourrons reparler de confiance entre nous. Pour l'heure, je considère que tu as fait souffrir toutes les personnes qui t'entourent et que tu n'as subis aucune conséquences pour tes actes passées. C'est un peu trop facile à mes yeux. »

Il pouvait montrer de la faiblesse, un ton tremblant, des yeux larmoyants que cela ne changerait absolument rien. Nuada aimait la loi du talion, il avait toujours fait payer les Unseelies à la hauteur de ce qu'ils avaient fait. Cette manière de faire ressemblait étrangement à celle de Lizabeth, mais il avait appris avec une Reine qui n'aimait pas faire de compromis. Il avait été teinté de sa manière de gouverner.. mais au fond, il avait toujours été ainsi. Quand il avait pris les armes pour affronter les Fomoires, il l'avait fait pour les faire payer des pertes qu'avaient subi les Feys durant des centaines d'années. Tout crime était punissable à ses yeux. Et non, Nuada n'entendait aucune excuse.. et encore qu'il ne s'était pas rendu compte, qu'en effet, Dagda n'avait jamais pris la peine de s'excuser pour ce qu'il avait fait. A Morrigan, il n'en savait rien, mais à lui alors ? Avait-il pris la peine de faire amende honorable une seule fois en deux mille ans ? Non. Et il ne le faisait même pas alors qu'il était en face de lui. « Tu peux te déplacer, cela m'est égal. J'enverrai mon Ambassadeur, il aura la carrure de parler en mon nom et de prendre les décisions en conséquences. » Nuada savait faire confiance, c'était juste qu'il ne pouvait pas accorder cela à son frère.. et au fond, même en présence de Dian, cela ne changerait pas grand chose. Au contraire, il risquerait de se refermer un peu plus. « Les choses sont réglées, tu as d'autres informations à me donner ? Parce que pour ma part, j'ai dis ce que j'avais à dire. »



Nuada/Nodens
Briseann an dúchais tri shúile an chat
ξ
C’est dans ses yeux qu’on lit la vraie nature d’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

E. Dagda Mac Lochlain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 18/11/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 809
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Le trompeur Loki.
› L'AVATAR : Tom Hiddleston
› LES CREDITS : Eden Memories - Tumblr
› LA COULEUR RP : #F6E497

THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

MessageSujet: Re: Dark family Ft Dagda.    Lun 30 Mai - 14:09
Dark Family
Nuada et Dagda

S’il pouvait sentir la colère de son frère dans l’éclat brillant dans ses prunelles, il ne l’entendait pas éclater dans ses paroles très contenues. Nuada n’avait jamais été un grand bavard après tout. C’était dans le maniement de l’épée qu’il s’exprimait le mieux et non en paroles, ce domaine là était celui du roi de lumière. Tout ce qu’il avait sur le cœur resterait enfermé à l’intérieur, et sans doute, mieux valait ainsi. Dagda était incapable de le comprendre, ou du moins, de l’accepter. Son âme torturée par la culpabilité avait besoin d’une punition, d’une pénitence. Il n’était pas un adepte de la religion catholique, et une punition égale à la loi du talion lui aurait paru plus juste, mais l’était-ce de faire payer Eire pour ses erreurs à lui ? De faire payer ses enfants pour le crime qu’il avait commis ? Il avait beau haïr les chrétiens, leur concept de pénitence lui paraissait plus juste que la vengeance ou même, la loi du talion appliquée à la lettre. Jamais encore ils ne s’étaient retrouvé confronté depuis le crime commis. Pas en face à face ainsi. Dagda avait bien tenté d’essayer de se faire pardonner après avoir abandonné la couronne mais avait senti qu’alors la colère de son frère était trop fraiche, et que ce geste égoïste ne ferait que rendre sa peine plus douloureuse encore. Et combien de siècles s’étaient-ils écoulés depuis ? En deux millénaires il n’avait trouvé le temps et surtout le courage d’affronter son frère et son courroux. Il méritait sa vengeance, sa colère et sa rancœur.

« Je suis prêt à subir ta vengeance, à connaître quelle pénitence tu voudrais que j’exécute pour me faire pardonner mes crimes, encore que, le pardon soit encore trop doux, et que je ne puis te demander une telle chose. Mais de justice, j’en ai besoin autant que toi. Et si je ne puis livrer d’âmes innocentes en réparation de mes crimes, la mienne t’es offerte. Et même si tu la refuses, je voudrais que tu saches que chaque jour, chaque nuit depuis a été un supplice, j’ai regretté mon geste mille fois, et n’ai trouvé la force de m’en excuser, aujourd’hui, il est tard pour le faire, et pourtant, je le fais, maintenant, tout de suite. » En disant cela, il posa un genoux à terre, puis l’autre. [1]

Aucun de ses gardes ne pouvait l’empêcher d’agir ainsi, et aucun ne s’y serait risqué de peur de provoquer quelque conflit avec les Unseelies. Néanmoins, ils observaient inquiet la scène. S’ils savaient leur roi un peu spécial, ils voyaient bien à ses gestes ce qu’il faisait et n’y voyait de logique. Gardant un œil visé sur leur roi, ils attendaient avec fiévre la réaction du roi Unseelie craignant qu’il ne dégaine son épée. Un acte que ne craignait cependant pas Dagda. Il n’essayait pas d’obtenir le pardon de son frère, il savait cela inutile, il ne le méritait tout simplement pas. Mais justice pour ce qu’il avait fait, il était prêt à faire ce qu’il fallait pour cela. Encourir le courroux de son frère lui paraissait juste. Etre puni était ce dont il avait besoin pour que son âme soit libérée du poids de ses erreurs, mais peut-être que cela aussi semblerait trop facile à Nuada.



[1] je sais pas trop quel geste il y avait dans la culture celtique pour la soumission, l'humilité, demander le pardon, ce genre de choses.


Mad King

“ Life’s but a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.”  ©️ code : Ellaenys. // quote : Shakespeare.  
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR Swallowing darkness.

Cian N. Quinn

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 27/04/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1991
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Nayden B. Wiesław.
› L'AVATAR : Seb Stan.
› LES CREDITS : Ellaenys, tumblr ( je sais pas qui :/ )
› LA COULEUR RP : Blanc !

ADMINISTRATEUR ∮ Swallowing darkness.

MessageSujet: Re: Dark family Ft Dagda.    Lun 20 Juin - 21:23
Dark Family.
Nuada+Dagda

  Vengeance, justice, des mots qui n'avaient aucun sens pour lui. Dagda n'avait aucune idée de la souffrance qu'il avait causé, il n'avait pas la moindre petite chance de réparer ses erreurs. Il n'avait pas seulement tué le Grand Amour de son frère, mais il avait aussi mis fin à la vie de leurs enfants. La chute fut terrible et Nuada connut deux mille ans de souffrance avant de refaire surface. Dagda pouvait se mettre à genoux, clamer haut et fort qu'il souhaitait connaître une souffrance similaire que cela ne changerait rien. Se mettre à genoux était indigne de ce qu'il était devenu, indigne de lui mais Nuada ne comptait pas lui trancher la tête. Ses problèmes personnels ne passeraient jamais au dessus des apparences, de ce qu'il était devenu, de ce qu'il devait faire, montrer. Il inspira fortement pour ne pas faire éclater la colère et la haine qu'il avait si bien enfermé dans une boite.

« Tu devrais avoir honte de toi même. Honte de ce que tu as fait, honte de me demander un semblant de pardon.. » Il secoua la tête en grimaçant. «  Tu n'es plus mon frère depuis le jour où tu as levé la main sur Morrigan.. le jour où tu as tué nos enfants. Elle était enceinte de jumeaux Dagda. Et ton acte a obligé la femme que j'aimais à fuir.. une fois ramenée par notre mère. Elle a fuit, loin de moi.. Et on lui a volé notre fils. » Nuada se fichait des souffrances de Dagda, ce n'était pas une compétition ou un moyen quelconque d'être à niveaux. « Tu as détruit sa vie, tu as détruit la mienne. Moi, qui ne t'avais jamais rien fait. Moi, qui avais toujours été là pour protéger Ton Royaume. Pour une femme que tu n'avais sûrement jamais aimé à sa juste valeur. »

Finalement, Nuada détourna son attention pour tourner les talons. Il n'avait aucune intention de se lancer dans une discussion personnelle avec Dagda.. cela ne mènerait à rien. Même s'il s'excusait, même s'il se mettait à genoux. Le mal avait été fait et rien ni personne ne pourrait rendre ces deux mille ans de souffrance à l'un, comme à l'autre. « Aujourd'hui, je ne te tue pas parce qu'elle est revenue à mes côtés.. et que je suis persuadé que Mère n'approuverait pas. Mais notre pseudo lien fraternel n'a plus aucun sens. » Il rejoignait à présent ses gardes. « Va. Occupe toi donc de ta Cour de Lumière tandis que je ferais de même avec la Cour Enténébrée. Ne cherche pas à croiser mon chemin, dans d'autres circonstances, je n'accepterai sans doute pas la discussion. »

On lui amenait son étalon noir sur lequel il grimpait rapidement. Il ne ferait pas l'affront à Dagda de s'en aller avant qu'il ne se trouve les deux pieds ancrés au sol. Il respectait le Roi des Seelies, parce qu'il portait la couronne et parce qu'en ces temps sombres, créer des inimitiés n'était pas la chose la plus intelligente à faire. Quant à s'allier avec lui, c'était vraiment hors de question. La haine entre les Cours existait depuis bien trop longtemps pour qu'un rapprochement ne puisse être fait. « Si Morrigan te pardonne un jour, j'en ferai peut-être de même. Mais crois-moi, elle te déteste bien plus que je ne t'ai jamais détesté. » Sur ces belles paroles, Nuada faisait tourner son étalon à l'opposé de Dagda et de ses gardes. Il s'en allait, il n'avait plus rien à faire ici.



Nuada/Nodens
Briseann an dúchais tri shúile an chat
ξ
C’est dans ses yeux qu’on lit la vraie nature d’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

E. Dagda Mac Lochlain

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 18/11/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 809
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Le trompeur Loki.
› L'AVATAR : Tom Hiddleston
› LES CREDITS : Eden Memories - Tumblr
› LA COULEUR RP : #F6E497

THE SEELIE SILLY KING ∭ Dada, le serial father de la faërie.

MessageSujet: Re: Dark family Ft Dagda.    Mer 22 Juin - 19:19
Dark Family
Nuada et Dagda

L’immortalité. Quand on regarde les deux rois à cet instant on pouvait comprendre que ce don était à double tranchant, et qu’à la fin, il causait plus de dommage qu’autre chose. Tant de souffrances, tant de douleur, tant de haine et de colère, des millénaires à souffrir l’enfer pour une erreur, une malheureuse décision prise sous l’effet d’une colère renfermée trop longtemps et pourtant, ce geste demeurait injustifié, monstrueux, aux conséquences effroyables. Les regrets, les excuses, n’y changerait rien, la vengeance ne soulagerait même pas, seul le temps pouvait effacer la douleur, du moins, la rendre moins intense. Dagda aimerait pouvoir revenir en arrière, annuler son geste, mais même le chaudron et ses pouvoirs ne pourrait l’aider, aucun des artéfacts longtemps disparus ne permettait une telle chose. Même sa main de pouvoir abandonnée ne pourrait l’aider. S’il le pouvait, il tenterait de se racheter, si Morrigan et Nuada le lui permettait, mais de cela il en doutait. Morrigan pouvait goûter de voir ses souffrances, mais pas Nuada. Son frère avait toujours été un esprit paisible, difficile à comprendre, fermé, ne le laissant que rarement atteindre, mais quand il le faisait, c’était alors terrible. Il comprenait d’autant plus sa douleur qu’elle avait été son Grand Amour, mais bien sûr, à l’époque, il l’ignorait, ou ne voulait pas y croire. Il avait été aveuglé par sa colère et sa jalousie.

« Je suis désolé, vraiment désolé, Nuada. Je sais que mes mots sont vains, et mes excuses blessantes pour toi, ma seule vue doit remuer des choses, et réveiller d’anciennes douleurs. J’espère pouvoir un jour, effacer ce que j’ai fait, et racheter mes fautes, auprès de toi, de Morrigan et de vos enfants. » Ce qu’il haïssait le plus dans ce geste affreux c’était l’infanticide, ces deux âmes innocentes arrachées à la vie avant même de comprendre pourquoi. Il comprenait à présent que Danu avait bel et bien ramené son ancienne épouse. Mère voulait-elle racheter les crimes de son fils ? Les effacer ainsi ? Non. Mais sans le savoir, elle avait soulagé un peu son âme, un peu, si peu. Le poids cruel de ces erreurs demeuraient lourdement sur sa conscience, et il ne pouvait s’en soulager. Il ne le pourrait jamais. Comme il ne pourrait enlever la souffrance causer.

Se relevant, il regarda son frère s’éloigner, sans qu’il eut porté un seul coup. La vengeance ne lui appartenait pas disait-il. Mais leur lien fraternel était brisé. De cela, Dagda en avait tristement conscience. « Qu’il en soit ainsi, mais sache que je connais ma dette envers toi, envers ta famille, et que si un jour, tu veux que j’en paie le prix, je l’accepterais quel qu’il soit. » C’était tout ce qu’il pouvait offrir pour le moment, et il espérait, que Nuada comprendrait au moins qu’il n’avait pas à se méfier de lui. Au moins pouvait-il le soulager de ce poids là.





Mad King

“ Life’s but a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.”  ©️ code : Ellaenys. // quote : Shakespeare.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dark family Ft Dagda.    
Revenir en haut Aller en bas
 

Dark family Ft Dagda.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hear my whispers in the dark } Family Dust & Adam
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Winter Court : Faërie
Cúirt an gheimhridh
 :: 
Sheading Dana
 :: Le Cercle des Druides
-