AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez
 

 Rivers of lust [PV Lulu']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
THE MAN OF SEA ∭ Man, l'Homme, le vrai. La force tranquille.

Lucan M. O'Daibhead

Lucan M. O'Daibhead

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 01/11/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1850
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : blodwyn + clare
› L'AVATAR : aaaron taylor-johnson
› LES CREDITS : shiya + tumblr
› LA COULEUR RP : white

THE MAN OF SEA ∭  Man, l'Homme, le vrai. La force tranquille.

Rivers of lust [PV Lulu'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rivers of lust [PV Lulu']   Rivers of lust [PV Lulu'] - Page 2 EmptyDim 27 Nov - 15:51
rivers of lust
ft. Essus & Manannàn

Partie, oui. Abandonné, pas vraiment. Du moins pas du point de vue de Man, mais le monde se nourrissait des opinions différentes, sinon à quoi bon ? Elle était partie, ou bien il l'avait laissé partir... Cela revenait au même. Il savait parfaitement ce qu'il lui avait demandé pendant toutes ces années. Il savait aussi que les choses auraient pu être différentes, que ce n'était pas qu'une simple vue de l'esprit, un espoir avorté, une utopie née d'un esprit naïf ou trop optimiste. S'il y avait bien une chose que Man n'était pas, c'était naïf. Plus que quiconque, il maîtrisait les codes de cette existence bâtarde, politique et mystique, publique et privée. Dans sa vie, Lizabeth n'avait fait que passer, une enfant devenue reine, une reine-enfant devenue cendres, et sans la guerre qui avait opposé les deux Cours après sa mort, Man aurait probablement trouvé à remplacer Lizabeth. Le trône restait, ses occupants se succédaient. La reine est morte, vive le roi. Ils allaient et venaient, apparaissaient et disparaissaient. Lizabeth occupait une place spéciale dans son cœur et son âme, il n'aurait pu le nier. Il regrettait sa mort et en porterait toujours la culpabilité, mais pas la faute. Comme lui, elle avait compris, et avant quiconque, d'ailleurs, que son règne devait se terminer ainsi. Peut-être bien que d'autres, dont lui, le savaient aussi, inconsciemment, mais jamais Man n'aurait osé songer à une telle conclusion avant que Lizabeth les prenne tous de court. Partie. Et eux, non pas abandonnés, mais libérés, il fallait bien voir les choses en face. Aujourd'hui, l'arbre sacré retrouvait sa superbe, les lignes de force et de magie coulaient à nouveau sur l'île comme des fleuves souterrains et Morrigan avait vu venir des temps nouveaux où la Faërie reverrait des enfants fouler ses terres. On célèbrerait Danu et le nouveau roi pour ces faveurs, et on aurait raison. Mais on occulterait le sacrifice commis par Lizabeth, par lequel pourtant la félicité reviendrait. Telle avait été son choix et ses intentions, et encore une fois, une ultime fois, elle obtenait également ce qu'elle avait voulu.

Man avait pleuré une reine, une disciple, une protégée, une amie. Il avait pleuré une possibilité gâchée, une vie qui aurait pu être et qui avait été, sans autre gloire que sa fin propre. Ce qu'Essus avait vécu à ce moment-là n'était pas sien. Qu'elle considère avoir été abandonnée ne dépendait que de sa relation avec Lizabeth, une chose qui n'appartenait qu'à elle. Il se contenta de regarder Essus en arriver à sa propre conclusion, après avoir, probablement, remué ses propres souvenirs, rouvert ses propres blessures. Il se laissa porter une seconde par cette pensée : qu'en aurait-il été si Essus elle-même avait été choisie par Danu ? Elle avait, après tout, toute la légitimité du monde Fey pour prétendre à ce rôle. Ou peut-être était-elle justement l'exemple aigu et irréfutable du mal qui les rongeait tous depuis des années, et peut-être qu'à l'image d'Eithne, que Man avait grandement freiné dans ses ardeurs de devenir reine au profit de Cian, aurait-il avancé ses pions dans l'ombre pour l'empêcher de ceindre cette couronne d'épines. Et de toute façon, à quoi bon ? La reine est morte, vive le roi. Voilà au moins une chose sur laquelle ils pouvaient s'accorder, peut-être bien pas avec le même degré de cynisme et d'honnêteté, évidemment. Ils n'auraient pas pu trouver plus déterminé et plus attaché aux valeurs feys que Cian, quand bien même Man savait qu'il aurait à l'aider à plier parfois, à faire des concessions - un mot que Cian abhorrait par dessus tout. Mais il saurait faire face à leurs nombreux ennemis, sauraient protéger le Sithin, saurait fédérer son peuple. Saurait mener une guerre si on en arrivait là. Quant à Morrigan, elle portait l'anneau de Danu et abritait la Déesse elle-même en son sein. Il n'y avait pas mieux comme lien direct entre eux Danu, et c'est par elle que leur reviendrait probablement leur capacité à créer la vie et tous les dons qu'ils possédaient avant que David ne leur demande de s'en priver. Nul ne servait de pleurer sur le lait renversé, surtout quand il était évident que, malgré le chemin chaotique et douloureux emprunté, le bout du voyage s'annonçait positif pour la communauté. Pas pour eux en tant qu'individus, évidemment. Essus pourrait-elle seulement accepter une telle configuration ? Ne voulait-elle pas mourir, là, à ses pieds ? Difficile de croire qu'elle laisserait s'enfuir le passé. Man, pragmatique jusqu'à en être froid et sans pitié, ne voyait que cela : la mort de Lizabeth avait débouché sur du positif pour tous. Aux dépens de quelques-uns, oui. Mais ainsi fonctionnait les mondes, et le leur en particulier.

Il n'ajouta pas un mot de plus, la regarda tourner les talons, drapée dans sa chevelure dorée, et s'en aller. Son pas aérien, elle semblait danser au-dessus de la terre, portée par les rayons de lune elle-même. Puis les ténèbres l'engloutit, et Man détourna les yeux vers la rivière, qui avait retrouvé son cours normal, régulier et tranquille. Il lui adressa un sourire en réponse à son bruissement chantant venu caresser ses sens. Il effleura les flots d'une main, quand bien même il se tenait à un mètre de la rivière, peu importait. Il pouvait sentir la rondeur glaciale de l'eau sous la paume de sa main. Après tout ce temps, il était temps de passer à autre chose. Lizabeth était partout, à l'image de Danu. Ce qui était, était. Ce qui serait, voilà vers quoi il devait tourner sa pensée. Avec un dernier regard affectueux aux flots, il tourna à son tour les talons et s'en alla dans la direction opposée à Essus, persuadé que cette fois le Sithin, ou Danu, ou Lizabeth elle-même, le laisserait partir, le libérerait enfin.

 



 
out of the misty sea
But listen ! The sibilance of the sea weaves silences to tapestries of fear, the voices of the gulls grow urgent to the ear, eerie and eternal. At last, the THUNDER ! Such a sound, as though hell were opened and all the mountains fell.
©️ code : ellaenys. // quote : s.l. ingham pettit.  
Revenir en haut Aller en bas
 

Rivers of lust [PV Lulu']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» RECIT DE LA VBM
» PNJ de Lust Nemausus
» Ketsueki Kaguya à Two Rivers [jour 3 à 5]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Winter Court : Faërie
Cúirt an gheimhridh
 :: 
Sheading Rushen
 :: Le Jardin des Ténèbres
-