AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 There's a bit of you in me ▬ Elatha & Eithne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DRUCHII corrupted soul.

Deliora C. Sorensen

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 02/09/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 23

DRUCHII ∭  corrupted soul.

MessageSujet: There's a bit of you in me ▬ Elatha & Eithne   Jeu 22 Sep - 15:10

Si on posait la question à Deliora, aucun daoi sith ne méritait son nom s’il n’était pas passé au moins une fois dans la grotte d’Elatha sans sourciller. Eithne n’avait que faire des sujets d’expériences de sa gouvernante. D’un part, elle n’en avait jamais été un. D’autre part vu son manque d’empathie habituel, il était peu probable qu’elle puisse ressentir de la peine pour ces humains ou tout autre bestiole qui se trouvait sujet au loisir de la gouvernante. Parvenu à l’entrée de la grotte, elle contempla rêveusement le sang qui maculait le sol près d’une cage sur la gauche. Il y avait d’ailleurs plus d’une trace dans cet endroit. On pouvait nettoyer autant qu’on voulait, on ne pouvait tout supprimer, le sang se répand à une vitesse qui dépasse la logique. Elle se glissa pour observer les individus enfermés. Certains murmuraient encore qu’on les épargne, la plupart semblait déjà mort. Parfois, elle en entendait un qui la suppliait de le libérer. Elle baissait alors son regard Ocre vers lui prenant sa véritable forme. Le pauvre malheureux terrifié retournait se terrer de l’autre côté de la cage. Deliora lâcha un petit rire clair et cruel. C’était véritablement bon de sentir qu’on avait le pouvoir d’un simple regard de terrifier un autre être. Elle se rappelait avec délectation comme on avait rapporté fusse-t-un temps que la simple évocation de son nom provoquait la crise cardiaque des cœurs les plus faibles. Son orgueil s’en était trouvé gonflé, comme s’il ne l’était pas déjà  suffisamment. Elle tapota sur la cage d’une femme aux yeux hagards qui eut un mouvement de recul la contemplant avec la plus grande des terreurs. Elle devrait venir ici plus souvent pour se remonter le moral.

Il y avait tout autour de la pièce des chaînes, des sangles, des objets médicaux qui allaient du scalpel à l’instrument dont personne n’aurait voulu deviner l’utilité. Cette ambiance aurait été étouffante pour n’importe quel humain mais chez les Daoi, c’était tout juste un poil au-dessus de la moyenne. Bien des années humaines avaient passées depuis leur dernière rencontre. Ce n’était pas grand-chose pour leur espèce, quand on avait 5000 ans, les années ça finissait par devenir l’équivalent des jours, mais ça lui parait long. Elle avait toujours apprécié la demeure d’Elatha et ses multiples facettes. C’était une daoi forte, belle et digne de confiance. Elle méritait des éloges, du respect et même un soupçon de crainte. La stratège faisait relativement exception à cette règle car elle avait la chacne de la connaître dans son intimité. Des bruits de pas la firent sortir de ses réflexions. Elle tourna lentement la tête dardant son regard sur l’objet de ses pensées.

« Elatha ! Cet endroit est véritablement agréable. Je devrais peut-être déménager de mes quartiers pour venir habiter ici. Je te verrais sans doute plus ainsi. Combien d’années ont passées sans que nous eussions de contacts ? » demanda-t-elle d’un on relativement rhétorique alors qu’elle laissait ses pas la guider près de sa gouvernante.  Elle désigna narquoisement un inconnu en train de vomir de la bile sur la gauche. « Le ménage doit être terriblement fatigant à faire, comme je te plais. Désires-tu un esclave supplémentaire ? Ce ne serait sans doute pas dur de te trouver cela. Tu mérites ce qu’il y a mieux pour tout ce que tu as fait pour les nôtres. » Deliora ne faisait pas partie de ceux qui flattent, sauf si elle a besoin de la personne d’une manière ou d’une autre. Cependant, le véritable compliment est aussi rare que l’eau dans le désert. Elle reconnaît aux autres les maigres qualités qu’ils ont mais elle n’irait pas leur chanter à tort et à travers car ça les amollissait trop souvent. Elatha lui semblait largement au-dessus de ce genre de considérations. Eithne ne l’admettrait jamais mais elle l‘admirait sans doute un peu. Enfant, elle était relativement affectueuse avec Elatha mais avec les années, elle avait prohibé le contact sans véritablement chercher à s’expliquer pourquoi. Elle se sentait trop vieille et trouvait ce genre d’attitudes trop infantiles pour l’image de femme forte, implacable et déterminée qu’elle tentait désespérément de donner en toutes occasions.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

There's a bit of you in me ▬ Elatha & Eithne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Winter Court : Faërie
Cúirt an gheimhridh
 :: Sheading Genflaba :: Les Jardins Morts
-