AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 Kiaran + Love is the curse of the immortals.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

Kiaran T. Mac Greine

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 29/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1624
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : (Victor A. Delauney)
› L'AVATAR : Luke Evans
› LES CREDITS : Swan + Tumblr + Ellaenys
› LA COULEUR RP : darkgoldenrod

THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

MessageSujet: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 9:44
LUKE EVANS > NOCKERS

Kiaran T. Mac Greine

« L’amour ne peut s’achever que dans la douleur ou dans la mort. »



› Nom prénom & Surnom : Autrefois, il était Cethor, dernier des Tuatha dé Danann à régner sur l’Irlande. Aujourd’hui, il n’est que Kiaran Mac Greine, un homme au cœur brisé qui essaie de le dissimuler derrière ce masque de roi qu’il était.  
› Âge : 4500 ans environ
› Métier / Occupation : Inspecteur de police
› Caractère : Serein - Confiant - Équilibré - Autoritaire - Charismatique - Intimidant - Méfiant vis-à-vis des femmes - Tenace – Ténébreux – Patient – Observateur – Solitaire – Stratège – Loyal – Juste – Impartial - Mélancolique
› Type de Fey : Sinistre



Résumé du Personnage



Cethor est né il y environ 4 500 ans. Très vite pourtant, il se retrouva à veiller sur son petit frère après la disparition de sa mère et la mort de son père. Il fut obligé de devenir très vite mature, acceptant ses responsabilités sans faillir, tant auprès de son frère que, plus tard, auprès des irlandais pour qui il devint le roi quelques milles années après sa naissance. Un trône qu’il offrit en moitié à Eire quand il décida, conseillé par le père de cette dernière, de l’épouser. Loin d’être un fardeau, leur union sembla naturelle à Cethor qui était ami avec la belle depuis son enfance. Il régna pendant 29 ans, aux côtés de son aimée et de son frère. La reine et le guerrier. Les derniers Tuatha Dé Danann à régner sur l’Irlande avant la chute des héros mythiques. Même après la fin officielle de son règne, Cethor continua à garder à l’œil les Hommes, conseillant parfois leurs nouveaux rois, depuis l’ombre. Il voyagea énormément à travers le pays, mais aussi au-delà des frontières pour des raisons politiques, si bien qu’une distance s’était établie entre Eire et lui. Néanmoins, il lui faisait une confiance aveugle, tout comme à son frère, pour que les choses se passent bien chez eux. Peu avant l’an 0, il découvrit à l’un de ses retours qu’Eire avait adopté un enfant (Kean) et qu’elle était enceinte. Tout naturellement, Cethor fut persuadé que ce garçon à naître serait de lui, inconscient de l’adultère de son aimée. L’arrivée de ces deux enfants au sein de leur famille raviva la flamme entre les deux sinistres mais, alors que l’éducation des deux garçons s’achevait, Cethor et Eire se disputèrent. Une dispute à faire trembler les murs et à secouer la terre durant laquelle l’ancien roi découvrit que son épouse l’avait trompé avec Dagda et qu’Elcmar n’était ainsi pas de sa chair. Fou de rage, Cethor révèle la vérité au jeune fey et Eire quitte son époux (bien que le divorce n’existe pas) pour rejoindre la cour seelie, avant de disparaître plusieurs siècles plus tard. Certains disent que Cethor l’aurait tuée, mais si l’ancien roi reste meurtri par cette trahison, il n’aurait jamais commis un tel acte.

Par la suite, Cethor choisit de rester neutre. Il s’éloigna même de la politique des deux cours, de la politique des Hommes, bien qu’il restât dissimulé dans leur monde pendant de nombreuses années, sous son Glamour. Il resta cependant fidèle à lui-même, prenant parfois la tête d’armées et d’hommes au combat, usant avec parcimonie de sa main de pouvoir. Il voyagea aussi beaucoup, rencontrant de nombreuses créatures qu’il apprit à connaître, jugeant la personne pour ce qu’elle était et non pas pour sa race. Lorsque le Haut Roi David déclara que les feys devaient se dévoiler aux humains et perdre une partie de leur magie pour se mêler aux Hommes, Cethor fit partie de ceux qui n’y virent guère d’inconvénients, étant déjà plus ou moins habitué à la chose. En ce qui concerne la guerre entre les feys et les humains, Cethor décida de ne pas prendre part au combat. Il avait songé, l’espace d’un instant, rejoindre le rang des Hommes, mais il opta pour la neutralité, s’éloignant de la bataille. Il avait trop d’estime, de respect et d’amour pour chacun des deux camps pour prendre parti et engendrer la mort d’innocents. Il resta encore à l’écart de toute politique durant de nombreuses années, restant dans l’ombre qu’il affectionnait tant, jusqu’à ce que l’île de Man ne soit (re)conquise par les feys. S’il ne prit pas part à l’asservissement du territoire et s’il n’approuve pas le fait de placer les humains en esclavage, Cethor choisit malgré tout de rejoindre les siens, nostalgique de sa vie d’antan et de la présence de la magie autour de lui.





Particularités & Apparence



› Particularités : Cethor cache son cœur brisé. Un cœur meurtri par une femme qu’il a aimée durant de très nombreuses années, avec laquelle il a partagé le trône d’Irlande. Elle reste sa plus grande faiblesse, marquant son âme d’une méfiance inégalée envers les femmes. Sans pour autant les mépriser ou les rabaisser plus bas que terre, Cethor reste prudent à leur approche, s’arrange toujours pour ne pas avoir à trop s’attacher à elles, de peur de subir encore la manipulation et la peine qu’elles savent si bien engendrer.
Il reste pourtant un homme digne et stable, affichant une puissance contenue et maîtrisée, vestige de son passé à la tête d’un pays et d’un peuple qu’il apprécie et chérit toujours autant. Bien qu’habitué aux ombres et à la solitude, Cethor reste un chef et un dirigeant qui sait se faire respecter mais pas seulement par la peur et l’intimidation qu’inspire son autorité : il est juste et loyal, et préfère presque la compagnie des Hommes à celle de ses semblables.
Il a la mauvaise manie d’épier ceux qu’il considère parfois encore comme ses sujets, dans l’ombre, appuyer contre un mur ou un meuble, les bras croisés. Quelques fois, un sourire étrange et mystérieux étire ses lèvres. Il aime observer ces êtres et leur façon de choisir leur vie, leur destinée. Dans ce silence qu’il affectionne, Cethor ne peut s’empêcher de s’adonner à la contemplation… du passé qui toujours laisse ses plaies sur son âme et son cœur, et de l’avenir qu’il s’imagine dans ce monde bouleversé.

› Apparence Féerique : Comme tout ceux de son espèce, Cethor est grand. Très grand même, bien plus que sous la forme humaine qu’il adopte avec son Glamour. Cependant, contrairement à la majorité des Sinistres, il est aussi large d’épaules et suffisamment musclé pour que sa silhouette en impose, mais pas assez pour paraître grotesque. Néanmoins, il garde cette apparence éphémère qu’on pourrait accorder à un spectre… mais elle n’enlève aucunement à la force qui émane de lui. Une force stable et solide, comme une ancre au milieu d’un océan déchainé. Il inspire la méfiance et la peur, mais une étrange attraction malgré tout s’empare des Hommes quand ils s’abîment dans leur contemplation de sa personne. Ils pourraient le suivre au bout du monde s’il le leur demandait.
Si son épiderme paraît parfois un peu pâle alors qu’il se dissimule sous son glamour, elle est en vérité presque noire lorsqu’il s’affiche sous sa réelle apparence. Une couleur si sombre qu’elle est facilement apparentée à la nuit, aux ténèbres, mais qui n’est pas tout à fait noire, car en effet, elle se pare de reflets d’un violet nacré quand elle attrape un rayon de lumière.
Ses yeux, quant à eux, d’un gris sombre sous son apparence humaine, apparaissent d’un éclat doré lumineux dans sa peau d’ébène lorsqu’il revêt son véritable visage. Lorsqu’il est soumis à une trop forte émotion – ce qui est bien rare, il faut le concéder –, il arrive que des pétales d’or apparaissent dans le gris tumultueux de ses iris sous sa forme humaine.
Ses cheveux sont d’une teinte aussi sombre que sa peau, bien que les reflets violines soient bien plus visibles au sein de ceux-ci. Sa chevelure longue qu’il porte jusqu’en dessous de ses omoplates se pare de mèches éparses semblables à des fils d’or, non sans rappeler la lueur à la fois flamboyante et froide de ses yeux. Sous son glamour, il les porte plus courts et d’une teinte bien plus banale : un brun foncé.

Pouvoir



Pouvoir de la Main de Charisme : On ne sait guère si Cethor possédait déjà ce charisme indéniable, cette capacité à mener ses soldats au combat sans qu’ils ne contestent le moindre ordre de sa part, avant ou après que sa main de pouvoir soit apparue. Toujours est-il qu’elle ne peut lui aller que parfaitement, cet ancien roi, ce fin stratège. Cependant, si autrefois il était capable par ce don d’envoyer les siens à la mort pour défendre leurs terres et leurs familles, ce n’est plus le cas aujourd’hui. L’influence du souverain d’antan s’efface aussitôt la vie de sa cible mise en danger.
› Palier 1 ◊ Touché impérieux : Cethor est capable, par un contact, de faire plier à sa volonté un esprit humain afin que ce dernier exécute un ordre dont il ne gardera aucun souvenir. Cet ordre ne doit pas mettre en danger de mort la cible.
› Palier 2 ◊ Ordre irrésistible : Cethor est capable, par seul usage de sa voix, s’il a déjà touché la personne par le passé, de faire plier à sa volonté l’esprit de ladite personne afin que cette dernière exécute un ordre dont elle ne gardera aucun souvenir. Cet ordre ne doit pas mettre en danger de mort la cible.
› Palier 3 ◊ Foule sermonnée : Cethor est capable, par usage de sa voix et s’il a déjà touché ces personnes par le passé, de rallier à sa cause plusieurs humains afin qu’ils servent l’objectif qu’il s’est fixé. Ou bien seulement pour les apaiser, ou au contraire les exhorter à la violence. Cet objectif ne doit pas mettre en danger de mort les cibles. L’effet ne dure que trois à quatre heures. Les cibles garderont un souvenir de l’événement, mais relativement flou.
› Palier 4 ◊ Audience haranguée : Cethor est capable, par seul et unique usage de sa voix, de rallier à sa cause plusieurs humains afin qu’ils servent l’objectif qu’il s’est fixé. Ou bien seulement pour les apaiser, ou au contraire les exhorter à la violence. Cet objectif ne doit pas mettre en danger de mort les cibles. L’effet ne dure que trois à quatre heures. Les cibles garderont un souvenir de l’événement, mais relativement flou.



Histoire


› environ – 2 500 naissance de Cethor
L’Europe était alors un peu l’oubliée des livres d’histoire. Une expansion présente bien plus en Egypte et au Proche Orient éclipsait les maigres avancées en matière de pêche, chasse et extraction du cuivre de ces barbares du nord. Pourtant, en Faerie, l’agitation pulsait sourdement à mesure que les siècles passaient. Les tensions s’envenimaient entre les Fomoires et les Tuatha Dé Danann quand Cethor vint au monde. Il grandit donc avec ces bousculements qui menèrent à la guerre. Cette funeste époque, à laquelle s’ajouta la disparition de ses deux parents, aurait pu faire de Cethor un fey aigri et enclin à la violence, d’autant que sa nature de sinistre aurait pu le conduire sur cette voie aussi… mais il n’en sortit que plus sage, mature et responsable alors qu’il devait s’occuper de l’éducation de son jeune frère Tethor. Si les premières décennies, il occupa la place de la figure paternelle aux yeux de son cadet, Cethor devint vite également un confident, un complice, un ami et un conseiller fidèle pour celui-ci.
› environ – 1 500 mariage avec Eire – couronnement quelques années plus tôt – règne de 29 ans
Quelques milles ans plus tard, alors que la Faerie était toujours en guerre, Cethor prit la place de roi d’Irlande. Accompagné de son frère qui assurait le rôle de son plus fidèle général et d’autres feys parmi son conseil, le sinistre décida de partager la couronne avec son amie de toujours : Eire. Aux yeux de Cethor, leur union était naturelle, presque logique. Ils s’étaient toujours entendus, étaient liés d’une amitié puissante, mêlée de confiance et de complicité. Il ne fallait pas grand-chose pour que cela se transforme en amour, un léger coup de pouce sous la forme d’une suggestion du père de la belle : un mariage. Sûr de ses sentiments forts envers la ravissante, Cethor ne fut pas dur à convaincre et il épousa Eire quelques années seulement après le début de son règne, pour son plus grand plaisir, mais aussi pour celui de son peuple qui se désolait parfois de ne pas avoir une reine sur le trône aux côtés de leur roi. De nombreuses heureuses années ensemble, vingt-neufs sur le trône d’Irlande, bien plus dans l’intimité de leur immortalité.
› environ – 43 adoption de Kean et naissance d’Elcmar
Tant et si bien que Cethor fut le plus heureux des hommes quand il apprit l’arrivée d’enfants au sein de leur couple. La passion des premiers siècles s’était quelque peu estompée alors que Cethor voyageait souvent pour la couronne, et même après pour des raisons toujours politiques. Sa sagesse et son impartialité étaient reconnues à travers l’Irlande mais aussi auprès des feys, qui n’hésitaient pas à le susciter pour être juge dans un conflit. Jamais il ne s’interrogea sur les parents biologiques de Kean. Pour lui, Eire l’avait recueilli parce qu’il était orphelin, ou délaissé par des parents qui ne voulaient pas de lui. Et ça lui suffisait. Il avait confiance dans les bonnes intentions de son épouse. Si bien qu’il ne remit pas en doute non plus sa paternité lorsqu’Elcmar vint au monde. Jamais Eire n’aurait pu le tromper, malgré les nombreux voyages qu’il avait effectués loin de leur demeure. Cethor était heureux de cette famille agrandie, choyant les garçons comme un père enchanté. En plus des maîtres d’arme et des précepteurs, Cethor met un point d’honneur à enseigner à ses fils, tant les arts de la guerre et du combat que la sagesse, la justice et la tempérance.
› 950 dispute avec Eire et séparation
L’allégresse fut pourtant de courtes durées car l’éloignement reprit place dans le couple. Cethor était à nouveau beaucoup sur les quatre chemins. Mais même alors qu’il était encore chez eux, à s’occuper de leurs fils, il sentait une ombre planer dans le cœur de son aimée. Il n’osait pourtant poser la question, redoutant la réponse qu’elle formulerait. Il préférait se voiler la face, repartir loin occuper son esprit d’autres choses. La séparation se fit un peu plus lorsque, le Haut Roi David au pouvoir, deux cours furent créées. Eire avait décidé de rejoindre la Cour Lumineuse mais Cethor ne voulut pas choisir, malgré une affinité pour les Unseelies. Il préférait la neutralité, symbole de son impartialité légendaire, de sa justice objective. Elcmar et Kean étaient grands maintenant, cet âge que lui-même avait quand il était monté sur le trône d’Irlande. Il n’avait plus rien à leur enseigner, sa présence n’était plus indispensable à leurs côtés. Tout aurait pu continuer à fonctionner ainsi pendant des siècles et des millénaires si, lors d’une de ses visites à Eire, une dispute n’avait pas éclaté. Un conflit qui mena à des révélations cruelles et douloureuses pour l’ancien roi. Lui qui n’avait jamais remis en doute la loyauté de son aimée, apprenait qu’Elcmar n’était pas de sa chair et de son sang. Ce fils qu’il avait aimé et élevé comme le sien était en vérité celui d’un autre. Emporté par une colère qu’il n’avait jamais connue ainsi par le passé, Cethor alla asséner aussi durement la vérité à son « fils », avant de disparaître à nouveau à l’autre bout de l’Irlande, tourmenté par la puissance de son ire, hanté par l’idée qu’il pourrait blesser Eire ou Elcmar dans sa fureur.
› 1 216 disparition d’Eire
Quelques siècles plus tard, Cethor, toujours sur les routes, apprit que son épouse avait disparu, par le biais de rumeurs et de bruits de couloir. Il apprit également que nombreux étaient ceux qui pensaient, en Faerie, qu’il en était la cause, qu’il l’avait tuée. Ce qui n’était évidemment pas le cas. Depuis des décennies, sa rage s’était apaisée et il ne ressentait plus qu’une rancœur amère pour Eire qui l’avait marqué à jamais. Blessé par le manque de considération des siens, l’ancien roi s’éloigna un peu plus des deux cours, prenant part aux conflits des hommes, conseillant un camp ou l’autre durant les nombreuses guerres qui ravageaient l’Europe à cette époque. Il avait au moins la chance que sa main de pouvoir puisse passer inaperçue : il ne craignait pas d’être pourchassé par l’Inquisition.
› 1 875 abandon d’une partie des pouvoirs
Contrairement à beaucoup de feys, lorsque le Haut Roi David annonça que leur peuple devait céder une partie de ses pouvoirs au Chaudron, Cethor n’en fut pas chagriné. Cela faisait des siècles et des siècles qu’il utilisait les siens avec parcimonie et tact, sans jamais d’abus, afin de se fondre dans la masse des Hommes. Au contraire, ça lui semblait être une décision judicieuse si la Faerie voulait ne plus être les monstres sous les lits et les fées des comtes pour enfants. Le seul point qui embêtait un tant soit peu l’ancien monarque était que tout ces dons cédés de gré ou de force se trouvaient ainsi en un seul et même endroit et que, si un être déterminé et mal attentionné venait à s’emparer, ça pourrait causer une catastrophe sans précédent. Une telle personne pourrait aisément anéantir toute trace de vie sur Terre, ainsi dotée de la magie la plus puissante de Faerie. Malgré tout, Cethor céda une partie de ses pouvoirs, notamment la capacité de pousser sa cible à accomplir un acte qui conduirait à sa mort. Cela faisait des siècles qu’il n’utilisait déjà plus la magie à cet escient, influençant seulement les Hommes à prendre les meilleures décisions pour maintenir la paix en Europe, au lieu de les guider vers un funeste destin sur le champ de bataille.
Malheureusement, la soif de sang des Hommes lui fut vite incapable à calmer et Cethor, en ce funeste jour de juin 1914, décide de quitter l’Europe, las de la violence qui anime le cœur de ceux qu’il considérait toujours comme ses sujets, avec cette sagesse affable dont il faisait encore et toujours preuve. Il décide de s’éloigner encore vers le Sud pour gagner la Turquie et ses chaleurs, profitant de la présence de quelques élémentaires pour renouer avec la magie semée sur Terre et rester plus longuement que les années précédentes au contact des feys. Il restera au Sud de nombreuses années, quittant la Turquie pour l’Egypte lors de la Seconde Guerre Mondiale.
› 1 980 guerre contre les humains
La lassitude et la désolation s’emparèrent encore du cœur de Cethor lorsqu’il se rendit compte qu’une nouvelle guerre secouait l’Europe et surtout Londres. Deux sentiments qui ne furent qu’amplifiés lorsqu’il se rendit compte que ce conflit affrontait ces deux peuples qu’il avait toujours considérés comme siens. Il comprenait aisément la peur des humains envers les feys, pour avoir vécu tant d’années parmi eux depuis sa dispute avec Eire. Une missive lui parvint, alors qu’il s’était installé dans un village de Toscane. Des nouvelles de Kean, avec qui il était resté en contact malgré son choix de rester neutre, malgré son choix de se mêler aux Hommes plutôt que de rester en Faerie après la disparition d’Eire et les accusations qu’on avait portées à son égard. Son fils, ce guerrier dans l’âme, lui demandait s’il participerait à la guerre contre les hommes. Avant de recevoir les morts du jeune fey, Cethor ne s’était pas réellement posé la question. Il aurait pu. Son savoir stratège aurait pu aider un des camps, ou bien l’autre. Mais, après réflexion, Cethor décida qu’il ne prendrait pas part au conflit. Son amour des Hommes et son amour des feys l’empêchaient tout simplement de faire un choix. Un choix qui aurait été cruel : décider dans quel camp il allait apporter le fléau de la mort.
› 2 001 assassinat de la Reine Lizabeth des Unseelies
La nouvelle lui était venue tardivement. Cethor était toujours éloigné des deux cours, cherchant le calme et la sérénité, essayant toujours d’éviter de nouvelles guerres qui ravageraient l’Europe, quand il apprit l’événement. Sa réaction première fut de se sentir coupable. Coupable de ne pas avoir été là pour tenter d’apaiser les tensions, de trouver un accord qui aurait pu satisfaire les deux Cours. Sa seconde action fut de regagner la Faerie pour tenter d’arranger les choses, d’éviter qu’un autre conflit éternel n’éclate. Il n’avait que trop souvenir de la guerre contre les Fomoires qui avait rythmé son enfance et il ne voulait pas qu’une telle chose se produise à nouveau. Malheureusement, il arriva trop tard. Les cœurs s’étaient enflammés, les armes s’étaient ensanglantées. Il tenta, tant bien que mal, de calmer les esprits, essayant d’inspirer la modération et la tempérance. Les deux cours ne s’étaient jamais réellement entendues, mais de là à s’entretuer… Les feys n’avaient-ils déjà pas assez perdu au cours des derniers siècles sans y ajouter une guerre civile ? Le but du roi Orell avait peut-être été de lever un pseudo-sortilège sur la fécondité des feys, mais au final son acte démesuré ne faisait que conduire à plus de morts encore. Démuni face à la rage des siens, las de son illusoire tentative d’arriver à un accord, Cethor décida de quitter le champ de bataille et de retrouver Kean. Si son fils avait participé à la guerre contre les Hommes, ce dernier n’avait pas pris part à celle affrontant les deux cours féériques et l’ancien roi se dit que ce serait l’occasion de passer un peu de temps avec son fils, de renouer des liens depuis longtemps relâchés, bien qu’ils soient restés en contact. Ainsi ils parlèrent de leur situation familiale compliquée, des parents biologiques de Kean, de ce besoin qu’il avait de les connaître pour avancer, pour tourner cette page douloureuse de sa vie, et Cethor l’encouragea dans cette voie, le poussant à aller chercher les réponses qu’il lui manquait pour enfin être serein. Ce moment privilégié avec son fils adoptif appela néanmoins, en plus de la joie de retrouver Kean, la douleur et la culpabilité qu’il ressentait envers cet autre garçon qu’il considérait malgré tout comme son enfant : Elcmar. Le souvenir de sa rudesse à son égard lorsqu’il lui avait appris qu’il n’était pas son vrai père, et leur séparation brutale à l’issue de la dispute. Cependant, il n’eut pas le cœur et la force d’aller le trouver pour s’excuser, incertain de sa propre réaction lorsqu’il poserait les yeux sur lui pour voir sur son visage se dessiner la trahison de la femme qu’il avait aimée.
› 2 014 arrivée sur l’île


Et vous alors ?



› Pseudo : Azra
› Âge: 25 ans
› Crédit des images : Tumblr + Azra
› Comment je suis arrivé(e) sur le forum ? Samedi j’ai vu Bones et Eden à Paris et… /PAN/
› J'ai lu le règlement, je l'accepte et je signe par mon pseudo : Je, soussignée Azra, affirme avoir pris connaissance du règlement et l’accepte.
› Un petit mot à ajouter ?   Je vous aime déjà

Revenir en haut Aller en bas
THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

Kiaran T. Mac Greine

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 29/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1624
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : (Victor A. Delauney)
› L'AVATAR : Luke Evans
› LES CREDITS : Swan + Tumblr + Ellaenys
› LA COULEUR RP : darkgoldenrod

THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 9:45
Le Test Rp

Votre arrivée à Ellan Vannin



L’Irlande. Les îles britanniques. Cela faisait des années qu’il n’avait pas remis les pieds sur la terre de ses origines. Lui qui était parti loin dans les terres les plus inhospitalières des Etats-Unis quand ils avaient dû rejoindre le « Nouveau Monde » après leur exil de l’Europe, Cethor se languissait de son Europe et de sa terre. Lui qui avait été le dernier roi fey de ce peuple, il se languissait de le retrouver. Le voyage en bateau lui avait semblé interminable, même pour lui qui affichait plusieurs millénaires au compteur. Il avait passé la plupart du trajet dans sa cabine, armé de plusieurs livres dans lesquels il pouvait se perdre. Il se prenait aussi à la méditation sur le pont du navire, savourant l’odeur et le goût des embruns, le vent sur sa peau. L’adrénaline irradier tout son être alors qu’il savait qu’avec chaque seconde de passée, sa terre se rapprochait de lui. L’espoir au cœur, Cethor rêvait d’une île où enfin la paix pour s’établir durablement. Ces derniers siècles avaient été un supplice pour lui qui aspirait à la sérénité. Il ne savait guère ce qu’il allait découvrir quand il arriverait à Ellan Vannin. Il savait bien que les siens s’étaient imposés en conquérants sur ce morceau de terre, le récupérant aux mains des humains plus ou moins conciliants, mais il ignorait tout de l’état dans lequelle elle serait. Dans lequel les Hommes seraient.

Il était assis en tailleur sur sa couchette, les yeux fermés comme s’il était endormi quand des coups furent frappés à la porte. Il n’avait pas besoin de savoir ce que le matelot allait dire : il avait senti le ralentissement de l’engin à l’approche de la berge. Ce mouvement constant tout au long du trajet, si bien qu’il aurait pu l’oublier, avait changé et il l’avait perçu. Nous sommes bientôt arrivés, si vous pouviez monter sur le pont pour le débarquement.J’arrive. fit-il sans même ouvrir les yeux. Encore un instant passa avant qu’il ne se décide à déplier ses longues jambes et à dresser sa haute silhouette. Ses bagages étaient déjà prêts, et il s’empara de sa valise pour rejoindre l’air libre. Il savait que la terre ferme sous ses pieds tanguerait plus que le navire, mais il n’en avait cure. Son cœur battait d’impatience alors que son visage restait imperturbable, ne divulguant rien du tumulte régnant en lui. Il rentrait chez lui. Quel étrange sentiment pour celui qui avait passé plus de la moitié de son existence à voyager, à s’éloigner toujours un peu plus de cet endroit qu’il chérissait pourtant tant, ce lieu où les guerres ne semblaient vouloir cesser. Il espérait vraiment que cette fois, tout serait différent. Que son peuple, ses deux peuples pourraient vivre en harmonie sans encore une fois gorger la terre de leur sang. Il poussa un léger soupir, tant de résignation que d’exaltation quand il sentit la coque cogner contre le ponton, quand il entendit les marins s’appeler d’un côté de l’autre, quand il vit les cordages être lancés pour amarrer l’appareil. Et, enfin, avec d’autres, il descendit.

Cethor resta un moment sur le quai. Il laissait son regard se porter où l’instinct le menait. Ces massifs, le village portuaire. Tant de choses. Les siens s’éloignaient, gagnant les demeures qu’ils avaient acquises. Le soleil commençait sa chute vers l’horizon quand un jeune homme s’approcha de lui. Il avait l’air si terriblement jeune, à peine assez épais pour remplir son uniforme de policier. Monsieur Mac Greine… ? L’hésitation et la crainte étaient aisément perceptibles dans sa voix. La déférence aussi. Cethor posa les yeux sur lui, répondant à ce nom qu’il était le sien parmi les Hommes. Soudain, il eut l’impression d’être de nouveau ce roi. Mais le monde avait changé. Tout était différent. Lui-même n’était plus le même. Eire n’était plus à ses côtés. Ses lèvres se pincèrent et l’autre frémit. Dans un battement de cils, Cethor crut qu’il allait se jeter au sol pour implorer son pardon en larmoyant mais le garçon resta debout, bien que courbant légèrement l’échine. De quelle façon s’étaient donc imposés le roi Orel et les feys sur l’île ? Il inspira une bouffée d’air marin. Oui, c’est bien moi. Le jeune policier put à peine contenir un soupir de soulagement, comme s’il avait été terrifié de la réponse. Quand il sortit un papier d’une de ses poches pour vérifier quelque chose, ses mains tremblaient plus qu’une feuille balotée par le vent. On m’a désigné pour v-vous ac-accompagner sur l’île et v-vous montrer v-votre mai-maison et vo-votre lieu de tr-travail. ¬– Cethor s’avança d’un pas et posa sa main sur l’épaule du garçon qui lui semblait minuscule. Il fit peut-être un peu usage de sa main de pouvoir, mais pas tellement. Juste assez pour que l’autre ne défaille pas. Ecoute mon garçon… Il semblerait, de part ta tenue, que nous allions travailler ensemble. Tu n’as rien à craindre de moi, tu comprends ? Personne sur cette fichue île n’a rien à craindre de moi. Je veux simplement que tout le monde puisse vivre heureux. Alors tu vas me bomber ce torse et arrêter de me traiter comme si j’étais Danu en personne, d’accord ? Le fey lui donna une petite tape sur ledit torse et se mit en route vers le centre de la ville, non sans avoir vu l’autre hocher frénétiquement la tête et la lueur étonnée dans son regard.


Revenir en haut Aller en bas
ELEMENTAIRE SEELIE spirit of nature.

Q. Silvester Cavanaugh

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 23/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 7063
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Boyd E. Lowry.
› L'AVATAR : Oscar Isaac.
› LES CREDITS : avatar & gifs by writerinafoxhole.
› LA COULEUR RP : Tan (#d2b48c).

ELEMENTAIRE SEELIE ∭  spirit of nature.

MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 9:54
Heeey! Les Nockers continuent à remplir leur rang trop chouette. heart
Bienvenue mister et bonne rédaction de fiche.
*Offre un cupcake de bienvenue*


Constant gardenerA poet once said the poetry of the earth is never dead. Hands in the dirt, head in the sun, heart with nature. To nurture a garden is to feed not just the body, but the soul...

Revenir en haut Aller en bas
THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

Kiaran T. Mac Greine

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 29/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1624
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : (Victor A. Delauney)
› L'AVATAR : Luke Evans
› LES CREDITS : Swan + Tumblr + Ellaenys
› LA COULEUR RP : darkgoldenrod

THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 9:55
Merci
*avale le cupcake comme un gros morfale*


last king of Ireland

Follow your heart. Let your love lead through the darkness, back to a place you once knew  — quote : il divo / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 10:24
Bonjour m'sieur. Il parait que vous n'avez aucune volonté
Contente de te voir craquer ! Va y avoir la famille au complet bientôt XD

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
THE THUNDER TWIN ∭ Nom de Zeus ! Tara, Taratata elle est tarée !

Saíréann J. Mac Cárthaigh

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 17/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1102
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Non
› L'AVATAR : Amber Heard
› LES CREDITS : Blondie - Topito
› LA COULEUR RP : DarkSlateblue

THE THUNDER TWIN ∭ Nom de Zeus ! Tara, Taratata elle est tarée !

MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 10:27
@Kiaran : Bienvenuuuue !
On c'est vu aussi ! heart
Tu as vu comme comme elles sont persuasives !!!!  

*Retourne à sa propre fiche avant de se faire taper sur les doigts*


Thunderstorm

Le tonnerre grondait, les éclaires se suivaient presque sans interruption et la pluie se mit à tomber à torrent. [...] Ceux qui sont pour la liberté sans agitation sont des gens qui veulent la pluie sans orage. — quote : Mark Twain / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

Kiaran T. Mac Greine

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 29/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1624
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : (Victor A. Delauney)
› L'AVATAR : Luke Evans
› LES CREDITS : Swan + Tumblr + Ellaenys
› LA COULEUR RP : darkgoldenrod

THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 10:30
Tu es une sale gosse Surprised Fais gaffe à tes petites fesses, perfide Sad
Ouais, ça va donner les RPs xDDD



Sair' ouais, t'as vu, c'est des vilaines, elles nous mettent face à la tentation ! Comment tu veux qu'on résiste Surprised
Bienvenue à toi aussi et bon courage pour ta fiche Razz


last king of Ireland

Follow your heart. Let your love lead through the darkness, back to a place you once knew  — quote : il divo / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 10:37
Encore un nouveau personnage prometteur !

Viens par ici que je te baptise !

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche (je veux voir comment il s'est fait brisé le coeur moi )
Revenir en haut Aller en bas
THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

Kiaran T. Mac Greine

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 29/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1624
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : (Victor A. Delauney)
› L'AVATAR : Luke Evans
› LES CREDITS : Swan + Tumblr + Ellaenys
› LA COULEUR RP : darkgoldenrod

THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 10:55
Va voir dans la fiche du PV, tu auras une idée arrow /PAN/

Merci heart tongue


last king of Ireland

Follow your heart. Let your love lead through the darkness, back to a place you once knew  — quote : il divo / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 10:59
Surprised En ce moment je suis gâtée heart
Bienvenue parmi nous ! Je suis hyper contente de voir Cethor débarquer ! Elle est forte cette Eden, je suis sûre qu'elle t'a fait le coup du "tu sais ce qu'il dit ce bon vieux Oscar, le meilleur moyen de résister à la tentation..."
J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ce super perso !
Revenir en haut Aller en bas
THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

Kiaran T. Mac Greine

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 29/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1624
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : (Victor A. Delauney)
› L'AVATAR : Luke Evans
› LES CREDITS : Swan + Tumblr + Ellaenys
› LA COULEUR RP : darkgoldenrod

THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 11:05
TU ES VILE, TU ES PERFIDE, COMMENT TU AS OSE TROMPER MA GUEULE D'AMOUR NAN MAIS T'ABUSES Surprised *sort loin*

Nan, elle a même pas eu besoin d'en arriver là xD elle a juste dit : feys, et la retrouver elle, et Bones, sur un fo xD et ça fait des années qu'on a pas été ensemble sur un fo et ça me manquait xDD Du coup, je suis allée faire un tour dans les PV et j'ai craqué x) J'espère être un Cethor à la hauteur

Merci


last king of Ireland

Follow your heart. Let your love lead through the darkness, back to a place you once knew  — quote : il divo / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 11:15
Mais... Mais c'est le Grand Amour aussi, j'y peux rien Razz
En tout cas je me réserve un rp avec toi, je préviens (non tu n'as pas le choix) ! heart
Revenir en haut Aller en bas
THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

Kiaran T. Mac Greine

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 29/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1624
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : (Victor A. Delauney)
› L'AVATAR : Luke Evans
› LES CREDITS : Swan + Tumblr + Ellaenys
› LA COULEUR RP : darkgoldenrod

THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 11:23
Maintenant, ça fait 800 ans que je me trimbale un coeur brisé en attendant /PAN/ sad2

Evidemment le RP s'impose, ça va de soi xD


last king of Ireland

Follow your heart. Let your love lead through the darkness, back to a place you once knew  — quote : il divo / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 12:01
SEIGNEUR DIEU, LUKE EVANS. *Tombe dans les pommes.*

Bienvenue et bon courage pour ta fichounette ! Razz

J'ai hâte de croiser ce personnage qui rox', grave !
Revenir en haut Aller en bas
THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

Kiaran T. Mac Greine

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 29/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 1624
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : (Victor A. Delauney)
› L'AVATAR : Luke Evans
› LES CREDITS : Swan + Tumblr + Ellaenys
› LA COULEUR RP : darkgoldenrod

THE LAST KING OF IRELAND ∭ Tothor, l'homme qui n'aimait pas les femmes.

MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   Lun 29 Fév - 12:03
Nan mais Amy Acker quoi Je peux te faire des bébés ? Elle est juste tellement trop badass sur ta sign en plus heart

Merci à toi et au plaisir de te croiser dans le RP plus tard


last king of Ireland

Follow your heart. Let your love lead through the darkness, back to a place you once knew  — quote : il divo / code : Ellaenys.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kiaran + Love is the curse of the immortals.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Kiaran + Love is the curse of the immortals.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]
» I love America

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Spring Court
Cúirt earrach
 :: Swallowing darkness :: Fiches validées
-