AccueilAccueil  Tumblr Aesien  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce qu'il y a de nouveau

La vidéo

Les Prédefs attendus


Partagez | 
 

 Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

Padmini Sorbier

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 22/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 85
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Trixie Fleurdespois
› L'AVATAR : Tamzin Merchant
› LES CREDITS : castamere rains (avatars) treptrap (gif) K.S. (texte) Ellaenys (codes)
› LA COULEUR RP : #e6b4ac

LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

MessageSujet: Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ   Dim 10 Avr - 16:19
Nice to meet you
ft. Tomas & Mini

Si on avait dit un jour à Mini qu'elle se trouverait dans l'office du tourisme d'une île peuplée de fées à demander des renseignements sur les druides, elle n'y aurait pas cru. Qui aurait pu avaler une couleuvre pareille ? Pourtant elle était là devant le comptoir avec son petit dépliant à la main prenant sur elle pour s'adresser à un pur inconnu. La vie des timides maladifs était un chemin semé d'embûches. Allez ma grande faut bien se décider. Débite des phrases improbables du genre « Connaissez vous un druide dans le coin ? » puisqu'on nage dans un grand délire. Elle avait grandi en sachant que la magie existait puis avec l'idée que les humains pouvaient être liés à cet univers et elle avait même accepté le fait qu'elle avait elle même des pouvoirs magiques mais la situation restait quand même saugrenue. Si bien qu'une petite voix dans sa tête ne pouvait s'empêcher de faire l'ironie.

Bref il y avait effectivement un druide dans les parages. Un menuisier. Tomas O'Dochartaigh. L'agent touristique eut la gentillesse de lui tracer l'itinéraire sur le plan. La menuiserie se trouvait en périphérie de la ville – en gros elle allait devoir tout traverser – non loin de l’hôpital. Et non pas de bus prévu ou même un petit vélo à louer, on était sur une île avec des allergiques au fer, souvenez vous. Il faudrait marcher avec son sac à dos. Cela aurait pu être pire, elle aurait pu être chargée comme une mule mais elle n’avait emporté que le strict minimum. De toute façon ce n’était pas ses saris et des ses tuniques légères qui lui serviraient sur cette île balayée par les vents. Elle n’était pas fâchée d’avoir mis un gros pull, même s’il y avait des rennes dessus, elle aimait bien les rennes et avoir un animal sur son pull. Suivant la carte, elle traversa le centre ville pour enfin passer devant la clinique vétérinaire, l’hôpital sainte Catherine, la libraire black cat’s corner, la boîte de nuit – un endroit où elle ne posera les pieds même sous la torture – et elle aperçut même au loin de centre de cure thermale. Au moins elle faisait du tourisme et elle avait déjà fait quelques repérages.

Mini tenait son dépliant dans les mains, faisant le pied de grue devant l'atelier depuis une bonne dizaine de minutes. Elle n'osait pas entrer. Elle avait la frousse. Déjà elle avait peur de s'être trompée d'adresse et ensuite elle avait peur d'aller parler à cet homme qu'elle ne connaissait pas. Mais il fallait commencer quelque part. Elle ne pouvait pas rester au fond de la salle, il fallait qu'elle avance, qu'elle prenne son courage à deux mains et qu'elle monte sur scène. La devanture était en bois – normal c’était une menuiserie – et c’était plutôt joli. Elle n’y connaissait rien dans ce domaine alors bon, mais pas besoin d’être un expert pour voir du bon travail, non ? Mini se décida à pousser la porte et laissa son regard se poser sur les divers objets entassés. Mais pourquoi est-ce qu’elle tremblait comme ça ? Elle ne se trouvait pas dans le repaire du pervers du coin ! Relax, ça va bien se passer. Au pire il te dit non et tu vas voir ailleurs.

« Bonjour. Il y a quelqu'un ? Monsieur Tomas ? »

Un peu familier quand même d’en venir déjà au prénom mais elle ne voulait même pas essayer de prononcer son nom de famille de peur de mal prononcer.





 
girl with a broken smile

when she smiles, she draws you in like a black hole, the tears that spill from her eyes fall like shooting stars, the anger in her soul flares like a supernova, and, oh, that heart, it loves as harshly as the sun burns. ©️ code : ellaenys. // quote : KS.  
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Tomas O'Dochartaigh

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 06/12/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2207
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Liam O'Halloran
› L'AVATAR : Ian Bohen
› LES CREDITS : Tumblr
› LA COULEUR RP : PowderBlue

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ   Jeu 14 Avr - 16:14
Nice to meet you
ft. Tomas & Mini
Une fois n'est pas coutume, il fait beau sur Ellan Vannin. Un froid de canard et une humidité qui s'infiltrait jusque dans les os mais le soleil brillait dans le ciel bleu pâle de cette fin d'hiver. Et par la même occasion la lumière entre à foison dans ma boutique. Ça fait un baille que je n'ai pas eu besoin d'allumer la lumière en plein milieu de la journée ! C'est assez plaisant, même si je suis habitué à la lumière grisâtre qui semble dominer dans ce coin de l'Europe. Après tout, j'ai passé la quasi totalité de ma vie sous le soleil froid de l'Irlande !
Bref, il fait beau et ça me met plutôt de bonne humeur alors je décide qu'aujourd'hui, ça sera ménage de printemps ! Une activité vraiment rébarbative que je réserve aux jours où je me sens assez courageux pour ne pas me terrer dans mon atelier avec une scie à bois et mes outils de sculpture. Des jours qui ne sont pas très fréquents parce que, soyons honnêtes, même quand je me sens de bonne humeur, faire la poussière n'est jamais aussi tentant que la perspective de travailler un bout de bouleau ou de frêne. Ce qui explique probablement que les objets en exposition soient couverts d'une fine pellicule de poussière de bois, ce qui rend la journée ménage encore moins enthousiasmante, ce qui me pousse souvent à repousser encore et encore et le cercle vicieux continue ainsi jusqu'à ce que je décide que trop c'est trop.
Et donc me voilà, un morceau d'écharpe sur le nez pour éviter de respirer trop de sciure, à profiter des rayons du soleil malgré la tâche ingrate. J'avance à un bon rythme et mes œuvres paraissent plus belle maintenant qu'elles sont débarrassées de la poudre claire. Ce serait une vraiment bonne idée de faire ça plus souvent... Mais je sais pertinemment que je vais m'entêter et faire comme toujours : attendre que ce soit vraiment ingérable pour m'y mettre.

C'est alors que je termine d'épousseter les petites statuettes exposées sur une étagère que je remarque une petite demoiselle plantée sur le trottoir juste devant ma boutique. Je l'observe du coin de l’œil parce que d'habitude, les gens qui viennent jusqu'à mon atelier savent ce qu'ils veulent ou doivent récupérer quelque chose. Personne ne reste jamais devant sans rien faire. Mais elle ne ressemble pas à ma clientèle habituelle et c'est le moins qu'on puisse dire ! Déjà, tout en elle crie "Touriste" ! Ou en tous cas "fraîchement débarquée". Entre son plan, son sac à dos et son air perdu, elle est clairement en quête de quelque chose et je doute qu'il s'agisse d'une table ou d'une statue. Elle piétine, même en fait, comme cherchant le courage d'entrer et je me demande pourquoi elle a choisi d'hésiter devant ma boutique. Sa frimousse ne me dit rien et si on était dans un film - et qu'elle avait une dizaine d'années plutôt qu'une vingtaine - j'aurais presque plus croire qu'elle était une jeune femme à la recherche d'un père biologique enfui après sa conception. Mais si Ellan Vannin est le théâtre de très nombreux événements inattendus, nous ne sommes pas dans un film !
Du coup, j'attends qu'elle se décide, ce qu'elle finit par faire avant de balbutier quelques mots.
Je glousse et m'éloigne un peu de l'étagère, entrant alors dans la lumière et espérant ne pas trop la surprendre. J'ai dans l'idée que je pourrais prendre quelque chose dans la figure si je la faisais sursauter. Elle a l'air tendue comme un arc, la pauvre petite.

- Monsieur Tomas ? Tomas suffira, inutile de s'encombrer de politesses inutiles. Que puis-je faire pour vous mademoiselle ?

Je tire un peu sur mon écharpe pour dégager le bas de mon visage et lui offre ce que j'espère être un sourire engageant. Et interrogateur parce que clairement, je n'ai aucune idée de ce qu'elle peut bien vouloir. Parce qu'elle veut quelque chose, n'est-ce pas ?

- Est-ce que vous voulez un thé ? Vous semblez frigorifiée.

Oui, même avec ce pull à tête de cervidé. Elle grelotte et c'est intrigant parce que sa chevelure rousse est pourtant caractéristique de ce coin du monde, elle devrait être rodée à ce genre de température.





 
Don't mess with magic.
" The power of Thought, the magic of the Mind! "→  code : ellaenys. // quote : Lord Byron
Revenir en haut Aller en bas
LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

Padmini Sorbier

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 22/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 85
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Trixie Fleurdespois
› L'AVATAR : Tamzin Merchant
› LES CREDITS : castamere rains (avatars) treptrap (gif) K.S. (texte) Ellaenys (codes)
› LA COULEUR RP : #e6b4ac

LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

MessageSujet: Re: Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ   Sam 30 Avr - 17:37
Nice to meet you
ft. Tomas & Mini

Maintenant qu’elle y pensait, elle n’avait jamais mis les pieds dans une menuiserie. Ça avait l’air d’être une bonne menuiserie, encore qu’elle jugeait sans rien savoir, mais tout avait l’air d’être à sa place. Et c’était très propre comme si quelqu’un venait tout juste de faire le ménage. Le cœur de Mini fit un soubresaut dans sa poitrine. Le fameux Tomas se tenait en face d’elle et honnêtement elle s’attendait à voir débarquer un pseudo Merlin, vieux et barbu. C’était complètement idiot comme attente mais elle n’avait jamais vu de druide alors elle ne savait pas trop comment imaginer tout cela. Il était à première vue normal. Une écharpe lui cachait la moitié du visage alors c’était difficile d’en dire plus. Jeune, pas assez vieux pour jouer Merlin dans un film, elle lui donnait la trentaine, elle n’avait jamais été douée pour donner un âge à quelqu’un. Lorsqu’il enleva son écharpe et lui offrit un sourire, elle se surprit même à le trouver beau. Elle avait vraiment des drôles de pensées qui lui traversaient parfois !

Bon ce ne sera pas monsieur Tomas mais juste Tomas. D’accord, c’était dans ses cordes. Elle fit « oui » de la tête avec un sourire timide. Qu’est-ce qu’elle faisait ici ? Ho c’était très simple, elle allait lui expliquer sans problème tout de suite. Sauf que non, elle n’y arrivait pas. Quand elle voulut ouvrir la bouche, elle se rendit compte qu’elle ne trouvait pas les mots. Dommage, elle avait prévu un si joli petit discours durant le trajet mais elle avait tout oublié. Vraiment dommage. Forcément elle se sentait encore plus cruche que d’habitude.

« Oui du thé merci. »

Déjà ça la réchauffera un peu parce que même dans la boutique elle trouvait qu’il faisait encore froid. Et ensuite ça lui permettra de gagner du temps et de réfléchir à ce qu’elle allait bien pouvoir dire. Pendant qu’elle attendait que le thé soit prêt, assise à côté du comptoir, Mini se dit qu’il était encore temps de partir. Elle n’avait qu’à inventer une excuse bidon – elle était douée pour ça – et courir le plus vite possible au port, monter dans un bateau et rentrer chez elle se terrer dans un trou. Elle pouvait encore faire machine arrière, elle n’avait pas signé un pacte de sang qui l’engageait à devenir une druide après tout. Ce sera stupide après tout le chemin parcouru mais elle avait l’habitude de faire des choses stupides, elle était abonnée à la stupidité. Du nerf ma petite, du nerf. Elle pouvait le faire. Elle devait le faire. Elle y avait longuement réfléchi et sa famille la soutenait. Penser à eux lui arracha un sourire intérieur. Ils lui manquaient, elle n’avait jamais vécu sans eux. C’était beaucoup pour une petite chose comme elle. Heureusement le thé arriva et l’effet d’une boisson chaude est toujours agréable, stressée ou pas.

« Merci. »

Mini souffla sur sa tasse puis but quelques gorgées. Elle apprécia le contact de la vaisselle chaude sur ses mains. Ensuite elle prit une grande inspiration parce qu’il était inutile de repousser encore le moment.

« Je m’appelle Mini. Je suis nouvelle ici, je viens d’arriver ce matin. A l’office du tourisme on m’a dit que je pourrais vous trouver à votre boutique. En fait je cherche un druide. Parce que j’ai appris que j’étais une druide moi aussi et apparemment j’ai besoin d’un mentor ou d’un maître, je ne sais pas trop. Du coup j’en cherche un. Et peut-être que vous cherchez une apprentie druide ?  »

Bon ça c’était fait. Honnêtement elle ne pensa pas qu’elle serait capable de dire autant de phrases à la suite. Elle était impressionnée par cette performance. Mais pas sûr que Tomas le soit. Il avait dû la prendre pour une folle à débiter son discours à toute vitesse et à lui demander d’être son maître. Ça pouvait presque paraître tordu comme demande quand on y pensait. Il avait beau avoir l’air sympathique, il allait certainement perdre patience et la ficher dehors. Et elle l’aurait bien mérité, elle débarquait de nulle part la bouche en cœur et elle croyait qu’il allait dire oui ? Sérieusement ? Mini plongea son regard dans la tasse.

« Ca fait bizarre dit comme ça. »

Et elle avait dit ça à voix haute. Mais elle avait beau tourner sa demande dans tous les sens ça faisait toujours bizarre. Elle se demandait comment faisaient les autres druides pour se trouver entre eux et se former. Est-ce qu’il y avait un genre de réseau, un signe pour se reconnaître, une sorte de meetic pour les druides ? Ou alors il y avait un code, un protocole hyper sérieux et ancien comme pour les chevaliers et elle avait tout foiré, elle allait être radiée du club des druides pour le restant de ses jours. Il fallait essayer de sauver les meubles.

« Je ne connais absolument rien au monde des druides. Il y a peut-être une marche à suivre pour trouver un mentor ? »





 
girl with a broken smile

when she smiles, she draws you in like a black hole, the tears that spill from her eyes fall like shooting stars, the anger in her soul flares like a supernova, and, oh, that heart, it loves as harshly as the sun burns. ©️ code : ellaenys. // quote : KS.  
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Tomas O'Dochartaigh

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 06/12/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2207
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Liam O'Halloran
› L'AVATAR : Ian Bohen
› LES CREDITS : Tumblr
› LA COULEUR RP : PowderBlue

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ   Lun 2 Mai - 17:48
Nice to meet you
ft. Tomas & Mini
Le temps a souvent l'air de s'étendre à un rythme différent sur Ellan Vannin. Peut-être est-ce l'influence des Sithins qui nous offrent une immortalité temporaire. A moins que ce ne soit parce que je suis entourés d'être presque aussi vieux que la Terre elle-même. Quelle que soit la raison, j'ai souvent l'impression que le temps s'arrête pour réfléchir à quelque chose. En l'occurrence, si le temps s'éternise cette fois, c'est parce que la demoiselle face à moi semble s'être mise sur pause. Oh, elle respire et clairement, ça tourne à toute vitesse dans sa petite tête couverte de boucles rousses. Mais elle est figée, silencieuse, comme frappée de mutisme ou victime d'une bizarre crise psychopathologique de je ne sais quelle maladie dont j'ignore tout. Si j'avais eu le moindre doute quant à sa nature, il aurait disparu là, alors que je la regarde tandis qu'elle cherche ses mots, ou le courage de parler, ou je ne sais quoi encore. Humaine. Aucun doute là dessus. Et une pas très extravertie en plus ! Et bon sang.... Qu'est-ce que ça fait du bien de me trouver face à une personne qui ne semble pas ni imbue d'elle-même, ni débordante d’assurance ou prête à m'arracher un bras si je fais le moindre écart de conduite ! Ce petit bout de rouquine timide est comme un vent de fraîcheur dans mon atelier. Peut-être qu'elle se révélera être une insupportable peste par la suite, mais pour le moment, je lui souris comme un nigaud, et lui laisse le temps de se remettre de ses émotions - même si j'en ignore la cause.
Quand elle accepte un thé, j'acquiesce et file préparer ça dans mon arrière boutique et l'observe du coin de l’œil sans qu'elle s'en rende compte. Elle a l'air de se poser tout un tas de questions, qui s'affichent sur son visage expressif. Je ne sais pas ce qui la chagrine, mais ça semble plutôt sérieux... Je me dépêche donc de terminer ce que je suis en train de faire et la rejoins, un petit plateau dans les mains. Je lui tends une tasse et souris tandis qu'elle me remercie. La boisson chaude l'aide à retrouver ses esprits a priori puisque après une ou deux gorgées, elle ouvre les vannes. Sans respirer. Une tirade que j'étais bien loin d'attendre et je reste muet un instant, jusqu'à ce qu'elle s'auto-analyse. Un minuscule commentaire sur son propre monologue qui me tire un sourire de plus. Probablement pas une peste, donc, mais un sacré petit phénomène quand même !

- Je ne connais absolument rien au monde des druides. Il y a peut-être une marche à suivre pour trouver un mentor ?


Ce qui est certain, c'est qu'elle n'a pas l'air d'essayer de m'entourlouper. Elle semble même déborder de sincérité et c'est plutôt plaisant de me trouver face à quelqu'un qui n'essaie pas de cacher ses sentiments ou ses incertitudes.
La seule chose qui cloche ici...

- Je n'en ai aucune idée...

On peut être deux à être sincère !

- Je n'ai pas eu à chercher mon propre mentor. Ahgna m'a presque élevé et m'a suivi jusqu'à que le don s'exprime chez moi. Ce qui est certain en revanche, c'est que si vous voulez apprendre, il vous faudra effectivement un maître.

J'aimerais tant qu'Ahgna soit là pour me guider... Personne ne m'a enseigné quoi faire dans ce genre de situation ! Je bois une gorgée de thé pour me donner une contenance et pour réfléchir une seconde.

- Je ne cherche pas d'apprenti mais...

L'idée me plait. Et puis-je décemment la laisser seule avec son don inexploité ?

- Pourquoi pas après tout ?! Par contre... je suis moi-même druide depuis peu et je ne suis pas certain d'être le plus indiqué pour enseigner. Si vous êtes prêtes à accepter mes lacunes et mes faiblesses, nous avons un accord ! Mais peut-être voudriez-vous prendre le temps de rencontrer mes confrères et consœurs ? Ou me poser des questions plus précises avant de faire votre choix ?

Je ne suis peut-être pas celui qui lui faut, après tout. Sans compter mon allégeance Unseelie....







 
Don't mess with magic.
" The power of Thought, the magic of the Mind! "→  code : ellaenys. // quote : Lord Byron
Revenir en haut Aller en bas
LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

Padmini Sorbier

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 22/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 85
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Trixie Fleurdespois
› L'AVATAR : Tamzin Merchant
› LES CREDITS : castamere rains (avatars) treptrap (gif) K.S. (texte) Ellaenys (codes)
› LA COULEUR RP : #e6b4ac

LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

MessageSujet: Re: Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ   Ven 6 Mai - 18:29
Nice to meet you
ft. Tomas & Mini

La réponse tomba comme une pierre dans une marre. Aucune idée. Il n’en avait aucune idée. Mais comment ça aucune idée ? C’était possible ça ? On pouvait être un druide et ne pas savoir comment se trouver un mentor ? Si elle n’avait pas un tant soit peu d’équilibre, elle serait tomber les fesses par terre. Sa bouche s’ouvrit dans une expression de sincère surprise.

« Ha bon... » dit-elle doucement.

Elle semblait un peu déçue. D’un autre côté elle était rassurée, elle n’avait pas bafoué des règles séculaires en débarquant sans prévenir et en réclamant un mentor. Déjà elle ne serait pas reniée. C’était une bonne nouvelle. Mini écouta avec attention le parcours de Tomas. La chance ! Il n’avait pas eu besoin de chercher un mentor lui. Elle était jalouse. Avec amusement elle essayait d’imaginer une version plus jeune de Tomas en train de prendre des leçons de magie. Décidément elle était trop influencée par la pop culture et un certain sorcier à lunettes.

« C’est ce que m’a dit Parvati. C’est la femme qui m’a dit que j’étais une druidesse. Mais elle n’était pas une druidesse elle-même alors elle ne pouvait pas m’apprendre grand-chose. J’ai quelques bases : ressentir le glamour par exemple, enfin j’essaie. Mais avec la chasse aux surnaturels elle m’a dit que je devais absolument venir sur Ellan Vannin. »

Tout avait été si vite. Tout s’était enchaîné. La révélation de l’existence des autres créatures surnaturelles, leur chasse, la révélation qu’elle était elle-même un de ces êtres particuliers et le départ pour Ellan Vannin. Sans parler du passage où elle a dû tout annoncer à sa famille. Bonsoir maman, grand-père, grand-mère je suis une druidesse et je vais partir sur l’île des feys, vous savez les créatures qui ont plongé maman dans la dépression, la drogue, l’automédication et l’alcool. Elle y repensait avec sarcasme et ironie mais le jour même elle ne faisait pas la fière. C’était une nouvelle bouleversante qu’elle aurait voulu oublier, fermer les yeux, refuser la volonté de cette Danu et continuer sa vie d’avant. Comme si faire l’autruche allait lui servir. Ils auraient bien fini par découvrir ce qu’elle était. Elle n’aurait pas pu nier sa vraie nature comme l’avait fait Parvati, pas avec le contexte actuelle.

« Je ne cherche pas d'apprenti mais... »

« QUOI ? Non ne dîtes pas ça par pitié ! » Elle ne voulait pas recommencer de nouvelles recherches et devoir à nouveau se présenter et demander un mentor. C’était suffisamment éprouvant une fois. Et puis elle l’aimait bien, il avait l’air sympathique et avait été si gentil avec elle. Son visage trahissait sa déception mais rapidement un sourire illumina son visage. Il voulait bien la prendre comme apprentie. Le reste de ses propos se perdit parmi la foule de pensées positives qui envahissait son cerveau.

« Merci ! Vous ne le regretterez pas, vous verrez. Je serais très gentille et je travaillerai dur, je vous le promet. » dit-elle avec entrain.

Dire qu’elle était surexcitée serait un euphémisme. Pour un peu elle se trémousserait sur place et ferait la danse de la victoire. Elle avait trouvé un mentor. Première mission accomplie.

« Je serais ravie de rencontre d’autres druides, je me sentais un peu seule. Et j’ai tellement de questions que je ne sais pas par où commencer. Est-ce qu’il existe un ordre de druides avec des réunions, des signes de reconnaissance, un code secret et ce genre de trucs ? Est-ce que Merlin a vraiment existé ? »

Oui décidément elle était trop influencée par la pop culture. Si Merlin avait vraiment existé, il devait se retourner dans sa tombe en entendant toutes les bêtises qu’on débitait sur lui. Si ça se trouvait il n’avait même jamais eu de barbe.

« Comment est-ce que vous avez découvert que vous étiez un druide ? Est-ce que c’est votre mentor Ahgna qui vous l’a dit ? Combien de temps prend un apprentissage ? Non pas que je suis pressée que ça finisse, juste pour savoir. »





 
girl with a broken smile

when she smiles, she draws you in like a black hole, the tears that spill from her eyes fall like shooting stars, the anger in her soul flares like a supernova, and, oh, that heart, it loves as harshly as the sun burns. ©️ code : ellaenys. // quote : KS.  
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Tomas O'Dochartaigh

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 06/12/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2207
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Liam O'Halloran
› L'AVATAR : Ian Bohen
› LES CREDITS : Tumblr
› LA COULEUR RP : PowderBlue

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ   Lun 9 Mai - 17:14
Nice to meet you
ft. Tomas & Mini
Eh bien... Par Danu, quelle énergie ! J'avais senti que la demoiselle ne manquait pas d'énergie mais je ne m'attendais pas à autant d'énergie ! Elle trépigne littéralement et me lance 80 mots à la minute, sans respirer et sans que j'aie la moindre chance de répondre. Pourtant, elle en pose, des questions ! Elle en soulève, des sujets qui méritent réponse ! Mais non, elle s'emballe et mouline comme une pipelette et j'en reste comme deux ronds de flan, la bouche ouverte et les yeux qui clignent. Bizarrement, je n'ai pas envie de l'assommer pour la faire taire, même si elle est à l'antithèse du calme et du silence que j'aime tant. Peut-être est-ce parce qu'elle est une des seuls mortels que j'ai côtoyés depuis des lustres ? Qu'elle est une des rares à faire preuve de cette énergie libre et positive, à ne pas se soucier de l'image qu'elle renvoie ? Je ne saurais pas vraiment le dire, mais il est clair que même si elle me plonge dans la perplexité, c'est une perplexité plutôt agréable. Je la regarde et je ne peux pas m'empêcher de sourire devant son enthousiasme qui m'évoque un peu Yelena, la dryade avec qui j'ai vécu des aventures mystiques très inattendues...
Mais il n'est pas question de l'Elementaire ici !

- Et si vous respiriez une seconde, que j'aie le temps de vous répondre, hein ? On n'est pas pressé ! Et si je vous prends comme apprenti, nous aurons des années devant nous pour satisfaire votre curiosité alors prenez votre temps ! Ce qui répond à une de vos questions : la formation d'un druide dure au moins cinq ans. Est-ce que vous avez toujours envie de vous retrouver entre mes mains pendant si longtemps ?

Oui ? Non ?
On dirait que oui et je ne sais pas trop si je dois en être soulagé. En réalité, ça me ferait même plutôt stresser, la perspective d'avoir à ma charge une druide en cours de maturation. C'est qu'il ne faudrait pas que je fasse d'erreurs !

- Pour commencer, nous allons nous tutoyer. Ensuite, tu vas me dire tu t'appelles parce que sinon, on ne va pas s'en sortir !


Je lui adresse un petit haussement de sourcil qui, je pense, donne le ton de ce qui sera désormais notre relation. Elle va me fatiguer, beaucoup, et je vais la regarder de travers en me demandant d'où elle peut sortir toute cette énergie !

- Ensuite, pour répondre à tes questions... Non, je n'ai pas toujours su que j'étais habité par les pouvoirs de Danu. En fait, j'en savais même très peu sur tout ça avant qu'Aghna ne m'initie. Il n'y a pas encore de Concile sur Ellan Vannin mais je pense que ça vient du fait que nous sommes trop peu nombreux. Par contre, il est possible de se regrouper, auprès d'un des Rois. J'ai décidé de me rapprocher de Cian, le roi des Unseelies et de lui accorder mes pouvoirs afin de nourrir le Sithin. Sache que si tu décides de poursuivre avec moi, tu ne pourras pas rejoindre la Cour Dorée. Rester neutre, oui, mais pas choisir les Seelies.

Disons qu'elle pourrait, mais je ne suis pas certain de garder ma tête si mon apprentie choisissait le camp ennemi...

- Merlin existe oui, mais il n'a pas du tout le look que nous lui connaissons chez les humains, c'en est presque décevant ! Une de ses descendantes est druide et vient juste d'arriver sur l’île. On se connait bien elle et moi, je te la présenterai si tu veux. Ça t'aidera peut-être d'avoir d'autres influences. Mais si tu me parlais de toi un peu, hein ?

Oui parce que bon.... Elle pose des questions mais ne répond pas à grand chose, la cachottière !






 
Don't mess with magic.
" The power of Thought, the magic of the Mind! "→  code : ellaenys. // quote : Lord Byron
Revenir en haut Aller en bas
LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

Padmini Sorbier

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 22/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 85
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Trixie Fleurdespois
› L'AVATAR : Tamzin Merchant
› LES CREDITS : castamere rains (avatars) treptrap (gif) K.S. (texte) Ellaenys (codes)
› LA COULEUR RP : #e6b4ac

LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

MessageSujet: Re: Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ   Sam 21 Mai - 21:28
Nice to meet you
ft. Tomas & Mini

« Et si vous respiriez une seconde, que j'aie le temps de vous répondre, hein ? On n'est pas pressé ! » demanda Tomas.

Aussitôt Mini porta sa main à sa bouche et piqua un fard. Elle avait été un véritable moulin à paroles, ce qui contrastait fortement avec son caractère habituel, calme et réservé. Toutes les personnes qui la connaissaient auraient été surprises de la voir aussi bavarde avec un inconnu.

« Je suis désolée. Je ne voulais vous assommer avec toutes mes questions. »

La vérité était qu’elle se sentait bien en compagnie de Tomas. Elle ne saurait l’expliquer mais elle avait confiance en lui, un sentiment tout à fait étrange pour la simple et bonne raison qu’elle venait tout juste de le rencontrer. Mais elle était persuadée qu’elle pouvait se fier à lui aussi lorsqu’il lui demanda si elle se sentait prête à se retrouver entre ses mains – pour rependre son expression – pendant les cinq prochaines années elle acquiesça vivement de la tête. L’idée l’enchantait, elle était ravie d’avoir trouver un mentor en la personne de Tomas. Elle aimait la façon dont il la regardait, elle y voyait une sorte de bienveillance qui la rassurait.

« Je m’appelle Padmini Sorbier mais tout le monde m’appelle Mini. Et je ne sais pas si je vais réussir à vous… te tutoyer aussi rapidement. »

Elle essaya de retenir le plus d’informations possibles mais honnêtement cela faisait beaucoup de nouvelles notions à intégrer. Parvati ne lui avait parlé que de Danu et de la voix de la Nature. Quant à l’organisation des feys elle ne la connaissait que très peu, ils restaient un sujet tabou dans sa famille et elle n’avait très envie d’en parler à l’extérieur car leur simple existence lui rappelait combien sa mère avait souffert. Aussi elle écarquilla les yeux quand Tomas fit mention de deux termes sans le moindre sens pour elle « seelie » et « unseelie ».

« Pardon les unseelies ? Le sithin ? Qu’est-ce que c’est au juste ? »

La discussion allait être longue…

« Vous... Tu n’es pas obligé de me répondre tout de suite, ça peut attendre un autre jour. Un jour de leçon. »

Elle s’imaginait déjà assise à un bureau en prenant des notes dans un carnet tandis que Tomas lui ferait la leçon. Bizarrement dans cette vision il portait des lunettes et cela lui allait très bien. Mini pouvait avoir de drôles d’idées parfois.

« Merlin a une descendance ? Waaaaaaaah ! Si je la rencontre je serais très impressionnée.»

Certains pouvaient se vanter d’avoir de prestigieux ancêtres. Elle était très heureuse d’apprendre que Merlin avait bel et bien existé, cela aurait brisé plusieurs rêveries d’enfants dans le cas contraire. De plus elle allait faire la connaissance d’une autre druide et elle était très excitée par cette future rencontre. La nouvelle de sa véritable nature l’avait prise de court et elle s’était sentie très seule pour affronter cette réalité. Savoir que des personnes partageant les mêmes capacités se trouvaient sur l’île était un point rassurant et figurait dans sa liste des « pour ou contre partir sur l’île aux fées ».

« Mais si tu me parlais de toi un peu, hein ? »

Mini réprima une grimace. Cette question ne lui plaisait pas mais d’un autre côté elle comprenait que Tomas veuille en savoir davantage. Il avait accepté de la prendre comme apprentie, il était en droit de savoir certaines choses sur elle. Le lien qui allait les unir n’était pas anodin, elle n’était pas une simple étudiante dans un grand amphithéâtre et il n’était pas un simple professeur qui dispensait ses cours. Ils devaient avoir confiance l’un envers l’autre.

« J’ai vingt-six ans. Je suis née aux Etats-Unis mais j’ai passé la plus grande majorité de ma vie en Inde avec ma mère et mes grands-parents. J’ai un diplôme en arts plastiques. J’aime dessiner, danser et jardiner, on dit que j’ai la main verte. Mes grands-parents sont des sortes de hippies, ils ont donné un prénom indien à ma mère, Indira et à son tour elle m’a donné un prénom indien, Padmini. Ça veut dire celle qui possède beaucoup de lotus. J’ai découvert que j’étais une druide grâce à Parvati qui travaillait dans mon école. D’après ce qu’elle m’a dit elle aurait pu devenir une druide elle aussi mais elle a eut peur et elle a préféré refuser son don, elle n’a jamais eu de mentor. Quand la chasse aux druides et aux autres surnaturels a commencé, Parvati m’a dit que j’étais une druide et que je devais partir sur Ellan Vannin pour accomplir ma destinée. Ça fait peur dit comme ça mais ce sont ses mots. J’ai eu peur et j’ai beaucoup hésité mais finalement je ne sais pas je me suis lancée dans l’aventure. »

Elle parlait tout en cherchant ses mots, baissant les yeux comme si elle s’excusait d’ennuyer son interlocuteur avec ces informations, espérant secrètement qu’il la coupe à un moment ou un autre.

« Et maintenant me voilà et je n’ai nulle part ou dormir ! » conclue-t-elle tout en réalisant ce qu’elle venait de dire. La gaffe de première !





 
girl with a broken smile

when she smiles, she draws you in like a black hole, the tears that spill from her eyes fall like shooting stars, the anger in her soul flares like a supernova, and, oh, that heart, it loves as harshly as the sun burns. ©️ code : ellaenys. // quote : KS.  
Revenir en haut Aller en bas
DRUIDE natural witchcraft.

Tomas O'Dochartaigh

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 06/12/2015
› LES MISSIVES ENVOYEES : 2207
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Liam O'Halloran
› L'AVATAR : Ian Bohen
› LES CREDITS : Tumblr
› LA COULEUR RP : PowderBlue

DRUIDE ∭  natural witchcraft.

MessageSujet: Re: Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ   Dim 22 Mai - 17:25
Nice to meet you
ft. Tomas & Mini
Je m'en veux presque de l'avoir taquinée quand je la vois rougir comme une pivoine. Il faut croire que malgré ses grandes phrases et ce qui ressemble à de la désinvolture, il y a surtout une grande angoisse cachée sous cette tête de poupée de porcelaine.
Padmini. Un nom qui lui va sans lui aller, bizarrement. Plein de finesse et d'exotisme ensoleillé pour une frimousse qui semble tout droit venue d'une île voisine. Mais je suppose que l'explication viendra plus tard. En attendant, je balaye ses doutes d'un revers de main quand elle exprime ses difficultés à me tutoyer. Je ne suis pas assez vieux pour un "vous" et si elle doit devenir ma protégée, il n'y aura pas de place pour une quelconque distance. Sans compter que cette simplicité entre nous sera comme un vent de fraicheur sur cette île où il faut marcher sur des oeufs chaque fois que l'on s'adresse à un fey potentiellement susceptible.

D'ailleurs, ça risque de lui être compliqué ! J'écarquille des yeux horrifiés quand elle répète, étonnée et sans comprendre, des mots qui sont la base de la vie sur Ellan Vannin. Elle ne connait pas les Cours ? Et elle compte survivre ici sans se faire trancher la gorge ? Par Danu, cette enfant va se faire trucider... J'ai soudain la furieuse envie d'aller fermer la porte de ma boutique à clé pour l'empêcher de sortir tant que je ne lui aurais pas enseigner le minimum à savoir ! Parce que partie comme elle est, elle pourrait aller insulter je ne sais quelle célébrité locale, avec la bouche en coeur et la candeur d'une enfant qui ne sait où elle met les pieds. Oh, elle dirait "vous", mais elle les impairs qu'elle pourrait commettre semblent innombrables !

- Hum... Je pense qu'il serait plus prudent que tu restes à Douglas pendant les jours à venir. Et que tu restes dans les quartiers humains. Voire que tu ne parles à personne avant d'en savoir plus sur les habitants de l'île. Les Feys sont du genre susceptibles, très susceptibles, et ils n'hésitent que rarement à raccourcir beaucoup l'espérance de vie des mortels. Mais nous verrons ça plus tard !

Parce qu'il y a d'autres choses presque plus importantes.
Comme le fait d'apprendre qu'elle a découvert ses dons sans que personne ne puisse l'aider à ce sujet. Comme la peur qu'il semble y avoir encore, dans le fond. De ce que j'entends, elle n'avait pas réellement envie de venir ici, même si elle est venue de son plein gré. Elle n'a pas l'air complètement paniquée mais elle n'a clairement aucune idée de ce qu'elle est ni de ce qu'elle fabrique ici. Alors certes, elle a pris sa destinée en main et elle embrasse sa vraie nature en venant ici mais elle n'en mesure pas du tout l'ampleur. Et en l'occurrence, les risques.
Mais prenons les choses dans l'ordre d'urgence.

- Il y a des hôtels à Douglas mais si tu préfères, tu peux rester ici avec moi. Il n'y a qu'une chambre mais le pallier de l'étage est grand et je peux fabriquer un paravent assez rapidement. En attendant que tu te trouves un logement sur l'île parce que bon... je ne pense pas être chiant à vivre mais il y a certainement plus amusant pour une jeune femme que vivre avec un vieux solitaire comme moi !

Sans compter qu'elle pourrait me prendre pour un gros pervers... Ce n'est pas le cas mais il va falloir qu'elle apprenne que c'est un défaut qui sévit beaucoup, ici. Les Feys ont tendance à croire que les mortels les désirent tous et agissent parfois en conséquences, sans se soucier de ce que souhaite le-dit mortel...

- Est-ce que tu voudrais rencontrer le Nemeton ? C'est un peu l'âme de cette île, un arbre millénaire qui vibre de l'énergie de la Faërie. Ton don devrait entrer en résonance avec lui et tu sentiras mieux ce que tu es. Et nous pourrons profiter du trajet pour discuter un peu de ce que tu trouveras sur Ellan Vannin.

En clair, lui enseigner les choses à ne surtout pas dire et surtout pas faire pour rester en vie et entière...






 
Don't mess with magic.
" The power of Thought, the magic of the Mind! "→  code : ellaenys. // quote : Lord Byron
Revenir en haut Aller en bas
LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

Padmini Sorbier

avatar

› L'ARRIVEE A ELLAN VANNIN : 22/02/2016
› LES MISSIVES ENVOYEES : 85
› LE(S) MULTI-COMPTE(S) : Trixie Fleurdespois
› L'AVATAR : Tamzin Merchant
› LES CREDITS : castamere rains (avatars) treptrap (gif) K.S. (texte) Ellaenys (codes)
› LA COULEUR RP : #e6b4ac

LITTLE ONE ∭ Mini-pousse, la mini-druide qui deviendra grande (..un jour).

MessageSujet: Re: Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ   Dim 12 Juin - 17:40
Nice to meet you
ft. Tomas & Mini

Elle avait dit une bêtise, elle le voyait à l’expression de Tomas qui la contemplait comme un chiot abandonné et qui traînait inconscient du danger sur une route très fréquentée par les voitures ou encore comme un parent surprenant la prunelle de ses yeux avancer en tremblant sur ses jambes encore incertaines au bord d’une piscine. Il devait certainement crier intérieurement devant son ignorance. D’ailleurs il lui conseilla de ne pas quitter la ville, ni les quartiers humains. Tiens il y avait des quartiers humains et des quartiers feys, première nouvelle, toujours bon à savoir. Elle devait être une sacrée ignorante pour qu’il lui déconseille même de parler aux autres habitants. Tout semblait si compliqué avec les feys. Mini imagina une scène inspirée du film Sissi avec à la place de l’archiduchesse Sophie une fée impérieuse et en guise de courtisans des humains qui ne pouvaient lui tourner le dos et reculaient péniblement en cherchant la poignée de la porte à l’aveugle. Elle serait un peu comme Sissi, ignorante de tout ce protocole datant du règne de Charles Quint, sauf qu’elle ne serait pas protégée par un lien familial et qu’elle finirait exécutée en place publique pour avec eu l’outrecuidance d’avoir bafouer les us et coutumes millénaires de la faërie. « Ci-gît Mini la druidesse qui ne savait pas. » pourra-t-on lire sur sa tombe si du moins on lui accordait une sépulture, elle pourra tout aussi bien être jetée dans une fosse commune parmi les autres pauvres bougres qui auraient eu le malheur de vouloir badiner avec les immortels.
« Je serai prudente alors, parole de scout ! » promit-elle en posant une main sur son cœur et levant l’autre en l’air. « Sauf que je ne suis pas scout… » ajouta-t-elle avec un air dépité et elle reposa ses mains sur ses cuisses, penaude. Ce qu’elle pouvait dire comme âneries, c’était affligeant. Si seulement il existait un filtre pour les paroles idiotes et inutiles.
« Ho ça serait épatant de vivre ensemble ! » s’entendit-elle crier avec la voix aiguë d’une collégienne.
Pour un peu elle battrait des mains. Epatant. Elle n’utilisait jamais ce mot. D’où est-ce que cela pouvait bien sortir ? Elle s’enfonçait dans le ridicule. Tomas devait déjà regretter ses paroles mais il était sans doute trop poli pour lui dire qu’il avait changé d’avis et qu’elle ferait mieux de trouver quelqu’un d’autre. Décidément elle n’avait aucune tenue. Même si elle était enchantée par l’idée de cohabiter avec son tout nouveau mentor, elle ne devait pas le montrer avec autant d’indécence. Si ses grands-parents la voyaient… Ils seraient très fiers qu’elle exprime ses désirs avec une telle aisance – ils étaient du genre à croquer la vie à pleines dents - et l’encourageraient à continuer tandis qu’elle se mettrait à rougir comme une adolescente confessant ses sentiments à l’objet de son béguin.  D’ailleurs elle sentait le rouge lui monter aux joues.
« Pardon, ça pourrait être mal interprété. Je veux dire j’accepte votre proposition. C’est très gentil à vous de me tendre la main. Je participerai aux tâches ménagères bien entendu. Je pourrais préparer le petit-déjeuner. » proposa-t-elle avec déjà en tête une rêverie naïve dans laquelle elle apporterait triomphante sur la table une brioche faîte maison sous le regard admiratif de Tomas. Bonté divine elle avait l’impression d’avoir quatre ans et de jouer au papa et à la maman. Il fallait qu’elle se calme. Elle essaya de se changer les idées en tentant de deviner si Tomas était plutôt du genre café ou thé le matin. Son front se plissa légèrement comme si dévisager son mentor lui permettrait de connaître la vérité. Quatre ans vous dis-je.
« Le Nemeton ? » répéta-t-elle.
Ses  yeux s’agrandirent sous l’effet de la surprise et du vif intérêt qu’elle éprouva à l’évocation de cet arbre millénaire lié à la magie de l’île.
« Je meurs d’envie de le voir ! » s’écria-t-elle comme une petite fille désirant visiter Disneyland.
Pour l’amour du Ciel, rendez-nous l’adulte de vingt-six ans et renvoyer d’où elle vient la gamine de quatre ans qui sévit dans ce corps ! Elle était incorrigible. Incorrigible. C’était le terme que Dev employait sa tête appuyé sur sa main quand elle se laissait emporter par l’émotion. Il la contemplait avec le regard d’un vieil homme qui aurait vu le monde et qui s’amusait soudain à regarder une petite fille jouer. Elle lui lançait alors un regard implorant. « Mais ne dis pas ça enfin ! On dirait que tu es mon grand-père et que j’ai quatre ans. » lui répondait-elle la lèvre tremblante. « Mais tu as quatre ans ! » Il se mettait à rire, ce rire magnifique et dans ces moments là elle aurait bien voulu croire qu’il était d’ascendance divine. Elle se disait alors « Il est trop beau pour moi. Il s’amuse avec moi, je suis comme un petit chiot qui le fait rire. » mais il l’attrapait alors par la taille, la serrait contre lui et lui murmurait dans le creux du cou « Tu me fais perdre pieds à chaque fois. C’est comme se faire pousser dans une rivière par une chaude après-midi. Un contact surprenant mais si agréable. ». Puis il l’embrassait de cette manière qui lui faisait perdre la tête. Dev… Cela faisait longtemps que Mini ne s’était pas autorisé à penser à lui. D’habitude elle chassait la moindre pensée à son sujet. Mais cette fois elle avait laissé le souvenir s’imposer de lui-même et elle n’avait pas souffert, elle ne s’était pas demandé la raison de leur rupture ou à quel moment elle avait cessé de lui plaire.
« Alors... que dois-je savoir de la ville et de ses habitants ?  »
Cette petite ville lui plaisait bien. Elle aimait cette architecture typiquement britannique. De temps en temps elle apercevait la silhouette d’une mystérieuse bâtisse qui semblait dater d’une autre époque voire venir d’un autre monde mais le brouillard l’empêchait d’en savoir davantage. Alors elle observait les ruelles et essayait de retenir quelques noms de rues et de boutiques pour se familiariser avec les lieux. Ses yeux papillonnaient tout autour d’elle mais soudain comme une apparition divine le Nemeton s’imposa à elle. Un chêne gigantesque, somptueux, magnifique. Elle en resta bouche bée sous le coup de l’émotion. Il lui semblait contempler la plus belle chose au monde.
« Il est... incroyable. » souffla-t-elle.
Il lui paraissait presque humain, calme et serein, l’observant avec bienveillance et tendant ses branches vers elle comme pour l’inviter à venir à sa rencontre.
« Est-ce qu’on peut s’approcher ? Est-ce qu’on peut le toucher ? » demanda-t-elle sans être sûre qu’elle oserait faire un pas de plus.





 
girl with a broken smile

when she smiles, she draws you in like a black hole, the tears that spill from her eyes fall like shooting stars, the anger in her soul flares like a supernova, and, oh, that heart, it loves as harshly as the sun burns. ©️ code : ellaenys. // quote : KS.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ   
Revenir en haut Aller en bas
 

Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nice to meet you (Tomas & Mini) RP TERMINÉ
» Nice to meet you again - Matthew&Zoella
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» «Hello my name is... Nice to meet you.»

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AES SIDHE › fáilte a thaistealaí thuirseach. :: Autumn Court : Douglas
Cúirt fhómhair
 :: La Périphérie :: Menuiserie de Tomas Ó D.
-